Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2016

L'Express - Primaire à gauche: Filoche assigne Cambadélis et le PS en justice

Le candidat rejeté de la primaire a décidé de se tourner vers la justice. Sont notamment assignés, Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, et Thomas Clay, le président de la Haute Autorité pour la Primaire Citoyenne.

Le PS n'est pas au bout de ses peines. L'ancien inspecteur du travail Gérard Filoche, écarté de la primaire à gauche, a annoncé ce mercredi avoir obtenu l'assignation en justice du Parti socialiste, de son premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis et des organisateurs de la primaire de la gauche pour contester son éviction du scrutin

Lire la suite
__________________
__________________

21/12/2016

Le Figaro - Cafés interdits aux femmes : accusé de déni, Hamon se justifie

..... Accusé de déni, l'élu des Yvelines s'est expliqué ce lundi sur BFMTV. Il a rappelé son engagement «contre le fondamentalisme religieux, quand il conduit à confisquer l'espace public aux femmes». Avant de justifier ses propos: «Le sexisme est-il né juste de l'existence ses cafés en banlieue? Non, il existe depuis des décennies. (...) Il ne faut surtout pas dire que le sexisme serait réservé à un seul type de café et le machisme à un type de population. En l'occurrence, les musulmans.»

Lire la suite
___________________
___________________

Libé - Peillon veut «sortir la religion du champ politique»

Le candidat à la primaire organisée par le Parti socialiste Vincent Peillon a affirmé lundi à Toulouse «vouloir sortir la religion du champ politique» et en avoir «assez qu’on nous parle toujours d’identité nationale et de religion».

«Aujourd’hui, on voit qu’on désigne les gens par des origines. Il faut cesser avec ça», a-t-il déclaré devant la presse lors d’une visite d’un stade dans le quartier populaire du Mirail.

Lire la suite
__________________
__________________

Atlantico - 5 raisons pour lesquelles Benoît Hamon pourrait bien être la surprise de la primaire de gauche

Depuis son passage dans L'émission politique sur France 2, Benoît Hamon bénéficie d'une dynamique qui pourrait le porter au second tour de la primaire de la Belle Alliance populaire. Moins clivant et moins médiatique qu'Arnaud Montebourg ou Manuel Valls, ses atouts sont nombreux face à ses deux principaux rivaux.

1) Un homme de parti moins clivant que Manuel Valls

Maud Guillaumin : Benoît Hamon a depuis sa jeunesse été une figure très importante au sein du Parti socialiste. C'est l'ancien patron du MJS - Mouvement des jeunes socialistes - et il a eu une vraie carrière politique au sein du parti : il a été député européen et porte-parole du Parti socialiste. Il connaît tout le parti de A à Z.

Lire la suite
_____________________
_____________________

20/12/2016

Europe 1 : Sondage : Macron le plus populaire, Valls meilleur candidat socialiste pour 2017

Alors deux tiers de Français voient la gauche disparaître, Manuel Valls reste le candidat préféré des Français pour représenter la gauche à la présidentielle.

Emmanuel Macron prend la tête du classement des personnalités politiques tandis que Manuel Valls est le candidat à la primaire socialiste "préféré" des Français pour représenter la gauche à la présidentielle de 2017, selon un sondage Odoxa publié mardi.

Lire la suite
__________________
__________________

LCI - Benoît Hamon rejoint le comité de soutien à Jacqueline Sauvage

Le candidat à la primaire citoyenne de 2017 Benoît Hamon vient de rejoindre, ce dimanche 18 décembre, les rangs des soutiens à Jacqueline Sauvage. Très populaire auprès de l'opinion publique, la médiatisation en partie suscitée par ce comité n'en reste pas moins jugée comme contre-productive par les magistrats, qui seuls peuvent décider d'accorder à la septuagénaire une libération conditionnelle.

Lire la suite
___________________
___________________

Marianne - Des cafés interdits aux femmes en France ? Benoît Hamon relativise…

Au cours d'un entretien sur France 3 ce dimanche midi, Benoît Hamon a été invité à réagir à un récent reportage de France 2 montrant l'interdiction faite aux femmes de se rendre dans les cafés de certaines banlieues françaises. Le candidat à la primaire de la gauche s'en est sorti par un grand numéro d'enfumage et de relativisme…

Leur reportage avait levé le rideau sur de révoltants territoires perdus de la République. A la suite des déclarations dans Marianne de l'ex-secrétaire d'État aux Droits des femmes Pascale Boistard, selon laquelle "il y a sur notre territoire des zones où les femmes ne sont pas acceptées", deux journalistes de France Télévisions sont allés vérifier l'assertion sur le terrain.

Lire la suite
__________________
__________________

19/12/2016

Libé - Décryptage Alep : faux et usage de faux

La chute d’Alep-Est a-t-elle été accueillie par des scènes de liesse dans les quartiers Ouest? Les rebelles ont-ils empêché les civils de fuir la ville ? Poutine et Al-Assad ont-ils vraiment lutté contre Daech ? «Libé» trie le vrai du faux dans la grande guerre de l’intox en Syrie.

La Syrie est le théâtre terrible d’une guerre physique dévastatrice, mais aussi d’une guerre médiatique redoutable. Une guerre de mensonges, d’infos bidonnées et de propagande. Une guerre de mots, d’images et de vidéos. Les partisans de l’axe Damas-Moscou-Téhéran y excellent, mais les rebelles et leurs défenseurs utilisent les mêmes armes, à une échelle différente, moins massive. Tentative de décryptage des intox et exploration des zones grises de la post-vérité.

Lire la suite
________________
________________

15:14 Publié dans Article du jour | Tags : alep | Lien permanent

Atlantico - François Kalfon: “En 2011, Arnaud Montebourg était dans les déclarations d’intention; aujourd’hui, nous proposons de véritables outils.”

Candidat de la démondialisation en 2011, Arnaurd Montebourg sera, pour 2017, celui de la protection des Français face à une mondialisation malheureuse, mais aussi de la libération des Français face à tout ce qui les entrave dans leur vie.

Lire la suite
_________________
_________________



France Info - Quatre signes qui montrent que le PS commence à avoir peur de Macron

Après sa démonstration de force, samedi dernier à Paris, Emmanuel Macron a marqué des points. Au point de commencer à susciter des inquiétudes au sein du Parti socialiste.

"Le problème, aujourd'hui, c'est Macron !" Un ministre, soutien de Manuel Valls, ne cache pas à franceinfo son souci du moment. Enjambant la primaire, ce membre du gouvernement se projette déjà en février. Et son inquiétude porte un nom : Emmanuel Macron. Depuis sa démonstration de force, lors d'un meeting à Paris samedi 10 décembre, le candidat d'En Marche ! sème le doute au sein du Parti socialiste. France info vous explique pourquoi.

Lire la suite
_____________________
_____________________