Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2017

Lyon Capitale - La semaine où le PS n’a pas implosé

Avec la victoire de Benoît Hamon, le PS aurait pu exploser en deux au profit d’Emmanuel Macron, qui se tenait prêt à accueillir les socialistes déçus. Au final, l’exode a été marginal. Du moins pour le moment.

Pour Emmanuel Macron, Benoît Hamon était le vainqueur idéal de la primaire de la gauche. Plus à gauche que l’ancien ministre de l’Économie, il lui laissait entrevoir la possibilité de capter quasiment automatiquement la moitié du PS. Le scénario espéré par les “marcheurs” a bien eu lieu mais les conséquences attendues ne sont pas au rendez-vous.

“Tout le monde disait qu’il était le candidat le plus favorable pour Emmanuel Macron, mais attention à ne pas sous-estimer Benoît Hamon. Dans un premier temps, il va torpiller Jean-Luc Mélenchon et ensuite il s’attaquera à nous, redoute un membre d’En Marche. Les deux vont être en concurrence directe sur des pans électoraux majeurs : les jeunes et les abstentionnistes.”

Lire la suite
__________________
__________________

03/02/2017

RTL - Hamon-Montebourg, retour sur l'histoire de leur amitié

INTERVIEWS - Les deux candidats ont été concurrents lors de la primaire de la gauche, mais pas seulement. Ils entretiennent aussi une amitié longue de quinze ans.

Ils ont beau s'être affrontés pendant la primaire de la gauche, l'amitié ne semble pas entachée. Benoît Hamon et Arnaud Montebourg mettent tous les deux en avant leur amitié dans leurs discours. Avant l'officialisation des résultats du second tour de la primaire de la gauche, le candidat du "made in France" a affirmé qu'il était "disponible" et qu'il ferait ce que Benoît Hamon lui demande. À l'issue du premier tour, Arnaud Montebourg a pris la parole pour annoncer son soutien à Benoît Hamon : "Avec Benoît Hamon, nous avons combattu ensemble, dans le gouvernement, les politiques social-libérales, aujourd'hui désavouées par les électeurs de la primaire. Nous avons quitté le gouvernement ensemble et nous avons veillé ensemble malgré des désaccords à ce que nos prises de positions restent complémentaires et compatibles".

Lire la suite
___________________
___________________

02/02/2017

Taubira : "La voix de Hamon est un vrai renouvellement"

Dans une interview aux Inrocks à paraître mercredi, Christiane Taubira revient en quelques mots sur la campagne présidentielle. L'ancienne ministre évoque Benoît Hamon et l'importance "de dire que la droite et la gauche, c'est différent". 

Désormais, Christiane Taubira veut avant tout s'adresser à la jeune génération. Celle qui fera l'avenir de la France. Dans une interview aux Inrocks à paraître mercredi, l'ancienne ministre de la Justice échange avec Mehdi et Badrou, tous deux âgés de 24 ans, ex-chroniqueurs à France Inter et ex-journalistes au Bondy Blog, qui sortent leur deuxième ouvrage intitulé Minute (Seuil). Dédié à Adama Traoré, ce livre chronique les 60 secondes précédant l'annonce de la victoire de l'extrême droite à la présidentielle. "Quel est l'intérêt de m'adresser à la jeunesse si je ne l'accompagne pas? Je veux qu'elle fasse son expérience, mais je veux être à ses côtés", explique l'auteur de Murmures à la jeunesse.

Lire la suite
__________________
__________________

Paris Match - Sondage exclusif : Fillon décroche, Hamon décolle

Hamon ringardise Mélenchon

L’enseignement le plus spectaculaire c’est le décollage de Benoît Hamon dans les sondages. Le candidat victorieux de la primaire de gauche connaît un inattendu état de grâce. En un mois, il multiplie par trois son score passant de 6 à 18% ! Un score inimaginable encore il y a quelques jours. Confronté au défi du rassemblement des socialistes, l’ancien ministre de François Hollande est en train de réussir la synthèse de la « vieille gauche », celle qui va des communistes aux écolos et aux socialistes purs et durs. Le député des Yvelines ringardise Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de « la France insoumise » décroche passant de 14 à 9%. A la veille de sa rencontre avec François Hollande, Benoît Hamon a l’occasion de rassurer les socialistes et retenir les députés tentés par l’aventure Macron. 

Lire la suite
_____________________
_____________________

Alternatives Economiques - Entretien Julien Dourgnon : « Le revenu universel est un dû »

Incitation à la paresse, coûteux, irréalisable le revenu universel ? Loin de là, assure Julien Dourgnon, auteur d’un livre à paraître sur le sujet, et conseiller de Benoît Hamon.

Pourquoi défendez-vous la mise en place d’un revenu universel d’existence ?

Le salariat comme mode d’organisation du travail butte sur ses propres limites. Cela se manifeste sous nos yeux de manière évidente, et c’est pourquoi il faut trouver des outils pour changer notre rapport au travail : le revenu universel est l’un d’eux.

Lire la suite
__________________
__________________

08:27 Publié dans Article du jour | Tags : dourgnon, revenu universel | Lien permanent

01/02/2017

Les Echos - Parti socialiste : Valls incite ses soutiens à rester "ensemble" plutôt que de rejoindre Macron

Le finaliste de la primaire à gauche a mis en garde ses proches.

Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire à gauche, le Parti socialiste se doit d'éviter l'implosion. C'est en résumé ce qu'a soufflé Manuel Valls à ses soutiens réunis à Paris ce mardi 31 janvier. Le finaliste de la primaire à gauche les a appelé à rester "ensemble" et à ne pas aller "ailleurs", dans un appel transparent à rester au Parti socialiste plutôt que de rejoindre Emmanuel Macron.

Lire la suite
___________________
___________________

31/01/2017

Une partie de l’aile droite du PS prend ses distances avec Benoît Hamon

Droit de retrait ou ralliement à Emmanuel Macron, le vainqueur de la primaire fait face à des députés qui lui tournent le dos.

Benoît Hamon le savait : au lendemain de sa victoire à la primaire à gauche, l’un de ses premiers défis serait de faire face à la division de son propre camp. Dans l’entre-deux-tours bruissaient des rumeurs de défection massive de députés qui pourraient se tourner vers Emmanuel Macron. De départs massifs, il n’y a pas encore eu, mais, mardi 31 janvier, des élus socialistes de l’aile droite du PS ont annoncé leur intention de tourner le dos à la campagne.
 
Lire la suite
_______________
_______________

L'Express - Présidentielle : bond de Hamon dans un sondage, qui passe devant Mélenchon

Un début de dynamique pour Benoît Hamon? Le vainqueur de la primaire à gauche obtiendrait 15% des intentions de vote, devant Jean-Luc Mélenchon, crédité de 10%, selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro, RTL et LCI réalisée les 26 et 27 janvier.

Lire la suite
____________________
____________________

30/01/2017

Présidentielle. Bernard Cazeneuve apporte son soutien à Benoît Hamon

À l’issue d’un entretien ce lundi avec le candidat vainqueur de la primaire de la gauche, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a tenu à assurer Benoît Hamon de son soutien.

Lors d’un entretien avec Benoît Hamon ce lundi à Matignon, le Premier ministre, Bernard Cazeneuve a apporté son soutien au candidat vainqueur de la primaire de la gauche. « Le gouvernement travaillera au rassemblement de tous les progressistes après la victoire de Benoît Hamon. J’y prendrai ma part », a-t-il déclaré.

Lire la suite
________________
________________

La Tribune - Le plan Hamon pour contrer "la tentation Macron"

Benoît Hamaon, fraichement élu candidat officiel du PS, a son plan pour endiguer "en douceur" d'éventuels départs de parlementaires socialistes vers Emmanuel Macron.

Partiront, partiront pas ? Au lendemain de la nette victoire de Benoît Hamon à la primaire organisée par le Parti socialiste et ses alliés, l'aile droite du PS est dans l'expectative. De nombreux parlementaires s'interrogent sur la conduite à tenir avec la défaite de Manuel Valls. Faut-il rester au sein du parti et soutenir la campagne de Benoît Hamon qui défend des idées très éloignées des leurs, ou bien faut-il franchir le Rubicon et rejoindre le mouvement « En Marche ! » d'Emmanuel Macron ?

Lire la suite
__________________
__________________