Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2013

Libé - Qu’est-ce qu’une politique familiale de gauche ?

Par Jeanne Fagnani Sociologue, directrice de recherche honoraire au CNRS et Dominique Méda Professeure de sociologie à l’université Paris-Dauphine

Le gouvernement a récemment proposé une réforme de la politique familiale (diminution du quotient familial et développement de l’accueil des jeunes enfants) qui a relancé le débat sur la fonction de celle-ci et les différentes formes qu’elle peut prendre. Si tout le monde s’accorde sur le fait que la politique familiale vise à aider les familles - et plus particulièrement à rétablir l’équilibre entre les ménages qui ont une famille à charge et les autres -, une politique familiale de gauche poursuit selon nous trois objectifs supplémentaires : combattre les inégalités sociales entre ménages ; promouvoir le bien-être de tous les enfants en corrigeant les inégalités qui existent dès le plus jeune âge ; améliorer l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle exige la mise en œuvre simultanée de trois volets.

Lire la suite
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________

16:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Libé - Si la jeunesse est prioritaire, regardons-la en face

Par FRANÇOIS DUBET sociologue, directeur de recherche à l’EHESS, ERIC FAVEY secrétaire général de la ligue de l’enseignement, FRANÇOIS DE SINGLY professeur à l'université Paris-V

Al’heure où 23 % des jeunes sont en situation de pauvreté, où près de 20 % d’entre eux sont au chômage, où l’âge du premier CDI est autour de 27 ans, et que les inégalités entre jeunes se creusent, le gouvernement s’apprête à officialiser la disparition du seul établissement public spécialisé sur ces questions, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep). La réaffectation d’une partie de son personnel dans un service «études» interne au ministère en charge de la Jeunesse signe la fermeture de cette institution historique. Cette décision marque la fin d’une autonomie de fonctionnement, de choix d’objets de recherche et de publications pour un établissement pourtant reconnu comme acteur et ressource en matière de compréhension de la jeunesse depuis soixante ans.

Lire la suite
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

24/06/2013

Libé - Conférence sociale : ne pas oublier les sans-emploi

Par LOUIS GALLOIS Président de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars)

 

La conférence sociale pour l’emploi qui s’achève ce soir se réunit dans un contexte de profonde crise de l’emploi ayant de lourdes conséquences sur les parcours de vie des individus. Moins linéaires, plus chaotiques, ils sont de plus en plus en décalage avec un modèle social français hérité des Trente Glorieuses.

Au plein-emploi a succédé un chômage de masse. Aux CDI, se substituent de plus en plus les CDD et un marché de l’emploi dual synonyme de «précariat».

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

22:30 Publié dans Réflexions | Tags : louis gallois | Lien permanent

Jean Gadrey, Alternatives Economiques - L’accord de « libre dumping » UE/USA : un faux AMI pire que le vrai (1)

Il me faudra trois billets successifs sur ce que je considère comme un monstre néolibéral, un plan d’ajustement structurel pour l’Europe, avec des incidences mondiales. Tout le monde ne se souvient pas forcément de l’AMI, accord multilatéral sur l’investissement, dont « nous » avons obtenu le retrait en octobre 1998. Voir en annexe 1 ce qu’on trouve sur Wikipédia et qui me semble exact. Peu de gens sont mieux placés pour en parler que Susan George, qui fut alors aux premières lignes. En témoigne cette longue intervention d’avril 1999 que je conseille vivement . Elle y développait une analyse lucide et anticipatrice de ce qui se profilait déjà du côté du « club de Davos » pour contourner le retrait de l’AMI.

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

23/06/2013

Observatoire des inégalités : La pauvreté dans les régions

le 14 juin 2013

Le taux de pauvreté varie de 11,6 % en Bretagne à 19,7 % en Corse. Les régions du Nord et du Sud de la France sont les plus touchées.

La pauvreté touche plus particulièrement les régions du Nord et du Sud de la France. Le taux est de 19,7 % en Corse, de 19,5 % dans le Nord-Pas-de-Calais, de 19,4 % en Languedoc-Roussillon [1]. La Bretagne, les Pays de la Loire et L’Alsace sont moins touchés avec des taux respectifs de 11,6 % et 11,9 %, taux en dessous de la moyenne de la France métropolitaine qui est de 14,1 %.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

A bas le mercato ! par Vikash Dhorasoo

Le foot, c'est bien. Même sans foot. La saison à peine terminée, c'est la période des transferts qui redémarrent. Et je m'éclate.

Le mercato, on dit. Un truc inventé pour que tout le monde s'en mette plein les poches. Le libéralisme poussé à l'extrême. Une sorte de marché virtuel où l'on s'échange du footballeur à coups de millions. On vend, on achète, on prête, on loue même parfois. Cette arnaque fonctionne plus ou moins sur trois critères : le talent du joueur, son âge et la durée de son contrat. Le football est l'un des rares secteurs où pour débaucher un salarié – fût-il riche et privilégié – il y a un échange d'argent entre deux entreprises. Mais pourquoi payer alors que le joueur ne verra pas un centime de la transaction ?

Lire la suite
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : dhorasoo | Lien permanent

22/06/2013

Observatoire des inégalités : Revenus : la France des territoires extrêmes

le 18 juin 2013

Le revenu médian varie de 2 300 à 58 000 euros selon les quartiers. Une présentation des données extrêmes par type de territoire.

2 300 euros de revenu médian annuel (hors prestations sociales) pour une personne dans le quartier Saint-Jacques de Perpignan contre 58 000 dans une partie du 7e arrondissement parisien. 25 fois plus. En matière de revenus, les moyennes cachent une forêt de disparités entre territoires. Au lieu de présenter un classement selon un échelon donné (région, département, etc.), nous avons regroupé les valeurs extrêmes selon les différents types de territoire. On ne mesure pas ici ce qui sépare les plus pauvres et les plus riches d’un territoire défini, mais les écarts de revenu médian (celui pour lequel autant gagnent plus et autant gagnent moins) disons des classes intermédiaires de différents types de territoire...

Lire la suite
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________

Observatoire des inégalités : Pauvreté et inégalités : des contrastes marqués entre territoires

le 18 juin 2013

Pauvreté et inégalités frappent de façon très variable les territoires, comme l’indiquent un grand nombre d’études réalisées par les délégations régionales de l’Insee. Des documents peu médiatisés, mais qui apportent souvent un éclairage inédit. Le panorama est dressé par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités et consultant au Compas. Extrait du Centre d’observation de la société.

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

La Vie des idées : Regards croisés sur l’histoire du néo-libéralisme

Moteur d’une mondialisation jugée tantôt vertueuse, tantôt responsable de la montée des inégalités entre nations, voire de la crise et des politiques de rigueur, le néolibéralisme est pourtant mal connu. Deux ouvrages récents permettent de mieux cerner son histoire dans les soixante dernières années.

Recensés :
- Daniel Stedman Jones, Masters of the Universe. Hayek, Friedman, and the birth of neoliberal politics. Princeton University Press, 2012, 424 p.
- Angus Burgin, The Great Persuasion. Reinventing Free Markets since the Depression. Harvard University Press, 2012, 320 p.

L’année 2012 a vu la publication aux États-Unis de deux livres aux ambitions proches, puisqu’il s’agit dans les deux cas de retracer l’histoire du néo-libéralisme à partir de 1938, autour des figures incontournables de Friedrich Hayek et Milton Friedman.

Lire la suite
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

21/06/2013

OFCE : Réformer le quotient conjugal

par Guillaume Allègre et Hélène Périvier

Dans le cadre d’un réexamen des dispositifs d’aide aux familles, dont les motivations sont discutables par ailleurs, le gouvernement a annoncé vouloir réduire en 2014 le plafonnement du bénéfice du quotient familial dans le calcul de l’impôt sur le revenu (IR). L’avantage fiscal lié à la présence d’enfants à charge dans le foyer sera réduit de 2 000 à 1 500 euros par demi-part. La réflexion ouverte sur le quotient familial aurait dû être l’occasion de repenser plus globalement la prise en compte de la famille dans le calcul de l’impôt sur le revenu et notamment l’imposition des couples.

Lire la suite
____________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent