Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réflexions - Page 218

  • Telos : Gallois, la gauche et la compétitivité, Elie Cohen

    Avec la publication  du rapport Gallois, François Hollande était confronté à un triple problème : que faire d’un rapport qui réfute la doxa socialiste sur les problèmes de compétitivité, quel parti en tirer en termes de politiques publiques, comment inscrire l’action nécessaire dans le contexte politique et économique dégradé de novembre 2012. Comment interpréter la réponse donnée à ces trois questions ?

    Le premier problème était celui du diagnostic. Ce nième rapport ne valait donc pas par son contenu mais par son auteur et le public auquel il était destiné. L’auteur est une grande figure de la gauche gestionnaire : militant chevènementiste, haut fonctionnaire, industriel, il a le mérite de pouvoir parler à la gauche de compétitivité sans être immédiatement disqualifié. Sa mission était donc pédagogique : les entreprises françaises ont des coûts trop élevés pour les produits de moyenne gamme qu’elles vendent (compétitivité coût) ce qui déprime leurs marges et leur interdit d’investir dans la montée en gamme. Ou, dit autrement, les entreprises françaises ne vendent pas suffisamment de produits haut de gamme (compétitivité hors-coût) pour amortir les coûts qu’elles supportent… ce qui revient au même.

    Lire la suite
    ______________________________________________________________________________________
    ______________________________________________________________________________________

  • Choisir une compétitivité durable, Par Michel Destot Maire de Grenoble et président d’Inventer à gauche

    Le rapport Gallois dresse un constat sans appel de la dégradation économique de notre pays et particulièrement de son industrie : après dix années de gouvernement de droite, 800 000 emplois industriels ont disparu et le taux de chômage s’élève à 10,6%, les deux phénomènes sont liés. Les dirigeants d’entreprise et les collègues élus à la tête des grandes collectivités locales m’ont tous envoyé le même message : il faut redonner confiance aux Français dans la puissance publique (Europe, Etat, collectivités locales) ; et redonner de la compétitivité à l’économie française au profit d’une croissance plus équilibrée et humaine. Bref, montrer les chemins d’une compétitivité durable, c’est-à-dire économique, sociale et écologique. Le choc doit être psychologique, porteur de confiance en l’avenir, partagé par le plus grand nombre, et s’inscrire dans un horizon de moyen terme. Certaines mesures initiales s’imposent. Nos entreprises ne sont pas assez montées en gamme et sont insuffisamment positionnées sur les marchés à forte croissance («Brics» : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). La croissance structurelle de la France se joue maintenant.

    Lire la suite
    ____________________________________________________________________________
    ____________________________________________________________________________

  • Laurent Davezies, Professeur au CNAM sur France Inter


    Laurent Davezies, Professeur au CNAM par franceinter

    _______________________________________________

    La République des Idées - La crise qui vient : La nouvelle fracture territoriale

    Pour comprendre la crise qui frappe la France depuis 2008, on ne peut pas se contenter des agrégats économiques globaux. Il faut, au contraire, mener une analyse fine, à l’échelle des territoires, des bassins d’emploi, des villes. Par le passé, la France a réussi à maintenir une certaine égalité entre régions « riches » et « pauvres », grâce à de coûteux transferts financiers. Mais, avec la crise des finances publiques et sociales, cette époque s’achève. Peut-on soutenir les régions en difficulté sans freiner le développement des grandes métropoles ? Devra-t-on bientôt choisir entre l’égalité territoriale et l’efficacité économique ?

    Lire la suite
    ___________________________________________________________________________________
    ___________________________________________________________________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Chroniques italiennes : Campagne pour les primaires : sondages et polémiques

    La campagne pour les primaires du Parti Démocrate italien continue et les sondages restent incertains, sur fond de cure d’austérité imposée par le gouvernement Monti, alors qu’en Sicile le PD s’offre une belle victoire aux élections régionales.

    La course pour les primaires se poursuit, à la fois sur le terrain et dans les sondages qui évoluent de jour en jour. Si l’institut SWG (qui est, depuis toujours, la référence de la gauche italienne) comptabilise onze points de distance entre Pier Luigi Bersani et Matteo Renzi, l’institut EGM (celui qui avait pronostiqué la victoire de Matteo Renzi à la mairie de Florence en 2009) continue de donner la victoire à ce dernier, devant Pier Luigi Bersani et Nichi Vendola.

    Lire la suite
    _________________________________________________________________________________________
    _________________________________________________________________________________________

  • Débat Terra Nova à la Rochelle, Najat Vallaud-Belkacem et Yannik Jadot

    Comme chaque année, Terra Nova était présente à l'Université d'été du Parti Socialiste et des Jeunes Socialistes de la Rochelle.

    Cette année, le débat animé par Jean-Philippe THIELLAY, vice-président de Terra Nova, réunissait Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement, et M. Yannick JADOT, député européen. Ils débattaient sur le thème "Les 100 jours de François Hollande : quelles promesses tenues, quels défis ? "

    Le débat s'est déroulé le samedi 25 août dans la salle de l'hôtel Mercure du vieux port de La Rochelle, en face de l'Espace Encan, de 19h à 20h30.


    Débat Terra Nova à la Rochelle, Najat... par terranova

  • Les matins - Faut-il repenser le fonctionnement des collectivités territoriales ?


    les matins - Faut-il repenser le fonctionnement... par franceculture

  • Le Monde - En finir avec la compétitivité Par Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Pierre Khalfa, Jacques Rigaudiat, pour la Fondation Copernic

    La France souffrirait d'un déficit de compétitivité justifiant un "choc de compétitivité", basé, selon le patronat, sur un transfert massif des cotisations sociales sur les ménages par le biais d'une augmentation de la CSG et/ou de la TVA et d'une réduction des dépenses publiques.

    Dans cette perspective, les résultats du commerce extérieur sont vus sans que jamais la stratégie des firmes dans la mondialisation ne soit évoquée. Or, les firmes allemandes utilisent systématiquement la sous-traitance internationale et achèvent l'assemblage en Allemagne. Une part importante des exportations allemandes correspond à du simple réexport du produit fini.

    Lire la suite
    ______________________________________________________________________________________
    ______________________________________________________________________________________

  • François Soulage, Président national du Secours Catholique


    François Soulage, Président national du Secours... par rtl-fr

  • Libé - Pauvre rapport Gallois, un peu déconnecté, Par Philippe Askenazy, Economiste

    Les commentateurs se sont rué sur les propositions du rapport Gallois mais ils semblent avoir oublié de regarder les éléments de diagnostic du rapport. Or, on ne peut être que stupéfait par la lecture des quelques pauvres lignes de diagnostic, comme autant d’affirmations lancées sans justification. En clair, le rapport repose sur du sable quand ce ne sont pas des sables mouvants.

    Lire la suite
    ______________________________________________________________________________________
    ______________________________________________________________________________________

  • Libé, Alain Duhamel - François Hollande, réformiste ou réformateur ?

    7 novembre 2012

     

    C’est une affaire entendue : François Hollande est un réformiste, nul ne peut en douter. La question qui se pose, maintenant qu’il est entré au palais de l’Elysée depuis six mois, c’est de savoir si ce réformiste authentique est également un réformateur déterminé.

    Que le président de la République appartienne à la famille sociale-démocrate, qu’il soit donc l’incarnation d’une démarche réformiste, cela va de soi. Il l’a toujours été, il l’a assumé durant sa campagne, il l’a symbolisé en nommant Premier ministre Jean-Marc Ayrault, autre social-démocrate breveté. De ce côté-là, tout est clair et tout est simple, même s’il faut relever que c’est la première fois sous la Ve République qu’un social-démocrate affiché est devenu chef de l’Etat, François Mitterrand, ayant au contraire toujours cultivé l’ambiguïté avec une virtuosité sans pareille.

    Lire la suite
    ______________________________________________________________________________________
    ______________________________________________________________________________________

  • La Gauche populaire a reçu Jean-Loup Amselle

    Alors que l’arrivée d’une récente vague de froid signe sans nul  doute possible l’advenue de la rentrée 2012, les conjurés de la  Gauche populaire ont décidé, en ce début octobre, de reprendre  leur série de séminaires mensuels.

    Comme à notre habitude, nous nous sommes réunis en ce lundi 1er octobre  autour d’un intellectuel venu nous présenter ses travaux, et tâcher de  réfléchir  avec nous aux thématiques qui nous tiennent à cœur.

    Lire la suite
    _____________________________________________________________________________________
    _____________________________________________________________________________________