Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2013

La Vie des Idées : Le périurbain, France du repli ?

Selon certains géographes, si le vote Front National est plus prononcé dans les territoires périurbains qu’ailleurs, c’est parce que ces espaces favorisent le repli sur soi, contrairement à la ville où domineraient mixité sociale et ouverture d’esprit. Cet article remet ce partage en question, à partir d’une enquête menée en grande banlieue.

Il y a aujourd’hui une question périurbaine. Elle est en grande partie liée au succès que rencontre le Front national dans les territoires périurbains. Christophe Guilluy et Jacques Lévy, tous deux géographes [1], ont largement contribué à attirer l’attention sur cette question. Dans cet article, nous ne contesterons évidemment pas la réalité du vote en faveur du Front national, mais plutôt la réduction du vote périurbain au vote frontiste : s’il y a bien un vote plus marqué en faveur du Front national dans certaines communes périurbaines, ce constat ne peut pas être généralisé à l’ensemble des populations de ces communes et encore moins à l’ensemble du périurbain. Ce sont des ménages et des territoires bien particuliers qui sont concernés. Nous contesterons également les explications apportées à ce vote par Jacques Lévy et par Christophe Guilluy.

Lire la suite
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Non Fiction : Nouveaux regards sur l'histoire du socialisme français

Résumé : Deux études de jeunes chercheurs renouvellent deux thèmes importants : les mairies socialistes et la communication du champion de la "deuxième gauche".

Au-delà des grandes synthèses sur l'histoire et les cultures politiques de la gauche française en général et du Parti socialiste en particulier, des études récentes tentent de renouveler certains aspects moins connus du mouvement socialiste en France. Deux jeunes chercheurs de Sciences Po viennent ainsi de publier, sous une forme remaniée, le résultat de leurs travaux, au carrefour de la science politique et de l'histoire politique contemporaine. Tandis qu'Aude Chamouard offre avec son ouvrage Un autre histoire du socialisme. Les politiques à l'épreuve du terrain (1919-2010)  une analyse très riche de la trajectoire des mairies socialistes au XXe siècle, démontrant s'il en était besoin à quel point les municipalités ont servi de "laboratoires réformistes" à un socialisme français aspirant à détenir le pouvoir au niveau national, Pierre-Emmanuel Guigo, quant à lui, s'est cantonné dans son livre "Le chantre de l'opinion". La communication de Michel Rocard de 1974 à 1981  à étudier très précisément les discours et la propagande politique du champion de la "deuxième gauche" au PS, durant la phase décisive précédent l'alternance de mai 1981.

Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Public Sénat : Projet de Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles official


SEANCE,Projet de Loi de modernisation de l... par publicsenat

06:40 Publié dans Réflexions, Vidéo | Lien permanent

31/05/2013

Public Sénat : Public Sénat : Projet de Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles


SEANCE, Projet de loi de modernisation de l... par publicsenat

23:03 Publié dans Réflexions, Vidéo | Lien permanent

Non Fiction : Penser François Furet

Résumé : Une biographie intellectuelle réussie de l'historien de la Révolution française.

De toutes les périodes de l'histoire de France contemporaine, celle de la Révolution française n'est pas connue pour susciter l'indifférence, au contraire . La réception de l’œuvre de l'un de ses principaux historiens, François Furet, semble connaître une fortune comparable. Déjà le sujet de controverses de son vivant, sa disparition brutale en 1997 n'a pas conduit à un apaisement et/ou vers une certaine unanimité autour de son œuvre et encore moins de sa personne. Il suffit ainsi de citer le passage peu élogieux que lui a consacré l'historien des idées François Cusset dans un texte intitulé "François Furet et l'avenir d'une réaction"  ou dans une veine contraire, l'apologie de l'un de ses anciens étudiants, Ran Halévi : L'expérience du passé. François Furet dans l'atelier de l'histoire. 

Lire la suite
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Gilles Raveaud - Programme de “stabilité” de la France : mince, ils ont oublié le chômage !

Eric Heyer, économiste à l’OFCE, a déniché une perle : dans ses prévisions pour 2017, l’élève France a oublié de remettre au Professeur Commission ses estimations du… taux de chômage, une statistique bien accessoire il est vrai.

 

Heureusement, Heyer finit le travail, pour nous montrer qu’il serait possible de parvenir à la même réduction des déficits avec nettement moins de chômage. Un résultat stupéfiant, quand on y pense.

 

Dans son Programme de stabilité à l’horizon 2017 pour l’économie française, le gouvernement français prévoit une croissance de 0,1 % en 2013 et 1,2 % en 2014, puis… de 2 % chaque année au cours de la période 2015-2017. (Des chiffres délirants, bien sûr.)

Lire la suite
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Metro politiques - Du communalisme en intercommunalité Le gouvernement de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines (1965‑2004)

Comment sont gouvernées les villes nouvelles ? Frédéric Theulé dévoile les accommodements entre l’État, les élus et les experts qui ont présidé à leur institution. En plein débat sur la réforme territoriale, son analyse sur le déploiement de l’intercommunalité urbaine met en lumière la reconquête par les maires de leur pouvoir, un temps menacé.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

29/05/2013

Quels ont été les freins à la croissance depuis 2010 ? par Eric Heyer et Hervé Péléraux

15 mai 2013

A la fin de l’année 2012, cinq ans après le début de la crise, le PIB de la France n’est toujours pas revenu à son niveau antérieur (graphique 1). Dans le même temps, la population active en France a augmenté continûment et le progrès technique n’a pas cessé d’accroître la productivité des travailleurs. Nous sommes donc plus nombreux et plus productifs qu’il y a 5 ans alors que la production est moindre : l’explosion du chômage observé est le symptôme de ce désajustement. Pour quelles raisons la reprise entrevue en 2009 s’est-elle étouffée mi-2010 ?

Lire la suite
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce, heyer | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Les « avantages » des salariés : privilèges ou acquis sociaux ?

Un certain nombre de salariés bénéficient d’avantages de la part de leur employeur. Privilèges ou amélioration de la condition salariale ? Le débat est ultra-sensible et se focaliser sur les privilèges constitue une façon de détourner le débat sur les inégalités de salaires. Une tentative d’éclaircissement par Valérie Schneider de l’Observatoire des inégalités.

Privilèges des salariés : qui sont les vrais profiteurs ?

Publics ou privés, un certain nombre d’employeurs offrent à leurs salariés des avantages qui complètent leurs salaires. Des titres-restaurant en passant par les primes ou l’assurance santé complémentaire, ceux-ci sont très nombreux… et surtout très inégaux. Privilèges ou amélioration de la condition salariale ? Le débat est ultra-sensible et souvent vif, notamment quand il s’agit du secteur public en partie à cause de l’opacité qui entoure ce sujet : ceux qui disposent d’avantages ne les étalent pas sur la place publique.

Lire la suite
_____________________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Libé - En exigeant le mariage, les homosexuels redonnent sens à l’institution

Par JEAN-PAUL MIALET Psychiatre, enseignant à l’université Paris-V

En réclamant le mariage, les homosexuels ont une vertu : celle d’appeler à s’interroger sur des pratiques qu’au fond, chacun questionne peu. Si une majorité de français s’est montrée favorable au mariage pour tous, c’est autant par indifférence que par souci d’équité.

Qui souhaite encore se marier aujourd’hui ? La plupart des couples vivent à présent ensemble sans penser au mariage. Pourquoi ? Au nom de deux valeurs sacralisées : la liberté et l’amour.

Hédoniste et préoccupée de jouissance, notre époque reste très romantique face aux sentiments. L’amour y est vénéré comme un élan intime qui s’impose par-dessus tout. Il n’a pas besoin de l’approbation d’autrui pour être célébré ; il redoute même d’être pollué par les conventions et les rites sociaux : «Ne gravons pas nos noms au bas d’un parchemin»

Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent