Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2020

Quelles solutions face à la crise économique ? - Avec l'économiste Henri Sterdyniak (version longue) le 4 mai 2020

Quelles solutions face à la crise économique dans laquelle nous nous trouvons ? Pour tenter d'y répondre, j'ai interrogé l’économiste Henri Sterdyniak. Ancien administrateur de l'INSEE, il est, depuis 1982, membre de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Henri Sterdyniak est aussi membre du collectif Les Économistes atterrés. Au menu : sauvetage des entreprises en difficulté, transition écologique, et Union Européenne

14:20 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak | Lien permanent

18/07/2020

La réforme des retraites : aspects et conséquences économiques - 2/4 - Henri Sterdyniak

09:15 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak | Lien permanent

18/04/2020

Mediapart, Le blog de Henri Sterdyniak : Pour en finir avec la monnaie hélicoptère, 9 avr. 2020

Selon la théorie de la monnaie hélicoptère, en période de dépression, la Banque Centrale doit relancer l’économie en versant directement de l’argent à tous les ménages. Nous montrons ici que la monnaie hélicoptère est un leurre.

 
En fait, selon la macroéconomie keynésienne, en période de dépression, la politique économique doit relancer l’activité soit par la politique monétaire, soit par la politique budgétaire. La politique monétaire consiste à baisser au maximum les taux d’intérêt et à garantir aux banques qu’elles pourront se refinancer pendant longtemps à des taux très faibles. Elle a l’avantage de ne pas creuser la dette publique, de relancer spécifiquement l’investissement, mais elle peut être inefficace si le taux d’intérêt se heurte au plancher de zéro, si les perspectives de croissance et d’inflation sont médiocres (de sorte que la différence - taux d’intérêt moins taux de croissance – n’est pas assez négatif pas assez), si les banques se refusent à prêter compte tenu des risques de faillite des entreprises. La politique budgétaire consiste à augmenter les dépenses publiques, les prestations sociales ou à baisser les impôts. L’impact sur la demande est donc en principe plus direct. Il peut être ciblé sur les ménages précaires (tant parce qu’ils sont particulièrement frappés par la crise que parce que leur propension à consommer est la plus forte) ou sur les investissements verts.
 
Lire la suite
_________________
_________________

09:17 Publié dans Analyses | Tags : sterdyniak | Lien permanent

25/12/2019

Henri Sterdyniak « L'objectif du gouvernement, c'est baisser les retraites de 20 à 25% d’ici 2050 »

Après la publication du rapport Delevoye, le gouvernement lance une consultation nationale en vue de sa future réforme des retraites. Pour en parler, Henri Sterdyniak, économiste, est l'invité de la Midinale.

22:30 Publié dans Analyses, Vidéo | Tags : sterdyniak | Lien permanent

10/12/2019

Sud Radio - Les Français ont-ils compris la réforme des retraites ? C'est l'enquête du jour

Avez-vous compris la réforme des retraites ? C'est l'enquête du jour du Grand Matin Sud Radio.
Marie-Françoise Husson (journaliste, chef du service droit et argent au magazine Notre Temps), et Henri Sterdyniak (économiste à l'OFCE) en discutent au micro de Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak | Lien permanent

24/11/2019

Le Media - COMMENT LE GOUVERNEMENT SAIGNE LES CHÔMEURS

Pour justifier sa réforme des allocations chômage, le gouvernement prétend que la France se rapproche du plein emploi. Il suffirait que les chômeurs acceptent de traverser la rue pour occuper un des nombreux emplois vacants.

Explications avec Henri Sterdyniak dans un nouvel épisode de la Chronique Éco !

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak | Lien permanent

27/08/2019

Le meilleur de 2018/19 - Questions à Henri STERDYNIAK (OFCE) - RAEF 2019 - cese

Questions à M. Henri STERDYNIAK, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), auditionné par la Section de l'économie et des finances du CESE dans le cadre de la saisine : "Rapport annuel sur l'état de la France en 2019".

18:00 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak, ofce | Lien permanent

06/05/2019

Susan George et Henri Sterdyniak, Que faire de la crise ?

Théâtre et débat organisé par Rencontres et Débats Autrement avec le Cabaret de la crise de Luigi Cerri suivi du débat avec Susan George et Henri Sterdyniak: Que faire de la crise ?

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak, susan george | Lien permanent

04/05/2019

Le blog de Les Économistes Atterrés - Beaucoup de bruit pour rien… ou Emmanuel Macron n’a-t-il rien vu, rien appris?

Henri Sterdyniak analyse la conférence d'Emmanuel Macron censé mettre fin au Grand Débat. Mis en place par les classes dirigeantes pour imposer un tournant néolibéral, Emmanuel Macron ne pouvait se déjuger ; il ne pouvait prendre le tournant que réclame le mouvement populaire ; il ne pouvait annoncer que des mesures de pacotille destinées à neutraliser les classes moyennes
 
Ainsi, le grand débat se terminerait par une farce, une conférence de presse d’Emmanuel Macron. Une farce, puisqu’après un mouvement des gilets jaunes et un grand débat qui ont réclamé plus de démocratie participative, c’est dans le secret de l’Élysée, entouré de ses seuls conseillers énarques, sans concertation avec les parlementaires ou les syndicats, que le président a décidé des mesures annoncées.
 
Lire la suite
_________________
_________________

11:00 Publié dans Analyses | Tags : sterdyniak, ofce | Lien permanent

07/04/2019

Le blog de Henri Sterdyniak - Les revenus du capital doivent contribuer à la protection sociale, Par Henri Sterdyniak

Les prestations sociales universelles doivent être financées par les revenus du capital, comme par ceux du travail. Les cotisations doivent financer les retraites et les prestations chômage

Dans un texte intitulé « Vive la cotisation ! », publié sur le blog des Économistes Atterrés d’ Alternatives Économiques (https://blogs.alternatives-economiques.fr/les-economistes... ), Stéphanie Treillet critique « la fiscalisation de la protection sociale qui consiste à  exonérer les entreprises du coût de reproduction de la force de travail », qui «se traduirait par une amputation des ressources propres de la protection sociale,  ayant pour effet leur budgétarisation croissante ». Selon moi, il est légitime de taxer les revenus du capital pour financer les prestations sociales (du moins celles qui ne sont pas liées à l’activité) à la fois pour des raisons de justice fiscale que pour décourager la substitution capital/travail.
 
Lire la suite
_________________
_________________

14:45 Publié dans Analyses | Tags : sterdyniak | Lien permanent