Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2015

Observatoire des inégalités - La pauvreté selon le type de ménage

16 août 2012 - 20 % de personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres contre 7 % de celles vivant dans un couple avec un ou plusieurs enfants. La pauvreté varie selon la composition de la famille.


 

24 % des personnes pauvres vivent au sein d’une famille monoparentale, soit près de 1,2 million de personnes, si on utilise le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian. Très souvent, il s’agit de femmes avec des enfants. Le taux de pauvreté des personnes vivant dans une famille monoparentale est de 20,5 %, deux fois et demi la moyenne nationale (8,1 %). A l’opposé, les couples sans enfant représentent une personne pauvre sur dix et leur taux de pauvreté atteint 3,1 %. Une grande partie de la population pauvre (42,4 %) vit au sein d’une famille avec des enfants.

Lire la suite
______________________
______________________

22:04 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

Le débat éco : peut-on réformer l'hôpital public sans compromettre sa mission ?


Le débat éco : peut-on réformer l'hôpital... par franceinter

18:00 Publié dans Débat | Tags : coriat | Lien permanent

Kamel Daoud : "l'islamisme répond à une logique de domination"


Kamel Daoud : "l'islamisme répond à une logique... par Europe1fr

17:08 Publié dans Point de vue | Tags : kamel daoud | Lien permanent

OFCE - « Retrouver l’esprit industriel du capitalisme »: de la recherche d’actionnaires patients à celle d’une gouvernance partagée - par Jean-Luc Gaffard et Maurizio Iacopetta

26 mai 2015

Le gouvernement, fort de la loi visant à reconquérir l’économie réelle, dite loi Florange, qui institue la possibilité de votes doubles pour les actionnaires patients (conservant leurs actions au moins deux ans), vient de prendre deux décisions significatives en augmentant temporairement sa participation au capital de Renault et d’Air France afin d’éviter qu’en assemblée générale cette possibilité de votes doubles soit rejetée par la majorité qualifiée retenue dans la loi. L’objectif affiché par le Ministre de l’Economie dans une tribune du journal Le Monde est d’aider à « retrouver l’esprit industriel du capitalisme » en privilégiant les engagements à long terme de manière à promouvoir des investissements porteurs d’une croissance solide.

Cette initiative conduit à reprendre la discussion sur les conditions de gouvernance des sociétés par actions (‘corporations’) (Pollin, 2004, 2006), à examiner les dérives dont elle a pu être l’objet et les remèdes qui ont pu et pourraient dans l’avenir y être apportés, impliquant de savoir ce que peut en attendre le gouvernement.

Lire la suite
_______________________
_______________________

16:08 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent

Kamel Daoud : "on ne naît pas djihadiste, on le devient"


Kamel Daoud : "on ne naît pas djihadiste, on le... par Europe1fr

14:08 Publié dans Point de vue | Tags : kamel daoud | Lien permanent

Non Fiction - Plaidoyer pour une sociologie « enjouée et stimulante »

Résumé : Une présentation enthousiaste de l'oeuvre et de la démarche originale du sociologue américain Howard Becker.

Que le lecteur ne s’y trompe pas, bien que Jean Peneff  ait choisi de titrer cet ouvrage en rappelant que, durant l’ensemble de sa carrière, Howard Becker a été à la fois sociologue et musicien, il ne le consacre ni à la musique et à sa pratique, ni à la carrière de pianiste de jazz de ce dernier. Par contre, il postule que le goût pour la musique de Becker a influencé de façon décisive sa manière de pratiquer et de penser la sociologie. Comme un morceau de musique, un texte sociologique peut être agréable et entraînant, se libérer des contraintes formelles de l’écriture scientifique à la faveur d’une souplesse, d’un plaisir et d’une accessibilité renouvelés, tant pour le chercheur que pour son lecteur. Après sa carrière de chercheur, au sens strict, il est devenu un « passeur de culture », veillant à conseiller les générations qui le suivent tout en les mettant en garde contre l’académisme et une pensée trop figée, nous explique l’auteur, qui ne tarit pas d’éloges pour cette démarche qu’il juge rare et salvatrice.

Lire la suite
______________________
______________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : howard becker | Lien permanent

Le Monde - Congrès du PS : un parti "recroquevillé sur lui-même"


Congrès du PS : un parti "recroquevillé sur lui... par lemondefr

10:05 Publié dans Analyses | Lien permanent

Henri Weber, Le Monde - La couleuvre de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon file un mauvais coton, celui du nationalisme agressif. Dans son dernier livre Le Hareng de Bismarck (Plon, 150 pages, 10 euros) il désigne à la vindicte des Français un nouveau bouc émissaire, source de tous nos maux : les Allemands, en général, ceux de droite comme ceux de gauche (Verts inclus), les bourgeois comme les prolétaires. En période de crise, un populisme xénophobe est toujours d’un meilleur rendement politique et électoral qu’un populisme humaniste. Ce n’est pas tout de vilipender les élites et de magnifier le peuple, encore faut-il lui fournir des ennemis.

 
Lire la suite
__________________
__________________

L'actualité des socialistes du 26 au 31 mai (mise à jour)

A la une

Le Temps, 27 avril - «Social-démocrate oui, social-libéral non»

A 84 ans, l’ancien premier ministre français Michel Rocard signe un nouvel ouvrage alarmiste «Suicide de l’Occident, suicide de l’humanité?». Il livre au «Temps» sa vision du combat social-démocrate auquel il consacra sa vie politique

Le titre de son dernier livre* résume – ponctué quand même d’un point d’interrogation – le pessimisme de Michel Rocard. Pas de surprise. A 84 ans, l’ancien premier ministre de François Mitterrand (1988-1991) ne cesse de mettre en garde sur les risques d’une société tout entière livrée aux mains du marché, à la spéculation et à la surconsommation.

31 mai

Le Parisien - PCF, EELV et socialistes «frondeurs» réunis au Forum européen des alternatives

A l'initiative du Pari communiste français se tient ce week-end à Paris un forum européen des initiatives pour dire que «l'austérité ça suffit», en présence de la présidente du Parlement grec, membre du parti de gauche radicale Syriza.

Les Echos - Cambadélis veut faire du PS un «parti de combat»

Une campagne de recrutement de nouveaux adhérents sera lancée en janvier 2016, avec un objectif, maintenu, de 500.000 membres. EELV repousse la proposition de coorganiser l’université d’été du PS.

Le Progrès - Régionales : dans le Rhône, l’aile gauche du PS renverse la table

Les observateurs évoqueront une surprise. Pour les intéressés, la simple concrétisation d’un mouvement de fond engagé il y a plusieurs mois. A l’heure où les militants s’exprimaient sur les motions ou encore sur la consécration de Jean-Christophe Cambadelis comme patron de leur parti, demeurait encore un scrutin sur les régionales ; et il a offert une surprise de taille.

Henri Weber, Le Monde - La couleuvre de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon file un mauvais coton, celui du nationalisme agressif. Dans son dernier livre Le Hareng de Bismarck (Plon, 150 pages, 10 euros) il désigne à la vindicte des Français un nouveau bouc émissaire, source de tous nos maux : les Allemands, en général, ceux de droite comme ceux de gauche (Verts inclus), les bourgeois comme les prolétaires. En période de crise, un populisme xénophobe est toujours d’un meilleur rendement politique et électoral qu’un populisme humaniste. Ce n’est pas tout de vilipender les élites et de magnifier le peuple, encore faut-il lui fournir des ennemis.
 
30 mai

Le Monde - Cambadélis élu premier secrétaire du PS

Une victoire sans fanfare. Jean-Christophe Cambadélis a été élu jeudi 28 mai premier secrétaire du Parti socialiste. L’annonce a été faite par Christophe Borgel, le responsable des élections au siège du PS à Paris, dans un silence de cathédrale, seulement troublé par les quelques journalistes présents.
 

Jean-Christophe Cambadélis devrait être élu premier secrétaire du Parti socialiste avec un score "au-dessus de 70%" des voix des militants, a annoncé jeudi soir Christophe Borgel, responsable PS des élections.

Challenges - Cambadélis garde les clés du PS face aux frondeurs

.... De nombreux dirigeants de la majorité s'attendent désormais à des initiatives du gouvernement sur l'introduction du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu ou encore sur le Crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice).

"Je n'ose pas imaginer que ce ne soit pas le cas", confie une responsable de la rue de Solférino pour qui "Cambadélis va être obligé d'obtenir des victoires symboliques".

Francetvinfo - Cambadélis devrait être élu premier secrétaire du PS avec "plus de 70%" des voix, selon la direction du parti

Une semaine après la victoire de sa motion en vue du congrès de Poitiers, le premier secrétaire a été reconduit jeudi soir à la tête du PS, offrant au président de la République ses talents de rassembleur en chef.

29 mai

Libé - Congrès PS : pour la motion B, «ce n'est qu'un commencement»

REPORTAGE Christian Paul réunissait ses soutiens mercredi soir à Paris, avant le second tour pour désigner le premier secrétaire.

Le JDD - "Pas de reddition" pour les frondeurs socialistes

REPORTAGE - Dernier soir de campagne pour le congrès socialiste. Les frondeurs se sont réunis autour de leur leader, Christian Paul. Malgré un score décevant, tous se sont promis que l'aventure ne faisait que débuter.

Le Figaro - À Paris, les frondeurs se projettent vers l'avenir

Pour son dernier meeting avant l'élection du premier secrétaire du parti, la motion B a dit ne pas vouloir baisser les armes après le congrès du PS de Poitiers.

Metro - Vote au PS : on a assisté au meeting de Christian Paul, le frondeur qui veut devenir Premier secrétaire du PS

REPORTAGE – A la veille du vote au PS, qui doit désigner le Premier secrétaire du parti ce jeudi, le député frondeur Christian Paul a réuni à Paris ses soutiens. Tous ont assuré que leur mouvement continuerait après le congrès du PS de Poitiers.

Francetvinfo - Hamon ne voit pas la gauche au second tour en 2017 sans un changement de politique

L'ex-ministre estime que le gouvernement doit laisser une "empreinte sociale" à la fin du quinquennat s'il veut donner tort aux mauvais sondages.

Libé - Le burn-out, «un défi social auquel nous devons répondre»

ENTRETIEN Benoît Hamon explique à «Libération» pourquoi il défend la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle.

28 mai

Libé - Hollande est un mauvais président pour 76 % des Français

A la question «diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République?», 76 % des Français répondent non, selon un sondage.

Les Echos - Le traitement des fonctionnaires restera gelé en 2015, annonce Lebranchu

Le dégel du point d'indice, étalon de la rémunération des fonctionnaires, "n'est pas à l'ordre du jour", a confirmé mercredi sur RTL la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu en réponse à la demande adressée hier par les syndicats à l'Elysée

Francetvinfo - Congrès PS : Christian Paul veut "défendre l'éthique de la politique"

Dimanche 24 mai, le député PS Christian Paul est l'invité du Soir 3. L'occasion notamment de revenir sur le vote des adhérents socialistes du 28 mai prochain qui déterminera le nouveau premier secrétaire du parti.

Le Figaro - Thierry Mandon : la République confuse de Sarkozy

FIGAROVOX/EXTRAITS - Le président de l'UMP fait un usage opportuniste du nom «Républicains», affirme Thierry Mandon, secrétaire d'État à la réforme de l'État et à la Simplification.

Le Monde - Arnaud Montebourg, entre retrait et rêve de revanche

Il sera le grand absent du congrès du Parti socialiste. Il n’a d’ailleurs même pas prévu de se rendre à Poitiers, du 5 au 7 juin. « Surtout pas ! », plaisante à moitié un de ses proches. Arnaud Montebourg est désormais au-dessus des petits arrangements d’appareil si chers à ses camarades de parti. L’ancien ministre de l’économie, qui a quitté le gouvernement autant qu’il en a été renvoyé par Manuel Valls et François Hollande fin août 2014, en a « marre du bla-bla » politique.

27 mai

Le Monde - Congrès du PS : un nouveau ralliement pour Cambadélis

Karine Berger et ses troupes ont choisi leur camp pour le congrès du PS. En vue du vote pour l'élection du premier secrétaire jeudi 28 mai, une majorité de mandataires de la motion D a décidé de voter en faveur de l'actuel patron du parti, Jean-Christophe Cambadélis.

Le Point - Hollande cajole les centristes écolos

EXCLUSIF. Le président a encore reçu Jean-Luc Bennahmias et Christophe Madrolle ce mardi à l’Élysée. Il mise sur eux pour ramener les Verts à la raison.

Le Point - Cambadélis : "Je vous demande de m'aider à renouveler le PS"

Il appartient désormais aux militants socialistes de départager Jean-Christophe Cambadélis et le frondeur Christian Paul pour le poste de premier secrétaire.

Europe 1 - Karine Berger : "les militants ne veulent pas de la ligne des frondeurs"

Pour la députée des Hautes-Alpes, invitée d'Europe 1 samedi, "Jean-Christophe Cambadélis a toute légitimité pour continuer à diriger le Parti socialiste".

Le lab - Jean-Christophe Cambadélis craint l’émergence en France "d’un mouvement comme Podemos"

Après Syriza en Grèce, c’est Podemos qui a le vent en poupe en Espagne, donnant quelques idées à la gauche radicale française. Mais les récents succès du mouvement espagnol lors des élections municipales et régionales donnent des sueurs froides à Jean-Christophe Cambadélis.

TV5Monde - Le Guen sur le prélèvement à la source: "nous terminerons dans 3-4 ans"

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, a déclaré mardi que la réforme permettant l'instauration du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu allait commencer "maintenant" et s'achèverait "dans trois, quatre ans", soit au-delà de 2017.

Le Monde - Quand Montebourg et les frondeurs se mettent en scène au mont Beuvray

Pour un bon spectacle politique, il faut un décor, quelques symboles, un personnage haut en couleur et les médias pour raconter le tout. L’ascension du mont Beuvray offrait à Arnaud Montebourg le cadre idéal, lundi 25 mai, pour jouer la comédie de l’homme politique qui s’est mis en retrait, mais n’en pense pas moins.
 

Le député socialiste de la Nièvre Christian Paul, une des figures de la "fronde" parlementaire contre le gouvernement, a souhaité lundi à Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire) que les engagements exprimés au prochain congrès PS de Poitiers, début juin, "soient davantage tenus" que ceux du candidat Hollande au Bourget en 2012. En compagnie notamment de deux "frondeurs", Jérôme Durain et Philippe Baumel, respectivement sénateur et député de Saône-et-Loire, l'élu participait à la traditionnelle ascension du mont Beuvray par les militants socialistes qui étaient au nombre de quelque 150 personnes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

26 mai

Le blog de Gérard Filoche - À 25 000 socialistes de gauche, nous prendrons nos décisions ensemble

Ce matin Sud radio me réveille et au pied levé me demande de remplacer un intervenant défaillant sur le thème « les frondeurs ont ils un avenir ? » et subsidiairement « êtes vous pour le retour d’Arnaud Montebourg » ? Je n’ai jamais aimé le terme « frondeur ». Notre motion B avait tenté de le remplacer par le terme « éclaireur » ce qui est nettement mieux. Mais évidemment, avec le vote du jeudi 21 mai, une page est tournée...

Le Monde - Rebsamen : «Je souhaite que François Hollande soit candidat en 2017»

Alors que les députés examinent son projet de loi sur le dialogue social à partir du mardi 26 mai, le ministre du travail, François Rebsamen, appelle, dans un entretien au Monde, à « enfin mener le combat contre la droite ». Pour lui, « il reste encore deux ans pour que les Français prennent conscience que François Hollande est un grand président ».
 

La révolution citoyenne serait en marche en Espagne, après la poussée de Podemos aux élections locales et régionales. Vu de France, ce phénomène pourrait-il modifier la façon de faire de la politique ?

Direct Matin - Cambadélis veut "renouveler" le PS

Jean-Christophe Cambadélis, qui se présente jeudi au vote des militants socialistes pour le poste de premier secrétaire du PS, expose lundi sa volonté de "renouveler" le Parti socialiste pour tenter notamment de gagner les prochaines élections, un objectif selon lui "tout à fait possible".

La Croix - La fronde socialiste a montré ses limites

Après le vote des militants socialistes en faveur de la politique menée par l’exécutif, la contestation parlementaire devrait s’éteindre. Les « frondeurs » continuent toutefois de demander au gouvernement des « réorientations » et le respect « des engagements ».

Marianne - "Les Français ont deux ans pour prendre conscience qu'Hollande est un grand président"

L'entretien a des faux airs de top départ de la campagne présidentielle de 2017 pour les socialistes. Dans les colonnes du "Monde" daté du mardi 26 mai, François Rebsamen déclare sa flamme au président-candidat Hollande, enterre toute idée de primaire après le résultat du vote sur les motions au PS et lance une sorte d'appel aux Français afin qu'ils ouvrent enfin les yeux sur la dimension historique du Grand Timonier Hollande !

Les Echos - Prélèvement à la source de l'impôt : la majorité veut accélérer

Pour Bruno Le Roux, le prélèvement à la source commencera d'ici à 2017.
Les obstacles techniques rendent pourtant improbable une mise en oeuvre concrète rapide.
 

LEAVE ARNAUD ALONE - Il est venu comme ça, l'air de rien. Par tradition et par amitié. Presque incognito, mal rasé, avec son sweet à capuche et ses baskets sales. Et surtout sans prendre la parole. Mais il n'en avait pas besoin, tant sa seule présence tenait lieu de message politique. Ce lundi 25 mai au Mont Beuvray, Arnaud Montebourg n'a pas dérogé à son habitude, réalisant sa petite ascension annuelle. Et pour un peu, l'ex-ministre aurait engueulé les journalistes venus rendre compte de sa présence aux côtés des frondeurs du PS, à quelques jours du congrès de Poitiers.

Le Figaro - Aubry a "tenu la plume" à Cambadélis

La maire de Lille Martine Aubry s'est félicitée ce jour de la victoire au sein du Parti socialiste de la motion de Jean-Christophe Cambadélis, assurant qu'elle avait "tenu la plume" pour la rédiger avec le premier secrétaire du part

Boursorama - Rebsamen pas opposé au 49-3 pour le texte sur le dialogue social

PARIS (Reuters) - Le ministre du Travail François Rebsamen pense que son projet de loi sur le dialogue social peut être adopté à une large majorité mais ne s'opposerait pas au recours à l'article 49-3 si nécessaire.

30/05/2015

Le Monde - La Rue de Grenelle est aux mains de « pédagogistes » inamovibles Par Jacques Julliard (Historien et essayiste)

Le débat sur l’école est un classique de la névrose française. Il obéit à des règles codifiées : pédagogistes contre scientifiques, modernistes contre conservateurs, élitistes contre égalitaires. Cet affrontement met chaque fois la France à feu et à sang, mais n’a à peu près aucune incidence sur l’école.

Lire la suite
____________________
____________________

22:00 Publié dans Point de vue | Tags : jacques julliard | Lien permanent