Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2015

Le PS apparaît uni, mais les divisions demeurent

Laurent Bouvet : «le PS est moribond, le parti d'Épinay est mort»

Laurent Bouvet a accordé un entretien fleuve à FigaroVox. Il revient sur l'histoire du Parti socialiste et montre sa lente évolution depuis le congrès d'Epinay en 1971 jusqu'au congrès de Poitiers aujourd'hui.

Laurent Bouvet est directeur de l'Observatoire de la vie politique (Ovipol) à la Fondation Jean-Jaurès. Son dernier ouvrage, Le Sens du peuple. La gauche, la démocratie, le populisme, est paru aux Éditions Gallimard.

.... Le triptyque «jeunesse, parité, diversité» qui a servi de mantra au même titre que le «non cumul des mandats» ayant essentiellement conduit à unifier très largement le recrutement à partir de la seule source maitrisable de l'intérieur du parti: celle d'une professionnalisation précoce à travers les organisations de jeunesse liés au PS (MJS, UNEF, FIDL…) et surtout à travers la fonction de collaborateur d'élu ou de permanent de l'organisation. L'ouverture à la société, la sensibilité aux mouvements qui la traversent, la richesse des parcours et des expériences… qui avaient fait le succès du parti d'Epinay ont évidemment été sacrifiées au profit de cette «professionnalisation» en forme de bureaucratisation.

Lire la suite
______________________
______________________

Alain Duhamel : "Manuel valls n'a pas trouvé sa place au PS, il l'a conquise"


Alain Duhamel : "Manuel valls n'a pas trouvé sa... par rtl-fr

04/06/2015

Pacte de responsabilité : Le Foll n'exclut pas une réorientation


Pacte de responsabilité : Le Foll n'exclut pas... par Europe1fr

02/06/2015

OFCE - L’esprit ou la lettre de la loi, pour éviter le « Graccident » Raul Sampognaro et Xavier Timbeau

1 juin 2015

Pourtant, si la Grèce a réussi jusqu’à maintenant à honorer ses échéances, c’est au prix d’expédients dont il n’est pas certain qu’elle puisse user à nouveau. Alors que les recettes fiscales sont, depuis le début de l’année, inférieures de près d’un milliard d’euros de retard aux cibles anticipées, les dépenses de salaires et de retraites doivent continuer à être payées chaque mois. Cette fois-ci, le mur s’approche et un accord est nécessaire pour que le jeu continue. Au mois de juin, la Grèce doit verser 1,6 milliard d’euros au FMI en quatre tranches (les 5, 12, 16 et 19 juin). Un porte-parole du FMI a confirmé le 28 mai l’existence d’une règle permettant de grouper ces paiements le dernier jour du mois (règle qui aurait été invoquée pour la dernière fois par la Zambie dans les années 1980). Comme il faut 6 semaines ensuite au FMI pour considérer un défaut de paiement, la Grèce peut encore gagner quelques jours, au-delà du 30 juin et avant les échéances auprès de la BCE (avec 2 tranches pour 3,5 milliards d’euros le 20 juillet 2015).

Lire la suite
______________________
______________________

00:05 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent

31/05/2015

Observatoire des inégalités - La pauvreté selon le type de ménage

16 août 2012 - 20 % de personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres contre 7 % de celles vivant dans un couple avec un ou plusieurs enfants. La pauvreté varie selon la composition de la famille.


 

24 % des personnes pauvres vivent au sein d’une famille monoparentale, soit près de 1,2 million de personnes, si on utilise le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian. Très souvent, il s’agit de femmes avec des enfants. Le taux de pauvreté des personnes vivant dans une famille monoparentale est de 20,5 %, deux fois et demi la moyenne nationale (8,1 %). A l’opposé, les couples sans enfant représentent une personne pauvre sur dix et leur taux de pauvreté atteint 3,1 %. Une grande partie de la population pauvre (42,4 %) vit au sein d’une famille avec des enfants.

Lire la suite
______________________
______________________

22:04 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

OFCE - « Retrouver l’esprit industriel du capitalisme »: de la recherche d’actionnaires patients à celle d’une gouvernance partagée - par Jean-Luc Gaffard et Maurizio Iacopetta

26 mai 2015

Le gouvernement, fort de la loi visant à reconquérir l’économie réelle, dite loi Florange, qui institue la possibilité de votes doubles pour les actionnaires patients (conservant leurs actions au moins deux ans), vient de prendre deux décisions significatives en augmentant temporairement sa participation au capital de Renault et d’Air France afin d’éviter qu’en assemblée générale cette possibilité de votes doubles soit rejetée par la majorité qualifiée retenue dans la loi. L’objectif affiché par le Ministre de l’Economie dans une tribune du journal Le Monde est d’aider à « retrouver l’esprit industriel du capitalisme » en privilégiant les engagements à long terme de manière à promouvoir des investissements porteurs d’une croissance solide.

Cette initiative conduit à reprendre la discussion sur les conditions de gouvernance des sociétés par actions (‘corporations’) (Pollin, 2004, 2006), à examiner les dérives dont elle a pu être l’objet et les remèdes qui ont pu et pourraient dans l’avenir y être apportés, impliquant de savoir ce que peut en attendre le gouvernement.

Lire la suite
_______________________
_______________________

16:08 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent

Le Monde - Congrès du PS : un parti "recroquevillé sur lui-même"


Congrès du PS : un parti "recroquevillé sur lui... par lemondefr

10:05 Publié dans Analyses | Lien permanent

30/05/2015

Observatoire des inégalités - La pauvreté selon l’activité

29 mai 2015 - La moitié des personnes pauvres sont inactives ou retraitées. 3 % des salariés sont pauvres mais ils représentent près de 21 % de l’ensemble des plus modestes.


Plus du tiers des personnes pauvres sont inactives, près de 12 % sont des retraitées. La pauvreté est majoritairement composée de personnes qui ne sont pas ou plus dans l’univers professionnel. Certaines parce qu’elles n’ont jamais réussi à y entrer compte tenu des conditions actuelles de l’emploi.

Lire la suite
___________________
___________________

20:35 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

OFCE - La simplification au péril de l’égalité par Françoise Milewski et Hélène Périvier

27 mai 2015

Légiférer pour porter l’égalité

Les lois sur l’égalité salariale et professionnelle ont connu un long cheminement depuis 1972, de l’affirmation du principe d’égalité à la production d’un diagnostic chiffré permettant de donner corps aux inégalités (via le rapport de situation comparée, élaboré dès 1983 dans la loi Roudy) et à l’obligation de négocier. La loi de 2006 a ouvert la voie aux sanctions financières contre les entreprises récalcitrantes, concrétisées par un article de la loi sur les retraites de 2009. Les tentatives d’amoindrir la portée de la loi furent nombreuses jusqu’en 2012 où les choses ont été peu ou prou clarifiées : les entreprises sont désormais contraintes de réaliser un rapport de situation comparée (RSC) qui rend compte annuellement de l’état des inégalités dans des domaines bien définis ; elles doivent entamer une négociation sur l’égalité professionnelle et salariale et, faute d’accord, elles sont tenues de faire un plan d’action unilatéral. Le contrôle est exhaustif, par le dépôt auprès de l’administration des accords ou des plans (et non plus aléatoire comme dans les premières formulations du décret d’application). Les entreprises qui ne seraient pas en conformité avec la loi sont mises en demeure de s’y conformer sous peine de sanctions financières pouvant aller jusqu’à 1 % de la masse salariale.

Lire la suite
_______________________
_______________________

10:30 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent