Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2015

Aurélie Filippetti dans "Le club de la presse" - PARTIE 2


Aurélie Filippetti dans "Le club de la presse... par Europe1fr

Aurélie Filippetti dans "Le club de la presse" - PARTIE 3


Aurélie Filippetti dans "Le club de la presse... par Europe1fr

Aurélie Filippetti dans "Le club de la presse" – PARTIE 4


Aurélie Filippetti dans "Le club de la presse... par Europe1fr

10/01/2015

L'actualité des socialistes du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

En vidéo toute la fin de semaine avec Charlie Hebdo dans les archives de l'INA

A la une 

L'Obs - "Charlie Hebdo" : unité nationale pour la marche républicaine

Partis, associations, syndicats... Tous appellent à manifester dimanche à Paris après l'attentat qui a coûté la vie à douze personnes. Absent, le FN dénonce son "exclusion".

10 et 11 janvier

Alternatives Economiques - Adieu à Bernard Maris

Parmi les victimes de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo figurait Bernard Maris. Il a longtemps été collaborateur de notre journal. Nous lui rendons hommage, et vous proposons de redécouvrir quelques unes de ses contributions.

Mediapart, Les économistes atterrés - Nous sommes tous des neveux d'Oncle Bernard

En ce sinistre 7 janvier 2015, l’humour et l’intelligence ont perdu plusieurs de leurs figures les plus emblématiques. S’il n’est bien évidemment pas question de hiérarchiser ces douze disparitions, nous souhaitons rappeler à tous le message délivré par notre collègue et ami économiste Bernard Maris, message que les compères caricaturistes d’Oncle Bernard relayaient avec tant de justesse et de drôlerie dans les colonnes de Charlie Hebdo.

Mediapart - Hommage à Bernard Maris, chercheur et directeur au Lereps (1990-1998)

François Morin, professeur émérite, ancien directeur du Laboratoire d’étude et de recherche sur l’économie, les politiques et les systèmes sociaux (Lereps, Toulouse 1), salue en son ancien collègue et ami « un visionnaire des impasses actuelles de nos sociétés développées et de leurs logiciels intellectuels ».

Slate - Bernard Maris était le respect, l’érudition et la gentillesse

Agé de 68 ans, «l'oncle Bernard» de Charlie Hebdo défendait avec science, mais aussi avec originalité et loufoquerie, les thèses économiques de gauche dans le débat public.

Il était cultivé, il était doux, il était curieux, il était démocrate. Bernard Maris, 68 ans, fait partie de la liste des victimes de l'attentat commis contre Charlie Hebdo, ce mercredi 7 janvier. Il écrivait, sous la signature d’«Oncle Bernard», des billets pour raconter l’économie, pour l’expliquer dans des journaux, dont Charlie, qu’il contribua à relancer en 1992. Sa qualité de pédagogue hors pair lui avait valu d’occuper de bons emplacements dans une presse où cette discipline de chiffres ne provoque en général pas un enthousiasme gigantesque.

8 et 9 janvier

REPLAY – Juliette Méadel, la porte-parole du PS, revient sur l'"exclusion" du Front national de la "marche républicaine" prévue pour dimanche prochain, en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Le Point - EXCLUSIF. Comment Montebourg prépare son retour politique

Non, Arnaud Montebourg n'est pas un retraité de la politique qui aurait fait le choix de se tourner tout entier vers l'entreprise. L'ancien ministre du Redressement productif fourbit dès à présent les armes de son retour qui aura lieu, en juin, à l'occasion du congrès du Parti socialiste à Poitiers. Il compte s'imposer dans le combat sur les idées en déposant, selon nos informations, sa propre contribution et mobilise dès à présent ses équipes de Des idées et des rêves, le mouvement qu'il a fondé pour porter sa candidature à la présidentielle de 2017.

Les Echos - La présence ou pas du FN à la marche républicaine au coeur des débats

Les «partis républicains» préparent, ce jeudi, la marche républicaine ce dimanche à Paris après l’attentat contre Charlie Hebdo. La question de l’intégration du FN à ce défilé fait débat.
 
 
On ignore encore quels politiques participeront à la manifestation du dimanche 11 janvier, à Paris, après les attentats terroristes contre Charlie Hebdo. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que le PS se divise sur la question du FN. Faut-il convier le parti de Marine Le Pen à la marche organisée dans la capitale ?

7 janvier

Le Figaro - Un élu PS conseille aux plus démunis de moins prendre les transports

Proche de Gérard Collomb, le président du syndicat des transports du Rhône se dit contre la gratuité des transports en commun et suggère qu'on apprenne aux plus pauvres à se déplacer uniquement en cas de «besoin».

4, 5 et 6 janvier

Libé - PS: la question d’une primaire éludée par Hollande, repoussée par Cambadélis 

François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis ont éludé ou repoussé, lundi, la question d’une éventuelle primaire pour 2017, alors que le chef de l’Etat fait tout pour pouvoir se représenter à la prochaine présidentielle. 

Notre-Dame-des-Landes : les fausses certitudes de François Hollande

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se fera, dès que les recours auront été épuisés. La déclaration de François Hollandelors de son interview sur France Inter lundi 5 janvier, annonce-t-elle un prochain démarrage du chantier au nord de Nantes et la réouverture du conflit avec les zadistes installés dans le bocage ?

Libé - Hollande : «C’est quand la gauche est forte moralement qu’elle peut rassembler

Retrouvez les principaux extraits de l'interview du Président sur France Inter ce lundi matin.» 

Cinq jours après ses voeux, François Hollande était l'invité ce lundi matin de la matinale de France Inter, deux heures d'émission à répondre aux journalistes et à quelques auditeurs, dans la droite ligne de sa nouvelle «stratégie relationnelle».

Le Monde - Hollande : l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes « sera lancé"

Le président de la République a commencé l'année 2015 par un long entretien de près de deux heures sur France Inter, lundi 5 janvier, consacré, notamment, aux questions politiques.

Le Monde, Les décodeurs - Retrouvez l'intégralité des déclarations de François Hollande

La Provence - Le député Maggi met le feu à la majorité ps à l'assemblée

Bruno Le Roux n'a pas du tout apprécié. En lisant le courrier du député-maire de Velaux Jean-Pierre Maggi qui lui annonçait, en fin d'année, son intention de quitter le groupe PS à Assemblée pour rejoindre celui du RRDP (essentiellement des radicaux de gauche), le patron des députés socialistes a vu rouge.

Le Lab - La réponse aigre-douce de Juliette Méadel, porte-parole du PS, à Cécile Duflot sur la loi Macron

MEILLEURS VŒUX - Le texte ne sera examiné à l'Assemblée qu'à partir du 26 janvier, mais Cécile Duflot appelle d'ores et déjà à le "mettre en échec". Dans une tribune publiée par le JDD dimanche 4 janvier, l'ancienne ministre du Logement dit tout le mal qu'elle pense de la loi Macron ,qualifiée de "grand bond en arrière" et d'"occasion manquée de changer de modèle".

Europe 1 - Quel bilan économique pour la France en 2014 ?

Eric Heyer et A. Verdier-Molinier dressent le bilan économique de la France pour 2014, qui est lourd, à divers niveaux, comme le chômage, par exemple.

Christophe Pierrel actuellement directeur de cabinet du ministre de la ville de la jeunesse et des sports va rejoindre le cabinet du Président lundi 5 janvier.

 
Selon "Libération", le premier secrétaire du PS prépare le prochain congrès du parti prévu pour le mois de juin et veut rassembler les deux camps socialistes sous une même motion.

RFI - Bilan de l’année économique en France

Benjamin Coriat, professeur d’économie à Paris 13, coordinateur de l’ouvrage « Changer d’économie, nos propositions pour 2012 » aux éditions Les liens qui libèrent.

2 et 3 janvier

L'Obs - Légion d'honneur : la réjouissante piqûre de Piketty

En refusant la breloque napo-républicaine, l'économiste ne fait pas qu'affirmer son indépendance, il dit aussi tout le mal qu'il pense de la politique économique du gouvernement français.

Slate - Elections départementales: le PS rayé de la carte dans certains territoires?

Le PS sait déjà qu'il va perdre ces élections, mais une autre peur s'installe: celle de son élimination totale de plusieurs conseils départementaux.

Le Parisien - Au PS, les frondeurs s'opposent... mais pas trop

Ces députés de la gauche socialiste défient Manuel Valls. Pour la première fois, notre journal a analysé le vote des projets de loi. Il en ressort que le pouvoir de nuisance des frondeurs reste limité. Pour le moment.

Libé - Légion d'honneur : Piketty rejette le fait du prince

L'économiste ne veut pas de la Légion d'honneur. Très proche du PS pendant la campagne, il a depuis pris ses distances avec le pouvoir en place.

L'Obs - Ce que préconise Piketty pour la France, l'Europe et le monde

Sa méthode, ses constats et ses préconisations : comprendre la réflexion de Thomas Piketty... et pourquoi il a refusé la Légion d'honneur.

RTBF - 2014 année de l'économiste Piketty, prophète partout sauf en son pays

1,5 million d'exemplaires vendus pour son "Capital au XXIème siècle", des traductions dans plusieurs langues dont le chinois, l'oreille de la Maison Blanche: 2014 fut l'année de la consécration internationale pour l'économiste français Thomas Piketty. 2015 pourrait-elle être celle d'un plus fort écho en France?

31 décembre et 1er janvier

L'Obs - Hollande: des vœux "combatifs" pour fixer les priorités de 2015

Fidèle à la tradition, François Hollande présente à 20H00 mercredi ses vœux aux Français, dans un état d'esprit "combatif" pour "affirmer les priorités et la tonalité de l'année 2015", même si aucune annonce majeure n'est attendue, selon l’Élysée.

Le Monde, Big Browser - La dernière pique de Montebourg et Filippetti à Hollande en 2014

Les ex-ministres Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti, qui ont quitté avec fracas le gouvernement en août, se sont rappelés au bon souvenir de François Hollande en saluant publiquement la décision du chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, de nationaliser provisoirement les aciéries Ilva et ses 5 000 salariés, en difficultés financières.

En louant la "leçon magistrale de courage de Renzi à François Hollande", et en utilisant le mot-clé #Florange, Arnaud Montebourg rappelait, une fois encore, que l'exécutif français avait refusé de faire de même pour le site sidérurgique d'ArcelorMittal en 2012. Aurélie Filippetti écrit, elle, qu'"une administration doit savoir prendre des décisions courageuses".

RFI - Hollande «combatif» avant de présenter ses vœux aux Français

2014, 365 jours que François Hollande voudrait certainement oublier. Une année compliquée pour le président français qui, dans quelques heures, prononcera les vœux à ses compatriotes. L'allocution doit durer une dizaine de minutes, dans un esprit que l'on annonce combatif. Le chef de l'Etat doit s'engager car 2015 sera plus que jamais l'année de tous les dangers.

L'Obs - Pourquoi François Hollande risque de ne pas aimer 2015

L'année aura tout d'une course d'obstacle : élections départementales et régionales, congrès du PS, chômage…

Libé - Chômage des jeunes : Mandon se prend les pieds dans la courbe

DÉSINTOX Le secrétaire d'Etat assure que le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a diminué depuis l'élection de François Hollande. On en est loin...

«Vous savez que le chômage des jeunes reste, même s’il a crû ces dernières semaines, inférieur à celui que nous avons trouvé en 2012. S’il y a un domaine où le chômage a baissé, c’est le chômage des jeunes.»

29 et 30 décembre

L'Obs - Valls prévient : des années de "sacrifices" attendent les Français

"Nous devons faire des efforts pour que la France soit plus forte, pour que ses entreprises soient plus compétitives et pour que son secteur public soit plus efficace", détaille le Premier ministre.

Le Parisien - Régionales : le cas Huchon divise le PS

Le président de la région Ile-de-France devrait briguer un 4e mandat pour le scrutin de décembre prochain. Sa n° 2, elle aussi candidate, a le soutien de plusieurs leaders PS.

Le JDD - Voeux : François Hollande veut mettre "un coup de collier"

C’est depuis son bureau de l’Élysée que François Hollande présentera ses voeux mercredi soir, à 20 heures. Optimiste, il pense que "ça peut encore marcher".Ce n'est pas un simple détail technique. C'est un choix politique, qui en dit long. Le JDD révèle que, mercredi soir à 20 heures, François Hollande présentera ses voeux aux Français non pas depuis un studio aménagé, ou, comme en 2012, depuis la salle des fêtes de la présidence, mais assis à son bureau, au cœur de l'Élysée.

Le Lab - François Hollande se veut résolument optimiste pour 2015

François Hollande est optimiste. Un an après avoir annoncé le pacte de responsabilité et affiché son orientation sociale-démocrate, le chef de l'État se prépare à d'autres vœux, ceux de 2015, au cours desquels il ne fera pas de grande annonce. C'est sûr. "Je ne vais pas annoncer un deuxième pacte de responsabilité", s’est d’ailleurs amusé le président selon des propos rapportés vendredi 26 décembre par Le Figaro. N'empêche, pour cette nouvelle année, François Hollande se veut confiant. Comme toujours.

16/12/2014

Aurélie Filippetti : "le gouvernement n'est pas assez novateur"


Aurélie Filippetti : "le gouvernement n'est pas... by franceinter

Aurélie Filippetti : "certaines collectivités utilisent la culture comme instrument de communication" France Inter


Aurélie Filippetti : "certaines collectivités... by franceinter

30/11/2014

L'actualité des socialistes du 24 au 30 novembre (mise à jour)

A la une

20 minutes - A Paris, des «frondeurs» PS dialoguent avec des militants déboussolés

Appels à la mobilisation à gauche et contre l'austérité, mais aussi de nombreux témoignages de militants déboussolés: Benoît Hamon, Aurélie Filippetti et des "frondeurs" du PS se sont réunis samedi dans un gymnase parisien pour préparer 2017.

LCP - Réunion samedi du collectif "Vive la gauche" avec Hamon et Filippetti

Le collectif "Vive la gauche", principalement des "frondeurs" du PS, se réunit samedi à Paris, en présence notamment des anciens ministres Benoît Hamon et Aurélie Filippetti, pour s'ouvrir davantage aux "déçus de la gauche" dans la société et ne plus, selon ses organisateurs, se cantonner à l'action parlementaire

29 et 30 novembre

Le Figaro - Jean-Christophe Cambadélis propose un débat à Nicolas Sarkozy

Les socialistes ne se sont pas bousculés au portillon pour commenter samedi soir la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis s'est cependant fendu d'un tweet, dans lequel il note que Nicolas Sarkozy a été «mois bien élu que prévu».

MLyon - Le PS du Rhône condamne les débordements en marge de la manif contre le FN à Lyon

Ce samedi après-midi, alors que le Front National organisait son congrès à la Cité Internationale, une manifestation partait de la place Jean-Macé pour dénoncer la banalisation du parti.
En marge de ce mouvement contestataire, des débordements se sont produits : abribus et commerces vandalisés, charges des CRS…
Le Parti Socialiste, dont certains membres défilaient aux côtés du collectif de vigilance contre l’extrême-droite, a décidé de condamner ces actes.

Yagg - Rémi Féraud: «La “Manif pour tous” a été le vecteur de l’homophobie, quoi qu’elle en dise»

 

D'allure discrète, Rémi Féraud est l'un des hommes-clés de la mandature d'Anne Hidalgo à Paris. Yagg vous propose d'en savoir plus sur lui.

BFMTV - Quand Martine Aubry fait un pas de plus dans la bataille interne du PS

Martine Aubry, la maire de Lille, va déposer une contribution dans le cadre de la préparation du prochain Congrès du Parti socialiste, programmé en juin 2015. Une façon pour l’ancienne Première secrétaire du PS et ses proches de porter leurs idées. Avant de viser plus haut?

28 novembre

Le Monde - Le prochain congrès du PS sera organisé début juin 2015

.... L’un des enjeux politiques du congrès à venir est la capacité à s’unir de toutes les sensibilités critiques du PS. S’ils veulent peser contre les partisans de la politique gouvernementale et de l’axe Hollande-Valls, l’aile gauche du parti, les proches des anciens ministres Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, comme les amis de Martine Aubry, doivent s’entendre pour faire bloc.

27 novembre

Libé - René Dosière dénonce un «recul important des pouvoirs de contrôle des députés»

Le député socialiste s'indigne de l'allongement du délai de réponse du gouvernement aux questions des élus, dénonçant la «désinvolture» de l’exécutif.

Le Lab - Pour Valérie Rabault, Montauban a des airs de dictature après l'expulsion d'un journaliste du conseil municipal

#DeniDeDemocratie- Après l'évacuation musclée d'un journaliste au conseil municipal de Montauban mardi 25 novembre, la socialiste Valérie Rabault dénonce un "déni de démocratie" dans cette ville dirigée par la maire UMP Brigitte Barèges, membre de la Droite Populaire.

Paris Match - "La gauche ne doit pas mourir" Liêm Hoang-Ngoc, socialiste affligé mais remonté

L’économiste Liêm Hoang-Ngoc et le professeur de science politique Philippe Marlière publient «La gauche ne doit pas mourir», à la fois réquisitoire contre la politique du gouvernement et appel à la construction d'une véritable alternative à gauche.

26 novembre

Blog Mediapart - Gérard Filoche: "Un gouvernement Cambadélis, Laurent, Cosse, Mélenchon, vite !"

Gérard Filoche est un homme en colère. Membre du bureau national du PS, il critique durement l'orientation économique du gouvernement, incarné selon lui par le premier ministre, Manuel Valls. Souhaitant revenir à l'élan insufflé par le discours du Bourget, cet infatigable militant qui se considère toujours comme "socialiste", appelle de ses voeux un nouveau temps du quinquennat. Marqué à gauche, bien sûr, avec la présence des écologistes et des communistes.

Le Lab - Pour répondre à Valérie Trierweiler, le député PS Eduardo Rihan Cypel souhaite que Hollande raconte lui-même son histoire

IDEE DU JOUR - François Hollande bientôt auteur d'un best-seller ? C'est ce à quoi l’encourage le député PS de Seine-et-Marne, Eduardo Rihan Cypel. Interviewé ce mardi 25 novembre par #DirectPolitique sur le succès de Valérie Trierweiler en tournée promotionnelle à l’étranger, le porte-parole du parti socialiste a exprimé son souhait de voir le président de la République raconter "aussi lui-même son histoire". L'élu prend "très au sérieux les effets de ce que dit Mme Trierweiler sur le président de la République".

Le Point- Prisons : la promesse politique qui ne sera jamais tenue

Le président PS de la commission des Lois, Jean-Jacques Urvoas, rend public un rapport au vitriol sur l'emprisonnement individuel en France.

L'Obs - Lepetit (PS) appelle une partie de la gauche à moins "débiner" le gouvernement

Annick Lepetit, porte-parole des députés socialistes, a critiqué mardi ceux qui à gauche passent du temps à "débiner" l'action du gouvernement, en faisant allusion à Aurélie Filippetti au sujet de Florange.

FranceTVinfo - Manuel Valls veut faciliter le retour des Français vivant à l'étranger

Le Premier ministre a chargé Hélène Conway-Mouret, ex-ministre des Français de l'étranger, de faire des propositions pour inverser la tendance et faire revenir les Français expatriés.

Le Monde - La fuite d'un rapport prônant une modification des 35 heures irrite le PS

Les hiérarques socialistes montent au créneau. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a assuré, lundi 24 novembre, qu’il n’y aurait pas en France de remise en cause des trente-cinq heures. Une réaction à des informations parues dans le magazine allemand Der Spiegel assurant qu’un assouplissement des trente-cinq heures et un gel des salaires sur trois ans en France figuraient parmi les propositions d’un rapport sur la croissance commandé par Paris et Berlin.

25 novembre

Le Monde - A Florange, la « visite Potemkine » de François Hollande

Le président qui, malgré les apparences, tient ses promesses. Ou, du moins, qui fait tout pour ne pas trop les bafouer. C’est la posture qu’a résolument adoptée François Hollande, et le message qu’il entendait diffuser, lundi 24 novembre, à l’occasion de son troisième déplacement à Florange (Moselle) en un peu plus de trois ans.

Le JDD - Quatre questions sur une primaire à gauche

Ces dernières semaines, le débat sur l’opportunité d’une primaire pour l’élection présidentielle de 2017 a été relancé à gauche. Malgré son impopularité record, François Hollande ne rejette pas d’emblée l’idée d’une primaire. Questions sur un processus qui n’est plus si improbable.

Le Figaro - 35 heures : pour le PS, un totem qu'on ne touche pas impunément

Cela tient du réflexe de Pavlov. À la seule évocation des 35 heures, la gauche monte sur ses ergots pour défendre ce qu'elle considère comme sa dernière grande réforme sociale, pourtant largement assouplie depuis sa création par Martine Aubry il y a bientôt quinze ans. Sans surprise, le rapport franco-allemand dévoilé par Der Spiegel et prônant un assouplissement des 35 heures dans de nombreux secteurs a provoqué une levée de boucliers orchestrée en trois temps au PS et sur sa gauche.

Les Echos - Florange, ce marqueur ambigu du quinquennat de François Hollande

Dans la vallée de la Fensch, le président a martelé que ses engagements du printemps 2012 avaient été tenus. Un constat que certains ne partagent pas, à l'instar de la députée PS de la Moselle, Aurélie Filippetti.

Marianne - PS : la machine à transformer les ouvriers en tristes "technos"

Edouard Martin, eurodéputé PS et ex-syndicaliste CFDT, a estimé, ce matin sur France inter, que les trente nouveaux CDI sur le site de Florange sont un signal "plutôt positif" et traduisent une reprise de "la dynamique des embauches". Il est loin le leader ouvrier qui n’hésitait pas à qualifier de "traître" le gouvernement Ayrault. Désormais, il s'exprime comme un parfait technocrate.

Paul Alliès - Maupassant à Solférino

 

La direction du Parti socialiste vient d'adopter une "Charte des socialistes pour le progrès humain". C'est un texte de dix pages qui prétend faire la synthèse de 5600 contributions. Il sera adopté par un vote des militants puis par les Etats Généraux réunis le 6 décembre à Paris. Tant sur la forme que sur le fond, le compte n'y est pas. Voilà un texte qui procède plus d'un exercice littéraire que de l'écriture d'une nouvelle perspective politique. Maupassant plutôt que Jaurès.

24 novembre

L'Obs - Légalisation du cannabis : la position de Mme Touraine est rétrograde et manque de courage

LE PLUS. Un éternel débat. Cette semaine, Marisol Touraine, la ministre de la Santé s'est dit opposée à un changement de la loi concernant le cannabis. Plus tôt, une députée PS avait préconisé une légalisation contrôlée dans la sphère privée. Quelle solution choisir ? Le décryptage de Jean-François Hauteville, médecin addictologue.

RTL - Kader Arif serait inquiété par une autre affaire, à Paris

Le "Journal du Dimanche" croit savoir que les affaires de favoritisme qui inquiètent l'ex-secrétaire d'État aux anciens combattants s'étendraient jusqu'à Paris.

France 3 - Philippe Saurel, maire de Montpellier veut deux capitales régionales ?

Quelle capitale régionale pour la nouvelle région englobant Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ? L'annonce officielle de la fusion date de deux jour et, le maire de Montpellier affirme d'ores et déjà ne pas vouloir jouer les potiches. Tout en prônant la complémentarité.

France 3 - Pascal Cherki, député PS : "Je n'écarte pas l'idée d'une primaire même si François Hollande veut se représenter"

Pascal Cherki était l'invité de Samedi Politique à midi sur l'antenne de France3 Ile-de-France. Le député PS de Paris est plutôt favorable à une primaire à gauche pour l'élection présidentielle même si François Hollande devait se représenter.

25/11/2014

Mediapart : Florange, l'adresse d'Aurélie Filippetti à François Hollande

Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture, est députée de Moselle. A la veille de la visite de François Hollande à Florange, elle revient sur l'histoire de la ville. « Tous les Français ont lu dans cette ville, dans ce combat, un chapitre politique et économique clef », écrit-elle, avant d'ajouter : « L’histoire de Florange est l’histoire de la crise de la parole politique. De la confiance en la parole politique. »


Le jour où Florange s’est arrêté 

Le Président de la République tient son engagement de revenir à Florange. Chaque année avait-il dit. Il y sera lundi. Il posera la première pierre du centre de recherches et saluera les investissements d’ores et déjà arrachés à Mittal : 180 millions d’euros dont 140 sont déjà débloqués. Le combat des salariés d’Arcelor n’aura pas été vain : personne n’est resté sur le carreau et une solution sociale a été trouvée pour chacun.

Voilà les acquis de Florange et ils ne sont pas minces.

Lire la suite
_________________________
_________________________

24/11/2014

Bise ou poignée de main? Filippetti et Hollande hésitent


Bise ou poignée de main? Filippetti et Hollande... par BFMTV

La fermeture de Florange, un "tournant du quinquennat", selon Filippetti par BFMTV


La fermeture de Florange, un "tournant du... par BFMTV