Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2013

Libé - Rythmes scolaires : progressistes hier, conservateurs aujourd’hui ?

Par FLORIAN LECOULTRE Ancien président de l’Union nationale lycéenne (UNL),, NICOLAS ANOTO Enseignant et syndicaliste,, FLORÉALE MANGIN Ancienne présidente de l’UNL , SYLVAIN DUBREUIL Conseiller principal d’éducation (CPE) et syndicaliste

La mobilisation de certaines organisations syndicales contre la refondation des rythmes scolaires proposée par le ministre de l’Education et les récentes déclarations de celui-ci sur le raccourcissement des vacances d’été interrogent. Ces syndicats ont l’air d’oublier aujourd’hui ce qu’ils revendiquaient hier, quand la droite était au pouvoir.

Nous qui militions dans des organisations lycéennes ou d’enseignants à leurs côtés au sein de la communauté éducative pendant plusieurs années, étions sincères dans ces combats communs. Aujourd’hui, nous craignons de découvrir que l’intérêt des élèves n’a en réalité servi d’alibi qu’à la défense d’autres intérêts

Lire la suite
_____________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Tags : rythmes scolaires | Lien permanent

Lyon Mag - Renaud Payre, co-auteur de Vox Populy : “Le rapport à la politique se construit probablement dans le quartier”

Renaud Payre, professeur à l’IEP de Lyon, était l'invité ce mardi de Jazz Radio pour l'émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Vous êtes un des co-auteurs de Vox Populy avec notamment Mili Spahic, un livre qui vient de paraître et qui décortique en quelque sorte le vote des Lyonnais à la dernière présidentielle. D’où vient ce projet auquel 200 étudiants de Sciences Po ont participé ? "C’est un projet qui est effectivement à la base pédagogique. Nous avions nos 250 étudiants de deuxième année de l’Institut Politique de Lyon qui devaient apprendre à faire une enquête, et nous avons trouvé avec les autres enseignants qu’il était plutôt intéressant de les faire travailler sur la présidentielle puisque nous étions au début de l’année 2011".

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

11:08 Publié dans Réflexions | Tags : payre, spahic | Lien permanent

11/03/2013

Les Economistes Atterrés : Haut Conseil des finances publiques : pour en finir avec la démocratie, par Henri Sterdyniak

Certes, au printemps 2012, les Français ont démocratiquement élu un président de la république issu du Parti socialiste, puis ont démocratiquement donné à la gauche une majorité au Parlement européen.

Cependant, les marchés financiers risquaient de s’inquiéter. Donc, François Hollande a cru bon de les rassurer : certes, la France renégocierait le Traité budgétaire, mais, de toute façon, elle le respecterait : elle limiterait son déficit à 3 % du PIB en 2013, à 2,2 % en 2014 ; elle retournerait à l’équilibre en 2017.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

13:02 Publié dans Réflexions | Tags : economistes atterres | Lien permanent

Observatoire des inégalités : Inégalités hommes-femmes : les non-dits du 8 mars

50 % de femmes députées ou chefs d’entreprise, et alors ? Pour établir l’égalité hommes-femmes, il faut se poser la question de la façon dont fonctionne l’entreprise, la famille ou l’école. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

C’est devenu une tradition. Officialisée en 1977 par les Nations Unies, la journée internationale du droit des femmes devient de plus en plus une sorte de fête de « la » femme. Un rituel qui laisse un goût amer aux femmes les 364 jours de « l’ » homme restants. Cette journée est de plus en plus dévoyée par les marques qui y voient la célébration de l’idéal féminin et les enjeux de fond sont rarement évoqués.

Lire la suite
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent

10/03/2013

La Vie des Idées : La polysémie révolutionnaire Rupture, crise et imprévu

Alors que le temps des ruptures historiques et des grandes crises politiques semblait révolu, le mot de « révolution » a fait retour récemment, en Géorgie, en Ukraine ou avec les « printemps arabes » de 2011. Comment revisiter notre conception de l’idée de révolution ? Peut-on rapprocher ces révolutions contemporaines avec les grandes révolutions du passé ?

Quand le mur de Berlin tomba et que les chars prirent possession de la place Tien’anmen, il était difficile de penser que « la Révolution » (re)deviendrait le mot à la mode trente ans plus tard. Tout semblait avoir été dit, la fin de l’histoire était assurée comme on cachette une lettre avec un sceau : l’Histoire des forces antagonistes, celle du processus dialectique était achevée. Nous entrions dans un autre monde où les crises n’engendreraient plus de ruptures dialectiques. Dès 1974, la révolution des œillets au Portugal aurait donné le ton avec les colonnes de chars s’arrêtant aux feux rouges. Les seules révolutions qui se produisaient étaient de « velours », comme en Tchécoslovaquie, ou de « couleur » comme en Géorgie, en Ukraine et au Kirghizstan. Ces « révolutions » semblaient être l’aboutissement des actions des mouvements étudiants, ou des ONG, des coalitions d’opposants et des médias indépendants. Ces événements promouvaient la démocratie en ayant façonné des « paysages médiatiques » qui avaient dévalorisé les formes antérieures du pouvoir. Ajoutons cependant que ces révolutions se légitimaient en jouant aussi des rivalités stratégiques entre États-Unis et Russie.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

18:30 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La Vie des Idées : De l’art populaire à l’émancipation politique

En enquêtant sur le déplacement des frontières qui séparent l’art du non-art, Jacques Rancière montre comment l’expérimentation de nouveaux champs artistiques permet de recomposer l’espace politique.

Recensé : Jacques Rancière, Aisthesis. Scènes du régime esthétique de l’art, Paris, éditions Galilée, 328 p., 28 €.

Comment une démocratie peut-elle assurer un accès égal à la culture et permettre une plus grande émancipation de la parole publique ? Quels chemins cette démocratie du langage doit-elle emprunter pour favoriser l’émergence d’une parole singulière, à l’école ou dans le monde du travail, et d’une parole collective sur le terrain des luttes sociales ? Quels moyens faut-il mettre en œuvre pour assurer cette conquête partagée des mots et des discours, en l’inscrivant dans la continuité du combat qui mène de l’insurrection républicaine du Paris des années 1830 à l’action de Rosa Parks qui, à Montgomery, en 1955, dit non à la ségrégation ?

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

16:55 Publié dans Réflexions | Tags : ranciere | Lien permanent

09/03/2013

Agir contre les violences faites aux femmes, Par Lynne Featherstone et Najat Vallaud-Belkacem, ministres britannique et française

Le 8 mars est depuis un siècle la journée internationale des droits des femmes. Cette date est une nouvelle occasion de souligner qu'en dépit des progrès réalisés, aujourd'hui encore, l'égalité entre les femmes et les hommes est loin d'être une réalité. Elle nous rappelle aussi qu'il ne suffit pas d'agir un jour par an : l'égalité est un travail de tous les instants. C'est pour cette raison que le Gouvernement français a lancé cette année une initiative : " Le 8 mars, c'est toute l'année ! ".

Le 8 mars doit aussi rappeler avec force que les violences commises à l'égard des femmes sont à la racine des inégalités entre les femmes et les hommes et que les violences sexistes et sexuelles constituent bien trop souvent le révélateur extrême de toutes les autres inégalités.

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

17:49 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Stigmatisation des salariés Par Danièle Linhart, sociologue du travail ; directrice de recherche émérite au CNRS

En France, la perte d'emploi comme le mal-être au travail peuvent conduire à un même désespoir. Si les immolations par le feu choquent particulièrement, les suicides de chômeurs et de salariés font désormais partie de notre quotidien.

A ce désespoir prend sa part un discours selon lequel les Français auraient un rapport malsain au travail. Peu enclins à travailler, ceux-ci auraient tendance à se laisser assister et, lorsqu'ils travaillent, ils seraient surtout occupés à défendre leurs acquis.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Politique du logement et réforme de la gouvernance locale : osons l'intercommunalité Par le pôle Logement et Ville de Terra Nova.

Le morcellement communal ne permet pas de traiter correctement la crise du logement et de la ville : c'est au niveau supra-communal, celui des agglomérations, que les pouvoirs en matière de logement et d'urbanisme peuvent être exercés efficacement dans l'intérêt général. Ce transfert doit s'accompagner d'une réforme de l'intercommunalité, avec la généralisation des communautés d'agglomération ou des pôles métropolitains. En devenant les autorités organisatrices de l'habitat, les intercommunalités se verraient transférer pouvoirs juridiques et moyens financiers, et signeraient avec l'Etat des conventions pluriannuelles d'objectifs. En Ile-de-France, il pourrait être créé au niveau de l'unité urbaine de Paris un pôle métropolitain compétent sur le logement et l'urbanisme.

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

Non Fiction : La Gauche et les crises américaines

Résumé : Une interprétation originale de l'histoire politique américaine, de l'abolitionnisme à Occupy Wall Street.

Publié à la suite du mouvement Occupy Wall Street et avant l'élection présidentielle américaine de 2012, Left d'Eli Zaretsky, historien et figure de la Nouvelle Gauche américaine, avait pour titre original : Why America Needs a Left. A Historical Argument. Le titre français rend plus implicite la thèse centrale de l'essai historique de Zaretsky.

Cette dernière peut être facilement résumée : à trois reprises dans leur histoire, les États-Unis ont été confrontés à une crise à la fois structurelle et identitaire. À chaque fois, une solution aurait été inévitablement trouvée mais celle-ci aurait eu un caractère "ambiguë" , conduisant soit à  la délivrance de privilèges renforçant le système (capitaliste) en place, soit à l'extension de droits universels liée à un approfondissement de l'idée d'égalité que l'auteur place au centre de l'identité américaine.

Lire la suite
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

10:12 Publié dans Réflexions | Lien permanent