Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2012

La vie des idées : La sociologie en rouge et noir

Roman policier, sociologie et paranoïa sont trois formes d’enquête. Nées simultanément, à la fin du XIXe siècle, elles témoignent d’une même inquiétude sur les cadres de la réalité au moment de la genèse de l’État-nation. L’enquête de Luc Boltanski sur les enquêtes critique, dévoile et redécrit.

Recensé : Luc Boltanski, Énigmes et Complots, NRF Gallimard, 2012. 480 p., 23, 90 €.

Énigmes et Complots a pour point de départ, et pour fil rouge, le constat d’un fait étrange : la simultanéité, à la fin du XIXe siècle, de la naissance de trois genres d’enquêtes, le roman policier, la sociologie et la paranoïa. Ces trois genres d’enquêtes reposent sur l’extension du doute sur le monde ordinaire, car elles décèlent dans la réalité des anomalies troublantes. Et elles mettent en relation ces énigmes avec des phénomènes de l’ordre du crime ou de la malfaisance d’individus poursuivant des intérêts reliés ou organisés. La thèse avancée par Luc Boltanski est que ces trois formes de scepticisme, de déconstruction des cadres de la réalité, au delà de la coïncidence singulière de leur apparition, sont parallèles à l’avènement des États-Nations européens.
 
Lire la suite
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Tags : boltanski | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.