Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2013

Alerte sur l'ANI et les CHSCT, par Les Économistes Atterrés

Alerte lancée par des cabinets d’expertise CHSCT :

La transposition de l’ANI du 11 janvier 2013 entérinerait un grave recul du droit des salariés et des prérogatives de leur CHSCT1

 

Les experts agréés auprès des CHSCT soussignés souhaitent par le présent texte faire état publiquement de leur plus vive inquiétude et de leur plus grande préoccupation devant les conséquences que dessinent la récente signature de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) – le 11 janvier dernier–et sa transposition en avant-projet de loi.
 
Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

10:09 Publié dans Réflexions | Tags : Économistes atterrés | Lien permanent

03/03/2013

Fondation Jean Jaurès : Eloge de la dette par Michel Debout

Synthèse

L’homo physiologicus

La dette : voilà l’ennemi, le seul, l’unique qu’il faut à tout prix réduire jusqu’à parvenir à une société guérie, à un état magique qui nous mènerait immanquablement vers le bonheur économique, social et humain. Peut-on continuer à confondre dette et « excès de dette » du point de vue économique, comme on confondrait sucre et « excès de sucre » du point de vue médical ? Un mot, le diabète, existe pour qualifier l’excès de sucre dans l’organisme, mais le soigner ne signifie pas pour autant dénoncer ou accabler le sucre.

Lire la suite
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

01/03/2013

OFCE : Loi de séparation bancaire : symbole politique ou nouveau paradigme économique ? par Céline Antonin et Vincent Touzé

Imprudence, aléa moral et engrenage systémique ont été les maîtres-mots de la crise bancaire. Mécontents de n’avoir eu d’autre choix que de venir à la rescousse des banques, les gouvernements tentent aujourd’hui de reprendre le contrôle et d’imposer de nouvelles réglementations. La plus emblématique d’entre elles concerne la séparation des activités de marché (trading pour compte propre ou compte de tiers) des autres activités bancaires (dépôts, crédits, conseil stratégique et financier, etc.). L’avantage attendu d’une séparation est une plus grande étanchéité entre les activités. Cette dernière pourrait protéger les épargnants en cas de mauvaises opérations des banques sur les marchés financiers. Le 19 février 2013, le Parlement français a voté une loi de séparation bancaire. Malgré des objectifs initiaux ambitieux, la séparation sera partielle puisque seules les activités financières en compte propre seront filialisées. Concernant moins de 1 % des revenus bancaires, cette mesure a un caractère plutôt symbolique. Toutefois, en inscrivant un principe de séparation dans la loi, l’Etat montre sa volonté d’être un superviseur plus actif.

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

28/02/2013

Observatoire des Inégalités : Davantage de congés pour les cadres que pour les ouvriers

le 15 février 2013

41 jours de congés annuels pour les cadres supérieurs contre 32 pour les ouvriers. Le nombre de jours de repos varient fortement selon la catégorie sociale, le secteur d’activité et la taille de l’entreprise.

Les cadres supérieurs et les professions intermédiaires totalisent 41 jours ouvrables de congé [1] en 2010, soit près de 7 semaines, contre 32 jours pour les ouvriers et 35 jours pour les employés, selon la une étude de l’Insee réalisée auprès des salariés en CDI ayant au moins un an d’ancienneté dans leur emploi. Les cadres, qui déclarent des durées annuelles de travail les plus longues [2], prennent davantage de congés payés ou de RTT que les ouvriers.

Lire la suite
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________

12:02 Publié dans Réflexions | Lien permanent

OFCE : Jusqu’ici tout va bien… par Christophe Blot

La zone euro est toujours en récession. En effet, selon Eurostat, le PIB a de nouveau reculé au quatrième trimestre 2012 (-0,6 %). Ce chiffre, inférieur aux attentes, est la plus mauvaise performance trimestrielle pour la zone euro depuis le premier trimestre 2009, et c’est aussi le cinquième trimestre consécutif de baisse de l’activité. Sur l’ensemble de l’année 2012, le PIB baisse de 0,5 %. Ce chiffre annuel cache de fortes hétérogénéités (graphiques 1 et 2) au sein de la zone puisque l’Allemagne affiche une croissance annuelle de 0,9 % tandis que la Grèce devrait subir, pour la deuxième année consécutive, une récession de plus 6 %. Surtout, pour l’ensemble des pays, le taux de croissance sera plus faible en 2012 qu’il ne l’était en 2011 et certains pays (Espagne et Italie pour n’en citer que deux), s’enfonceront un peu plus dans la dépression. Cette performance est d’autant plus inquiétante que, depuis plusieurs mois un regain d’optimisme avait suscité l’espoir de voir la zone euro sortir de la crise. Cet espoir était-il fondé ?

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La tribune : Quelle démocratie dans les intercommunalités ? Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux, député de la Gironde

Les intercommunalités sont de plus en plus puissantes, mais la démocratisation ne suit pas. Pourquoi attendre pour l'élection au suffrage universel direct des conseillers communautaires"?

.... Mais il faut aller plus loin, et dès maintenant, au moins pour les intercommunalités les plus intégrées. Marylise Lebranchu a évoqué la possibilité d'introduire l'élection au su#rage universel direct des conseillers communautaires... en 2020. Pourquoi attendre"? De nombreuses propositions ont émergé du débat public : élection distincte à l'échelle de l'agglomération, fléchage par les électeurs, scrutin mixte mêlant représentation des citoyens et représentation des communes... Débattons-enet choisissons"!

Lire la suite
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________

Le Monde - Tribune : "Le non-cumul des mandats, c'est maintenant !"

Le non-cumul des mandats est un engagement majeur du président de la République, François Hollande, réaffirmé par Jean-Marc Ayrault. Notre pays est aujourd'hui le seul parmi les démocraties occidentales à accepter ce phénomène du cumul des mandats. Le mandat unique est chez nous l'exception.

Même si cette pratique n'était pas encore juridiquement interdite, les candidats socialistes aux élections législatives avaient pris l'engagement moral de démissionner de leur mandat dans les exécutifs locaux à l'automne. Certains ont tenu leur parole. Ils restent toutefois une minorité. Pourtant, la volonté des militants est clairement établie, et à ce jour force est de constater qu'elle n'a toujours pas été respectée.

Lire la suite

Co-signataires :  François André, Député d'Ille-et-Villaine ; Christian Assaf, député de l'Hérault ; Isabelle Attard, députée du Calvados ; Nicolas Bays, député du Pas-de-Calais ; Karine Berger, députée des Hautes-Alpes ; Brigitte Bourguignon, députée du Pas-de-Calais ; Alain Calmette, député du Cantal ; Colette Capdevielle, députée des Pyrénées-Atlantiques ; Marie-Anne Chapdelaine, députée d'Ille-et-Vilaine ; Valérie Corre, députée du Loiret ; Pascale Crozon, députée du Rhône ; Seybah Dagoma, députée de Paris ; Laurence Dumont, députée du Calvados, 1ère Vice-présidente de l'Assemblée nationale ; René Dosière, député de l'Aisne ; Daniel Goldberg, député de Seine-Saint-Denis ; Chantal Guittet, députée du Finistère ; Danièle Hoffman-Rispal, députée de Paris ; Monique Iborra, députée de Haute-Garonne ; Michel Issindou, député de l'Isère ; Régis Juanico, député de la Loire ; François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône ; Pierre-Yves Le Borgn', député des Français établis hors de France ; Annick Le Loch, députée du Finistère ; Jean-Pierre Le Roch, député du Morbihan ; Catherine Lemorton, députée de Haute-Garonne ; Lucette Lousteau, députée du Lot-et-Garonne ; Patrick Menucci, député des Bouches-du-Rhône ; Philippe Noguès, député du Morbihan ; Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne ; Marie-Line Reynaud, députée de Charente ; Denys Robiliard, député du Loir-et-Cher ; Marcel Rogemont, député d'Ille-et-Villaine ; Barbara Romagnan, députée du Doubs ; Suzanne Tallard, députée de Charente-Maritime ; Cécile Untermaier, députée de Saône-et-Loire ; Jean-Michel Villaumé, député de Haute-Saône ; Paola Zanetti, Députée de la Moselle ; Alexis Bachelay, député des Hauts-de-Seine ; Jean Grelier, député des Yvelines.

27/02/2013

Les matins - Stéphane Hessel et Edgar Morin


Les matins - Stéphane Hessel et Edgar Morin par franceculture

23:55 Publié dans Réflexions | Tags : hessel, edgar morin | Lien permanent

Observatoire des Inégalités : Qui part en vacances l’hiver ?

le 19 février 2013

40 % des cadres partent en vacances en hiver au moins un an sur deux contre 9 % des ouvriers. Seuls 8 % des Français partent au ski au moins un an sur deux.

65 % des Français ne partent jamais en vacances l’hiver (de début décembre à fin mars) selon l’enquête "Un désir de renouveau des vacances d’hiver" réalisée par le Crédoc. Partir régulièrement l’hiver est une norme très peu répandue : 17 % des Français partent régulièrement, dont 10 % tous les ans. Au total 8 % partent au ski au moins une fois tous les deux ans (voir encadré). A titre de comparaison, 30 % des Français indiquent ne pas partir pendant les vacances d’été.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

OFCE : Faut-il réduire les prestations familiales ? Faut-il les imposer ? par Henri Sterdyniak

Le gouvernement s’est donné comme objectif d’atteindre l’équilibre des finances publiques en 2017, ceci nécessiterait  une baisse d’environ 60 milliards des dépenses publiques. Ainsi, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a-t-il demandé à Bernard Fragonard, le Président du Haut Conseil à la Famille, de lui proposer, d’ici fin mars, un plan de restructuration de la politique familiale, permettant le retour à l’équilibre de la branche famille en 2016. Il faudrait donc réduire les aides aux familles, de 2,5 milliards (soit de 6,25 % les prestations familiales), le montant du déficit de la CNAF en 2012. Est-ce justifié d’un point de vue économique et d’un point de vue social ?

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent