Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2021

Fondation Jean Jaurès - Genèse de l’identité socialiste

Retrouvez la table-ronde "Genèse de l'identité socialiste" de la journée d'études "L'identité socialiste" organisée le 10 décembre 2020 par l’université Paris-Est Créteil, cent ans après le Congrès de Tours, avec : - Christophe Prochasson, président de l’EHESS​ - Anne Rasmussen, directrice d’études à l’EHESS Christian Prochasson et Anne Rasmussen élaborent une réflexion commune sur l’identification socialiste, c’est-à-dire un ensemble doctrinal d’idées mais aussi un bloc de pratiques politiques. L’idée socialiste a été en bute à de perpétuelles redéfinitions, qu’il faut évidemment toujours remettre en perspective. Cette idée a toujours été liée à des pratiques politiques, et ce dès le XIXe siècle. Le socialisme se définit aussi par des affects politiques, indissociablement liés aux idées et aux pratiques. Le socialisme est né de la rencontre entre les classes laborieuses et d’autres catégories plus instruites, qui elles allaient contribuer à nourrir intellectuellement le socialisme. Anne Rasmussen et Christian Prochasson se sont principalement concentrés sur le caractère scientifique du socialisme. Foi dans la raison, confiance dans la science et le progrès, le socialisme s’est marié en Europe occidentale avec les Lumières du XVIIIe siècle. Le Parti socialiste s’est vu comme le parti du progrès, de l’avenir.

21:00 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

24/12/2020

Le meilleur de 2020 - Fondation Jean Jaurès - Confinement : comment le monde de la musique se réinvente-t-il ?

Événements de dimension mondiale, sessions live, prime aux réseaux sociaux : en dépit du contexte, l’industrie musicale tente de continuer à divertir. Mais comment donc les artistes gardent-ils le contact avec leur public en temps de confinement ? Laurent-David Samama livre une deuxième analyse pour la série de la Fondation Jean-Jaurès consacrée à la place des artistes et de la culture durant le confinement

I - Annulations et reports en cascade

Il y a quelques jours, ils auraient dû être des dizaines de milliers à se ruer vers l’Empire Polo Club d’Indio, en Californie. D’ordinaire attirés par un line-up dantesque, arborant headbands, minishorts et autres crop-tops de circonstance, les festivaliers de Coachella – cette engeance ultra-privilégiée et minutieusement lookée constituant la Mecque du cool – n’ont cette fois pas pu profiter des deux week-ends de concerts prévus sous le soleil de la « cité des anges ». La faute au coronavirus qui, d’annulations en annulations, a décimé le minutieux enchaînement des festivals à l’échelle mondiale. Perte estimée : 700 millions de dollars pour les organisateurs et tout l’écosystème autour du festival californien, du secteur hôtelier à celui de la restauration.

Lire la suite
__________________
__________________

14:10 Publié dans Analyses | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

19/12/2020

Fondation Jean Jaurès - Gays et lesbiennes en France et aux États-Unis : quelle représentation politique ?

Comment penser la représentation politique des minorités sexuelles en France et aux États-Unis ? Quel lien faire entre militantisme LGBT+ et représentation politique ? Alors qu’aux États-Unis, le mouvement LGBT+ a dû se structurer en raison même de la répression qu’il subissait dans les années 1960 et 1970, pour peser dans les mouvements politiques, en France, il a fallu attendre, en revanche, les années 1980 pour que certains groupes militants LGBT+ agissent en coulisses auprès des partis politiques. Dans cet entretien mené par Denis Quinqueton, co-directeur de l’Observatoire LGBT+ de la Fondation, Hugo Bouvard, historien et sociologue du militantisme LGBT+, revient sur le concept de « cause de la représentation politique des gays et des lesbiennes » et met en évidence comment et pourquoi cette cause s’est historiquement construite aux États-Unis. 

14:30 Publié dans Analyses | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

17/12/2020

Fondation Jean Jaurès - États-Unis - Europe : quel avenir pour les relations transatlantiques ?

Après quatre années d’administration Trump, les relations entre les États-Unis et l’Europe se sont dégradées, avec un renforcement du pivot américain vers l’Asie – déjà amorcé sous la présidence d’Obama. L’élection de Joe Biden va-t-elle renverser la tendance ? Ne serait-ce pas l’occasion pour l’Union européenne d’affirmer son autonomie stratégique ? Quel avenir envisager pour la sécurité collective et le multilatéralisme ? Maya Kandel, historienne et spécialiste des États-Unis, Manuel Lafont Rapnouil, directeur du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et Édouard Simon, directeur de recherches à l’Institut des relations internationales et stratégiques, en débattent lors d’un entretien mené par Renaud Bellais, membre de l’Observatoire de la défense-Orion de la Fondation.

18:00 Publié dans International, Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

29/11/2020

Fondation Jean Jaurès - Jaurès et Guesde : « les deux méthodes »

« Les deux méthodes » est le nom célèbre donné aux allocutions contradictoires prononcées par Jean Jaurès et Jules Guesde le 26 novembre 1900 à l’hippodrome de Lille, devant 8000 personnes. Aux lendemains de l’Affaire Dreyfus, les dissensions sont apparues au sein du mouvement socialiste, entre les tenants d’une défense républicaine et ceux pour qui la lutte de classe passe avant tout autre sujet. Quelles sont ces divergences ? Leur postérité ? Que nous disent-elles aujourd’hui ? Gilles Candar, président de la Société d’études jaurésiennes, et Jean-Numa Ducange, auteur d’une réédition commentée de ces discours en 2014, livrent, cent vingts ans après, des éléments de réponse dans un dialogue pour la Fondation Jean-Jaurès.

14:42 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures, guesde, jaures | Lien permanent

17/11/2020

Chloé Morin : "Quand on ne sera plus en démocratie, on ne s’en rendra même pas compte"

Chloé Morin, politologue associée à la fondation Jean Jaurès, spécialiste de l'opinion publique, auteure de "Les inamovibles de la République" (L’Aube et Fondation Jean-Jaurès), est l'invitée de 7h50.

00:05 Publié dans Vidéo | Tags : chloé morin, fondation jean jaures | Lien permanent

02/11/2020

Fondation Jean Jaurès - Le vote par anticipation, une solution ?

À l’image des élections municipales de 2020, l’épidémie de la Covid-19 pourrait dissuader un nombre important d’électeurs de prendre le risque de se rendre dans un bureau de vote à l’occasion des élections régionales et départementales. Face à cette menace sur le bon déroulement et la sincérité du scrutin, est-il temps d’envisager de nouvelles modalités de vote ? Émeric Bréhier, directeur de l’Observatoire de la vie politique de la Fondation, analyse les enjeux du vote par anticipation.

Lire la suite
_________________
_________________

08:40 Publié dans Analyses | Tags : brehier, fondation jean jaures | Lien permanent

17/10/2020

Grand entretien avec François Hollande : la gauche et le pouvoir

Que nous apprennent les débats qui ont traversé la gauche lorsqu'elle a exercé le pouvoir ? Quelles leçons tirer des expériences précédentes ? François Hollande, ancien président de la République de 2012 à 2017, échange avec Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, dans le cadre des 23e Rendez-vous de l'histoire de Blois, dont le thème en 2020 est « gouverner ».

16/06/2020

Fondation Jean Jaurès - Les enjeux du nouveau plan de relance européen

Dans un contexte de défiance vis-à-vis de l’UE, Claire Robert, experte des affaires publiques françaises et européennes, analyse les réponses – historiques – budgétaires et stratégiques apportées par la Commission européenne, notamment le plan de relance et la mutualistation de la dette européenne, ainsi que le Pacte vert (Green Deal).

Face à la crise engendrée par le coronavirus, l’Union européenne (UE) se devait d’apporter une réponse coordonnée et forte. Le projet européen était en danger si les États membres ne faisaient pas preuve de solidarité face à la crise du coronavirus. Certains pays, tels que l’Italie, risquent de faire faillite. Plusieurs villes italiennes – comme Turin, Florence ou Naples – ne peuvent déjà plus financer les dépenses courantes, assurer les services essentiels de leur ville et ont besoin d’aides de toute urgence. Plusieurs secteurs économiques clés pour l’Europe, notamment dans le secteur des services (par exemple le tourisme), sont durement impactés. Par ailleurs, le chômage devrait atteindre 9 % cette année dans l’UE selon la Commission européenne (alors qu’il était déjà de 7,4 % dans la zone euro en mars 2020, au début de la crise). En outre, la présidente de la Banque centrale européenne prévoit un recul de 8 % à 12 % du PIB en Europe en 2020. Or, face à cette crise économique et sociale sans précédent, les institutions européennes ont su offrir une solide réponse à travers, premièrement, l’octroi d’aides d’urgences votées par le Parlement européen et destinées au secteur de la santé dans les plays de l’UE les plus touchés et, deuxièmement, un plan de relance de 750 milliards d’euros annoncé le 27 mai dernier par la Commission européenne. L’UE se montre ainsi à la hauteur de ses responsabilités.

Lire la suite
____________________
____________________

08:49 Publié dans Analyses | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

15/06/2020

Fondation Jean Jaurès - L’épidémie et son terrain social, Hervé Le Bras

Pauvreté, présence de minorités, proportion de personnes âgées, densité... : ces facteurs ont-ils favorisé le développement de l’épidémie due au coronavirus dans certains territoires ? Pour l’historien et démographe Hervé Le Bras, l’importance de la contagion tient davantage à l’importance des clusters initiaux qu’aux facteurs économiques et sociaux « classiques ».

Des études encore rares commencent à décrire l’ampleur des inégalités devant l’épidémie. Le risque de décès est deux fois plus élevé pour les Noirs que pour les Blancs au Royaume-Uni, et une fois et demie plus élevé pour les originaires du sous-continent indien. La disproportion est encore plus importante aux États-Unis où les Noirs et les Latinos courent un risque trois plus élevé que les Blancs dans le Michigan et l’Illinois. Le virus n’est, bien sûr, pas sensible à la couleur de peau ni au pays d’origine. Des différences d’ordre génétique ne sont pas non plus prouvées. Reste que les minorités de ces deux pays et de beaucoup d’autres sont plus pauvres, moins bien assurées pour leur santé et souvent atteintes de maladies telles que le diabète ou l’obésité qui précipitent une issue fatale de la maladie. Elles travaillent aussi plus souvent dans des métiers exposés à la contagion.

Lire la suite
________________
________________