Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2017

Alternatives Economiques - Entretien La « société civile », bel outil de marketing politique

La liste des investis pour La République en Marche, donnée grande gagnante des scrutins des 11 et 18 juin pour les législatives, est marquée par la surreprésentation des cadres dans ses rangs. De son nom officiel « Association pour le renouvellement de la vie politique », le parti fondé par Emmanuel Macron prétend, avec ces candidats, ramener la « société civile » sur le devant de la scène politique. Entretien avec le sociologue Etienne Ollion, qui y voit surtout un coup de marketing.

Lire la suite
__________________
__________________

22:35 Publié dans Analyses | Tags : societe civile | Lien permanent

12/06/2017

Le Figaro - Luc Rouban : « Derrière l'illusion du renouvellement, on se dirige vers une Assemblée élitiste»

Si les élections législatives annoncent une majorité parlementaire LREM confortable pour Emmanuel Macron, Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS (Cévipof), estime que la représentation nationale présente un risque de décalage face aux attentes réelles du pays. Le spectre d'une législature élitiste se dessine. Explications.


Directeur de recherches au CNRS-Cevipof, Luc Rouban est aussi l'auteur de Quel avenir dans la fonction publique? (éd. la Documentation Française, 2017). L'enquête de Luc Rouban intitulée «Le profil des candidats investis par La République En Marche: un renouveau limité» est consultable sur le site du Cévipof.

Lire la suite
__________________
__________________

20:45 Publié dans Analyses | Tags : rouban, en marche, lrem | Lien permanent

Brice Teinturier et Jacques Lévy répondent aux questions de Patrick Cohen sur France Inter


Brice Teinturier et Jacques Lévy répondent aux... par franceinter

11/06/2017

Mediapart - Législatives: les résultats décortiqués par les chercheurs

Les résultats décortiqués par les chercheurs
Simon Labouret, politologue, Marion Fontaine, historienne, Étienne Ollion, sociologue, Nicolas Lebourg, historien.

23:44 Publié dans Analyses, Vidéo | Tags : election legislative | Lien permanent

Non Fiction - La démocratie : nouveau champ de bataille de la gauche

Les élections nationales de 2017 acteront-elles la fin du clivage droite-gauche ? Pour le Front National, l’alternance de partis de gouvernement issus de la gauche et de la droite et menant peu ou prou la même politique une fois au pouvoir  aurait signé l’arrêt de mort de celui-ci. Nos débats politiques se reconfigureraient-ils alors autour d’une opposition entre souverainistes et mondialistes, réactionnaires et progressistes, voire pessimistes et optimistes, pour ne citer que les nouvelles appellations les plus commentées ? A première vue, le second tour de l’élection présidentielle, en écartant les candidats des principaux partis incarnant l’alternative qui structure notre vie politique depuis la Révolution française, apparaît confirmer que ce clivage a cessé d’être pertinent. La complexe recomposition politique à l’œuvre ouvre la voie à différents scénarios, que les économistes Bruno Amable et Stefano Palombarini ont esquissés dans L'illusion du bloc bourgeois. Alliances sociales et avenir du modèle français.

Lire la suite
__________________
__________________

14:45 Publié dans Analyses | Tags : democratie, politique, actualite | Lien permanent

10/06/2017

Slate - Alcool, tabac, sucres: la France classée parmi les États les plus «moralisateurs»

Selon un indicateur calculé par un économiste britannique, «le niveau de tolérance en matière de modes de vie diminue» dans de nombreux pays européens.

Voici un indicateur qui, à défaut d’être consensuel, fait preuve d’originalité. L’indicateur des États moralisateurs place la France parmi les six pays les plus «moralisateurs» de l’Union européenne, révèle L’Opinion.

Selon l’Institut économique Molinari, qui fait partie des institutions associées à cette étude réalisée par l’économiste Christopher Snowdon (Institute of Economic Affairs de Londres), «cet indicateur permet de prendre le pouls de cette inflation réglementaire qui nous “veut du bien”». Il «inclut toutes les politiques qui visent à dissuader la consommation de produits légaux et imposent des coûts aux consommateurs.» Selon l’étude, la plupart des pays de l’UE ont durci leurs législations en matière de contrôle des modes de vie, qu’il s’agisse de législations sur la consommation d’alcool, de cigarettes, d’alimentation ou de boissons sucrées.

Lire la suite
_________________
_________________

22:30 Publié dans Analyses | Tags : politique, actualite | Lien permanent

La Vie des Idées - Une France moins xénophobe ?

On pourrait croire que les attentats islamistes favorisent le vote d’extrême droite, en confortant des tendances xénophobes et autoritaires au sein de la population. Les données disponibles sur les opinions des Français et la tolérance qu’ils professent dressent pourtant un tableau plus nuancé.

Les attentats de janvier 2015, de novembre 2015 et de juillet 2016 ont marqué les Français. Ils ont choqué, entraîné des manifestations spontanées ou non, des minutes de silence improvisées ou institutionnalisées, et suscité des besoins d’interprétation et de cadres d’analyse (Truc, 2016). En cela la situation ressemble à celle qu’ont connue les Américains après le 11-Septembre, les Espagnols après l’attaque de Madrid en 2004 ou les Anglais après les attentats de Londres en 2005.

Lire la suite
___________________
___________________

15:37 Publié dans Analyses | Tags : xenophobie, vie des idees | Lien permanent

08/06/2017

Atlantico - Au PS, les intellos ne sont plus à la page

Le costume cintré et le verbe ciselé, ils se ressemblent presque tous. À mille lieues de la vraie vie, ils n’ont, pour la plupart, jamais posé un orteil dans une entreprise ou une administration. Contrairement à leurs aînés, ils n’ont pas fait leurs classes à l’ENA, mais auprès d’un chef de parti ou d’un député-maire. Des «apparatchiks» comme on dit, qui excellent dans les coups de billard à trois bandes et l’art du placement. De François de Rugy (En Marche !) à David Rachline (FN) en passant par Razzy Hammadi (PS) et Guillaume Peltier (LR), les professionnels de la profession squattent tous les bancs. Or certains d’entre eux multiplient les dérapages incontrôlés et précipitent la mort des partis traditionnels : salaires en or, emplois fictifs, business trouble... Extrait de "La République des Apparatchiks" de Jean-Baptiste Forray aux Editions Fayard (1/2).

Lire la suite
________________
________________

20:45 Publié dans Analyses | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

07/06/2017

Atlantico - Pourquoi les jeunes musulmans deviennent de plus en plus religieux

Le modèle d’assimilation français a-t-il encore un avenir ? La démographe Michèle Tribalat répond par la négative après une analyse en trois points. Tout d’abord démêler le vrai du faux dans les chiffres qui circulent sur l’immigration étrangère, ensuite examiner en quoi l’islam change la donne et enfin constater que les classes moyennes refusent désormais massivement le modèle multiculturaliste préconisé par l’UE. Extrait de "Assimilation : la fin du modèle français : Pourquoi l'Islam change la donne" de Michèle Tribalat aux Editions du Toucan (1/2)

Lire la suite
___________________
___________________

20:45 Publié dans Analyses | Tags : islam | Lien permanent

06/06/2017

Centre d'observation de la société - La peur de perdre son emploi progresse

Un quart des actifs occupés ont peur de perdre leur emploi dans l’année. La proportion était de 18 % en 2005, indique le ministère du Travail 1. Une évolution logique compte tenu de la très forte progression du chômage entre 2005 et 2013. La peur de perdre son emploi, déjà très élevée en 2005, n’a quasiment pas bougé parmi les contrats précaires, qu’il s’agisse du secteur public (de 40 % à 41 %), comme du secteur privé (47 % à 45 %). Pour nombre d’entre eux, il ne s’agit pas de « crainte », puisque leur contrat est d’une durée inférieure à l’année.

La peur de perdre son emploi a fortement augmenté parmi les autres catégories d’actifs. Elle a même doublé chez les non-salariés, de 16 % à 30 %. Une part croissante des artisans et commerçants craignent pour l’avenir de leur activité. Cette crainte a aussi augmenté au sein des emplois dits « stables », en contrat à durée indéterminée dans le secteur privé (de 16 % à 24 %) et même chez les fonctionnaires (de 4 % à 10 %).

Lire la suite
___________________
___________________