Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fondation jean jaures

  • La revue de presse du 29 avril au 5 mai

    L'actualité législatives au quotidien depuis le 6 mai

    Les Gauches vers les législatives (mise à jour du 5 mai)

    LE CLIMAT

    OFCE, le 5 avril - Notre planète, notre santé, notre priorité ! Par Éloi Laurent

    « Sommes-nous capables de repenser un monde dans lequel les économies privilégient la santé et le bien-être ? ». C’est avec ces mots que l’OMS a choisi d’interpeller les gouvernements et les citoyen(ne)s du monde entier à l’occasion de la journée mondiale de la santé, le 7 avril 2022, qui marque le 74e anniversaire de sa fondation et de l’entrée en vigueur de sa Constitution.

    Cet anniversaire dont le thème est « notre planète, notre santé », intervient quelques semaines après la publication de trois articles importants qui permettent d’en saisir toute la pertinence et la portée.

    Reporterre - Le nord de l’Inde écrasé par des chaleurs inhumaines

    La vague de chaleur qui frappe le pays depuis mars dévaste les récoltes et paralyse les grandes villes. Conséquence directe du changement climatique, de telles canicules vont devenir la norme en Inde, alertent les experts.

    Encore plusieurs jours à tenir. Le département météorologique indien (IMD) a prédit que la vague de chaleur qui frappe actuellement le nord de l’Inde est partie pour durer. Les températures pourraient même « augmenter d’environ 2 °C dans la plupart des régions du nord-ouest de l’Inde, avant de chuter ».

    L'ECOLE

    Observatoire des inégalités - L’égalité des chances à l’école : une hypocrisie

    Points de vue 28 avril 2022

    Prétendre que les enfants de milieux populaires ont les mêmes chances dans leurs études que les élèves de milieux favorisés est une hypocrisie. Le point de vue de Fabienne Federini, sociologue spécialiste des politiques éducatives, extrait du journal Libération.

    À échéance régulière (évaluations Pisa [1], campagne présidentielle), la sempiternelle question de la lutte contre les inégalités scolaires revient dans le débat public. À chaque fois, c’est la même consternation : « Classement Pisa : la France, championne des inégalités scolaires. » [2] À partir de là, chacun – responsable politique, commentateur – fait son tartuffe [3], s’offusquant qu’une telle réalité puisse encore exister après tant de politiques publiques dont les objectifs étaient pourtant d’y mettre fin. Les raisons d’un tel manque d’efficacité devraient pour le moins les interroger, mais là n’est pas notre propos.

    UKRAINE

    Disclose - Guerre en Ukraine : du matériel militaire français aurait servi dans le massacre de Boutcha

    Une caméra thermique fabriquée par Thales a été retrouvée sur un tank russe capturé près de la ville de Boutcha. De l’armement qui a probablement été utilisé pour commettre des crimes de guerre en Ukraine.

    Le 1er avril 2022, le monde entier découvre les images de corps gisant sur les routes de Boutcha, une ville ukrainienne située à 30 kilomètres au nord-ouest de Kiev. Sur place, l’ONU a documenté au moins 50 meurtres et exécutions sommaires commises par les forces armées russes. De potentiels crimes de guerre qui ont fait réagir Emmanuel Macron. « Les autorités russes devront répondre de ces crimes », a-t-il affirmé sur son compte Twitter, le 3 avril.

    Mi-mars, Disclose a révélé que la France a exporté pour 152 millions d’euros d’armement à la Russie entre 2015 et 2020, malgré l’embargo européen décrété après l’annexion de la Crimée, en 2014. Du matériel, écrivait-on, qui « pourrait être utilisé en Ukraine ». C’est ce qu’affirme aujourd’hui le gouvernement ukrainien.

    LES INEGALITES

    Observatoire des inégalités - Les inégalités mondiales de revenus diminuent

    Données 26 avril 2022

    Depuis vingt ans, les inégalités de revenus reculent entre habitants de la planète. Un mouvement paradoxal alors que les inégalités tendent à s’accentuer au sein de nombreux pays. Une analyse d’Anne Brunner.

    Les inégalités de revenus au niveau mondial tendent à diminuer depuis les années 2000, selon les données du Word Inequality Database (WID) concernant la part du revenu global qui va au dixième le plus riche. En 2000, les 10 % les plus riches du monde recevaient à eux seuls une masse dix fois plus grande de revenus que l’ensemble des 50 % les plus pauvres. Ce rapport est descendu progressivement jusqu’à 7,7 en 2020. Cette baisse ramène l’inégalité des revenus à son niveau de 1960.

    L'INDUSTRIE

    Le Vent se lève - Souveraineté industrielle : au-delà des mots, le véritable bilan d’Emmanuel Macron

    Emmanuel Macron s’est présenté comme le candidat de la souveraineté industrielle retrouvée, évitant pourtant soigneusement de tirer un bilan de son mandat précédent. Les débâcles qui l’ont scandé établissent la fragilité des capacités nationales en matière d’intelligence économique. L’État et ses services ne parviennent plus à détecter les signaux faibles des offensive provenant de puissances étrangères. Le rachat d’Alsid et Sqreen, spécialistes en cybersécurité, par des entreprises américaines – avec la bénédiction de Bercy – a questionné la capacité à garder sous pavillon français des entreprises stratégiques. Si l’interventionnisme semble désormais acceptable pour stimuler un secteur ciblé, il apparaît bien incomplet au regard des enjeux que présentent tant la désindustrialisation continue du système productif national, que la concurrence internationale et parfois déloyale de nos « alliés ». Aux prises avec des logiques néolibérales de l’action publique, l’Etat est incapable d’orienter le développement économique et industriel conformément aux objectifs qu’il se donne.

    INFLATION

    OFCE - Hausse de prix à la consommation : au mois de mars près d’un quart des ménages ont perdu du pouvoir d’achat malgré les dispositifs mis en place

    .... Lorsqu’on tient compte des dispositifs mis en place par le gouvernement au cours de la période, quasiment la moitié des ménages ayant vu le prix de leur panier des biens se renchérir auraient été compensées à hauteur du choc subi. Dans ce contexte, sur l’ensemble de la population 23 % des ménages auraient subi des pertes de pouvoir d’achat en lien avec les évolutions exceptionnelles des prix à la consommation. Cette grandeur est de 11 % parmi les 10 % des ménages à plus faible niveau de vie, pourtant mieux ciblés par le chèque énergie. Bien évidemment ceci reflète le fait qu’un nombre significatif de ménages ont une forte exposition à certaines dépenses dont le prix a évolué de façon conséquente.

    TWITTER

    Charlie Hebdo - Rachat de Twitter par Elon Musk : le chaos comme projet, Jacques Littauer

    Si Elon Musk a dépensé 44 milliards de dollars pour acheter le réseau social Twitter, c’est pour influer sur la façon dont le monde se pense. Or son attachement à la « liberté » la plus totale menace la concorde.

    Il est fou, jeune, et la personne la plus riche de la planète. Elon Musk, le PDG d’entreprises de technologie, dont les voitures électriques Tesla et les fusées SpaceX, vient d’acheter le réseau social Twitter, et cela fait les titres de la presse économique partout dans le monde. Pourquoi ?

    SONDAGES

    Datapolitics - Sondages : qui est le meilleur sondeur du 1er tour de la présidentielle ?

    Le premier tour de l’élection présidentielle a vu Marine le Pen et Emmanuel Macron se qualifier pour le second tour. Un scénario qui n’a surpris personne, encore moins les sondeurs qui ont placé ces deux candidats en tête pendant une bonne partie de la campagne. Mais les résultats du 1er tour de l’élection sont aussi l’occasion de comparer la performance des sondeurs. Quels sont ceux qui ont été les plus clairvoyants tout au long de la campagne ?

    Cluster 17 - Baromètre des personnalités politiques (S16)

    Jean-Luc Mélenchon en tête d’un pôle de gauche radicale

    Jean-Luc Mélenchon arrive 4e de notre baromètre, derrière Edouard Philippe. Le troisième homme de la présidentielle est le leader incontesté du troisième « pôle », celui de la gauche radicale et écologiste, qu’on retrouve principalement dans trois clusters qui le placent largement en tête : les Multiculturalistes, les Révoltés et les Solidaires.

    LEGISLATIVES

    AOC Législatives : la gauche peut-elle prendre le pouvoir ? Par Alessio Motta, Sociologue

    À gauche, l’enthousiasme pour le « troisième tour » est là, mais a-t-on vraiment une chance de voir survenir une cohabitation ? Une projection décline quatre scénarios des législatives en fonction d’une union des gauches et de la mobilisation des jeunes et des classes populaires.

    MélenchonPremierMinistre ? À gauche, l’enthousiasme pour le « troisième tour » est là, mais a-t-on vraiment une chance de voir survenir une cohabitation ? Après les stratégies incantatoires et la défaite de la présidentielle, il est temps de s’appuyer sur une réflexion rationnelle pour maximiser le pouvoir de la gauche dans l’Assemblée nationale qui sera élue en juin. Ce pouvoir dépendra bien entendu du nombre de sièges obtenus (une soixantaine de députés peuvent déposer une motion de censure ou saisir le Conseil constitutionnel d’un texte avant sa promulgation, 185 peuvent demander l’organisation d’un référendum et 289 permettent de gouverner).

    Le Monde - Pour Jean-Luc Mélenchon, les partis de gauche doivent sortir de la « culture de la défaite »

    Le dirigeant de La France insoumise déplore, dans un entretien avec le « Journal du dimanche », que ses partenaires politiques, avec qui il négocie une étiquette commune aux législatives, se « laissent absorber par leurs enjeux internes ».

    20 minutes - Législatives 2022 : L’Europe « à la carte », est-ce « la fin de l’UE » comme le dit Yannick Jadot ?

    FAKE OFF La désobéissance aux traités européens est devenue un point de friction entre La France insoumise et l’ex-candidat à la présidentielle d’Europe-Ecologie Les-Verts

    L’Union européenne sera-t-elle le point irréconciliable qui empêchera un accord entre La France insoumise et Europe-Ecologie-Les-Verts ? Sur France Inter, mardi 26 avril, Yannick Jadot a expliqué pourquoi il ne pouvait pas soutenir la désobéissance civile aux traités de l’UE, portée par le parti de Jean-Luc Mélenchon.

    Sud Ouest - Négociations LFI-PS pour les législatives : « Mélenchon tient sa revanche »

    En ouvrant dans une position de force des négociations avec le Parti socialiste, « Jean-Luc Mélenchon tient sa revanche », « mais le PS n’est pas mort pour autant », relève le politologue Rémi Lefebvre

    En ouvrant dans une position de force avec les Insoumis des négociations avec le Parti socialiste en vue des prochaines élections législatives, « Jean-Luc Mélenchon tient sa revanche », « mais le PS n’est pas mort pour autant », relève le politologue Rémi Lefebvre, spécialiste de la gauche.

    Le Monde - Législatives : François Hollande alerte sur le risque de « disparition » du Parti socialiste en cas d’accord avec La France insoumise

    L’ancien chef de l’Etat a plaidé jeudi matin sur Franceinfo pour « que cet accord soit revu ou repoussé, de manière que le Parti socialiste puisse, avec ses partenaires écologistes et communistes, envisager une autre union. »

    Alerte rouge pour le parti à la rose. Après la débâcle d’Anne Hidalgo au premier tour de l’élection présidentielle, l’avenir du Parti socialiste n’a rien d’assuré. Les élections législatives à venir, prévue pour les 12 et 19 juin, vont s’avérer décisives pour sa survie.

    Tandis que Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise (LFI) sont arrivés en tête à gauche, deux lignes s’opposent au sein du PS : faut-il suivre LFI et s’y unir pour les législatives, quitte à abandonner certains points programmatiques du parti ou, au contraire, affirmer sa différence avec cette partie de la gauche et tenter de convaincre les électeurs sur le terrain ?

    Fondation Jean Jaurès - Troisième tour

    Dans sa contribution d’une série réalisée en partenariat avec L’Hétairie, le constitutionnaliste Jean-Philippe Derosier, professeur de droit public à l’université de Lille et auteur du blog La Constitution décodée, explique en quoi les élections législatives de juin prochain pourraient déboucher sur une Assemblée éclatée, non seulement sans aucune majorité absolue, mais aussi avec trois ou quatre camps entre lesquels une entente sera difficile.

    Il y aura bien un troisième tour législatif à cette élection présidentielle, comme on l’évoquait d’ailleurs dès le lendemain du premier tour. C’est de là que pourrait provenir la surprise qu’on retrouve à chaque élection présidentielle.

    Reporterre - L’isolement dans les campagnes, terreau de l’extrême droite

    L’analyse du second tour de la présidentielle indique que les classes populaires rurales ont majoritairement voté Marine Le Pen. Que cache ce phénomène ? Une perte du lien social, constatent deux sociologues de terrain.

    .... « Comme tout vote, il s’y rassemble des catégories sociales très diversifiées », rappelle le sociologue Willy Pelletier, coordinateur général de la Fondation Copernic [2]. Employés et ouvriers sont nombreux à voter pour le RN, « mais on trouve aussi des agriculteurs, des artisans, des indépendants, des petits patrons », rappelle de son côté Violaine Girard, sociologue et maîtresse de conférences à l’université de Rouen [3]. Sans compter une certaine bourgeoisie, qui s’est sans doute cette fois-ci plutôt tournée vers Éric Zemmour au premier tour.

    L'AFRIQUE

    Fondation Jean Jaurès - France-Europe-Afrique : un tournant à prendre résolument !

    À l’occasion de la campagne électorale présidentielle, mais également dans le contexte d’après le scrutin, Slaviana Nze, membre du collectif Gabon Démocratie, met en avant l’opportunité et la nécessité de proposer aux Français une autre vision des relations entre la France, l’Europe et l’Afrique.

    La non-campagne présidentielle qui s’étire depuis des semaines semble faire fi du rôle apparemment de moins en moins prépondérant de la France dans ses rapports de force internationaux. Les interrogations que soulèvent les possibles conséquences sur une éventuelle perte d’influence de l’Hexagone auraient dû amener les candidats à se prononcer clairement sur la direction qu’ils entendaient donner à la politique étrangère française, laquelle doit assurément être « dépoussiérée ». Les récents camouflets de notre diplomatie en sont une manifestation criante.

    LYON

    Rue 89 Lyon - Coupe des subventions culturelles par la Région : « C’est la mort de la Villa Gillet »

    L’annonce de la baisse et de la suppression de subventions versées par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, présidée par Laurent Wauquiez, à trois structures culturelles lyonnaises a abasourdi les acteurs concernés. Et notamment la Villa Gillet qui craint d’être condamnée.
     
    C’est dans les colonnes du journal régional Le Progrès que Sophie Rotkopf, vice-présidente de Laurent Wauquiez déléguée à la culture en Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé un « rééquilibrage » sans appel du budget alloué à la culture, ce vendredi 22 avril. L’article se trouve à la page 15 du quotidien, partageant l’espace avec une publicité de pari sportif, et une autre pour des voyages organisés à Bali.
     
    HISTOIRE

    Le Vent se lève - « Le président est-il devenu fou ? » – Entretien avec Patrick Weil

    Le traité de Versailles est souvent considéré en France comme l’archétype d’une paix imposée par les vainqueurs sous la forme d’un diktat insupportable pour les vaincus, et justifiant dès lors la revanche de ces derniers. Dans cette histoire, les Français, et Georges Clemenceau le premier, tiennent le mauvais rôle : celui du gagnant, qui cherche à humilier son voisin et à l’asphyxier au prix de réparations inacceptables. Et si tout cela n’était qu’un mythe ? Cette lecture culpabilisatrice, initiée par le britannique John Maynard Keynes et instrumentalisée par Adolf Hitler pour susciter un sentiment revanchard au sein de la société allemande, est en tout cas remise en cause par un essai historique : Le président est-il devenu fou ? Le diplomate, le psychanalyste et le chef de l’État. Son auteur, Patrick Weil, est politologue et historien, directeur de recherche au CNRS et Visiting Professor à l’université de Yale, spécialiste de l’immigration, de la citoyenneté et de la laïcité.

    The Conversation - Finlande 1939, Tchétchénie 1994, Ukraine 2022 : pourquoi les guerres russes se ressemblent-elles ?

    Si l’on compare l’actuelle guerre en Ukraine à deux conflits précédents qui ont impliqué l’armée soviétique et russe – la guerre soviéto-finlandaise de 1939 et la première guerre de Tchétchénie en 1994-1996 –, on ne peut qu’être surpris par leurs similitudes. Pourtant, les contextes historiques et sociaux sont totalement différents. Quelle proximité peut-il y avoir entre l’URSS de 1939, marquée par les terribles purges staliniennes et dont le gouvernement vit dans la peur d’une future invasion allemande, la Russie de 1994, société en plein effondrement où les logiques mafieuses prévalent et où les militaires doivent recourir à toutes sortes d’arrangements douteux pour se rémunérer, et la Russie de 2022, qui se serait, d’après une formule chère à Vladimir Poutine, « relevée » au cours des deux dernières décennies ?

    JP FITOUSSI

    OFCE - À la mémoire de Jean-Paul Fitoussi

    L’économiste Jean-Paul Fitoussi nous a quittés le 15 avril à Paris.  Docteur d’État en sciences économiques et agrégé, il a commencé sa carrière comme professeur à l’Université de Strasbourg puis à l’Institut universitaire européen de Florence avant de rejoindre Sciences Po et de devenir président de l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE) de 1989 à 2010. Officier de la Légion d’honneur, docteur Honoris Causa de nombreuses universités, ses travaux ont été reconnus par de nombreux prix internationaux.  Il a contribué à de nombreuses institutions en France et en Italie où il enseignait également et où sa renommée était aussi très importante.

  • Fondation Jean Jaurès - France-Europe-Afrique : un tournant à prendre résolument !

    À l’occasion de la campagne électorale présidentielle, mais également dans le contexte d’après le scrutin, Slaviana Nze, membre du collectif Gabon Démocratie, met en avant l’opportunité et la nécessité de proposer aux Français une autre vision des relations entre la France, l’Europe et l’Afrique.

    La non-campagne présidentielle qui s’étire depuis des semaines semble faire fi du rôle apparemment de moins en moins prépondérant de la France dans ses rapports de force internationaux. Les interrogations que soulèvent les possibles conséquences sur une éventuelle perte d’influence de l’Hexagone auraient dû amener les candidats à se prononcer clairement sur la direction qu’ils entendaient donner à la politique étrangère française, laquelle doit assurément être « dépoussiérée ». Les récents camouflets de notre diplomatie en sont une manifestation criante.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Maudits sondages

    Dans sa contribution d’une série réalisée en partenariat avec L’Hétairie, le constitutionnaliste Jean-Philippe Derosier, professeur de droit public à l’université de Lille et auteur du blog La Constitution décodée, propose d’interdire les sondages à l’approche des élections, afin de ne pas nuire au fonctionnement de la démocratie. 

    Seule la perspective de l’élection devrait faire les résultats des sondages et, pourtant, ce sont les sondages qui peuvent déterminer les résultats de l’élection en perspective.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Les droits des femmes dans l'Union européenne : entre avancées et reculs

    Alors que la France préside le Conseil de l’Union européenne depuis janvier, et au moment du 8 mars, Agnès Hubert, présidente du think tank féministe européen Gender Five Plus (G5 +), fait le point sur la question de l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’Union européenne. Elle décrypte les avancées législatives mais aussi les blocages de certains États membres, notamment en matière de droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR). Beaucoup reste à faire en termes de parité, d'égalité professionnelle, de lutte contre les violences sexistes et sexuelles et en faveur des DSSR dans le semestre à venir et pour la Commission en place jusqu'aux élections européennes de 2024.

    Agnès Hubert est interrogée par Amandine Clavaud, responsable Europe et directrice de l'Observatoire Égalité femmes-hommes, et Ghislaine Toutain, conseillère du président de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès le 27 février - La guerre en Ukraine marque l’érosion du consensus sur les questions internationales

    À l’occasion de la conférence en ligne sur l’analyse des programmes des candidats et candidates sur les questions internationales, en partenariat avec l’Institut Open Diplomacy, l’Institut Montaigne et le JDD, et le soutien de Focus 2030, retrouvez la tribune de Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès qui décrypte les clivages existants entre les candidats et les candidates, alors que la guerre a éclaté entre l’Ukraine et la Russie.

    L’événement est d’autant plus exceptionnel que la Russie, petite puissance économique mais grande puissance militaire, est l’agresseur ; que la sécurité collective est en jeu et que nul ne peut dire avec certitude ce que seront les prochaines étapes ; que les répercussions économiques, énergétiques ou alimentaires seront sérieuses ; et, surtout, que les principes en cause – notamment l’inviolabilité des frontières – sont centraux dans l’ordre juridique international.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Fondation Jean Jaurès - Les nouveaux masques de l'extrême droite

    Raphaël Llorca, communicant, présente son livre "Les nouveaux masques de l’extrême droite", coédité par la Fondation Jean-Jaurès et les éditions de l'Aube.

  • Fondation Jean Jaurès - Quelle confiance dans les médias ?

    Depuis près de quarante ans, le baromètre de la confiance dans les médias réalisé par Kantar-Onepoint pour La Croix interroge les relations compliquées que les Français et les Françaises entretiennent avec leurs médias : crédibilité questionnée, indépendance suspectée…

    Après près de deux ans de crise sanitaire et à quelques mois de la présidentielle, qu’en est-il de ces relations ? Guillaume Caline, directeur Enjeux publics et opinion au sein de Kantar Public, livre les grands enseignements de cette nouvelle édition avec David Médioni, directeur de l’Observatoire des médias de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès - La place du travail dans la campagne présidentielle

    Alors que le télétravail obligatoire prendra fin le 2 février 2022, quelle place le sujet « travail » occupe-t-il dans la campagne présidentielle ? Comment penser l’avenir du travail en France, à l’aune de la crise sanitaire ? Sarah Proust, auteure de "Télétravail : la fin du bureau ?" (L'Aube, Fondation Jean-Jaurès, 2021), échange avec Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès - Générations : le grand fossé ?

    >À l’occasion de la parution de leur enquête commune sur les liens entre les différentes générations réalisée par BVA, la Fondation Jean-Jaurès et Départements solidaires en présenteront les résultats et interrogeront les nouvelles solidarités notamment entre les jeunes et les plus âgés. Une matinée sera consacrée à la présentation de cette enquête avec : Michel Ménard, Monique Lubin, Rémi Cardon, Sophie Borderie, Jean-Luc Gleyze, François-Xavier Demoures, Stewart Chau et Jérémie Peltier.

  • Fondation Jean Jaurès - L’écologie politique face à la dépolitisation des enjeux climatiques et environnementaux

    La philosophe Clara Ruault analyse combien la réflexion d’André Gorz sur la dépolitisation des enjeux écologiques par « l’expertocratie » fait aujourd’hui résonance. En effet, l’essence critique et « subversive » de l’écologie politique et son objectif proclamé d’émancipation individuelle et collective semblent aujourd’hui niés et bien éloignés des discours dominants.

    Certains penseurs ont depuis longtemps milité théoriquement contre la potentielle dépolitisation de l’écologie. Pour André Gorz par exemple, l’écologie perd sa force politique dès lors qu’elle est intégrée et soumise à la rationalité capitaliste.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Janvier 2015 : retour sur un procès hors-norme. Débat avec Yannick Haenel & Smaïn Laacher

    La Fondation Jean-Jaurès accueille Smaïn Laacher, sociologue et auteur de Juger la terreur. Les procès des attentats de janvier 2015 (L'Aube, 2022) et Yannick Haenel, auteur de Notre solitude (Les Échappés, 2021). À l'occasion des commémorations des attentats de janvier 2015, ils reviennent sur les différents moments de ce procès, sur ce qu'il dit des temps présents et de l'institution judiciaire, lors d'une rencontre en ligne et en direct animée par Jérémie Peltier, directeur des Études de la Fondation Jean-Jaurès.