Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

francois hollande

  • L'Obs - Pourquoi le fantôme de François Hollande revient nous hanter

    L’ancien président socialiste publie « Affronter » et s’affiche en soutien critique de la candidate Anne Hidalgo. Autant d’indices de sa volonté de ressusciter d’entre les morts politiques…

    La Toussaint approche. Les Françaises et les Français nés avant 2012 sont épouvantés. Ils assistent à un phénomène paranormal : pourquoi diable François Hollande, le fantôme de SolfÉrino, revient-il les hanter ? N’avons-nous pas suffisamment de raisons de flipper avec la hausse du prix de l’énergie ? Et voilà que le spectre du septième président de la Ve République pousse des cris lugubres. « Macron est un traître », « les candidats de la gauche sont microscopiques », « Mélenchon est un boulet » et « Montebourg, un zozo », hulule Hollande, enveloppé dans le linceul de la social-démocratie.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Libé - François Hollande, Booba et les regrets

    L’ex-président de la République était l’invité de Samuel Etienne, lundi soir, sur la plateforme Twitch. L’occasion de revenir sur ses «regrets» : la déchéance de nationalité et la présidentielle de 2017.

    Lundi, en début de soirée, François Hollande a tenté une nouvelle expérience : une interview sur la chaîne Twitch du journaliste Samuel Etienne. Une réussite chiffrée. Le long entretien a été visionné plus de 600 000 fois en quelques heures, avec un pic d’audience à 84 000 internautes en simultané. Un nouveau créneau pour les politiques à l’approche de la présidentielle – Jean-Luc Mélenchon peut en témoigner. L’ancien président de la République, installé sagement à côté du journaliste, a bien écouté les règles du jeu. Des questions qui défilent à la seconde.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Tribune de Lyon - Menu sans viande dans les cantines à Lyon : pour François Hollande, « ça ne peut pas durer »

    L'ancien président de la République François Hollande était ce mardi matin en visite aux Petites Cantines rue de la Charité (Lyon 2e), pour affirmer son soutien au réseau non lucratif de cantines de quartier solidaires, participatives et à prix libre de Diane Dupré La Tour et Étienne Thouvenot. Ou plutôt celui de sa Fondation, La France s’engage, qui épaulera à hauteur de 300 000 euros sur trois ans le développement de ces cuisines un peu partout en France. 

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Revue de presse du 23 au 29 octobre

    Le Vent se lève - Julia Cagé : La demande populaire de référendum d’initiative citoyenne est essentielle

    À l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage Libres et égaux en voix (Fayard, 2020) et de son projet de financement citoyen des grands titres de presse Un bout du Monde, nous avons rencontré l’économiste Julia Cagé, spécialiste des structures économiques des institutions démocratiques et médiatiques. Nous l’avons interrogée sur sa vision de l’indépendance des médias en France, ainsi que sur le désir d’émancipation démocratique porté par le mouvement populaire pour le RIC. Entretien réalisé par Simon Woillet. Crédits photographiques Ulysse Guttmann-Faure. Retranscription Dany Meniel.
    ___________

    La Montagne - Olivier Faure (Parti socialiste) : "Moi, je veux gagner, pas témoigner"

    Après l’attentat de Conflans, la gauche a fait l’objet, y compris en son sein, d’accusations de duplicité, voire de complicité. Comment réceptionnez-vous ce procès en «islamo-gauchisme»? Ce procès ne concerne pas les socialistes. S’il y a bien un parti qui a tenu le cap, c’est le Parti socialiste. Pour mémoire, nous avons refusé de nous joindre à la manifestation du 10 novembre dernier contre « l’islamophobie », à l’appel du CCIF et d’autres personnalités qui expriment ouvertement leur défiance vis-à-vis des lois laïques. Depuis que je suis Premier secrétaire, je mets au défi quiconque de trouver la moindre indulgence dans les positions adoptées face à ceux que je considère comme les ennemis de la République.
    __________________

    A propos de : Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas. Travail et production de l’espace populaire, Editions Amsterdam

    Un collectif de sociologues propose une ethnographie des quartiers populaires de Roubaix. Cette enquête minutieuse restitue la force des solidarités pratiques qui se nouent dans ces zones où le salariat ne procure plus ni revenus ni intégration sociale.

    Comment et de quoi vivent celles et ceux qui sont en situation de hors-travail ? Aux crochets des autres, de celles et ceux qui font précisément peiner leur corps et se soumettent à la discipline du travail en échange d’un salaire ? Comment cesser de confondre « sans-emploi » et « hors-travail », et plus encore « sans-emploi » et « inactivité » ? Ces questions se posent avec grande acuité depuis que le chômage de masse s’est installé parmi nous et que se sont amplement étendues ces marges du « quart monde » que le salariat n’a jamais réussi à faire disparaître. Cette frange d’environ 10 % de la « population active » a vu ses frontières s’élargir en même temps que le quotidien de ces familles et de ces individus devenait plus incertain suite aux successives mesures de « flexibilisation » de l’emploi. Les formes de la précarité se sont démultipliées et le travail salarié n’assure plus, en bas de l’échelle, une protection solide contre la pauvreté.
    __________________

    Fondation Jean Jaurès - Serons-nous submergés ? Épidémie, migrations, remplacement - Hervé Le Bras

    Le risque de décès par Covid-19 a varié de 1 à 170 selon le département considéré tandis que le taux de pauvreté s’étend seulement de 1 à 3, de même que la proportion de personnes âgées. Le pourcentage d’immigrés d’Afrique par département passe de 0,3 à 11,2, sans rapport avec la proportion d’ouvriers qu’ils sont censés constituer. Le Pas-de-Calais, siège du deuxième plus fort score de Marine Le Pen en 2017, est l’un des trois départements où la proportion d’immigrés est la plus petite. Dans tous ces cas, les différences sociales sont secondaires aux deux sens du terme : elles viennent à la suite des différences géographiques et elles sont bien plus faibles que celles-ci. À l’aune de ce constat, cet ouvrage d’Hervé Le Bras réexamine des questions sensibles telles que l’extension de l’épidémie, le risque de «  submersion  » africaine, celui d’un «  grand remplacement  » ou encore l’origine et la nature des demandes d’asile.
    ______________

    Libé - Aux sources de l'«islamo-gauchisme» Par Pierre-André Taguieff, philosophe, politiste et historien des idées

    Le philosophe Pierre-André Taguieff revient sur les origines d'un concept qu'il a contribué à forger. Selon lui, les usages polémiques discutables du terme ne doivent pas empêcher de reconnaître qu’il désigne un véritable problème : la collusion entre des groupes d’extrême gauche et des mouvances islamistes de diverses orientations.
    _________________

    Le Point - Laïcité : 48 personnalités exhortent les politiques à « insuffler une nouvelle dynamique »

    Dans une tribune pour le « JDD », Élisabeth Badinter, Caroline Fourest ou encore Richard Malka s'accordent pour « porter haut l'idéal laïc ».

    Quarante-huit personnalités sont signataires d'une tribune mise en ligne par le JDD ce samedi 24 octobre. Parmi elles : Élisabeth Badinter, Marcel Gauchet, Françoise Laborde, Alain Jakubowicz, Caroline Fourest ou encore l'ancien ministre Jean Glavany, ainsi que l'avocat de « Charlie Hebdo », Richard Malka.
    __________________

    Le JDD - Comment François Hollande surveille le congrès du PS

    François Hollande ne se prononcera pas sur le congrès du PS, mais voit d’un bon œil la candidature d’Hélène Geoffroy face au sortant Olivier Faure.

    Ce n’est pas l’œil de Moscou qui plane sur le Parti socialiste, mais bien celui de François Hollande. L’ancien chef de l’État est loin de rester aveugle à la situation du PS, lequel prépare en ce moment son prochain congrès, qui, samedi, a été reporté sine die en raison du Covid. Sous l’ex-président affleure toujours l’ancien premier secrétaire, un poste qu’il a occupé pendant onze ans. Commentaire d’un camarade qui le connaît par cœur : "Comment peut-on imaginer François Hollande se désintéresser d’un congrès?"

  • La Fondation Jean Jaurès à Blois - Grand entretien avec François Hollande : la gauche et le pouvoir le 10 octobre à 11h30

    Que nous apprennent les débats qui ont traversé la gauche lorsqu'elle a exercé le pouvoir ? Quelles leçons tirer des expériences précédentes ? François Hollande, ancien président de la République de 2012 à 2017, échangera avec Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, dans le cadre des 23e Rendez-vous de l'histoire de Blois, dont le thème en 2020 est « gouverner ».

  • François Hollande face à Jean-Jacques Bourdin en direct

    Jean-Jacques Bourdin reçoit François Hollande, ancien président de la République, dans "Bourdin Direct" sur BFMTV et RMC, ce mercredi 13 novembre 2019

  • L'actualité des socialistes du 1er au 5 août

    PIKETTY

    L'Obs - Les 10 pistes de Thomas Piketty pour en finir avec les inégalités

    Six ans après le best-seller « le Capital au XXIe siècle », Thomas Piketty publie le 12 septembre « Capital et Idéologie » (Seuil), un livre tout aussi ambitieux dans lequel il retrace l’histoire mondiale des inégalités et des idéologies qui les sous-tendent. L’économiste, qui présente ce nouveau travail dans un entretien exclusif à « l’Obs », dresse des pistes pour en finir avec la concentration du capital

    L'Obs - Le dernier livre de Thomas Piketty fait 1 232 pages. On l’a résumé en 1 232 caractères

    « Donnez-moi Anna Karénine, j’en fais une brève », dit un dicton journalistique. Tentative avec le nouvel ouvrage de l’économiste intitulé « Capital et Idéologie », publié le 12 septembre aux éditions du Seuil.

    Alternatives économiques - Thomas Piketty dans le texte

    La lecture du  grand livre qu’a publié Thomas Piketty[1]  retrace une partie de l’histoire économique de notre monde développé ! L’auteur et toute l’équipe qui l’accompagne ont entrepris un travail considérable visant à établir et commenter des séries longues décrivant aussi bien l’évolution des revenus du travail et du capital mais également l’évolution et la répartition du patrimoine, principalement aux Etats-Unis et en Europe occidentale.

    HOLLANDE

    Le Monde - « Parti socialiste, sept ans de trahisons », le podcast

    « Le Monde » lance son offre de podcasts. Ecoutez le premier épisode de notre série consacrée à l’implosion du Parti socialiste entre 2012 et 2019 : les reniements de François Hollande.

    Du 25 au 31 août, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont publié dans Le Monde et sur Lemonde.fr une enquête en six volets sur le Parti socialiste intitulée « Sept ans de trahisons ». Ils reviennent à présent sur les coulisses de cette enquête et les enseignements qu’ils en ont tirés dans un podcast en cinq épisodes proposé sur Lemonde.fr et Spotify. Avec des extraits de leurs entretiens avec les figures majeures du quinquennat Hollande.

    POPULISME

    La Tribune - "Les forces populistes ne sont pas juste un accident de l'histoire"

    La détérioration des conditions d'existence des classes moyennes et populaires explique la montée en puissance des forces antisystèmes, c'est la thèse défendue par Yann Algan, Elisabeth Beasley, Daniel Cohen et Martial Foucault dans l'ouvrage paru ce jeudi 29 août intitulé, "Les Origines du populisme". Pour "La Tribune", l'économiste Yann Algan revient sur les mouvements populistes qui ont émergé un peu partout dans le monde ces dernières années et sur leurs ressorts particuliers.

    LE NUMERIQUE

    La Vie des idées - Gouverner la ville numérique

    Qu’est-ce que la révolution numérique fait à la ville ? Hors de toute régulation politique, plateformes, données et algorithmes bouleversent les pratiques spatiales et collectives. Un nouveau livre de la collection Puf/Vie des idées enquête sur les implications urbaines des applications.

    Gouverner la ville numérique. Puf/Vie des idées, août 2019, 9, 50 €. Ouvrage coordonné par Antoine Courmont, politiste et responsable scientifique de la chaire « Villes et numérique », et Patrick Le Galès, directeur de recherche CNRS et doyen de l’École urbaine de Sciences Po, tous deux au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po.

    Non Fiction - La grande transformation numérique

    L'ouvrage de Dominique Cardon permet de se forger une « culture numérique », autour des transformations et des enjeux du numérique.

    L’arrivée du numérique a transformé nos sociétés à un point tel que l’on peut parler aujourd’hui de « culture numérique ». Celle-ci englobe l’ensemble de ces transformations et également les éléments nécessaires à leur compréhension et à celle des enjeux correspondants. C’est alors l’objet de cet ouvrage que de nous procurer ces éléments de compréhension. Il mobilise pour cela un nombre de connaissances impressionnant. 

    Il s’agit ici de la version écrite d’un cours que Dominique Cardon donne à Sciences Po depuis de longues années, à laquelle il a donné la forme d’un manuel tout à la fois très complet, très actuel, très clair et très agréable à lire. Celui-ci fournit en outre pour chaque thème qu’il aborde des références choisies de livres, d’articles et de vidéos accessibles sur le web. Seul bémol, mais l’auteur n’y est pour rien, la matière évoluant très vite, l’ouvrage, qui a tout pour devenir un classique, nécessitera des actualisations fréquentes.

    FEMINISME

    Fondation Jean Jaurès - Revenir à l’idée d’émancipation

    À l’occasion du IIe Congrès international de l’Institut du genre qui se tient à l’université d’Angers du 27 au 30 août 2019 et auquel la Fondation Jean-Jaurès apporte son soutien, Estelle Ferrarese, directrice-adjointe de l’Institut du genre, professeure de philosophie morale et politique à l’université de Picardie-Jules Verne, revient sur la notion d’émancipation à l’aune de l’histoire des féminismes et de l’actualité plus récente de #MeToo. Elle nous rappelle aussi combien ce concept est maintenant particulièrement utilisé par les mouvements antigenre pour mieux s’en extraire.

    L’idée d’émancipation est encore lourde de promesses, malgré les critiques et les oublis dont elle a fait l’objet tout au long du XXsiècle. C’est particulièrement vrai pour l’ordre du genre, comme nous l’indiquent le mouvement #MeToo, la vigueur retrouvée des féminismes et des études sur le genre et les sexualités depuis quelques années, l’enthousiasme – parfois suspect – avec lequel des acteurs politiques très divers s’emparent de « l’égalité » femmes-hommes, ou encore le regain d’intérêt pour Marx au sein et hors de l’Université

    DEMOCRATIE

    La Vie des idées - La démocratie, avec ou sans frontière

    Benjamin Boudou, Le dilemme des frontières : éthique et politique de l’immigration, EHESS

    Un État peut-il exclure au nom du bien commun ? Qu’est-ce qui légitime la définition des frontières et de l’appartenance ? Dans ce livre de théorie politique, B. Boudou défend une approche pragmatiste, démocratique et mouvante de la frontière : seuls les intérêts partagés délimitent la communauté.

    Benjamin Boudou, chercheur en théorie politique au Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity, analyse dans cet ouvrage ce qu’il nomme le « dilemme des frontières ». Il désigne par-là la tension interne à nos démocraties libérales, prises entre les principes qu’elles valorisent et les pratiques politiques qu’elles adoptent. D’un côté, les démocraties libérales défendent des principes de liberté et d’égalité : dans un monde démocratique idéal, chaque individu serait libre d’aller et venir où bon lui semble. D’un autre côté, les démocraties libérales mènent des politiques contraires à ces principes.

    RN

    Fondation Jean Jaurès - Municipales : quelles perspectives de victoire pour le Rassemblement national ?

    À quelques mois des élections municipales, quelles sont les perspectives de victoire pour le Rassemblement national ? S’appuyant sur un certain nombre de scrutins précédents, Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach montrent que les villes petites et moyennes apparaissent comme des cibles prioritaires, avec des perspectives de victoire dans le Nord-Pas-de-Calais et sur le pourtour méditerranéen.

    Comme lors d’autres scrutins, le score du Rassemblement national (RN) aux dernières élections européennes a été très variable selon la taille des communes. Comme le montre le graphique suivant, le résultat de la liste Jordan Bardella décroît linéairement en fonction du nombre d’habitants que compte la commune. En tendance, plus une ville est peuplée et moins le RN performe. Ainsi, dans la strate des communes de 100 000 habitants et plus, le score moyen du RN s’est établi à seulement 14 %. Inversement, c’est dans les plus petites communes que le parti lepéniste a enregistré ses meilleurs résultats : 27,5 % en moyenne dans les communes de moins de 3 500 habitants et 25,8 % dans celles de 3 500 à 5 000 habitants.

    INDE

    Le Vent se lève - « Modi joue la carte sécuritaire et ethno-nationaliste » – Entretien avec Christophe Jaffrelot

    Le gouvernement nationaliste indien de Narendra Modi a annoncé unilatéralement le 5 août dernier la fin du statut d’autonomie du Cachemire, statut qui prévalait depuis 1949 dans cet état indien à majorité musulmane. Depuis cette annonce, toutes les communications avec l’extérieur y ont été coupées et les Cachemiriens vivent dans un isolement total. Les relations avec le Pakistan voisin s’enveniment dangereusement, celui-ci venant de rappeler son ambassadeur à Delhi et de rompre l’ensemble des relations commerciales avec l’Inde. Pour tenter de mieux cerner les origines de cette décision explosive, et la stratégie actuelle du gouvernement Modi, nous avons interrogé Christophe Jaffrelot, un des meilleurs spécialistes français du sous-continent indien et de sa classe politique. Propos recueillis par Benjamin Joyeux.

    TUNISIE

    Fondation Jean Jaurès - Tunisie : l’héritage électoral de Beji Caied Essebsi au centre de la bataille

    En Tunisie, à quelques jours de l’élection présidentielle anticipée suite au décès brutal du président Essebsi, Mahdi Elleuch et Louis-Simon Boileau proposent, pour l’Observatoire de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient de la Fondation Jean-Jaurès, une analyse du parti créé par l’ancien président, Nidaa Tounes, formation qui a dominé la scène politique du pays après les élections de 2014, avant de connaître de nombreuses crises politiques internes et d’être aujourd’hui fortement affaibli. Ils s’interrogent en conséquence sur les perspectives électorales et politiques en Tunisie très incertaines.

    Premières élections démocratiques de l’histoire de la Tunisie, les élections constituantes de 2011 ont donné une victoire sans appel pour les islamistes, très loin devant tous leurs rivaux. Ennahdha semblait ainsi dominer la vie politique tunisienne pour de longues années. Deux ans à peine après sa fondation par feu Beji Caied Essebsi, Nidaa Tounes a réalisé l’exploit de remporter les élections législatives et présidentielle de 2014

    PS

    La Croix - Bernard Cazeneuve expose au PS sa vision de l’écologie

    La transition écologique et la réduction des inégalités étaient au cœur de l’intervention de l’ancien premier ministre devant les parlementaires socialistes, réunis jeudi 5 septembre à Avignon. Bernard Cazeneuve demande au PS de trancher sa ligne politique, sans abandonner ses principes de justice sociale.

    Libé - Bernard Cazeneuve se rêve un destin pour la gauche

    Un grand discours ce jeudi aux journées parlementaires du PS avant une fête de la Rose dimanche dans l'Hérault et la sortie d'un livre en octobre. Avec 2022 en ligne de mire, le dernier Premier ministre de François Hollande avance ses pions. La route est encore longue.

  • L'Obs - Sondage : et François Hollande redevint "Monsieur 3%"

    Quelles sont, parmi les présidents et les Premiers ministres, les personnalités les plus marquantes de la Ve République ? Telle fut également la question posée aux personnes interrogées à l'occasion de cette étude exclusive, menée par BVA et Sciences-Po pour "l'Obs" et France-Inter, du 7 août au 2 septembre, à l'occasion du 60e anniversaire de la Constitution. Arrive largement en tête le général de Gaulle, cité par 74% des sondés. "Il a mis la France au-dessus de tout ", pour un panéliste. " C'est le père de cette République ", selon un autre.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • Le Parisien - François Hollande : «Si je peux être utile...

    Dans un nouvel entretien, l’ancien président a réaffirmé qu’il ne renonçait pas à la politique.

    François Hollande n’a pas renoncé à la politique et le fait savoir. Très présent médiatiquement depuis la sortie de son livre «Les leçons du pouvoir» en début de semaine, l’ancien président se dit toujours « socialiste » et affirme que son temps n’est pas « terminé», dans un entretien diffusé dimanche sur France 3 Nouvelle Aquitaine.

    Lire la suite
    __________________
    __________________