Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2017

Le Figaro - Coralie Delaume : « Non, la France n'est pas droguée aux dépenses publiques »

Bruno Le Maire et Edouard Philippe ont tous deux récemment parlé « d'addiction française à la dépense publique ». Pour Coralie Delaume, cette interprétation de la situation financière du pays est très largement contestable.

«Il y a une addiction française à la dépense publique (…). Comme toute addiction, elle nécessitera de la volonté et du courage pour s'en désintoxiquer», déclarait le premier ministre Édouard Philippe lors de son discours de politique générale. Il faisait écho au ministre de l'économie Bruno Le Maire, lequel affirmait quelques jours auparavant «Depuis 30 ans, la France est droguée aux dépenses publiques. Oui, il faut les réduire: c'est une question de souveraineté nationale».

Lire la suite
___________________
___________________

La voie de la raison - Journée mondiale de femmes sans voile

Elles en ont marre. « Marre de l'indifférence, de la connivence, de la condescendance » avec lesquelles, en France, les « néocommunautaristes » traitent le combat des femmes de culture musulmane « qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l'égalité et de la dignité »

Près de chez elles, à Aubervilliers, les hommes osaient demander à l'une « de se couvrir pour être une bonne musulmane » : c'était l'été et elle sortait bras nus. Une lycéenne, sous influence salafiste, crachait à l'autre, son enseignante qui lui expliquait que le voile ne figurait nullement dans le Coran : « Je peux vous tuer pour ce que vous dites ! » De la rue au café où elles n'étaient pas les bienvenues, les menaces s'empilaient pour les belles aux yeux noirs. On les sommait à toute vitesse de rejoindre le troupeau massé sous le voile de la servitude volontaire. 

Lire la suite
________________
________________

08:50 Publié dans Article du jour | Tags : islamisme | Lien permanent

14/07/2017

Le Monde - Pénibilité : Edouard Philippe donne satisfaction au patronat

Quatre risques professionnels sur dix seront traités différemment, et les cotisations spécifiques seront supprimées.
 
Le lobbying patronal, exercé depuis de longs mois, a fini par porter ses fruits. Samedi 8 juillet, Edouard Philippe a dévoilé la nouvelle mouture du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) – dispositif fustigé par les organisations d’employeurs, depuis sa création en 2014, au motif qu’il serait beaucoup trop complexe donc inapplicable. Les mesures annoncées par le premier ministre visent à simplifier cet outil tout en modifiant son financement. Des « évolutions » saluées par le Medef, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), ainsi que par l’Union des entreprises de proximité (U2P).
 
Lire la suite
___________________
___________________

La Croix - Benjamin Coriat : « Donald Trump ne peut pas diriger le pays contre son business »

Le commerce mondial peut-il se passer des Etats-Unis ? L’avis de Benjamin Coriat, professeur d’économie à l’université Paris 13 et membre du conseil d’administration du collectif des Économistes atterrés.

La position des États-Unis est très paradoxale. Ils ont été et continuent d’être les grands bénéficiaires des échanges internationaux. Cela dit, une des causes du déficit commercial américain provient de la délocalisation massive pratiquée par ses firmes dans les pays d’Asie. Les formes de déréglementation pratiquées depuis trois décennies, auxquelles les États-Unis ont contribué, ont causé une perte d’emploi pour de nombreux Américains.

Lire la suite
___________________
___________________

Le Monde - Réforme du code du travail : l’Assemblée autorise le recours aux ordonnances

Le texte va maintenant être transmis au Sénat pour être voté définitivement avant la fin de la session extraordinaire début août.

Sans surprise, à 270 voix contre 50, les députés ont autorisé, jeudi 13 juillet, le gouvernement à légiférer par ordonnances sur la réforme controversée du code du travail, premier gros chantier du quinquennat Macron. « C’est un moment important, le premier texte du quinquennat est sur le travail, c’est un symbole », s’est réjouie la ministre du travail, Muriel Pénicaud, à l’issue du vote.
 
Lire la suite
_______________
_______________

Libé - «Pénibilité», le mot de trop pour l’Elysée

«Ce qui n’est pas nommé, n’existe pas», avait averti le psychanalyste Jacques Lacan. C’est ainsi que le compte pénibilité, cette mesure phare du quinquennat de François Hollande qui permet à des salariés exposés à des métiers «pénibles» de partir plus tôt à la retraite ou de bénéficier d’une formation, change de nom. Le Premier ministre veut l’appeler désormais «compte de prévention».

Lire la suite
__________________
__________________

08:45 Publié dans Article du jour | Tags : macron, penibilite | Lien permanent

Le livre posthume de Charb sur l'islamophobie

Peu avant d'être assassiné dans l'attentat contre « Charlie Hebdo », Charb venait de terminer un livre, dans lequel il répondait à l'accusation d'islamophobie.

Lettre ouverte aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes. Le titre de l'ouvrage posthume de Charb annonce la couleur. Peu avant son assassinat, le 7 janvier, dans l'attentat contre le siège de Charlie Hebdo, l'hebdomadaire satirique dont il était directeur de la publication, Charb venait de terminer un livre, dont L'Obs publie des extraits.
 
Lire la suite
____________________
____________________

Avignon Off 2017, du 14 au 18 juillet au Théâtre de l'Oulle à
 
 
Le Théâtre K et Charlie Hebdo organisent 5 soirées événements autour du livre posthume de Charb « Lettre aux escrocs de l'Islamophobie qui font le jeu des racistes ».
Alors que l'hebdomadaire fête ses 25 ans, Gérald Dumont, auteur et metteur en scène, présente une lecture « irresponsable », mêlant musiques et vidéos, de ce texte finalisé deux jours avant le 7 janvier 2015.
Cette mise au point nécessaire sera suivie d’une rencontre avec des personnalités (journalistes, dessinateurs, philosophes, sociologues, etc.). Nous y parlerons notamment de laïcité, de liberté d'expression, de citoyenneté, avec réponses aux questions du public. Une exposition des dessins de Charb sera proposée. 5 programmations différentes avec un même slogan : « oser rire sans retenue » !

08:30 Publié dans Article du jour | Tags : ismamophobie, islamisme, charb | Lien permanent

13/07/2017

Marianne - Avec Macron, 3 milliards d'impôts en moins... pour les 3.000 foyers les plus riches !

Le président de la République veut accélérer la réforme de la fiscalité de l’épargne et du patrimoine. Ses deux mesures, sur l’ISF et les revenus mobiliers, coûteraient 7 milliards en année pleine... dont près de la moitié serait captée par quelques milliers de foyers fiscaux les plus riches !

Cédant aux pressions conjuguées de ses amis économistes réunis à Aix, des plus libéraux parmi les députés LREM, et de représentants des hauts patrimoines, Emmanuel Macron aurait décidé, le 9 juillet d’enclencher dès 2018 deux réformes de la fiscalité inscrites à son programme : le cantonnement de l’ISF aux seuls biens immobiliers et le prélèvement forfaitaire unique (PFU), une taxe à 30% sur les revenus des valeurs mobilières.

Lire la suite
_______________
_______________

08:39 Publié dans Article du jour | Tags : macron, isf | Lien permanent

12/07/2017

L'Obs - Ecole : tout ce que Jean-Michel Blanquer a prévu de changer

Le ministre de l'Education nationale sait exactement où il va. Il avait tout annoncé dans un livre paru à l'automne dernier. "L'Obs" l'a (re)lu.....

Le futur ministre y décrit avec un luxe de détails les mesures à lancer de toute urgence afin de sauver le paquebot éducatif (ce qu'il appelle les scénarios fondamentaux), et celles qu'il souhaite d'abord expérimenter avant de les généraliser (ce qu'il appelle les scénarios optimaux). La relecture de l'opus, un mois et demi après sa prise de fonction, est passionnante. Elle éclaire d'un jour nouveau son action

Lire la suite
___________________
___________________

L'Obs - Comment les Insoumis sont devenus la principale force d'opposition

Selon un sondage Elabe, 28% des sondés font du groupe de Jean-Luc Mélenchon le parti qui incarne le mieux l’opposition à Emmanuel Macron.

Quelle sera la force d'opposition numéro 1 à Emmanuel Macron ? C'était, au soir du second tour des législatives, l'une des principales inconnues de ce nouveau quinquennat alors que des personnalités politiques majeures – de Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen – s'apprêtaient à faire leur entrée à l'Assemblée nationale. 

Lire la suite
___________________
___________________