Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2015

Libé - Interview Michel Foucault en 1979 : «Les hommes réprimés par la dictature choisiront d’échapper à l’enfer» Par Michel Foucault

Interviewé en 1979 par un journal japonais à propos des réfugiés vietnamiens, le philosophe développait une analyse étrangement actuelle de la question des exilés. L’article était alors titré : «Le problème des réfugiés est un présage de la grande migration du XXIe siècle.»

Le 17 août 1979, le magazine japonais Shûkan Posuto publie une interview du philosophe Michel Foucault sur le sort des réfugiés vietnamiens. Par dizaines de milliers, ils fuient leur pays et son régime communiste. Des intellectuels français se mobilisent pour que la France accueille les boat people : Sartre et Aron rencontrent le président Giscard d’Estaing, Michel Foucault soutient le comité Un bateau pour le Vietnam monté par Bernard Kouchner. Cette interview sera publiée plus tard en France dans les Dits et Ecrits (Gallimard, 2001). Libération a décidé de la republier.

Lire la suite
_____________________
_____________________

00:05 | Tags : michel foucault | Lien permanent

22/09/2015

Le Monde - La décote détricote l’impôt sur le revenu Alain Trannoy (Directeur d'études à l'EHESS, Institut d’économie publique, université d’Aix-Marseille)

Le président François Hollande est un adepte des petits pas en matière de réforme. Les deux réformes portant sur le barème de l’impôt sur le revenu de l’année 2015 et de la suivante procèdent de cette méthode.

Il faut alors prendre un peu de recul pour juger de leur pertinence afin de distinguer si elles s’intègrent dans un grand dessein, ou bien si elles n’introduisent que de la confusion.

Les réformes consistent à exonérer des contribuables de l’impôt sur le revenu en jouant sur la décote. Ce dispositif a été inventé pour diminuer l’impôt quand celui-ci est inférieur à un certain seuil et, de ce fait, en exempter un certain nombre de foyers fiscaux à revenus modestes.

Lire la suite
_____________________
_____________________

21:06 Publié dans Analyses | Lien permanent

France Culture - Les Matins / Comment réformer le droit du travail ?

Jean-Denis Combrexelle
Conseiller d'Etat
Professeur associé au sein du département de droit social de l'École de Droit de la Sorbonne (Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne)
Ancien Directeur Général du Travail au Ministère du Travail et de l'Emploi (2004-2014)
Auteur du rapport « La négociation collective, le travail et l’emploi », remis à Manuel Valls le 9 septembre

Antoine Lyon-Caen
Professeur émérite de l’université Paris Ouest Nanterre
Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS)
A co-rédigé avec Robert Badinter Le Travail et la loi (Fayard, 22 juin 2015)

Gérard Filoche
Membre du Bureau National du PS
Ancien inspecteur du travail
Auteur de Vive l'entreprise ? : le code du travail en danger alerte (Hugo Doc, mars 20015)
 

Le Monde - Développer la négociation collective suppose le respect des organisations syndicales, Didier Gelot (Économiste) et François Clerc (Syndicaliste)

Le rapport remis le mercredi 9 septembre à Manuel Valls par Jean-Denis Combrexelle, ancien directeur général du travail, pose les bases d’une remise en cause du code du travail. Ce document a été précédé d’autres rapports rédigés par des groupes de pression proches de la droite libérale, tel que l’Institut Montaigne ou de la gauche gouvernementale, tel que Terra Nova. Tous partent du postulat que le code du travail serait trop volumineux, trop compliqué, trop contraignant pour l’entreprise et qu’il constituerait un véritable frein à la création d’emplois. Notons pour autant qu’aucun travail sérieux ne montre un lien évident entre l’importance du code du travail et le niveau de chômage

Lire la suite
________________________
________________________

13:00 Publié dans Point de vue | Tags : françois clerc | Lien permanent

Le blog d'Alain Touraine : Ce n'est plus l'économie, c'est l'éthique qui commande.

Dans les sociétés industrielles les conflits sociaux étaient centrés sur le travail et sur l'organisation économique. Maintenant dans les sociétés de communication le pouvoir s'exerce sur les esprits et les idées plus que sur les ressources économique et le travail. C'est pourquoi je parle de pouvoir total

Sous des formes évidemment très différentes dans les pays totalitaires, dans les régimes autoritaires et dans le monde du capitalisme financier - qui sont les trois modèles dominants de pouvoir - qui cherchent tous a dominer les esprits, les conduites et tous les processus de construction de la réalité, de formation des opinions et des représentations, des mécanismes de choix et de décision. 

A ces pouvoirs de plus en plus totaux répondent des mouvements et des protestations qui doivent être eux aussi de pus en plus totaux, des mouvements éthiques plus que politiques et démocratiques plus que sociaux et économiques. 

Lire la suite
_______________________
_______________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : alain touraine | Lien permanent

21/09/2015

France Culture - Les Matins / Peut-on encore faire de grandes annonces en politique ?

Françoise Fressoz
Journaliste politique au Monde
Elle publie Le stage est fini (Albin Michel, 3 septembre 2015)

Henri Weber
Ancien sénateur de la Seine-Maritime
Ancien député européen PS
Directeur des études auprès du premier Secrétaire du parti socialiste chargé des questions européennes

En deuxième partie :

Claude Sérillon
Journaliste
Conseiller à la présidence de la République de 2012 à 2014
Il publie Dire du mal (Descartes & Cie, 10 septembre 2015)

Gloria Origgi
Ecrivain et philosophe
Chercheur au CNRS à l’Institut Nicod où elle travaille dans le domaine de la philosophie des sciences sociales
Auteur de La Réputation, qui dit quoi de qui (PUF, 26 août 2015)

18:00 Publié dans Analyses | Tags : françoise fressoz, henri weber | Lien permanent

10 minutes pour comprendre le réchauffement climatique : DELPHINE BLUMEREAU

Face aux sondages, le PS lance un appel à l'unité

OFCE : Prélever à la source l’impôt sur le revenu : une réforme compliquée et coûteuse

15 septembre 2015

par Vincent Touzé

Lors de sa conférence de presse de rentrée du 7 septembre, le Président François Hollande a confirmé son projet de prélever l’impôt sur le revenu à la source dès 2018. Cette mesure était inscrite dans son programme de campagne de 2012. L’objectif serait de rendre l’imposition sur le revenu plus facile et plus moderne.

Invention du début du 20e siècle, l’impôt progressif sur le revenu est souvent jugé comme archaïque. Selon Ayrault et Muet[1] (2015), il manquerait de lisibilité (sa complexité en ferait oublier sa finalité) et de cohérence (sa progressivité ne serait pas optimale). Quant à l’idée de prélèvement à la source, elle n’est pas nouvelle. Elle a déjà suscité de nombreux débats dans le passé. Ces derniers ont d’ailleurs conduit aux innovations que nous connaissons : le prélèvement mensuel, des déclarations pré-remplies, une possibilité de déclarer en ligne, etc.

Que représente aujourd’hui l’impôt sur le revenu ? Qu’apporterait le prélèvement à la source ? Compliquée et coûteuse pour les finances publiques, cette réforme est-elle vraiment utile (Sterdyniak, 2015[2]) ?

Lire la suite
_______________________
_______________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

20/09/2015

A. Tsipras : "Le peuple grec est synonyme de lutte"

23:41 Publié dans Vidéo | Tags : tsipras, syriza | Lien permanent