Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2013

Fonctionnaires : le mépris salarial continue

Depuis 2010, les fonctionnaires n’auront eu aucune augmentation générale. Le statut protecteur de la fonction publique justifie-t-il un tel mépris salarial ? Le point de vue de Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités.

Pour les 5,2 millions de fonctionnaires que compte la France, la dernière augmentation générale de 0,5 % remonte au 1er juillet 2010. Dans son budget pour 2013 et ses perspectives financières jusqu’en 2015, le nouveau gouvernement n’a pas prévu un seul euro d’augmentation. En tout et pour tout, la masse salariale progressera de 1 % entre 2012 et 2015, ce qui correspond uniquement à des mesures catégorielles accordées par les ministères à certains corps de fonctionnaires, telle que l’indemnité de 400 euros pour les instituteurs annoncée par le ministre de l’Éducation nationale.

Lire la suite
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________

12:14 Publié dans Réflexions | Lien permanent

16/02/2013

Libé - «Nous sommes au bord de la rupture»

Xavier Timbeau, directeur à l’Observatoire français des conjonctures économiques :

Par VITTORIO DE FILIPPIS

Pour Xavier Timbeau, directeur à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), ce sont les politiques budgétaires restrictives qui enlisent l’Europe dans la récession.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

18:20 Publié dans Réflexions | Tags : timbeau, ofce | Lien permanent

14/02/2013

La Café Pédagogique - La tribune de Claude Lelièvre : Souvenirs, souvenirs

Etre historien c'est éclairer le présent avec la lumière du passé. Claude Lelièvre se prête à cet exercice avec un soupçon de malice en revenant sur l'histoire des rythmes scolaires et des grèves à l'éducation nationale...

Dès 2009, un rapport de l’inspection générale un an après la suppression de l’école le samedi matin  ( et donc en plein ministère Darcos ) n’hésite pas à énumérer les effets néfastes de la nouvelle organisation de la semaine.  La fatigue des enfants est désignée en premier, suivie du manque de temps pour les apprentissages ( « De l’avis général des enseignants, le temps manque pour faire tout le programme » ). Les conclusions du rapport soulignent que les enseignements artistiques et de découverte ( histoire-géographie ou sciences ) sont généralement sacrifiés au profit des ‘’fondamentaux’’(  les mathématiques et le français ; ce qui alourdit d’autant les journées, est-il précisé ). Le rapport de l’inspection générale indique que « l’évolution souhaitable n’est pas  dans le retour au samedi matin, mais dans la scolarisation du mercredi matin, en vue d’alléger la journée de travail ».

Lire la suite
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________

16:46 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Pour une véritable régulation bancaire au niveau européen

Par MICHEL DESTOT Député, maire de Grenoble et président d’Inventer à gauche, DOMINIQUE LEFEBVRE Député, membre de la Commission des finances, JEAN PEYRELEVADE Ancien président du Crédit lyonnais, MICHEL ROCARD ancien Premier ministre et président d'honneur d'Inventer à gauche, BERNARD SOULAGE Professeur d’économie et vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à l’Europe

La crise financière et bancaire n’est peut-être pas derrière nous, il y a fort à parier que les banques, hedge funds et autres véhicules financiers n’ont pas dit leur dernier mot. En juin 2011, la Banque des règlements internationaux (BRI) mettait en avant les dangers systémiques qui nous guettent : l’encours total des produits dérivés (vendu de gré à gré) s’élevait à un niveau vertigineux : 708 000 milliards de dollars (contre un PIB mondial à peine supérieur à 62 000 milliards de dollars).La crise menace toujours, nous devons donc protéger les épargnants des écueils de la finance de marché.

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

Observatoire des inégalités : Pourquoi le gouvernement renonce à réformer les impôts

La réforme fiscale n’aura pas lieu. Essayer de comprendre le renoncement du gouvernement permet d’analyser les difficultés de la gauche à rendre l’impôt plus juste et plus efficace. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

« Je veux engager une grande réforme fiscale. La contribution de chacun sera rendue plus équitable par une grande réforme permettant la fusion à terme de l’impôt sur le revenu et de la CSG ». L’une des principales promesses des 60 engagements de François Hollande faite lors de la campagne présidentielle a fait long feu. La réforme fiscale n’aura pas lieu. On en restera à un patchwork de prélèvements portant sur les très riches (comme la taxation à 75 % d’une poignée de contribuables, qui sera éventuellement mise en place en 2014), une taxation des revenus financiers, des revenus des entreprises et une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée pour financer la baisse du coût du travail. Pour le budget 2013, l’augmentation totale des impôts est de 15,6 milliards, ce qui laissera, au minimum, un déficit de 61,6 milliards… [1].

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

13/02/2013

Observatoir des inégalités : Budget 2013 : bilan des mesures fiscales

La nouvelle majorité a décidé d’un certain nombre de mesures fiscales. Quel bilan peut-on en dresser ? L’analyse de Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités.

Depuis mai dernier, le gouvernement a pris un certain nombre de décisions en matière fiscale. Certaines sont déjà appliquées, d’autres auront un effet cette année ou plus tard. Une grande partie de ces mesures ont été prises dans le cadre du budget de l’Etat pour 2013, mais certaines relèvent d’autres textes : le dernier budget rectificatif de 2012 ou la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 [1] par exemple. Certaines portent sur quelques millions euros, d’autres plusieurs milliards. Nous tentons de dresser un bilan des mesures les plus importantes, et des enseignements que l’on peut en tirer en matière d’inégalités.

Lire la suite
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________

16:05 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Didier Migaud : l'invité de Ruth Elkrief


Didier Migaud : l'invité de Ruth Elkrief - 12/02 par BFMTV

10:05 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : migaud, cour des comptes | Lien permanent

OFCE - Faut-il réduire les dépenses d’indemnisation du chômage ? Par Gérard Cornilleau

La Cour des comptes vient de présenter un rapport sur le marché du travail qui propose de mieux « cibler » les politiques. En ce qui concerne l’indemnisation du chômage elle met l’accent sur la non soutenabilité des dépenses et propose quelques mesures d’économies. Certaines sont habituelles et concernent le régime des intermittents du spectacle et l’indemnisation des intérimaires. Nous n’y reviendrons pas ici car le sujet est bien connu[1]. Mais la Cour propose aussi de réduire les prestations des chômeurs dont elle dit qu’elles sont (trop) généreuses dans le bas et le haut de l’échelle des salaires. En particulier elle propose de réduire le plafond de l’indemnisation et de mette en place un système dégressif alors que certains cadres chômeurs peuvent bénéficier aujourd’hui de prestations dépassant 6 000 euros par mois. Il nous semble que les raisonnements qu’elle présente à l’appui de ces propositions sont doublement erronés.

Lire la suite
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

12/02/2013

Le Monde - Les femmes et le Conseil constitutionnel Par Anne-Cécile Mailfert, Chris Blache

En mars, le mandat de trois des neuf membres du Conseil constitutionnel prendra fin, dont celui des deux seules femmes qui y siègent aujourd'hui. Les femmes y sont donc en voie d'extinction !

C'est pourquoi nous interpellons aujourd'hui le président de la République et les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat. Chacun d'eux a la responsabilité de nommer l'un-e des trois prochain-e-s sages.

A Reims, le 8 mars 2012, François Hollande avait déclaré qu'au " lendemain du 6 mai (...) toutes les grandes instances de la République : Conseil constitutionnel, (...) seront également composées à parité. Autant de femmes que d'hommes."

Lire la suite
______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Réinventons la maternelle : à 3 ans, un enfant n’est pas encore un élève

Par Daniel Verba Maître de conférence, de sociologie et chercheur à l’Iris, directeur de l’IUT de Bobigny, université Paris-13-Pres, Sorbonne Paris Cité (SPC)

En voulant à nouveau renforcer la scolarisation des enfants de 2 ans à l’école maternelle, les actuelles politiques éducatives montrent que nous n’avons toujours pas pris conscience de la nécessité vitale pour notre pays de se doter de structures d’accueil spécialisées et d’un corps professionnel bien formé pour prendre en charge la socialisation des tout jeunes enfants.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

13:01 Publié dans Réflexions | Lien permanent