Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2013

Le Monde - La souffrance au travail à son paroxysme ?

Le 13 février, Djamal Chaar, chômeur en fin de droits, s'est immolé par le feu devant le Pôle emploi de Nantes. Le 4 mars, à Pau, un salarié de France Télécom a mis fin à ses jours dans les mêmes conditions. Le 6 mars, une nouvelle tentative d'immolation a eu lieu dans l'agence Pôle emploi de Bois-Colombes.

Faut-il analyser ces actes de désespoir comme un "drame personnel", tel que le président Hollande a qualifié le suicide de Djamal Chaar ? Ne s'agit-il pas aussi d'une déstructuration sociale qui frappe les milieux les plus précaires ? Dans une société en crise, où l'Etat est en mutation, se donner la mort revient-il à faire acte de protestation publique contre les dérives du management au travail ?

Lire la suite
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

00:10 Publié dans Réflexions | Lien permanent

08/03/2013

Non fiction : Un pourcent rafle tout ! Couverture ouvrage Le prix de l'inégalité Joseph E. Stiglitz

Résumé : La plus grande partie des bénéfices tirées de l'économie américaine va aux plus riches sans que le système politique s'en émeuve.

Après avoir montré dans son précédent livre que l’inefficacité et l’instabilité des marchés, en particulier des marchés financiers, bien mises en évidence par la crise financière, appelaient un renforcement de la réglementation et de l’action de l’État dans tout un ensemble de domaines (cf. Haro sur la finance !), l’auteur revient dans celui-ci sur l’accroissement des inégalités, pour montrer qu’il s’agit là d’une source majeure d’inefficacité dans le fonctionnement de l’économie.

Lire la suite
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

23:31 Publié dans Réflexions | Tags : stiglitz | Lien permanent

Alternatives Economiques, Denis Clerc - Un multiplicateur qui divise

L’idéologie a encore frappé. Ce matin, l’idéologue en chef s’appelle Pierre Chappaz. Avec l’appui de quelques informaticiens, il a fondé et dirigé Kelkoo ­en 1999, revendu en 2004 (pour 475 millions de dollars) à Yahoo, (qui l’a revendu en 2008 pour le quart de son prix d’achat). Pierre Chappaz, domicilié en Suisse depuis plusieurs années, est aujourd’hui patron d’Ebuzzing. Il vient de publier sur le site Economie Matin une féroce critique du « multiplicateur keynésien ».

 Rappelons brièvement ce que ce terme signifie chez Keynes : en période de récession, l’épargne ne s’investit plus, ou moins, ce qui réduit d’autant la dépense. Accroître alors son épargne revient à accentuer la récession : « Toutes les fois que vous économisez cinq shillings vous privez un homme de travail pendant une journée, écrivait Keynes en 1931. En épargnant ces cinq shillings vous contribuez au chômage à raison d’un homme/jour. » Pour briser le cercle vicieux récessionniste – moins de dépenses, donc moins d’activité, donc moins de revenus, donc … -, il faut qu’un surplus de dépenses publiques compense l’amoindrissement de dépenses privées.

Lire la suite
_________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________

23:03 Publié dans Réflexions | Tags : denis clerc | Lien permanent

OFCE : Et si les élections italiennes se révélaient une opportunité pour l’Europe ? 28 février 2013 par Francesco Saraceno

Aujourd’hui l’Europe entière, inquiète, s’interroge sur les résultats des élections législatives italiennes. La coalition de centre gauche a obtenu une très courte majorité  – à cause d’une loi électorale décriée par tous mais qu’on n’a pas su ou pas voulu modifier – qui  ne lui donne la majorité absolue des sièges qu’à la Chambre des Députés. En raison de l’attribution de primes de majorité sur base régionale, au Sénat aucune coalition n’a la majorité. Or en Italie s’applique un système bicaméral parfait, si bien qu’en l’état, il n’y a pas de possibilité de créer un gouvernement issu d’une majorité politique. Ce billet explore un possible scénario pour les prochaines semaines et ses conséquences économiques sur l’Italie et sur l’Europe.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

22:11 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

A perdre la raison : Lettre ouverte à Pascal Lamy, grand naïf et idiot du village global

Cher Pascal,

Désolé d'être un peu familier et de t'appeller par ton prénom en te tutoyant, mais toi et moi sommes issus de la grande famille socialiste, nous sommes des camarades et cela rapproche même s'il y a fort longtemps que tu t'es éloigné des idées de gauche.

C'est vrai que ton élection à la tête de l'OMC en mai 2005 avec l'appui de la droite en les personnes de Jean-Pierre Raffarin, 1er ministre et Jacques Chirac, Président de la République avait étonné plus d'un homme de gauche mais certains optimistes pensaient que ton élection était de bonne augure pour amodier, encadrer, surveiller, modérer la mondialisation en pleine expansion. 

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

22:05 Publié dans Réflexions | Tags : pascal lamy, montebourg | Lien permanent

OFCE : Fiscalisation des allocations familiales, est-ce le bon débat ? par Hélène Périvier et François de Singly

25 février 2013

Pour une redéfinition du contenu et des contours de la politique familiale

Le débat s’ouvre à nouveau sur la fiscalisation des allocations familiales. Face au déficit de la branche famille, environ 2,5 milliards d’euros en 2012, cette idée resurgit pour renflouer les caisses qui se vident sous l’effet, notamment, de la crise économique. Le débat oppose souvent une logique comptable visant à combler au plus vite les déficits à une logique conservatrice en matière de politique familiale… Ce post propose une perspective plus large qui dépasse cette approche binaire de la question…

Lire la suite
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

13:07 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

05/03/2013

Telos - Le mythe de l’État PS, Hervé Joly

6 février 2013

La polémique enfle ces derniers jours : François Hollande renierait sa promesse d’être un président impartial, et multiplierait les nominations très politiques à la tête d’organismes publics. Qu’en est-il réellement ?

La plus sensible de ces nominations est sûrement celle de l’ancien directeur du cabinet de Lionel Jospin à Matignon à la tête du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). La parfaite symétrie avec son prédécesseur, ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin, nommé en janvier 2007 par Jacques Chirac, ne ferait qu’illustrer la continuité des pratiques entre l’État UMP et l’État PS. Sont également citées la désignation de Jack Lang à la présidence de l’Institut du monde arabe, celle d’un autre ancien député socialiste à la tête de la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), tous deux à la place d’anciens députés UMP.

Lire la suite
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

 

10:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

04/03/2013

L'Etat doit-il taxer plus fortement le diesel ?


L'Etat doit-il taxer plus fortement le diesel ? par FranceInfo

15:59 Publié dans Réflexions | Tags : joffrin | Lien permanent

Observatoire des inégalités - 2008-2011 : premières estimations de l’impact de la crise sur les revenus

Un gain de revenu de 7 900 euros pour les 1 % les plus riches entre 2008 et 2011 contre une perte de 24 euros pour les 5 % les plus pauvres. La crise frappe bien davantage les ménages les plus pauvres que les autres.

Entre 2008 et 2011, selon les données Eurostat, le seuil des 5 % [1] a vu son revenu stagner (- 24 euros et - 0,3 %) [2]. Cela signifie que le pouvoir d’achat des plus défavorisés a subi une baisse de l’ordre de 6 % compte tenu de la hausse des prix au cours de la période. A l’opposé, le revenu des 1 % les plus aisés a progressé de 7 900 euros, soit + 9,7 % ; son pouvoir d’achat a donc continué à augmenter (+ 3 %) en dépit du ralentissement économique. Le revenu médian s’est accru de 1 000 euros sur l’année et le seuil des 10 % des plus riches de 2 000 euros ; en pourcentage, l’augmentation des revenus est assez similaire pour ces deux tranches de revenu, légèrement supérieure à 5 %, un niveau équivalent à la hausse des prix, soit une stagnation du pouvoir d’achat.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

Alerte sur l'ANI et les CHSCT, par Les Économistes Atterrés

Alerte lancée par des cabinets d’expertise CHSCT :

La transposition de l’ANI du 11 janvier 2013 entérinerait un grave recul du droit des salariés et des prérogatives de leur CHSCT1

 

Les experts agréés auprès des CHSCT soussignés souhaitent par le présent texte faire état publiquement de leur plus vive inquiétude et de leur plus grande préoccupation devant les conséquences que dessinent la récente signature de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) – le 11 janvier dernier–et sa transposition en avant-projet de loi.
 
Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

10:09 Publié dans Réflexions | Tags : Économistes atterrés | Lien permanent