Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2013

Le Monde - Faut-il réaffirmer le collège unique ou privilégier une orientation précoce ?

La refondation de l'école, c'est un sujet qui fait réagir. Lorsque nous avons proposé aux lecteurs du Monde.fr de donner leur point de vue sur l'un des points de tension qui a surgi à l'Assemblée nationale lors de l'examen de la loi d'orientation et de programmation sur l'école – faut-il réaffirmer le collège unique ou privilégier une orientation précoce ? –, nous avons reçu plusieurs dizaines de contributions en quelques heures. 

Que ce soit en tant qu'enseignant, retraité de l'éducation nationale, ancien élève ou parent d'élève, beaucoup s'inquiètent de l'état actuel de l'école. Trop cloisonné pour certains, le collège doit s'adapter aux profils différents des élèves, quitte à professionnaliser certains parcours dès la sixième. Pour d'autres, au contraire, l'orientation doit être la plus tardive possible, pour éviter tout dispositif qui enfermerait trop tôt les élèves dans une filière. Mais la plupart des contributeurs pensent qu'avec plus de souplesse, on peut trouver un équilibre entre "collège universel" et professionnalisation prématurée.

Nous avons sélectionné quelques-unes de ces contributions.

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

16/03/2013

Le Monde - Un projet de partenariat transatlantique menaçant

Par Zaki Laïdi, directeur de recherche au Centre d'études européennes de Sciences Po

Le projet d'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) est généralement perçu comme l'expression d'une routine commerciale propre au monde marchand. Pourtant, ses enjeux sont considérables et introduisent dans la stratégie européenne une rupture essentielle, dont il faut mesurer les enjeux et les conséquences.

Vues de Bruxelles, les choses sont simples. Un traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l'UE générerait des gains considérables, évalués à 100 milliards d'euros par an. Pris dans un élan lyrique qu'on ne lui connaissait guère, Karel De Gucht, commissaire européen au commerce, identifie ce projet à un gigantesque plan de relance économique puisqu'il garantirait un point de croissance du PNB des deux côtés de l'Atlantique sans coûter le moindre euro.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : zaki laïdi | Lien permanent

Terra Nova - Marché du travail : le mauvais procès fait aux juges Note Par Juliette Méadel .

Souvent évoquées pour expliquer la hausse du chômage et la dégradation de la compétitivité française, les rigidités du marché du travail s'expliqueraient par celles de la jurisprudence et des juges, structurellement hostiles à l'économie de marché, imposant aux entreprises un contrôle trop tatillon de leurs licenciements pour motifs économiques. Dans cette tribune publiée dans Les Échos, Juliette Méadel déconstruit cette trop rapide analyse : si le rôle du juge dans la vie économique ne doit pas être interrogé en termes de légitimité ou de compétence, une réflexion reste à engager sur le meilleur moyen d'améliorer le fonctionnement de la justice dans l'économie et dans les relations de travail.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

12:04 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

14/03/2013

Terra Nova : Hommage à Robert Castel

Terra Nova a appris avec tristesse le décès de Robert Castel. Sociologue de la marginalité, spécialiste de l’emploi, de la protection et des politiques sociales, il avait accompagné Terra Nova dès ses débuts et pris part à de nombreux événements avec nos experts. Qu'il s'agisse de protection sociale ou d'Etat providence, ses travaux ont inspiré de nombreuses réflexions de la fondation, qu'il avait accompagnées lors des séminaires réunissant l’ensemble des experts de Terra Nova, notamment à Strasbourg en juin 2011. Désireux de penser une réforme de l’Etat social qui investirait dans l’éducation, la jeunesse et la formation, il avait aussi pris part en mai dernier au mouvement initié par Terra Nova de mobilisation de soixante-dix intellectuels et membres de la société civile en faveur de François Hollande. La profondeur de ses analyses, sa trajectoire intellectuelle, son extrême gentillesse, nous manqueront beaucoup.

Pour revoir l'interview de Robert Castel dans le cadre de la mobilisation de soixante-dix intellectuels et membres de la société civile en faveur de François Hollande en mai 2012 : cliquez ici

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

14:04 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova, robert castel | Lien permanent

La Vie des idées : Filiations de Robert Castel par Emmanuel Pierru

La pensée de Robert Castel a marqué la sociologie française des trente dernières années. Un ouvrage collectif s’emploie à discuter des thèses et concepts proposés par ce sociologue de la marginalité. Il ressort des contributions rassemblées un héritage de critique sociale adossé à la pratique sociologique.

Recensé : Robert Castel, Claude Martin, Changements et pensée du changement. Échanges avec Robert Castel. Paris, La Découverte, 2012, 362 p.

Si Robert Castel dit n’avoir jamais voulu fonder une École préférant « bricoler dans son coin » comme il aime à le dire, il n’en reste pas moins qu’il est incontestablement devenu une figure majeure de la sociologie hexagonale et une référence pour les chercheurs œuvrant sur l’emploi, la protection et les politiques sociales ou encore l’État. Aboutissement d’une décennie de travail, la sortie en 1995 de son maître et monumental ouvrage Les métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat a eu un impact tel qu’il est devenu presque immédiatement un « classique » de la sociologie contemporaine. Si sa réception a de loin débordé les seuls cercles savants, on ne compte plus les chercheurs qui y ont trouvé et y trouvent encore matière à penser pour alimenter leurs propres travaux et stimuler leur imagination sociologique. Depuis lors, Robert Castel a publié plusieurs ouvrages qui précisent et/ou approfondissent voir complètent certaines de ses hypothèses initiales. La nécessité se faisait sentir d’un bilan d’ensemble de la sociologie de Robert Castel, depuis ses premiers travaux sur la psychiatrie et la psychanalyse jusqu’à ceux consacrés à la « question sociale ». C’est précisément ce que propose cet ouvrage dirigé par Claude Martin, avec ces échanges entre Robert Castel et une quinzaine de chercheurs réunis autour de lui sur le thème général du changement et de la pensée du changement.

Lire la suite
_____________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Tags : robert castel | Lien permanent

La question sociale avec Robert Castel


Idee 32 CHAP 1 par lautrecampagne

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : robert castel | Lien permanent

13/03/2013

Slate - Robert Castel, le sociologue de l’insécurité sociale, est mort Par Jean-Laurent Cassely

Le sociologue Robert Castel est mort à l'âge de 79 ans, a confirmé à Slate l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), où il était directeur d’études. Son décès a également été annoncé par plusieurs enseignants, chercheurs ou collectifs......

Qu'aurait-il pensé de l'accord sur l'emploi?

Or c’est alors qu’est discuté à l’Assemblée le projet controversé d’accord sur l’emploi, signé seulement par une partie des syndicats, alors que CGT et FO ont refusé ce qu’ils dénoncent comme une «régression sociale», qu’on apprend le décès du grand sociologue de la condition salariale.

Qu’en aurait-il pensé, lui qui, social-démocrate convaincu, soutenait François Hollande en 2012 et croyait en son investissement sur la jeunesse et l’éducation? Qui annonçait dans la vidéo ci-dessous qu’il ne croyait pas au discours selon lequel gauche et droite se valaient et étaient influencées par les mêmes dogmes économiques, ceux du libéralisme et de la réforme de l’Etat social? Alors que justement une partie de la droite parlementaire pourrait voter l'accord négocié par un gouvernement socialiste?

Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

23:07 Publié dans Réflexions | Tags : robert castel | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès : Quelle loi, quelle refondation pour quelle école ?

Pourquoi refonder l’école ?

Avec un « stock » de 300 000 élèves qui entrent sans les bases au collège, les résultats de ce niveau d’enseignement sont préoccupants. Ainsi la France est bien le pays de la prédestination sociale, où la réussite scolaire est la plus fortement corrélée aux origines sociales : plus de trois quarts (78,4 %) des élèves provenant de catégories sociales favorisées obtiennent un baccalauréat général, contre seulement moins d’un cinquième (18 %) des élèves d’origine sociale défavorisée. L’échec scolaire concerne près d’un jeune sur cinq. L’école « n’est pas prioritairement conçue en fonction des élèves », selon la Cour des comptes, alors que leurs rythmes d’apprentissage sont variables. Avec 140 jours d’école effectifs dans le primaire et 178 jours dans le secondaire, la France reste parmi les pays développés celui pour lequel la scolarité est la plus concentrée sur l’année.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

23:00 Publié dans Réflexions | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

France Culture, janvier 2013 : Laure Adler reçoit Robert Castel, sociologue.

______________________________________________________________________ ______________________________________________________________________

17:04 Publié dans Réflexions | Tags : robert castel | Lien permanent

Non Fiction : Le triple A mis à nu par ses cadres dirigeants

Résumé : Belle surprise que ce livre sur les agences de notation qui présente une double qualité : celle de la précision et celle de l'accessibilité.

 

Belle surprise que ce livre sur les agences de notation qui présente une double qualité : celle de la précision et celle de l'accessibilité. C'est là le fruit du travail entre un économiste et praticien, Samuel Didier, dont l'identité véritable demeurera cachée en raison de ses fonctions au sein d'une des fameuses agences de notation, et Nicolas Weill, connu pour être le responsable de la page Idées du quotidien Le Monde.

Ce dernier a su donner une indéniable profondeur réflexive et politique à un propos qui ne concède rien quant à la rigueur technique. Samuel Didier apporte pour sa part le poids de l'expérience et de l'immersion au sein d'un milieu qu'il dépeint sans manichéisme. L'ouvrage présente ainsi la caractéristique de déborder le cadre de la théorie macroéconomique et de la note technique ou du policy paper pour nous livrer la pensée d'un praticien qui tire les conclusions de l'indéniable échec des institutions auxquelles il appartient.

Lire la suite
_____________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Tags : non fiction, nicolas weill | Lien permanent