Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2013

Le Monde - Débat › Mariage pour tous, vers un droit à l'enfant ?

Deux conceptions de la famille s’affrontent à l’Assemblée nationale depuis l’ouverture des débats sur le mariage gay, le 29 janvier. L’une revendique l’égalité des droits, l’autre défend le principe de différenciation sexuelle. L’accès des couples homosexuels à la procréation médicalement assistée (PMA) et la question de la gestation pour autrui (GPA) suscitent l’hostilité d’une large partie de la droite, alors que la gauche est divisée. Comment répondre au désir d’enfant exprimé notamment par les homosexuels ? Sommes-nous en train d’assister à l’émergence de nouveaux modèles familiaux ou s’agit-il d’une évolution sociale exposant l’enfant à des troubles quant à ses origines ?

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : mariage pour tous | Lien permanent

10/02/2013

Non Fiction - L'Utopie a-t-elle changé de camp ? : entretien avec Jacques Julliard (1/3)

Première partie : L'Utopie a-t-elle changé de camp ?

Benjamin Caraco (nonfiction.fr) - J'avais lu dans un entretien que vous avez donné à la revue Le Débat  à l'occasion de la sortie de votre livre Les gauches françaises. 1762-2012 : Histoire, politique et imaginaire  , qu'à l'origine, vous étiez parti de l'idée d'écrire une histoire de la deuxième gauche, puis, que finalement, vous avez décidé d'élargir le propos et vous parliez aussi d'un certain nombre de coupures que vous avez dû opérer, en particulier sur l'utopie au siècle des Lumières, est-ce que vous pourriez élaborer sur ce qui n'est pas dans le livre ?

Lire la suite
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

14:23 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Les matins - Jusqu’où le droit pourra-t-il empêcher les licenciements ?

Fidor Rilov
Avocat au barreau de Paris
En ce moment il défend la CGT de Faurecia (PSA), ainsi que la CGT de Goodyear à Amiens.


Les matins - Jusqu’où le droit pourra-t-il... par franceculture

10:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : rilov, elie cohen | Lien permanent

09/02/2013

[Entretien] Conclusions du rapport "Déserts médicaux : agir vraiment"

Présentation du rapport du groupe de travail sur la présence médicale sur l'ensemble du territoire "Déserts médicaux : agir vraiment" par MM. Jean-Luc Fichet, président du groupe de travail (Soc - Finistère) et Hervé Maurey, rapporteur (UDI-UC - Eure).


[Entretien] Conclusions du rapport "Déserts... par Senat

Terra Nova - Conférence "Poings de vue" "Quelle compétitivité pour la France ?" avec P. Artus et T. Piketty, J. Méadel et T. Chalumeau, mer. 23/01, La Bellevilloise, Paris


Conférence "Poings de vue" "Quelle... par terranova

12:00 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

08/02/2013

Banques : «Les créanciers prennent les profits, ils doivent prendre les pertes»

Interview Le projet de loi sur la séparation bancaire sera discuté mardi prochain dans l'hémicycle de l'Assemblée. Secrétaire général de l'ONG Finance Watch, Thierry Philipponnat juge le texte «insuffisant».

 

recueilli par Dominique ALBERTINI

 

Les lobbies bancaires ne sont pas les seuls à s'activer autour du projet de loi sur la séparation bancaire. Secrétaire général de l'ONG Finance Watch, Thierry Philipponnat (photo DR) défend une réforme ambitieuse, cloisonnant les opérations spéculatives des activités de crédit et de dépôt. Déçu par le projet français, qu'il juge insuffisant, il commente ses dernières évolutions, entraînées par des amendements du groupe parlementaire PS.

Lire la suite
_________________________________________________________________________________________

_________________________________________________________________________________________

10:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent

07/02/2013

Le Grand Paris et le «désert français» Par ROMAIN BLACHIER Adjoint au maire de Lyon VIIe

 

 

Il manquerait, paraît-il, 10 milliards d’euros au Grand Paris pour se réaliser. On l’a appris il n’y a pas longtemps. Ce n’était pas au Conseil de la capitale ni à celui de l’Ile-de-France mais à l’Assemblée nationale qu’on l’a su.

Certes, dans ce célèbre projet de Grand Paris, ce seront les collectivités locales qui auront beaucoup été à la manœuvre. Mais il aura fallu l’impulsion de différents gouvernements centraux et des députés de la nation. Un secrétaire d’Etat, Christian Blanc, aura même été nommé spécialement sur cette question.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

Terra Nova - Des primaires de conquête, pour les municipales 2014 Note Par Jean-Philippe Thiellay, Matthias Fekl.

Dès 2008, Terra Nova a assuré le défrichage intellectuel de la primaire, notamment dans l'essai Pour une primaire à la française, d'Olivier Duhamel et Olivier Ferrand. Elle en a dressé le bilan, pour les primaires citoyennes organisées par le PS et le PRG, en 2011. À quatorze mois des élections municipales, elle propose d'adapter à ce scrutin l'expérience des primaires, dans cet essai, fruit des réflexions d'un groupe de travail présidé par Jean-Philippe Thiellay, vice-président de Terra Nova, et Matthias Fekl, député de Lot-et-Garonne. Lorsqu'elles ont vocation à permettre à la gauche d'identifier le meilleur candidat, de bâtir une dynamique et de lancer une campagne, l'organisation de primaires au niveau local est pertinente. Le présent essai répond précisément aux questions techniques qui se posent pour assurer leur bonne marche.

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : terrra nova | Lien permanent

La Vie des idées - Réduire la dette publique, une priorité ? par Henri Sterdyniak

La priorité est, nous dit-on, de réduire les dettes publiques, pour rétablir la confiance, faire baisser les impôts, relancer la croissance. Selon H. Sterdyniak, une politique générale de restriction budgétaire se traduirait au contraire par une chute de la production, une baisse des recettes fiscales, une dégradation du ratio d’endettement, sans pour autant rassurer les marchés. La crise n’en serait que prolongée.

La crise des années 2008-2012 ne provient pas de la hausse excessive des dépenses, des déficits ou des dettes publics. En 2007, le solde public de l’ensemble des pays de l’OCDE ne présentait qu’un déficit de 1,3% du PIB ; celui de l’ensemble des pays de la zone euro de 0,7%. Les dettes publiques étaient stables, à 40% du PIB pour la dette nette de l’ensemble des pays de l’OCDE (Voir Mathieu et Sterdyniak, 2019). Mais la crise a provoqué une forte hausse des déficits et dettes publics puisque les États ont dû intervenir pour sauver les systèmes financiers, pour soutenir l’activité et ont enregistré une forte baisse de leurs recettes fiscales. La plupart des pays développés ont connu une hausse de leur dette publique nette de l’ordre de 30 points de PIB. En 2012, les déficits des États-Unis et du Royaume-Uni restent de 8,5% du PIB, celui du Japon de 10%, dans la zone euro, le déficit moyen est de 3,3% du PIB, mais il dépasse 6% en Grèce, 8% en Irlande et en Espagne.

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : sterdyniak, ofce, vie des idees | Lien permanent

06/02/2013

OFCE - Quel impact du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ? par Mathieu Plane

1 février 2013

A la suite de la remise au Premier ministre du Rapport Gallois sur le pacte pour la compétitivité de l’industrie française, le gouvernement a décidé  la création du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). Partant du constat d’un déficit commercial en hausse  au cours de la dernière décennie, de la forte dégradation des marges des entreprises depuis le début de la crise et d’un chômage grandissant, le gouvernement vise,  par la mise en place du CICE, le redressement de la compétitivité des entreprises françaises et de l’emploi. Selon notre évaluation, réalisée à l’aide du modèle e-mod.fr, détaillée dans un article de la Revue de l’OFCE (n°126-2012), le CICE devrait permettre de créer, cinq ans après sa mise en place, environ 150 000 emplois faisant baisser le taux de chômage de 0,6 point et il générerait un gain de croissance de 0,1 point de PIB en 2018.

Lire la suite
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________

17:51 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent