Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2014

L'actualité des socialistes du 20 au 26 janvier (mise à jour)

A la une

Libé - Hollande-Trierweiler, c'est officiellement fini

C'est à l'AFP que le président de la République a confirmé l'information, précisant qu'il s'exprimait à titre personnel.

François Hollande a annoncé à l'AFP la «fin de sa vie commune» avec Valérie Trierweiler. Il précise qu’il s’exprime à titre personnel et non en tant que chef de l’Etat, car s’agissant de»(sa) vie privée».

Le Monde - La « drôle de vie » de Valérie Trierweiler

Carla Bruni-Sarkozy l’avait prévenue à sa manière des ravages de la vie élyséenne : « Je n’en peux plus de cette vie-là », avait-elle confié lors de la passation de pouvoir à celle qui allait lui succéder dans le rôle si ambigu de « première dame ». L’épouse de l’ancien président avait évoqué le poids de la charge, la pression des médias, les médisances et les rumeurs. Valérie Trierweiler savait tout cela, observatrice aiguisée du monde politique qu’elle suivait comme journaliste depuis de nombreuses années.

Le Figaro - Hollande, un des rares président célibataire

Seuls Louis-Napoléon Bonaparte, Gaston Doumergue, René Coty et brièvement Nicolas Sarkozy ont exercé le pouvoir en tant que célibataire. A l'étranger, cette situation est plus fréquente, notamment chez les femmes.

Le Nouvel Obs - Bombay attend avec fébrilité la visite de Valérie Trierweiler

Ambassadrice d’une fondation luttant contre la malnutrition infantile, celle qui est désormais “l’ex” compagne de François Hollande arrivera dimanche soir dans la capitale économique de l’Inde.

25 et 26 janvier

Le Monde - Ayrault : « L'objectif n'est pas le grand soir fiscal »

Il est là et bien là. Donné partant plusieurs fois depuis vingt mois, Jean-Marc Ayrault est toujours en poste à Matignon. Et il devrait y rester quelque temps encore : c'est sans doute lui qui engagera, avant l'été, la responsabilité de son gouvernement sur le pacte de responsabilité annoncé par François Hollande. Compromis avec le patronat, contreparties sociales, remise à plat de la fiscalité des ménages, réforme du mille-feuille territorial… il détaille le pari social-démocrate du président.

Le Monde (blog) - Quelques conseils pour assumer ses appétits people

Vous vous passionnez pour les affaires de cœur de François Hollande ? Vous guettez sur internet le moindre rebondissement, le moindre coin de photo non floutée (vous êtes trop faux-cul pour acheter Closer) ? Vous sentez que prétendre que ce qui vous intéresse ici "c'est les ambivalences institutionnelles du statut de première dame" est d'un manque de sincérité affligeant ? Vous êtes fatigué à l'avance de faire croire que vous vous souciez de la sécurité du Président ?

Le Nouvel Obs - François Hollande confirme sa séparation avec Valérie Trierweiler

"Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler", a annoncé le président de la République. L'ex-première dame a réagi sur Twitter en exprimant "toute sa gratitude au personnel de l'Elysée".

Le Monde - Les cotisations familiales des entreprises sont déjà allégées

Les entreprises françaises « ne paient pas 30 milliards [d'euros] de cotisations familiales, seulement 10 milliards ». Alors que François Hollande vient de promettre la suppression progressive des trente milliards d'euros de cotisations familiales – en théorie – payées par les entreprises pour abonder la branche « famille » de la sécurité sociale, la réponse du patron de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), interviewé par 20 Minutes, est cinglante.

Le Parisien - Municipales à Lyon: Collomb vante son bilan et lance sa troisième campagne

Un bilan positif, des sondages à son avantage... A , le sénateur-maire sortant Gérard Collomb entame sa troisième campagne confiant, faisant fi des critiques de l'opposition et d'une partie de la gauche locale qui lui reprochent d'être éloigné des citoyens.

Le Parisien - Métropole de Lyon: Collomb (PS) se félicite du feu vert du conseil constitutionnel

.... Selon le Conseil constitutionnel, la loi "ne pouvait (...) autoriser de façon pérenne" le cumul du mandat de maire d'une commune de la métropole avec celui de président du conseil de la métropole. Elle n'a pas censuré la disposition attaquée, mais a fait une "réserve de constitutionnalité" en déclarant que ce cumul ne pourra perdurer au-delà du premier renouvellement des conseils municipaux suivant la création de la métropole.

Le Monde - Gaz de schiste : nouvelle discorde au gouvernement

Le gaz de schiste continue d'envenimer les relations entre le ministère du redressement productif et le ministère de l'écologie. Vendredi matin, après une nouvelle sortie d'Arnaud Montebourg sur le sujet, Phillipe Martin s'est permis de critiquer son collègue du gouvernement, lors d'un discours sur un projet pilote d'électricité solaire sur un bâtiment :

Les Inrocks - PS : l’aile gauche sur le flanc

Le virage social-démocrate du président Hollande a jeté le trouble au sein d’une aile gauche du PS en proie à d’importantes dissensions. Pendant que Benoît Hamon rêve de reprendre la main en succédant à Harlem Désir à la tête du parti, son réseau est récupéré par Emmanuel Maurel, le nouvel homme fort à la gauche de la gauche…

24 janvier

Le Lab - Des effets de l’affaire Gayet sur l’impopularité de François Hollande

Notre éditorialiste Olivier Duhamel analyse les premières enquêtes d’opinion concernant François Hollande après l’affaire Closer.
>> François Hollande paraît épargné...
Un des baromètres de référence, celui de l’IFOP pour le Journal du Dimanche, l’atteste. L’enquête réalisée du 10 au 18 janvier ne révèle aucune dégradation de la popularité, ou, pour mieux dire, aucune aggravation de l’impopularité du Président.

Le Lab - Emmanuel Macron est à la recherche active d'une circonscription pour 2017

Emmanuel Macron, le secrétaire général adjoint de l'Élysée, l'homme qui a convaincu François Hollande de faire son coming out social-démocrate, réfléchit actuellement à voix haute à être candidat aux prochaines législatives, dans les Pyrénées, comme l'écrit Le Nouvel Observateur ce jeudi 23 janvier.

Le Monde - Délinquance : Valls veut «renverser la vapeur et inverser la tendance»

Le nombre de cambriolages, de résidences secondaires notamment, et de vols est à la hausse en France en 2013, tout comme en 2012, selon les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Un bilan qui a été commenté, jeudi 23 janvier, par le ministre de l'intérieur, Manuel Valls.

Libé - L'Assemblée adopte définitivement le non-cumul des mandats

Après des mois d'allers-retours entre l'Assemblée nationale et le Sénat, le texte a été voté par les députés, ce mercredi. Dans une forme plusieurs fois remaniée.

Le Monde - Valérie Trierweiler et les vases de Sèvres : itinéraire d'une intox

C'est un classique en politique, et, hélas, dans les médias. Une « rumeur » fait état d'une scène de ménage houleuse à l'Elysée qui se serait soldée par la destruction de trois millions d'euros de mobilier national, rien que ça.

Le Monde - Hollande soucieux de la «riposte» sur les réseaux sociaux

Le chef de l'Etat a reçu à l'Elysée, mercredi 22 janvier au soir, une petite dizaine de députés socialistes à qui il a fait part de son souci d'organiser davantage la riposte face à la droite et l'extrême droite. « Ils étaient quand même bien organisés sous Sarkozy à ce point de vue... », a-t-il concédé, expliquant attendre des élus qu'ils occupent davantage le terrain, notamment sur les réseaux sociaux, pour être « plus réactifs et plus coordonnés ».

23 janvier

Libé - Mariage gay : Taubira se prend les pieds dans le tapis

DÉSINTOX La ministre de la Justice dénombre un peu moins de 10% de mariages entre personnes de même sexe en 2013. Très au-dessus de la réalité...

Le Parisien - Municipales : accords PS-PCF dans 190 villes, PS-EELV dans au moins 170 villes

Depuis plusieurs mois, le plaide pour des listes communes dès le premier tour des municipales. Ce mardi, Solférino se félicite d'avoir une «très large union» de la gauche. Deux mois avant le scrutin, le fait état de listes communes avec le dans 190 villes de plus de 20 000 habitants et des accords avec EELV dans 170 villes.

RTL - PS : Le Roux veut baisser l'impôt pour "les plus modestes"

Le Président du groupe Socialiste à l'Assemblée nationale veut faire "un signe le plus rapidement possible" aux "salariés les plus modestes".

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, a estimé mercredi 22 janvier qu'il fallait "montrer un signe le plus rapidement possible" aux "salariés les plus modestes" par une baisse de l'impôt sur "les premiers déciles".

Le Nouvel Obs - Arras : le deal PS-EELV qui fait hurler les socialistes locaux

Il n'y aura pas de socialiste à la tête d'une liste d'union de la gauche pour les municipales. Une situation inédite en vertu d'un accord national PS-EELV qui inclurait la ville de Marseille.

Lyon Capitale - Darne, Boudaoud et Perrin-Gilbert exclus du PS

La démission (trop) tardive de Jacky Darne (lire ici) n'y aura rien changé : il est exclu du PS, tout comme son fils, Jean-Christophe, ses compagnons rilliards, Farida Boudaoud et Nathalie Perrin-Gilbert.

Rue 89 Lyon - Municipales 2014 : Gérard Collomb est-il une évidence pour Lyon ?

Mais oui, répond l’actuel maire de la ville qui, ce mardi matin, est officiellement entré en campagne pour un troisième mandat en présentant ses têtes de liste dans les neuf arrondissements de Lyon. Un mélange d’arrière-garde socialiste avec « de la société civile » uniquement féminine. Le tout devant une soixantaine de journalistes que l’élu PS laissera encore mariner pour ne révéler qu’à son rythme ses éléments de programme.

Le Nouvel Obs + - Des proches de Hollande éreintent Valérie Trierweiler dans la presse : un jeu dangereux ?

Depuis la publication d'une rumeur présentant le président dans une relation supposée avec Julie Gayet, la presse relaie des échos nourris par des proches de François Hollande et plutôt hostiles à Valérie Trierweiler. Sous le prétexte de rendre service au président, ces proches ne sont-ils pas plutôt en train de l'affaiblir ? Réponse de notre chroniqueur Bruno Roger-Petit.

Le Lab - François Hollande ne veut pas que Benoît Hamon prenne la tête du PS

..... Dans un article du journal Les Échos, publié ce mercredi 22 janvier, sur la position politique "inconfortable" des ministres de l'aile gauche, on peut lire que le ministre délégué chargé de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation juge "la situation de moins en moins tenable" au gouvernement et "se verrait bien prendre la tête du PS".

22 janvier

Echo d'Afrique - Odile Belinga, une Afro tête de liste dans un arrondissement de Lyon, c'est nouveau

Lyon (France) - Mercredi 22 janvier 2014 - Odile Belinga, une avocate engagée pour le 1er. Née à Lyon d’une mère lyonnaise secrétaire et d’un père camerounais professeur d’anglais, Odile Belinga a fait ses études à Lyon.

Avocate engagée, cette femme de 55 ans, mère d’un enfant, a toujours été attentive à la vie de la Cité et au « vivre ensemble », dans cette ville qu’elle aime et dans laquelle elle a toujours vécu.

Le Nouvel Obs - Baisse des impôts dès 2015 ? "Pas de marge de manœuvre suffisante"

Le contexte économique actuel est "trop fragile", estime le rapporteur PS du Budget à l'Assemblée, Christian Eckert. Interview.

Le Monde - Lebranchu se pose en défenseure des départements

Le mille-feuille territorial n'a pas à craindre de perdre une de ses couches, a assuré Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, mardi 21 janvier, lors des vœux de Claudy Lebreton, président socialiste des Côtes-d'Armor et de l'Assemblée des départements de France.

Le Monde - Impôts : l'Elysée prévoit « un petit geste pour les ménages » en 2015

« Si on fait un petit geste pour les entreprises, on fera vraisemblablement un petit geste pour les ménages. » La baisse des prélèvements obligatoires sur les entreprises pourrait, selon l'Elysée, s'accompagner d'une première baisse d'impôt pour les ménages dès l'année 2015. L'annonce a été faite mardi 21 janvier, après la présentation des vœux de François Hollande aux acteurs économiques.

Europe 1 - Le PS "choqué" par les salaires chez Dexia

Les députés socialistes veulent chercher à imposer à la banque une obligation "de sagesse".

Sauvé de la faillite à l'automne 2008 à l'aide d'argent public, Dexia n'en finit plus de faire polémique. Les députés socialistes, "profondément choqués" par la hausse de 30% du salaire de trois dirigeants de la banque, veulent chercher à imposer à l'établissement une obligation "de sagesse sur les rémunérations", a annoncé un de leurs porte-parole

Lyon Mag - Municipales à Lyon : Gérard Collomb dévoile ses têtes de liste

Ce mardi matin, le maire de Lyon avait su suscité l'attente de la presse puisque des dizaines de journalistes avaient répondu présent à son invitation. Sur les collines de l'Antiquaille, dans le restaurant de son ami et soutien Christian Têtedoie, Gérard Collomb a dévoilé ses têtes de liste et a mis fin à des mois de rumeurs et fausses infos "vérifiées".

L'Express - Municipales à Lyon: Collomb s'affiche toujours moins à gauche
..... Mais en 2014, "il se droitise encore plus", estime Pierre Hémon, adjoint EELV. Son mouvement fait cette fois liste séparée au premier tour, comme l'ancienne protégée du maire, Nathalie Perrin-Gilbert, associée au Front de Gauche. Il n'y a plus de contrepoids, malgré quelques élus communistes et écolos restés fidèles au patron. Ils occupent d'ailleurs des places qui vont manquer au PRG. Le député radical Thierry Braillard avait rompu les discussions ce week-end mais il devra sûrement se contenter d'une place de second couteau pour lui, et de figuration pour ses amis.

21 janvier

Le Figaro - Cumul des mandats : Hollande impose la réforme à sa gauche

Les socialistes n'en voulaient pas. François Hollande leur a imposé au forceps le non-cumul des mandats, l'un des combats phares de la maire de Lille, Martine Aubry. Après quatre ans d'atermoiements, de reports, de cafouillages et de contestations internes, le projet de loi sera définitivement adopté, mercredi prochain, à l'Assemblée nationale.

20 janvier

Les Echos - Municipales : un fort désir de vote sanction, selon un sondage BVA -"Les Echos"-Aviva

Les Français veulent davantage sanctionner François Hollande que Nicolas Sarkozy en 2008, selon le sondage BVA réalisé pour « Les Echos » et Aviva. A la baisse, les intentions de vote en faveur du FN restent à un niveau élevé.

Libé - Pacte de responsabilité: les Français ne font pas confiance à Hollande et aux entreprises

Une large majorité (74%) de Français refusent leur confiance à François Hollande pour diminuer les dépenses publiques et autant (73%) ne font pas plus confiance aux entreprises pour créer des emplois en échange d’une baisse des cotisations patronales, selon un sondage Ifop à paraître dimanche.

Le Nouvel Obs - Affaire Gayet : "Voilà Hollande revenu aux amours galantes"

Pour le sociologue Eric Fassin, l’affaire Gayet change l’image du président. On le disait "mou", il devient un "dur" : il "assume" son goût pour une actrice comme son ralliement au socialisme de l’offre.

Le JDD - Affaire Gayet : Hollande limite les dégâts

BAROMETRE JDD - Le nombre de Français satisfaits de l’action du chef de l’Etat reste inchangé en janvier (22%). Les détails de son pacte de responsabilités avec les entreprises délivrées lors de sa conférence de presse semblent avoir annulé les effets de l’affaire Julie Gayet.

Libé - Hollande se prononce contre la suppression des départements

Après dix jours de tempête médiatique autour de sa vie privée, François Hollande a renoué samedi 18 janvier avec ses fiefs électoraux de Tulle et de Vigeois, le temps de présenter ses vœux aux Corréziens.

Il s'est notamment prononcé contre la disparition des départements prônée par le président de l'UMP, Jean-François Copé, qui propose de fusionner départements et régions pour économiser 10 milliards d'euros.

Libé - Ayrault se pose «encore moins» la question de son avenir après le pacte de responsabilité

A Vienne, le Premier ministre a par ailleurs annoncé qu'il mettrait, d'ici quelques mois, la responsabilité du gouvernement devant le Parlement. Jean-Marc Ayrault a indiqué vendredi à Vienne qu’il se posait «encore moins» la question de son avenir à Matignon après le lancement du pacte de responsabilité par François Hollande.

Libé - Dérapage budgétaire : Moscovici et Cazeneuve auditionnés mardi à l'Assemblée

Après l'annonce que le déficit pour 2013 dépassait de 2,7 milliards d'euros les prévisions, la commission des Finances du Palais-Bourbon va demander des comptes aux locataires de Bercy.

Les ministres de l’Economie Pierre Moscovici et du Budget Bernard Cazeneuve seront auditionnés mardi par la commission des Finances de l’Assemblée nationale après l’annonce d’un déficit budgétaire 2013 supérieur aux prévisions initiales mais moindre qu’en 2012.

11/01/2014

L'actualité des socialistes du 6 au 12 janvier (mise à jour)

A la une

Libé - Sénat : vous avez dit anomalie ? Philippe BAUMEL député de Saône-et-Loire

Mercredi, le bureau du Sénat, en dépit des demandes renouvelées de la justice et des magistrats du pôle financier de Paris, refusait de lever l’immunité parlementaire du sénateur de l’Essonne Serge Dassault visé par une enquête pour corruption et achats présumés de votes à Corbeil-Essonnes.

11 et 12 janvier

Le Monde (blog) - Censurer Dieudonné sur Internet ? Manuel Valls s’avance

Interrogé vendredi 10 janvier sur France Inter, le ministre de l’intérieur a affirmé sa volonté de bloquer les vidéos diffusées par Dieudonné sur son site Internet et sur plusieurs plateformes de vidéo, dont YouTube. Mais il s’est quelque peu avancé.

Libé - Hausse de la TVA : la justification bancale de Bartolone

Pour le président de l'Assemblée nationale, c'était le seul moyen d'avoir des taux d'intérêt bas. Mais ses exemples grec et britannique sont bien mal choisis...

Le Lab - Une de Closer sur Hollande et Gayet: "une anecdote" pour Jean-Christophe Cambadélis

CE N'EST PAS LA PRIORITÉ DES FRANÇAIS - Le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis est apparu légèrement agacé, ce 10 janvier sur BFM TV, alors qu'il était interrogé sur la relation supposée entre François Hollande et Julie Gayet. Une simple question de vie privée, juge d'abord Jean-Christophe Cambadélis, qui compare cette information "dérisoire" au quotidien difficile des Français

Libé (édito) - Hollande : y a-t-il une vie pendant l’Elysée ?

Que reste-t-il aujourd’hui de la vie privée d’un président ? C’est la principale question que posent les «révélations» du magazine people Closer quant à une relation présumée de François Hollande avec une actrice. Le débat n’est pas nouveau, il a existé sous François Mitterrand et Nicolas Sarkozy - pour ne citer qu’eux. Mais dans un monde où le concept d’information est de plus en plus vague, et où tout est répercuté à outrance sur les sites web et par les chaînes en continu, il devient impératif de s’interroger au plus près sur l’immixtion de la sphère privée dans la sphère publique.

Lyon Capitale - Collomb : Hollande gouverne comme "le 1er secrétaire du PS"

Le maire de Lyon prend toujours plus de distance à l'égard du Président de la République à l'approche des municipales. Dans un article paru dans le Nouvel Observateur de la semaine, il décrie ce président "franco-français", qui gouverne tel le "premier secrétaire du PS".

Le Figaro - Carvounas (PS): "il faut une évolution de la loi"

Luc Carvounas, sénateur-maire PS d'Alfortville (Val-de-Marne) et proche de Manuel Valls, a estimé après l'annulation du décret d'interdiction du spectacle de Dieudonné à Nantes que la "loi (devait) évoluer" pour permettre la lutte contre l'antisémitisme.

10 janvier

Le Monde - Le niveau de la dette est dangereux, selon la Cour des comptes

A l'occasion de l'audience solennelle de rentrée de la Cour des comptes, jeudi 9 janvier, son premier président, Didier Migaud, a appelé le gouvernement à accentuer ses efforts pour réduire la dette et le déficit des régimes de sécurité sociale.

Le Point - Municipales 2014 - Lyon : Gérard Collomb ne veut pas du logo PS

Le maire ne fera pas figurer sur ses documents de campagne la rose symbole du PS. Ses adversaires ont bien l'intention de lui rappeler d'où il vient...

Donné favori dans les sondages, le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, a l'intention de mener une campagne très courte. Deux mois tout au plus. Et donc pas avant fin janvier, voire début février, histoire de montrer aux Lyonnais qu'il se consacre jusqu'au bout à sa tâche. Pour le conseil communautaire du 13 janvier et le conseil municipal du 20 janvier, il a insisté sur le fait que ce sera le maire et non pas le candidat qui siégera lors de ces séances.

Le Monde - Les syndicats se mobilisent alors que la loi d’avenir agricole arrive à l’Assemblée

Le débat parlementaire s’ouvre sur le projet de loi d’avenir de l’agriculture porté par Stéphane Le Foll. L’examen du texte devait débuter mardi 7 janvier à l’Assemblée nationale. Le ministre de l’agriculture se dit soucieux de « refonder » la politique agricole suivie par la France depuis les années 1960. Il veut tout à la fois renforcer la compétitivité des filières agricoles tout en prenant le virage de l’agroécologie. Un pilotage délicat.

9 janvier

Libé - Des sénateurs de gauche s'insurgent contre le maintien de l'immunité de Dassault

Pierre Laurent (PCF) et Laurence Rossignol (PS) ont exprimé leur colère face à la décision du bureau du Sénat.

Libé - Cumul des mandats : les députés PS et UMP dos à dos

Il y a davantage de députés-maires de droite que de gauche, mais dans l'ensemble, les deux principaux partis de l'Assemblée sont de bien mauvais élèves.

Libé - Petits conseils juridiques (de gauche) à Manuel Valls

Du Front de gauche aux écologistes (à l'image du député EE-LV Sergio Coronado dans Libération de mercredi) en passant par une partie du PS, tout le monde n’est pas convaincu de la solidité en droit de la circulaire contre les spectacles de Dieudonné.

Libé - Delphine Batho et le «tournant idéologique» du Président

L'INVITÉE DE «MARDI POLITIQUE»

Invitée de Mardi politique, l’ancienne ministre de l’Ecologie a jugé que «pour la première fois, il n’y avait pas dans les vœux du Président ce qui a été le cœur de notre campagne présidentielle : le mot même de changement a disparu, il n’y a plus de référence à un projet de transformation sociale, on ne parle plus de redistribution ou de deuxième temps du quinquennat mais d’austérité. C’est un tournant idéologique majeur qui dépasse le débat classique entre l’aile gauche et l’aile droite du Parti socialiste.»

Huffington Post, JC Cambadelis - Le pari risqué de François Hollande

Le orésident de la République a lors de ses vœux pris un pari risqué.

Non pas en exerçant un tournant libéral. On nous disait la même chose il y a plus d'un an après la conférence de presse du Président le 13 novembre 2012. L'inflexion présidentielle avait alors trouvé son débouché dans le CICE, la simplification administrative et beaucoup plus tard la réforme fiscale. Entre-temps la lecture de ce nouveau discours fut obscurci par tout une série de couacs, l'affaire Leonarda ou autres ras-le-bol fiscal.

Le Monde - Affaire Dassault : un sénateur PS a-t-il voté contre la levée de l'immunité ?

Qui, à gauche, a voté contre la levée de l'immunité de Serge Dassault (UMP), mercredi 8 janvier, au Sénat ? Le vote extrêmement serré – 13 voix contre 12 et une abstention – qui a permis à l'industriel, élu de l'Essonne, de demeurer à l'abri d'une garde à vue ou d'une perquisition de ses bureaux, s'est déroulé à huis clos. Mais si l'on recoupe les déclarations des 26 membres du bureau de la Haute assemblée, le sénateur venu à la rescousse de l'industriel, au cœur d'une enquête sur des achats présumés de votes à Corbeil-Essonnes, se trouve probablement dans les rangs du PS.

Le Monde - L'ex-député PS Jean-Pierre Kucheida mis en examen pour corruption passive

L'ancien député PS Jean-Pierre Kucheida a été mis en examen pour corruption passive et recel d'abus de biens sociaux, a annoncé le parquet de Lille, mercredi 8 janvier. Deux chefs d'entreprise ont également été mis en examen dans cette affaire pour corruption active et abus de biens sociaux, ainsi qu'un fonctionnaire territorial pour corruption active et recel d'abus de biens sociaux. Tous ont été placés sous contrôle judiciaire.

8 janvier

Le Monde - Emmanuel Maurel : « Je suis critique mais pas vent debout »

Emmanuel Maurel, membre du bureau national du PS et chef de file de l'aile gauche du parti avec son courant Maintenant la gauche, revient sur les vœux aux Français du président de la République, le 31 décembre 2013.

Libé - Harlem Désir se sépare de son controversé directeur de cabinet

Mehdi Ouraoui devrait se lancer dans la campagne municipale à Pau. Camille Le Bris lui succèdera auprès du Premier secrétaire socialiste

Chat Le Monde - « Valls peine à comprendre la communication à l'ancienne de Hollande »

Laurent Borredon et David Revault d'Allonnes, journalistes au "Monde" et auteurs de "Valls, à l'intérieur" (Robert Laffont, en librairie le 9 janvier) , le mardi 7 janvier 2014

Dans un chat sur LeMonde.fr, Laurent Borredon et David Revault d'Allonnes, journalistes au Monde et auteurs de Valls, à l'intérieur (Robert Laffont, 280 p., 19,50 euros, en librairies le 9 janvier), analysent la popularité et la stratégie du ministre de l'intérieur.

Libé - Alain Calmette, la voix rurale

LES DÉPUTÉS DE L'AN II (12)
Chaque semaine, rencontre avec un élu qui fait l'actualité. Aujourd'hui, Alain Calmette, député PS du Cantal et défenseur de «l'égalité des territoires».

L’air de la campagne dans l’hémicycle… Alain Calmette est un député rural au Palais Bourbon. Et il le revendique. «Pas toujours facile dans une France qui compte 80% d’urbains et une assemblée où le poids des grandes villes reste prédominant», concède-t-il, dans un petit journal de bord destiné à expliquer son action de parlementaire.

Libé - Hollande appelle à réformer un Etat «trop lourd, trop lent, trop cher»

Le président de la République a profité de ses vœux aux corps constitués pour prôner une «mise en mouvement» de l'Etat.

Le président François Hollande a appelé mardi à une profonde réforme d’un Etat «trop lourd, trop lent, trop cher» et qui obéit parfois même à une organisation «mystérieuse», prônant économies, simplification ou décentralisation.

FranceTVinfo - La garde à vue de l'ex-député PS Jean-Pierre Kucheida prolongée

Il est entendu "dans le cadre d'une enquête financière" sur des faits de corruption présumée au sein de la fédération PS du Pas-de-Calais.

France Inter - Benoît Hamon envers le Medef : "J'aimerais qu'on passe moins de temps à gémir"

Le Ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la consommation est le premier invité de l'année de Tous politiques. Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Roselyne Febvre et à vos réactions sur twitter avec #Touspol.

7 janvier

Le Nouvel Obs - Liévin: l'ancien député-maire PS Jean-Pierre Kucheida en garde à vue

L'ancien député-maire socialiste de Liévin (Pas-de-Calais) Jean-Pierre Kucheida a été placé mardi matin en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Lille "dans le cadre d'une enquête financière", a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'Humanité - Depuis les vœux, le PS fait profil bas

L’ancienne ministre Delphine Batho s’étonne que l’évolution vers une ligne sociale-libérale de François Hollande "ne soulève pas davantage de questions" dans la majorité.

Les Inrocks - Putsch à l’UNEF : les coulisses de la passation de pouvoir

L’aile gauche du PS n’en finit plus de s’intéresser aux pouponnières socialistes. Après les jeunes du MJS, c’est le syndicat étudiant UNEF qui ferait les frais des ambitions du courant Un Monde d’Avance.

6 janvier

L'Express - François Lamy "réfléchit" à mener la campagne du PS aux régionales en Ile-de-France

Le ministre délégué à la Ville François Lamy a déclaré dimanche sur Radio J qu'il soutiendrait Jean-Paul Huchon si celui-ci se représentait à la tête de la région Ile-de-France en 2015 mais qu'il "réfléchirait" à mener la liste socialiste dans le cas contraire.

Libé - Un élu alsacien renonce à sa Légion d'honneur

Jo Spiegel, maire socialiste de Kingersheim, refuse d'alimenter le «discrédit» de la «démocratie-régime».

________________________________________
________________________________________

26/12/2013

L'actualité des socialistes du 16 au 26 décembre (mise à jour)

A la une

Huffington Post - Chomage en novembre: nouvelle hausse de 0,5%, le pari de l'inversion s'éloigne

Et patatra. La surprise n'est pas des plus agréables pour le gouvernement. Elle est même carrément de mauvais gout pour François Hollande. En novembre, les chiffres du chômage sont repartis à la hausse, selon les données communiquées ce jeudi 26 décembre par Pole Emploi.

23 au 26 décembre

Slate - MUNICIPALES 2014: LES GEEKS DE LA POLITIQUE SAUVERONT-ILS LE PS? 

Les équipes militantes utilisent de plus en plus des logiciels d'optimisation de campagne. Ou comment la politique à l'ancienne est revisitée par des techniques modernes mélangeant science politique et numérique.

Le Figaro - Municipales : une partie du PS de Montreuil claque la porte

Dénonçant les «méthodes» du PS et le «parachutage» de Razzi Hammadi, une trentaine de militants du PS de cette ville de Seine-Saint-Denis a décidé de quitter le parti et de rallier la candidature communiste.

PS - 23 décembre : l'essentiel du point presse de David Assouline 

Lors de son point presse hebdomadaire du 23 décembre, David Assouline est revenu sur l'année de mobilisation sans faille du gouvernement pour l'emploi, retrouver la croissance, pour plus d'égalité et de justice sociale. Il a également déploré le comportement d'une droite qui alimente sans cesse les peurs et le déclinisme ambiant, au plus grand bénéfice de l'extrême droite. Enfin, le porte-parole du Parti socialiste a salué les efforts déployés dans tout le pays, dans tous les territoires, par des dizaines de milliers de militants, pour défendre la République et se lancer dans les batailles électorales de 2014.

Le Monde - Travail détaché : dépôt d'une proposition de loi pour « lutter contre la concurrence déloyale »

Comme annoncé, les députés socialistes Gilles Savary et Chantal Guittet ont déposé à l'Assemblée Nationale, jeudi 19 décembre, au nom du groupe PS, une proposition de loi visant à lutter contre « la concurrence déloyale et le dumping social » liés au détachement des travailleurs dans l'Union européenne (UE).

22 décembre

Libé - Ayrault une fois de plus pris pour cible dans sa majorité

Le répit aura été de courte durée: crédité il y a un mois d’un joli coup politique avec l’annonce surprise de la remise à plat fiscale, qui l’avait conforté à Matignon, Jean-Marc Ayrault est de nouveau ciblé par les critiques au sein de la majorité.

«Ce n’est pas nouveau, mon prédécesseur a connu ça». Le Premier ministre a eu beau relativiser ces attaques jeudi soir sur TF1 et se référer à François Fillon, resté cinq ans à Matignon, il apparaît une nouvelle fois fragilisé dans son propre camp.

21 décembre

Le Moniteur - Travailleurs détachés: les députés PS veulent la création « d’une liste noire » des entreprises

Les députés socialistes ont déposé, jeudi 19 décembre, une proposition de loi pour lutter contre les abus liés aux travailleurs détachés. Dans la droite ligne de l’accord conclu à Bruxelles le 9 décembre, ce texte vise à responsabiliser davantage les maîtres d’ouvrage et donneurs d’ordre, et à créer une liste noire des fraudeurs.

Libé - Chômage : Hollande ne lâche pas l'objectif

Depuis Bruxelles, le chef de l'Etat a réagi à la note de conjoncture de l'Insee, moins optimiste sur l'emploi.

François Hollande ne lâche pas son objectif d’inversion de la courbe du chômage. C’est ce qu’il a rappelé jeudi soir tard, à l’occasion de sa conférence de presse à Bruxelles en marge du sommet européen.

Huffington Post - Vacances de Hollande: pas de trêve de Noël entre chômage et Arabie Saoudite

Crise oblige, l'exécutif joue les prolongations. Alors que la trêve parlementaire débute officiellement ce vendredi 20 décembre, François Hollande et plusieurs de ses ministres se préparent à des vacances de Noël studieuses avec plusieurs rendez-vous clés qui pourraient venir gâcher leurs agapes.

Le Nouvel Obs - L'aile gauche du PS ne lâche pas sur la réforme fiscale 21

Trois parlementaires socialistes ont dévoilé leurs propositions, articulées autour d'un "grand impôt progressif" issu de la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG.

Lyon Capitale - Ex-collège Truffaut : NPG “irresponsable” pour Collomb

“Je trouve totalement irresponsable qu’on en appelle à l’occupation de locaux publics, comme je trouve totalement irresponsable d’appeler à occuper des locaux qui aujourd’hui sont en devenir”, a lancé Gérard Collomb lors d’une conférence de presse. Il visait Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er, qui s’est introduite mardi soir dans l’ex-collège Truffaut.

Lyon Capitale - La garde à vue de la maire du 1er était-elle justifiée ?

Que s’est-il réellement passé mardi soir au collège Truffaut, sur les pentes de la Croix-Rousse ? Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er, a passé 10 heures en garde à vue pour “incitation à la rébellion” et “complicité de violences envers les forces de l’ordre” jeudi en lien avec ces événements. La version des habitants du 1er diffère en tout cas nettement de celle de la police.

Lyon Capitale - Front de Gauche et Gram officiellement unis à Lyon

Un accord entre le Front de gauche et le Gram a enfin été trouvé pour les municipales à Lyon. Les deux partis méneront une liste commune au premier tour des prochaines élections en mars 2014.

20 décembre

Libé - Bercy : le putsch vire au fiasco pour Ayrault

Matignon voulait réaffirmer son autorité sur l’administration des Finances mais c’était sans compter sa résistance. Récit d’une reprise en main feutrée et manquée qui a fragilisé le Premier ministre.

Libé - A l’Assemblée, le match des cumulards

Qui a le plus de députés-maires ? Qui cumule quatre mandats, qui n'en a qu'un ? UMP, PS, UDI, ou d'autres ? Désintox fait les comptes.

«- Ce qui est paradoxal, c’est que les champions du cumul sont plutôt sur la gauche de l’hémicycle. Quand nous voyons le nombre de députés-maires…

- Il y a plus de députés-maires de droite que de députés-maires de gauche.

- Ça mérite d’être compté.»

Le Monde - Le dossier de l’intégration ravive les fractures de la gauche

Tout un symbole ! Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a finalement décidé, mercredi 18 décembre, de reporter sine die la réunion sur l'intégration prévue le 9 janvier 2014. La polémique déclenchée, le 13 décembre, par certaines propositions des cinq rapports d'étape sur le sujet, remis à Matignon mi-novembre, a eu raison de cette rencontre. Officiellement, cette décision est liée au « travail ministériel n'est pas achevé ». Dans les faits, la controverse a ravivé les tensions sur ce sujet complexe : moins entre majorité et opposition qu'au sein même de la gauche et du Parti socialiste.

Libé - Quand le PS cogite sur les réponses aux populismes

Le parti organisait mercredi un colloque à l'Assemblée nationale, dans la perspective des élections européennes.

A quelques mois des élections européennes, qu’on annonce défouloir, le Parti socialiste veut montrer qu’il ne demeure pas inerte face à la «montée des populismes». Est-il pour autant audible ? Mercredi, dans un colloque à l’Assemblée nationale mêlant chercheurs et dirigeants socialistes, le PS a voulu marquer le coup.

Le Nouvel Obs - Chômage : Hollande croit toujours à l'inversion de la courbe

Alors que l'Insee table sur une "quasi-stabilité" du chômage au premier semestre 2014, le chef de l'Etat persiste dans l'optimisme.

Le Monde - Edouard Martin : « Je n’ai aucune leçon à recevoir »

Emblématique syndicaliste CFDT de Florange, Edouard Martin avait mené à l'automne 2012 la lutte contre l'aciériste Arcelor-Mittal pour le maintien des hauts-fourneaux du site mosellan. Mardi 17 décembre, il a annoncé sa candidature comme tête de liste du Parti socialiste aux élections européennes de mai 2014 dans la région Grand-Est.

Le Monde - Harlem Désir veut faire d'Edouard Martin le symbole d'une «nouvelle Europe »

Soumis à des salves de critiques régulières, Harlem Désir a, cette fois, tout lieu d'être satisfait. En réussissant à convaincre Edouard Martin, l'ancien leader CFDT de Florange, de conduire la liste socialiste aux européennes de mai 2014 dans la région Grand-Est, le premier secrétaire du PS pense avoir trouvé un symbole fort.

19 décembre

Le Monde - Un sondage donne Hidalgo gagnante face à Kosciusko-Morizet au second tour des municipales à Paris

Dans un sondage IFOP-Fiducial, publié mercredi 18 décembre, concernant les élections municipales à Paris, la candidate socialiste Anne Hidalgo est créditée de 52,5 % d'intentions de vote au second tour, contre son adversaire UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, donnée à 47,5 %.

Libé - Edouard Martin, un syndicaliste en politique

L'annonce par le syndicaliste d'ArcelorMittal de son ralliement au PS pour les élections européennes a été fraîchement accueillie à la CFDT, qui veut cultiver son indépendance par rapport à la politique.

Libé - Le Parlement a adopté la réforme des retraites

Le texte prévoit un allongement de la durée de cotisation et des départs anticipés pour les métiers pénibles.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s’est dit «fier» de la réforme des retraites adoptée définitivement mercredi par le Parlement, «une réforme à la française», «équilibrée». «C’est une réforme en profondeur, c’est une réforme structurelle et (...) une réforme à la française, c’est-à-dire c’est une réforme équilibrée et qui est le fruit du dialogue social», a déclaré le chef du gouvernement devant les journalistes à l’issue du vote à l’Assemblée.

Le Monde - « Les métropoles régionales sont les moteurs du redressement économique »

L'instauration d'un acte III de la décentralisation patine. Mardi 17 décembre, une commission mixte paritaire (sept députés, sept sénateurs) a scrupuleusement détricoté le projet de loi sur la « modernisation de l'action publique territoriale et l'affirmation des métropoles », voté en seconde lecture jeudi 12 décembre à l'Assemblée nationale. Michel Destot, député socialiste de l'Isère, maire de Grenoble, président de l'Association des grandes villes de France et promoteur de la métropolisation, analyse les difficultés de mener une réforme structurelle des collectivités territoriales.

Le Nouvel Obs - Edouard Martin candidat aux européennes: "le PS a beaucoup insisté"

Le syndicaliste Edouard Martin qui s'engage en politique, explique que le PS, dont il sera tête de liste aux européennes dans la région Grand Est "a beaucoup insisté", alors qu'il aurait refusé d'aller avec le Front de Gauche. Dans une interview au Monde daté de jeudi, le responsable CFDT - il n'est plus mandaté par ce syndicat, annonce-t-il - assure n'avoir "jamais pensé faire de la politique. Je porte sur elle un regard très critique. Tant de violence, tant de mauvaise foi…"

Libé - Municipales : Au PS, un bon Guérini est un Guérini vivant

«Guérini, c’est comme la fiscalité, moins on en parle, mieux on se porte» : signée d’un dirigeant socialiste, la confidence fleure bon l’extrême prudence électorale. Le PS n’a pas vraiment l’intention de suspendre sous peu le sulfureux sénateur et président du conseil général des Bouches-du-Rhône, multi-mis en examen.

France Info - Edouard Martin, candidat aux Européennes : bon ou mauvais calcul pour le PS ?

L'emblématique syndicaliste CFDT d'Arcelor Mittal de Florange, Edouard Martin est tête de liste socialiste pour les élections européennes dans le grand Est. Cela fait longtemps qu'un ouvrier n'a pas occupé les avants postes politiques, est-ce une bonne stratégie pour le Parti socialiste ?

Libé - Ayrault accuse la droite d'être responsable de la montée du communautarisme

A l'Assemblée nationale, le Premier ministre a mis en avant la volonté du gouvernement de défendre «l'intégration républicaine».

France Info - Européennes : Candidat PS, Edouard Martin répond aux critiques

Qualifié parfois de traître, l'ex-syndicaliste de Florange - il a rendu son mandat CFDT - se défend d'avoir été récupéré par le système. Dans un entretien au journal Le Monde, il explique qu'il n'a pas l'intention d'adhérer au PS, qu'il a obtenu suffisamment de garanties pour se lancer - et notamment de garder sa liberté de parole et d'action.

Le JDD - Edouard Martin, récit d'une intense tractation

Charismatique leader syndicaliste de Florange, Edouard Martin a annoncé lundi soir qu'il était tête de liste socialiste aux élections européennes dans le Grand Est. En coulisses, les socialistes ont oeuvré depuis plusieurs semaines pour le convaincre.

Public Sénat - Le syndicaliste Edouard Martin, tête de liste PS aux européennes

L'emblématique syndicaliste CFDT d'ArcelorMittal à Florange (Moselle), Edouard Martin, 50 ans, a choisi de se lancer en politique en annonçant qu'il sera tête de liste PS aux élections européennes de 2014 dans la circonscription du Grand Est.

18 décembre

Le Figaro - Le premier ministre reçoit le soutien embarrassant de l'aile gauche du PS

Retour à la case départ. Maintenant que l'effet de souffle de la «remise à plat de la fiscalité» commence à s'estomper, la réalité apparaît: l'annonce surprise de Jean-Marc Ayrault n'a en rien modifié les rapports de forces internes à la gauche en général et au PS en particulier. Ou alors au détriment du premier ministre, puisque ce dernier a engrangé le soutien inconditionnel d'alliés innattendus: l'aile gauche du PS. «On est capable de s'enthousiasmer pour une proposition de Jean-Marc Ayrault», a assuré le député de l'Essonne Jérôme Guedj, qui présentait mardi, avec la sénatrice Marie-Noël Lienemann et le leader de l'aile gauche du PS Emmanuel Maurel, leur «contribution à la remise à plat de la fiscalité».

Libé - Ayrault n’a «peur de rien» (ni de personne)

En visite en Algérie, le Premier ministre a une nouvelle fois affirmé que ses relations avec François Hollande étaient au beau fixe, et qu'il travaillait en harmonie avec ses ministres.

Le Figaro - Caresche : «Il faut diminuer les dépenses et les impôts»

INTERVIEW - Christophe Caresche est député PS de Paris, membre de la commission des finances de l'Assemblée. Il estime que la France doit faire des efforts pour assainir ses dépenses publiques.

Libé - Les pistes de Terra Nova pour garnir les listes électorales

Près de 3 millions de Français ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Et c’est sans compter les «mal inscrits», qui n’ont, par exemple, pas fait les démarches nécessaires après un déménagement et viennent du coup gonfler le nombre des abstentionnistes.

Le Figaro - Intégration: Désir dénonce des "manipulations"

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a dénoncé aujourd'hui les "manipulations de la droite" après les rapports controversés sur l'intégration, soulignant devant le Bureau national du parti, son instance dirigeante, que ces documents n'engageaient en rien l'exécutif ou le Parti Socialiste.

Le Monde - La polémique autour de l'intégration révèle l'embarras de l'exécutif sur le sujet

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a été la cible de vives attaques de l'opposition, vendredi 13 décembre, à la suite de la « une » du Figaro accusant « un rapport » sur l'intégration, remis à Matignon le 13 novembre, de vouloir « autoriser le port du voile à l'école »

17 décembre

Libé - A Alger, Ayrault ironise sur ses détracteurs

Politique d'intégration, remise à plat de la fiscalité... Non, la relation entre le Président et le Premier ministre n’est pas altérée, martèle Jean-Marc Ayrault.

Libé - Hollande-Ayrault : «Des tensions, quelles tensions ?»

Les ténors du PS s’appliquent à dédramatiser la polémique sur le rapport sur l’intégration, qui a provoqué une vive polémique avec l'UMP et conduit François Hollande à recadrer son Premier ministre.

Libé - Ayrault mène son équipe en Algérie

Un «comité intergouvernemental de haut niveau» a lieu à Alger aujourd’hui et demain.

Ric-Rac. En quittant l’Algérie il y a un an après une visite d’Etat à fort quotient historique, François Hollande avait promis à son homologue, Abdelaziz Bouteflika, la tenue d’une réunion interministérielle bilatérale avant la fin 2013.

Le Nouvel Obs - Municipales à Paris: Hidalgo et NKM battues dans leur arrondissement

Paris (AFP) - Les candidates à la mairie de Paris Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) seraient battues dans leurs arrondissements respectifs, le XVe et le XIVe, selon deux sondages Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud Radio.

16 décembre

RTL - Harlem Désir critique l'UMP, incapable de "se remettre en question"

Le Premier secrétaire du PS a jugé que les dirigeants UMP ont été incapables de "tirer les leçons de leur défaite".

"Quand nous avons perdu des élections (...), la première chose à laquelle nous nous sommes attelés, c'est comprendre pourquoi les Français ne nous ont pas fait confiance", a expliqué le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir lors de l'émission BFM politique avec BFM-TV/Le Point/RMC. Il fustigeait par là-même l'attitude de l'UMP.
___________________________________________
___________________________________________

06/10/2013

L'actualité des socialistes du 30 septembre au 4 octobre (mise à jour)

A la une

Le Monde - "Le PS peut redevenir un parti de masse capable de gagner la bataille culturelle"

Gaël Brustier, chercheur en science politique et proche du PS, est l'auteur avec David Djaïz d'une note publiée en septembre par la Fondation Jean-Jaurès, dans laquelle il évoque les nouveaux "outils du combat culturel" que doit mener le Parti socialiste. Invité, samedi 5 octobre, au forum "La République face aux extrêmismes" organisé par le PS, il détaille ses propositions pour que la gauche socialiste et sociale-démocrate remporte la "bataille idéologique" face à un "bloc droitier en train de naître".

5 et 6 octobre

Le Monde - Hollande s'engage sur le référendum d'initiative populaire

Plusieurs fois repoussé, le référendum d'initiative populaire, vieille promesse de Nicolas Sarkozy en 2007, pourrait rapidement revoir le jour. A l'occasion du 55e anniversaire de la Ve République, jeudi 3 octobre, François Hollande a annoncé qu'un projet de loi serait déposé au Parlement en ce sens.

France Info - Le Parti Socialiste minimise la portée des alliances écologistes/mélenchonistes aux municipales

Jean Luc Mélenchon en est tout heureux. Les écologistes devraient s'allier avec ses candidats dans une demi douzaine de villes... contre les socialistes. Pas de quoi pavoiser, assure pourtant la rue de Solférino.

La Tribune - Contre budget de l'UMP: le PS dénonce une attaque contre les salariés

Le contre budget proposé par les députés UMP a bien sûr fait réagir les élus PS.
"C'est un budget contre les salariés et les plus modestes. Sous couvert d'économies, l'UMP remet en cause l'ensemble de notre pacte social en réduisant les aides sociales, en s'en prenant principalement aux fonctionnaires et en pointant, une fois encore, les
étrangers" jugent le président du groupe socialiste à l'Assemblée et le député membre de la commission des finances, Dominique Lefebvre . "Au total, ce n'est pas moins de 3,5 milliards d'euros de coupes budgétaires que veut réaliser l'UMP sur le RSA, l'aide personnalisée à l'autonomie, la prime pour l'emploi…"

Le Monde - Recadrages : Hollande adopte la méthode Mitterrand

La gauche au pouvoir serait-elle condamnée à traverser les mêmes vicissitudes ? On pourrait le croire, tant le film de ces derniers jours en rappelle un autre. C'était au début de l'année 1982, François Mitterrand n'était à l'Elysée que depuis quelques mois, et, déjà, deux de ses ministres s'étripaient publiquement. A l'époque, les duellistes s'appelaient Gaston Defferre et Robert Badinter. L'un était ministre de l'intérieur, l'autre était garde des sceaux. Leur différend, qui portait sur la question des contrôles d'identité, dominait la chronique d'une vie gouvernementale dont les déchirures délectaient la presse et régalaient l'opposition.

4 octobre

Libé - Cambadélis appelle à proclamer partout que le FN «est d'extrême droite»

Marine Le Pen avait annoncé qu'elle contesterait en justice l'étiquette d'extrême droite accolée à son parti.

Jean-Christophe Cambadélis (PS) a appelé jeudi à «dresser un mur citoyen» contre Marine Le Pen et le FN en proclamant partout qu’ils sont «d’extrême droite», «une évidence» aux yeux d’Harlem Désir, premier secrétaire du PS. Dans un communiqué, le député de Paris s’insurge : Marine Le Pen se propose «de remettre en cause la liberté d’expression si on dit que son parti est d’extrême droite. Et elle poursuivra en justice quiconque l’affirmera».

BFM - Exclusif: les députés PS veulent revoir le Crédit d'impôt recherche

Selon les informations de BFM BUSINESS, les députés PS veulent corriger le Crédit d'impôt recherche. Ils estiment que des grands groupes utilisent ce dispositif pour faire de l'optimisation fiscale.

Libé - Référendum d'initiative populaire : un projet de loi «avant la fin de l'année»

François Hollande annonce avoir demandé au gouvernement de soumettre un texte au Parlement pour faire appliquer cette disposition voulue par la réforme constitutionnelle de 2008.

Le Monde - Samia Ghali, la "Ségolène Royal de Marseille", bouscule la campagne PS

A vol de gabian, ces goélands qui planent dans le ciel de Marseille, Saint-Barnabé est à 10 kilomètres des quartiers Nord. C'est dans ce noyau villageois préservé et aisé du 12e arrondissement que Samia Ghali fait campagne en ce matin ensoleillé de début d'automne. Le premier tour des primaires socialistes a lieu le 13 octobre. Et la "Ségolène Royal de Marseille", comme la surnomment ironiquement des membres du gouvernement, n'a plus que dix jours pour relever un défi nouveau : installer sa notoriété sur l'ensemble du territoire de la deuxième ville de France, pour espérer remporter l'investiture PS.

La Croix - Jean-Jacques Urvoas : « Manuel Valls est un atout pour la gauche »

Président de la commission des lois de l’Assemblée nationale et député PS du Finistère, Jean-Jacques Urvoas était hier l’invité de l’émission « Face aux chrétiens » animée par Frédéric Mounier.

Le Lab - Arnaud Montebourg assure qu'il "distribue du Viagra dans les couloirs de Bercy"

C'est une métaphore gaillarde à lire ce jeudi 3 octobre dans Le Nouvel Observateur. Une petite phrase du ministre du Redressement productif à Henri Emmanuelli, lors d'un déjeuner à l'occasion de l'université d'entrée du courant de Benoît Hamon, du 27 au 29 septembre au Vieux Boucau.

Libé - Le Président recadre de l’Intérieur

François Hollande a demandé hier à ses ministres de mettre fin aux divergences, sans désavouer Manuel Valls sur la question des Roms.

Une semaine et un jour que la polémique sur les Roms fissure le gouvernement. Et 72 heures qu’elle a gagné la tête de l’Etat. Retour sur les trois jours qui ont accouché de recadrages et vu, dans l’épreuve, l’axe Hollande-Valls tenir bon.

Le Lab - Quand les exploitants de cinémas chantent à la gloire d'Aurélie Filippetti

En ces temps compliqués pour le gouvernement, Aurélie Filippetti a réussi à se faire chanter une chanson, à sa gloire, par les exploitants de cinémas.
Réunis en congrès à Deauville le 25 septembre, les membres de Fédération nationale des cinémas français ont poussé la chansonnette pour montrer leur attachement à la ministre de la Culture, raconte le Nouvel Observateur.
Pour l'occasion, ils ont revisité un classique de la chanson française : Emilie Jolie, devenue Aurélie Jolie.

L'Humanité - Le ministre de l’intérieur va-t-il entendre cet appel à la mémoire ? Manuel, souviens-t-en...

"Quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de «brigadiste» qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: «Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir.» Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche.

3 octobre

Le Nouvel Obs - Rythmes scolaires: "pas d'inquiétude" sur le financement, assure Peillon

Le ministre de l'Education Vincent Peillon a assuré jeudi qu'il n'avait "pas d'inquiétude" sur le financement de la réforme des rythmes scolaires, que des maires craignent de voir peser sur le budget de leur commune en 2014.

Le Monde, Françoise Fressoz - Un problème d’autorité

Chacun en a pris pour son grade ce matin en conseil des ministres : Manuel Valls, à l'intérieur, Cécile Duflot, au logement, qui se sont étripés toute la semaine sur le dossier des Roms. Sans compter le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prié par le président de la République "d'assurer encore davantage la coordination du travail et de l'expression du gouvernement".

Libé - Matignon veut superviser tous les passages médias des ministres

«Libération» s'est procuré le courrier envoyé par les services de Jean-Marc Ayrault aux conseillers en communication de tous les ministres, dernier épisode du recadrage gouvernemental.

Libé - Recadrage de ministres, sifflets d’éleveurs : la dure journée de François Hollande

Entre une mise au point avec ses ministres le matin et une visite houleuse au salon de l'élevage de Cournon-d’Auvergne l'après-midi, François Hollande a dû affronter une journée tendue.

Libé - Martine Aubry tance l'Etat sur les Roms

La présidente de la communauté urbaine de Lille a demandé mercredi soir un meilleur respect de l’application d’une circulaire d’août 2012 encadrant le démantèlement des bidonvilles roms et appelé l’Etat à la «solidarité nationale» pour accueillir ces populations.

Le Nouvel Obs - Matignon décide d'encadrer la communication des ministres

Dans le sillage de l'Elysée, le Premier ministre cherche à recadrer ses ministres en contrôlant leurs interventions dans les médias.

Le Monde - Polémique sur les Roms : Hollande rappelle à l'ordre ses ministres pour "la dernière fois"

Beaucoup, au gouvernement, s'attendaient à un recadrage présidentiel. Celui-ci a bien eu lieu. François Hollande a fait passer un message de "fermeté", mercredi 2 octobre, à l'occasion du conseil des ministres. Après plusieurs jours d'une violente polémique qui a vu Manuel Valls et Cécile Duflot s'affronter durement sur le chapitre des Roms, le chef de l'Etat a rappelé les membres de l'équipe de Jean-Marc Ayrault au "respect des principes gouvernementaux".

Le Monde - Arnaud Montebourg dénonce "le racket" au crédit d'impôt compétitivité

Alors qu'une partie de la gauche reproche au gouvernement d'en faire trop pour les entreprises et pas assez pour les ménages, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, tient bon : pas question de remettre en cause le Crédit d'impôt pour la compétitivité (CICE) qui entrera en vigueur l'an prochain.

Lyon Capitale - Les écolos se déchirent sur le cas Nathalie Perrin-Gilbert

Un rapprochement entre Europe Ecologie les Verts et le Gram ne va plus du tout de soi. Il butte sur la mairie du 1er arrondissement, que tous revendiquent. Et sur le sens qui serait donné à un tandem Tête/Perrin-Gilbert.

France Info - Vincent Peillon défend sa "bonne" réforme des rythmes scolaires

Vincent Peillon a défendu sa réforme controversée des rythmes scolaires après une nouvelle réunion ce mercredi sur ce sujet houleux. L'UMP continue de la critiquer, les communes et les syndicats enseignants s'interrogent. L'Association des maires de France demande une remise à plat des modalités de financement de cette réforme. Elle sera reçue par le Premier ministre le 9 octobre. En attendant Vincent Peillon a sous-entendu sur TF1 mercredi soir que les aides seraient pérennisées.

Ozap - David Assouline (Sénateur PS de Paris) : "J'assume l'amendement LCI"

Le rapporteur du projet de loi sur l'indépendance de l'audiovisuel public au Sénat, David Assouline, a expliqué à puremedias.com pourquoi il a voté en faveur de "l'amendement LCI".
 
Terre Net - Germinal Peiro, député de Dordogne, nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole Germinal Peiro, député de Dordogne et secrétaire national du PS en charge de l’agriculture et de la ruralité, a été nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole. Sur son site internet, il précise le calendrier des débats à venir à l’Assemblée nationale.Le Nouvel Obs - TVA : oubliez la baisse, place à une mesure plus populaireLe taux réduit devait passer de 5,5% à 5%. Mais les députés PS veulent une mesure plus efficace... et plus visible pour le pouvoir d'achat.

Libé - Quand le gouvernement prend un retour de bâton fiscal

Il y a un an, Jean-Marc Ayrault promettait que le budget 2013 n'aurait pas d'impact pour 9 Français sur 10. Aujourd'hui, le gouvernement paye le prix fort d'un élément de langage qui n'était pourtant pas faux sur le fond.

2 octobre

TF1 - Appel d'une vingtaine de députés PS contre les bagarres en ministres

"C'est l'extrême droite qui va profiter de ce chaos médiatique", préviennent les signataires de cet "appel au sursaut". Le député Jean-Christope Cambadélis est à l'initiative.

Le Lab - Pour Jean-Christophe Cambadélis, le gouvernement ressemble à "l’équipe de France en Afrique du Sud"

MUTINS – La comparaison est peu flatteuse. Et ramène à des heures sombres de l’équipe de France de football. Dans le Figaro, mais aussi dans le Parisien, de ce mardi 1er octobre, Jean-Christophe Cambadélis assimile le gouvernement aux mutins de l’équipe de France lors de la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud.

Le Figaro - Les députés PS poussent l'exécutif à faire plus pour le pouvoir d'achat

Après la présentation du budget 2014 par le gouvernement, le marathon va commencer pour les parlementaires. Ils doivent déposer d'ici à samedi 17 heures une première série d'amendements, avant l'examen du projet de loi de finances à la mi-octobre à l'Assemblée. Les parlementaires socialistes, malmenés dans leurs circonscriptions à cause des hausses d'impôts frappant les ménages, mettent la pression pour obtenir des gestes en faveur du pouvoir d'achat.

Le Figaro - Les députés PS en ont ras le bol des couacs

«Le masochisme n'est pas une méthode de gouvernement!» Ce cri de colère vient de Annick Lepetit, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale, d'habitude très mesurée dans ses propos. Mais là, c'en est trop. La coupe est pleine après le duel à ciel ouvert entre Manuel Valls et Cécile Duflot au sujet des Roms, après les deux ultimatums adressés en moins de quinze jours par les Verts au chef de l'État, après la pétition lancée par la Gauche populaire pour demander à Bercy de revoir sa copie en faveur des classes populaires dans le budget 2014.

La Tribune - Le numérique en France : les usage(r)s, clé de l'innovation

Le président des Côtes d'Armor a rendu à Cécile Duflot un rapport sur l'économie numérique dans les territoires, centré sur les usages. Claudy Lebreton propose notamment de nommer un « coach numérique » par bassin de vie pour mutualiser les dispositifs et dynamiser l'innovation.

Le Figaro - Municipales 2014 : les socialistes se déchirent toujours à La Rochelle

Depuis l'échec retentissant de Ségolène Royal et le coup d'éclat du dissident socialiste Olivier Falorni aux léglislatives de 2012, les tensions ne se sont guère atténuées dans la cité rochelaise. La procédure de désignation du candidat socialiste pour les municipales 2014 a été stoppée net la semaine dernière, la rue de Solferino craignant de relancer une crise.

France 3 - Gérard Collomb, 3e maire le plus influent sur les médias sociaux

Le maire de Lyon se classe juste après Christian Estrosi, maire de Nice et Alain Juppé, maire de Bordeaux dans le baromètre Augure sur l'influence sur les médias sociaux des maires des 30 grandes villes de France que vient de sortir Veille magazine.

BFM - Le PS se serre la ceinture en cas de défaite aux municipales

L'issue des élections municipales risque d'être difficile pour le Parti socialiste, qui craint de voir ses recettes chuter.

Les Echos - Dexia : Ayrault pressé d’annuler les avantages accordés aux ex-dirigeants

Le président PS de Seine-St-Denis, Stéphane Troussel, a pressé mardi l’Etat d’agir sans délai en justice pour « contester les avantages concédés » aux ex-dirigeants de la banque des collectivités locales, comme les retraites- chapeaux.

Libé - La France revoit ses prévisions de croissance à la baisse

Dans un rapport adressé ce mardi à la Commission européenne, le gouvernement prévoit également une baisse du déficit public.

Le Figaro - Retraites : les idées des députés PS pour adoucir la réforme

Réforme des retraites, acte II. Le projet de loi présenté le 18 septembre en Conseil des ­ministres va être décortiqué, à partir de ce lundi soir, par les députés de la commission des affaires sociales. Ils entendent adoucir des mesures un peu trop douloureuses à leur goût et surtout se montrer plus généreux que le gouvernement dans les contreparties accordées aux salariés. Mais si Marisol Touraine leur reconnaît un légitime droit d'amendement, elle a été on ne peut plus explicite sur les limites à ne pas dépasser.

L'Humanité - Entretien avec Arnaud Montebourg - M. le ministre, peut-on créer des emplois en France et en avez-vous le pouvoir ?

Lorsqu’il est entré au gouvernement, Arnaud Montebourg, pour nombre d’électeurs, incarnait la défense des intérêts des ouvriers de l’industrie française à travers son discours sur la démondialisation et le protectionnisme. 15 mois après, l’image est plus qu’écornée. Son échec à imposer la nationalisation « temporaire » de Mittal s’est traduit par la fermeture des hauts-fourneaux de Florange. PSA a fermé son usine d’Aulnay avec sa bénédiction et Renault a détruit 7 500 postes.

1er octobre

PS - 30 septembre 2013 : l'essentiel du point presse de David Assouline

Lors de son point presse hebdomadaire, le porte-parole du Parti socialiste David Assouline a salué la présentation du budget 2014, entièrement tourné vers la croissance et l'emploi, il a également insisté sur la mobilisation pour la République face à la montée de la droite extrémisée, rappelant la tenue du forum «la République face aux extrémismes» organisé par la Parti socialiste le 5 octobre au Gymnase Japy.

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Le Point - PS : les ministres anti-Valls retiennent leurs coups

Hamon, Taubira et Montebourg étaient dans les Landes samedi. Le premier a égratigné le ministre de l'Intérieur, les autres ont esquivé le sujet. Explications.

Cambadélis : "Les polémiques entre ministres deviennent intolérables"

Le député PS estime que Manuel Valls applique la loi. Alors que la cacophonie règne, il appelle à un sursaut de la majorité présidentielle. Interview.

30 septembre

Libé - La gauche du PS se remonte le moral

Réuni pour son université de rentrée, le courant de Benoît Hamon accueillait hier Christiane Taubira et Arnaud Montebourg. Les propos de Manuel Valls sur les roms n'y faisaient pas recette.

Libé - Royal appelle à plus de souplesse sur le travail dominical

Alors que le gouvernement se réunit ce lundi sur ce thème, la présidente socialiste de Poitou-Charentes juge la législation «très complexe».

Libé - Roms : Valls juge les critiques de Duflot «insupportables»

«Les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou à revenir en Roumanie», a réaffirmé le ministre de l'Intérieur face aux critiques de gauche.

Le Monde - Roms : Benoît Hamon dénonce les propos de Manuel Valls

On attendait les trois mousquetaires, on a eu droit finalement à l'homme révolté. De Benoît Hamon, Christiane Taubira et Arnaud Montebourg, réunis ce samedi 28 septembre à Vieux-Boucau (Landes) pour l'université de rentrée du courant hamoniste "Un monde d'avance", c'est finalement le premier qui est allé le plus loin dans la liberté de ton.

Le JDD - Roms : les amis de Valls organisent la défense

TRIBUNE - Seize élus - sénateurs, députés ou maires -, comme Daniel Vaillant ou Gérard Collomb, tous proches de Manuel Valls, publient dans le JDD une tribune pour soutenir l'action du ministre de l'Intérieur dans l'épineux dossier Roms.

Le Monde - Roms : Bernard Cazeneuve soutient Manuel Valls

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a reçu le soutien du ministre du budget, Bernard Cazeneuve. "Lorsque le ministre appelle à la fermeté en même temps qu'à l'intégration et au travail en commun des pays de l'Union européenne, il ne dit rien d'autre que ce qu'il y a dans la circulaire du premier ministre", a déclaré M. Cazeneuve au "Grand Rendez-Vous" d'Europe 1, i-Télé et Le Monde.

Le Huffington Post - Roms: les soutiens et opposants à Manuel Valls au sein du PS

ROMS - "C'est illusoire de penser qu'on règlera le problème des populations Roms à travers uniquement l'insertion. (...) Il n'y a pas d'autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire (ces populations) à la frontière". Mardi sur France Inter, Manuel Valls a a agité toute la classe politique cette semaine , et en particulier le parti de la majorité.

Le Nouvel Obs - Travail dominical : Sapin défavorable à une évolution

Dans un entretien à paraître lundi, le ministre du Travail admet la tenue d'un "débat", tandis que Marisol Touraine annonce une réunion à Matignon.

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Les protestants français sermonnent Valls

Lors du méga-culte à Bercy en présence du ministre de l'Intérieur, le patron des protestants a répondu aux déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms.
____________________________________________
____________________________________________

24/08/2013

L'actualité des socialistes du 13 au 24 août (mise à jour)

 24 août

Le Monde - Cambadélis : "L'habileté politique de François Hollande ne suffit pas"

Alors que les socialistes tiennent leur université d'été du 23 au 25 août à La Rochelle, Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris et ancien candidat au poste de premier secrétaire, souhaite que le Parti socialiste retrouve "une place centrale dans le dispositif politique".

Lyon 2014 : confiant, Collomb tacle Perrin-Gilbert et Havard

Gérard Collomb en est sûr : il sera réélu en 2014 pour un nouveau bail de 6 ans à l’Hôtel de Ville. Le sénateur-maire de Lyon l’a dit au site du Journal du Dimanche, lejdd.fr, ce jeudi 22 août, et en a profité pour répondre aux attaques de ses principaux concurrents, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire PS du 1er, et Michel Havard, investi fin juin par l’UMP.

23 août

Le Monde - Harlem Désir fustige le "narcissisme" au PS

Harlem Désir préside cette année sa première université d'été du Parti socialistecomme premier secrétaire. Régulièrement critiqué pour son manque d'indépendance, le chef des socialistes défend son bilan. "On ne me verra pasdanser au bal des ego et des aigris", répond-il à ceux qui contestent sa légitimité.

Le JDD - Municipales : à Lyon, Collomb défié par l'une de ses proches

Durant 15 ans, elle a été la possible dauphine du maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb. Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, est pourtant devenue l’une de ses plus farouches opposantes. Au point de se présenter aux municipales contre son ex-mentor avec le risque d’être exclue du PS.

22 août

Le Figaro - André Vallini : «En matière de sécurité,la gauche naïve, c'est terminé»

INTERVIEW - Pour le sénateur PS de l'Isère, spécialiste de justice, «le déni du réel n'est pas supportable».

Libé - Hollande dément tout débat sur le regroupement familial

ACTUALISÉ Plusieurs responsables EE-LV, dont les ministres Pascal Canfin et Cécile Duflot, s'en sont pris dans la matinée aux déclarations de Manuel Valls sur cette pratique dont il envisageait la réforme.

Le président François Hollande a assuré qu’il n’y avait pas de «débat»sur le regroupement familial, un thème sur lequel les ministres EELV s’en sont pris à Manuel Valls, a indiqué mercredi Najat Vallaud-Belkacem.

Le Monde - Chômage, croissance, retraites : Hollande promet des réponses "d'ici à la fin du mois"

François Hollande a promis, lundi 19 août, pour la "fin de ce mois" des réponses du gouvernement sur la préparation du budget 2014, la reprise économique et les retraites. Le président de la République s'est exprimé devant l'ensemble des membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, réunis pour un séminaire de rentrée consacré à "la France de 2025".

Libé - Mandon (PS): revoir la fiscalisation des heures sup pour les plus modestes

Le député PS Thierry Mandon juge qu’il faut aménager l’imposition des heures supplémentaires pour les revenus les plus modestes, de manière à endiguer les «effets pervers» de la réforme socialiste qui avait abrogé une des mesures phare du quinquennat Sarkozy.

Le Monde - Pendant l'été, Manuel Valls cultive sa différence

Omniprésent sur le terrain comme dans la presse, le ministre de l'intérieur a multiplié cet été les prises de position fortes, parfois à contre-courant de la ligne gouvernementale, à l'image de ses dernières déclarations sur le regroupement familial. Une attitude qui dérange au sein de son propre camp, au point que certains ministres, en "off", n'hésitent plus à évoquer un"problème politique".

Le Figaro - Valls complique la rentrée de Hollande

Les mines, patinées par le soleil de l'été, avaient beau être radieuses, l'humeur n'était pas à la fête, mercredi, pour le Conseil des ministres de rentrée, alors que des propos du ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur l'islam et le regroupement familial ont semé la zizanie dans la majorité. Interpellés par la presse, à leur sortie du palais, les ministres se sont engouffrés dans leurs berlines aux vitres fumées, sans un mot, ou presque. «Je vais à Bruxelles», a murmuré Laurent Fabius. «J'ai un train pour Marseille», a lancé Cécile Duflot, attendue pour les universités d'été des Verts. Quant à Christiane Taubira, elle a fait mine de vanter l'ambiance «cordiale et travailleuse» de ce premier Conseil.

Le Monde - Regroupement familial : Valls revient sur ses propos après la mise au point de Hollande

Manuel Valls est revenu mercredi 21 août sur ses déclarations publiques concernant la remise en cause du principe de regroupement familial. Il avait déclaré mardi sur BFMTVet RMC qu'avec l'augmentation de la populationmondiale, notamment en Afrique, "c'est l'ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées pour la France et pour l'Europe",suscitant un flot de réactions, notamment de la part des ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin.

Il focalise toutes les attentions. Particulièrement au sein de sa majorité qui juge son activisme et ses ambitions suspects. L'analyse de Michèle Cotta.

Le Monde - Réformes des retraites : la piste d'une hausse de la CSG se précise

La ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, a évoqué à nouveau, mardi 20 août, une augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG), une "option qui a sa cohérence", pour financer le système des retraites d'ici à 2020, ajoutant que d'autres options étaient "sur la table". "Nous sommes en train ces derniers jours de déterminer les choix qui doivent être présentés, la CSG est une des options", a déclaré la ministre sur France 2. De récentes informations de presse avaient fait état d'un possible relèvement de la CSG, de 0,2 à 0,5 point, pourcombler une partie du déficit du régime des retraites d'ici à 2020.

21 août

Le Nouvel Obs - "Valls ne rend pas service à la gauche", estime un député PS

Razzy Hammadi, député PS de Seine-Saint-Denis, fustige le positionnement du ministre de l'Intérieur sur l'immigration et appelle à "l'unité de la gauche"

Le Monde - Un élu PS critique la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires

La défiscalisation des heures supplémentaires était une des mesures phares du "paquet fiscal" qu'avait fait adopter Nicolas Sarkozy à son arrivée à l'Elysée, en 2007. Un dispositif que la majorité suivante s'est empressée de supprimer en raison de son coût jugé exorbitant.

Le député de l'Essonne Thierry Mandon, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée, a jugé, lundi 19 août, que cette suppression était un erreur. Voici ce qu'il a déclaré sur l'antenne d'Europe 1 

Libé - «Manuel Valls est clivant, mais populaire»

TCHAT Ses propos sur la réforme pénale de Christiane Taubira, la compatibilité de l'islam et de la démocratie, et ceux sur les politiques migratoires divisent au sein du gouvernement... Grégoire Biseau, journaliste au service politique de «Libération» a répondu à vos questions.

Alors que l'Uruguay s'apprête à légaliser le cannabis, Jean-Michel Baylet s'apprête à déposer une proposition de loi en ce sens. Interview.

20 août

Libé - Valls jette un froid à la table du séminaire

COULISSES Une sortie du ministre de l'Intérieur sur la politique migratoire et l'islam a choqué certains ministres.

Par GRÉGOIRE BISEAU

Les ministres qui avaient été passablement agacés par les sorties estivales du ministre de l’Intérieur n’ont pas été déçus de leur séminaire de rentrée à l'Elysée, en retrouvant ce matin un Manuel Valls, égal à lui-même. «Il a franchi un cap hallucinant», confie anonymement un ministre. «Ça pose un vrai problème politique», rajoute un autre.

France Info - Jean-Marc Ayrault lance le projet de la France pour 2025

Le Premier ministre a conclu lundi midi le séminaire gouvernemental de rentrée en annonçant la rédaction d'un grand projet pour "la France à 10 ans". Il a aussi promis des arbitrages sur les retraites et les impôts dans "les prochains jours".

Libé - Désir se demande si Mélenchon n'a pas «mâché trop de coca»

Le Premier secrétaire du Parti socialiste a réagi à une interview du coprésident du Front de Gauche dans laquelle il accusait Valls de «chasser sur les terres du FN.»

Libé - Le boa et les ambitieux

ANALYSE Le patron de l’Assemblée et les ministres du Redressement productif et de l’Intérieur jouent en solo face à Hollande, lequel mise sur la tactique de l’étouffement.

Par LAURE BRETTON 

François Hollande tient du boa constrictor. Les ambitieux de son gouvernement, il préfère les envelopper, les caresser dans le sens du poil pour les étouffer plutôt que les attaquer de façon frontale et, partant, leur donner une existence. «Dans mon camp, il ne se produit rien», a ainsi assuré le chef de l’Etat, mi-juillet. «Ne vous fatiguez pas», semble dire le Président, conscient que le temps du quinquennat - le premier, voire le deuxième - joue en sa faveur.

19 août 

Libé - Les ministres à l'Elysée pour plancher sur 2025

Les ministres à l'Elysée pour plancher sur 2025Le gouvernement reprend le travail lundi, histoire de faire le point après les brèves vacances de l'exécutif et de resserrer les rangs autour de François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Blog Libé - Chemises blanches, roses rouges

«Mais qu'est-ce qu'il fait? Il va chez lui?» L'officier de sécurité qui s'exprime ainsi à mes côtés attend son ministre, Arnaud Montebourg. Nous sommes plusieurs, journalistes, militants, badauds à être là pour l'arrivée de ce dernier et de Claude Bartolone. Sous le soleil d'une fin d'été, la fête de la rose de Frangy-en-bresse est le rendez-vous traditionnel de la rentrée des socialistes. Me voilà donc à scruter la présence de ceux que l'on a nommés "les tontons flingueurs" la semaine dernière. Poids lourds du gouvernement ou de la majorité, il veulent peser encore plus dans les échéances des prochaines années. Alors l'animal politique s'ébroue, s'agite et vient montrer ses muscles devant nos objectifs.

Les Echos - Les six dossiers à risque pour Matignon et les ministres

Retraites, budget, transition écologique, politique pénale, fonctionnaires, école... Revue de détail des dossiers chauds de la rentrée gouvernementale.

Libé - En 2025, une France toute redressée

A quoi pourrait bien ressembler la France idéale - et un minimum plausible - de 2025 selon les patrons de Bercy ? Répondant à la commande de François Hollande, qui convoque ce matin à l’Elysée le gouvernement au grand complet pour un séminaire prospectif de rentrée, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont chacun préparé une copie qui leur ressemble. En quelques feuillets publiés sur Lepoint.fr dès hier, les deux poids lourds de Bercy décrivent où pourrait en être l’Hexagone s’il maintient le cap du «redressement» engagé il y a quinze mois. 

Libé - A la Fête de la rose, Montebourg et Bartolone sur un air d'unité

Claude Bartolone et Arnaud Montebourg, réunis dimanche à la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse, ont joué «l’unité» et le «rassemblement» derrière l’exécutif, écartant les critiques de Jean-Luc Mélenchon et défendant le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Le Parisien - Fête du PS : la rentrée des deux «tontons flingueurs» 

Pour la Fête de Frangy, qui marque la rentrée politique du PS, Arnaud Montebourg accueille aujourd’hui Claude Bartolone. Un duo qui, depuis un an, n’a pas épargné le gouvernement.

Libé - Pour le PS, Mélenchon «ne fracasse rien d'autre que le débat démocratique»

Les socialistes s'indignent des propos virulents du patron du Parti de gauche, notamment envers Manuel Valls. Le secrétaire national du PS aux élections, Christophe Borgel, a estimé dimanche que Jean-Luc Mélenchon, qui attaque une nouvelle fois François Hollande et le gouvernement, «est rentré de vacances l’anathème en bandoulière».

La Nouvelle République - PS : une 21e université d’été à hauts risques

Baptême du feu pour Harlem Désir : le patron du PS va présider sa première université d’été, la 21e du genre, du 23 au 25 août, à La Rochelle. Le débat sur les retraites risque fort de diviser les troupes.

Libé - Montebourg : un Don Quichotte apaisé

Tous ses collègues le disent : Arnaud Montebourg va mieux. Après un hiver à godiller sur les crêtes du gouvernement et de la majorité, le ministre du Redressement productif n’est certes pas à l’abri d’une nouvelle provoc. Comme quand il loue des gaz de schiste «écologiques»que l’Etat se devrait d’exploiter au sein d’une entreprise publique

Libé - Bartolone : des sauts de puce «présidentiels»

Son amour de la petite reine a failli mettre pour de bon le feu aux poudres. Début juillet, quand les proches de François Hollande ont découvert les images du président de l’Assemblée, Claude Bartolone, tout sourire à bord de la voiture du patron du Tour de France, ils ont vu rouge. «A quoi joue Barto là ?» s’est interrogé le premier cercle présidentiel. Qui observe depuis un an le quatrième personnage de l’Etat multiplier les sorties aux atours présidentiels : du saut de puce au Mali pour saluer les troupes françaises, au séjour dans un sous-marin nucléaire.

18 août 

Le Monde - "Il faut supprimer les peines planchers"

Après la polémique qui a opposé le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, et sa collègue de la justiceChristiane TaubiraJean-Pierre Sueur, le président (PS) de la commission des lois du Sénat, se réjouit que le premier ministre ait annoncé que le projet de loi sur la réforme pénale serait présenté "courant septembre" en conseil des ministres.

16 et 17 août

Lab d'Europe 1 - PASCAL CHERKI, DÉPUTÉ ET MAIRE PS DU 14E ARRONDISSEMENT DE PARIS, VEUT ÊTRE TÊTE DE LISTE POUR NE PAS "PERDRE PARIS"

"Si on perd l’arrondissement, on perd Paris !" Pour Pascal Cherki, la donne est limpide. Si Anne Hidalgo veut l’emporter aux municipales dans la capitale en 2014 et succéder à Bertrand Delanoë, il faut que le PS conserve le 14e arrondissement. Un "swing state" où Nathalie Kosciusko-Morizet a élu domicile.

L'Express - Marie-Charline et Pierre Moscovici: la belle et le ministre

Longtemps, rien n'a percé de la vie privée de Pierre Moscovici. Désormais, il laisse sa compagne, chercheuse en philosophie de 25 ans, afficher leurs sentiments. Et donner de lui une image inédite, loin des rigueurs de Bercy et des tourments de l'affaire Cahuzac. 

Le Monde - Pour le gouvernement, la France de 2025 sera sauvée grâce aux "nouvelles technologies"

Pendant l'été, les ministres devaient plancher sur la France telle qu'elle serait en 2025. L'échéance était fixée par la présidence de la République au 19 août, mais cinq ministères – économie, justice, intérieur, logement et redressement productif – ont d'ores et déjà rédigé leur copie, que Le Point s'est procurée.

Le Monde - Comment les ministères des finances et de la justice voient 2025

Pendant l'été, les ministres devaient plancher sur la France telle qu'elle serait en 2025. L'échéance était fixée par la présidence de la République au 19 août, mais cinq ministères – économie, justice, intérieur, logement et redressement productif – ont d'ores et déjà rédigé leur copie, que Le Point s'est procurée. Parmi eux, Bercy et la justice, qui ont proposé des textes très "en phase" avec le programme de François Hollande.

Le Figaro - Hollande face à une majorité de plus en plus déboussolée

Elle gronde, elle menace, elle tempête. Au point d'exploser? Avec l'orientation sociale-démocrate de la politique de François Hollande, la majorité présidentielle n'en finit plus de se noyer dans ses atermoiements. Du traité européen au pacte de compétitivité et à l'assouplissement du marché du travail, en passant par les restrictions budgé­taires, la hausse annoncée de la TVA ou, pire encore, la réforme des retraites à venir, la gauche est mise à rude épreuve.

Le Figaro - CSG: Le Guen (PS) opposé à une hausse

Le député socialiste, Jean-Marie Le Guen s'est déclaré hostile à une hausse de la CSGqu'étudie le gouvernement, pour financer les retraites. "La CSG a normalement pour vocation à financer l'assurance maladie, rappelle-t-il dans une interview au Parisien-Aujourd'hui-en-France. C'est extraordinairement dangereux politiquement et socialement de donner priorité aux retraites par rapport à l'assurance maladie. Le gouvernement doit comprendre que ses marges de manœuvre financièrement sont très limitées".

15 août

Libé - Croissance: feu de paille ou sortie de crise ?

Décryptage La hausse inattendue de 0,5% du PIB au deuxième trimestre laisse les économistes sceptiques.

Par GUILLAUME GENDRON

Contre toute attente, l’Insee a annoncé mercredi matin un sursaut du PIB de 0,5% pour le deuxième trimestre. Un facteur de «mobilisation et d’optimisme» pour Jean-Marc Ayrault, alors que l’emploi a continué à se dégrader. Décryptage de ce rebond surprise.

Libé - La croissance française rebondit, mais l'emploi se dégrade

L'Insee annonce un sursaut du PIB de 0,5% pour le deuxième trimestre. Un facteur de «mobilisation et d'optimisme» pour Jean-Marc Ayrault.

Le Point - Pour Urvoas, la réforme pénale doit avoir lieu avant les municipales

Le président PS de la commission des lois de l'Assemblée nationale a lui aussi estimé que la querelle Valls-Taubira n'avait rien d'exceptionnel.

Le Point - Hollande face à un difficile arbitrage Valls-Taubira

François Hollande aura besoin de son art de la synthèse ou bien d'un couperet tranchant pour clore la querelle sur la réforme pénale opposant ses ministres Christiane Taubira et Manuel Valls, alors que le thème de sécurité, chéri par son opposition, menace de revenir en force aux municipales.

Direct Matin - Egypte : le PS appelle à "cesser" l'usage de la force

Le Parti socialiste a appelé mercredi à "cesser immédiatement" l'usage de la force contre les manifestants en Egypte, après la mort de plus de 120 partisans du président déchu Mohamed Morsi dans un assaut des forces de l'ordre au Caire.

Le Point - Croissance: "des jours meilleurs sont devant nous", selon Cazeneuve

Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a estimé mercredi que le rebond de 0,5% du produit intérieur brut de la France au 2e trimestre montrait "incontestablement que des jours meilleurs sont aujourd'hui devant nous", dans un entretien à l'AFP.

13 et 14 août

FranceTvInfo - Hollande et Ayrault imaginent "la France de 2025", le PS dubitatif

"Quelle France dans dix ans ?" Au beau milieu de l'été, François Hollande et Jean-Marc Ayrault voulaient prendre un peu de hauteur et de recul, en dessinant des perspectives à long terme. Avant de partir en vacances, le chef de l'Etat a ainsi invité l'ensemble des ministres à plancher sur cette thématique de "la France en 2025". Un brainstorming collectif est programmé le 19 août, à l'occasion d'un séminaire gouvernemental de rentrée.

Les Echos - Baisse de la prévision de croissance : Moscovici dément

Le ministre de l’Economie français déclarait samedi dans une interview à Nice Matin que « la croissance sera faible voire étale, entre - 0,1 et + 0,1 » cette année -alors que le gouvernement français tablait jusqu’à présent sur +0,1%. Il revient dimanche sur ses propos.

Le Figaro - Ayrault joue les chefs de colo à Matignon

«Ça va faire du bruit», promettait la semaine dernière un conseiller de Matignon. Du bruit, il y en a eu beaucoup lundi dans la rue de Varennes et aux alentours. Le balet des cars, la musique, les rires des enfants, les percussions, les applaudissements…

Le Figaro - Retraites : la durée de cotisation n'augmenterait pas avant 2020

Réformer les retraites sans brusquer les Français ni les syndicats. Le gouvernement, qui planche actuellement sur ce dossier très sensible, devrait, d'après nos sources, décider d'allonger la durée de cotisation en prenant son temps. «A priori, il sera choisi de ne l'allonger qu'à partir de 2020, glisse-t-on au sommet de l'exécutif, où l'on exclut toute décision brutale sur le sujet. Le faire avant, ce serait la loi de l'enquiquinement maximum: cela ne rapporterait pas grand-chose et reviendrait à durcir les mesures de la réforme Fillon de 2003 que la gauche avait combattues.»
___________________________________________________
___________________________________________________ 

23/06/2013

L'actualité des socialistes du 17 au 23 juin (mise à jour)

A la une

Les Echos - Le Roux (PS) prône une grande réforme fiscale

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, prône la réalisation en 2015 de la grande réforme fiscale promise par François Hollande pendant sa campagne électorale et sur laquelle règne selon lui le "silence".

22 et 23 juin

Libé - Conférence sociale : Acte II, scène 2, emploi et retraites

Ayrault a confirmé vendredi le calendrier de la réforme des retraites, avec un projet de texte en septembre, sans détailler les pistes qui seront suivies pour combler le déficit de la branche vieillesse.

La deuxième conférence sociale de l’ère Hollande s’achève vendredi, avec une feuille de route concentrée sur l’emploi et l’épineux dossier des retraites, sujet qui a donné lieu à des échanges très vifs entre syndicats et patronat.

Lui Président - 7-21 juin : L’arrivée de l’été, échéance de nombreuses promesses de Francois HollandeShare

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en oeuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. Alors que le sud-ouest du pays est en proie à de violentes inondations, bousculant l’agenda du président de la République et de nombreux ministres, un grand nombre de promesses devant être tenues “avant l’été” arrivent à échéance avec la fin du printemps.

Libé - Hollande maintient sa «volonté» d'une baisse du chômage

Malgré les prévisions de l'Insee qui prévoit une augmentation du nombre de demandeurs d'emplois, le président soulignait ce matin au Bourget la différence entre «la prévision et la volonté».  François Hollande a maintenu vendredi matin sa «volonté» de parvenir à une baisse du chômage «à la fin de l’année» bien que l’Insee prévoit que celui-ci va continuer à augmenter jusqu’en décembre.

Le Nouvel Obs - Emploi, retraites... Hollande tente de faire passer l'addition

Lors des deux jours de la conférence sociale, le chef de l'Etat a refusé le statu quo revendiqué par la CGT et FO et renvoie le Medef dans ses buts. Décryptage.

Big Browser - MODESTIE – La député PS Karine Berger vante son « influence » et devient la risée d’Internet

La députée PS des Hautes-Alpes, Karine Berger, manquerait-elle de modestie ? Les internautes, eux, n'en doutent pas. Vendredi, cette jeune élue en pleine ascension est devenue la source d'une vaste série de tweets moquant son manque d'humilité. Au point de faire partie du top 10 des sujets les plus discutés sur le réseau social.

Libé - Le PS a un petit souci de calendrier européen

COULISSES A Solférino, certains s’inquiètent de l’absence de dates pour les investitures et le choix des sept têtes de listes aux élections européennes de 2014.

21 juin

Le Monde - Conférence sociale : le discours de Hollande ne fait pas l'unanimité

Le discours de François Hollande a suscité des avis contradictoires. Laurence Parisot, la présidente du Medef, après avoir vivement applaudi le discours de François Hollande, a estimé que celui-ci était "très encourageant". Le Medef s'est notamment félicité que le président ait remis à l'ordre du jour le sujet du financement de la protection sociale, et donc du coût du travail, même si la formulation du chef de l'Etat est restée très floue sur ce point.

Le Monde - L'Elysée prépare un plan d'urgence pour résorber le stock d'emplois non pourvus

A l'heure où le chômage ne cesse d'augmenter, l'exécutif semble avoir une nouvelle marotte pour tenter d'inverser la tendance : les offres d'emploi non pourvues. Le but ? "Faire en sorte que 100 000 offres trouvent par tous moyens une réponse", avait expliqué François Hollande lors de l'émission "Capital" sur M6, dimanche 16 juin. Dans son discours d'ouverture de la deuxième conférence sociale de son quinquennat, jeudi 20 juin, où il a insisté sur la "bataille pour l'emploi" et la "préparation de l'avenir", le président, qui considère qu'il y a là un "enjeu de mobilisation à très court terme", a ainsi annoncé un dispositif de rapprochement entre les besoins des entreprises et les demandeurs d'emploi.

Le Monde - A la conférence sociale, Hollande loue l'idée d'un apprentissage avec embauche à la clé

François Hollande a ouvert, jeudi 20 juin à Paris, une "grande conférence sociale" avec les syndicats et le patronat  pour lancer notamment une réforme des retraites, réclamée par Bruxelles. Face aux 3,26 millions de chômeurs, le président de la République prêche la patience et maintient son ambition d'inverser avant la fin de l'année la courbe du chômage.

Europe 1 - Au PS, le spectre de la machine à perdre

La perte d’une huitième législative partielle, à Villeneuve-sur-Lot, inquiète au Parti socialiste.

Effets collatéraux. "Si on continue comme ça, on va dans le mur". Ce cri d’alarme commence à faire tâche d’huile dans les rangs du PS. La défaite dimanche dernier, dès le premier tour de la législative partielle de Villeneuve sur-Lot, la huitième en huit législatives partielles, a des effets collatéraux sur le moral des troupes socialistes. Et les arguments avancés pour expliquer la défaite, à savoir l’effet Cahuzac et la division de la gauche, n’ont pas convaincu. A moins d’un an des municipales, certains députés PS craignent que la machine à perdre soit enclenchée.

Le Monde - A Montpellier, le PS n'arrive pas à choisir parmi ses candidats aux municipales

Partie remise ! Le PS n'a toujours pas son candidat pour les municipales de Montpellier. La "réunion de la dernière chance" qui a eu lieu dans la soirée du mercredi 19 juin s'est achevée... sur la décision de tenir une nouvelle réunion le 6 juillet. A priori, Hélène Mandroux, maire depuis 2004, aurait dû bénéficier d'une nouvelle investiture du PS. Mais rien n'est moins sûr. Deux hommes la lui disputent déjà : Jean-Pierre Moure, président de l'agglomération, et Philippe Saurel, adjoint à la culture.

20 juin

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. 10 députés en colère : "Abolissons nos privilèges !"

Retraites, indemnités, conflits d'intérêts... : 10 députés réclament l'abolition de leurs avantages. A lire dans "le Nouvel Observateur", en kiosque jeudi 20 juin.
Ce n'est qu'un début, continuons le débat ! Tandis que le Parlement accouche, non sans peine, d'une loi sur la moralisation de la vie politique, dix députés en colère s'engagent dans "le Nouvel Observateur". "Osons rénover l'Assemblée !" lancent ces élus lucides qui ont compris que les petits arrangements avec la morale républicaine n'ont que trop duré.

Libé - Sébastien Dénaja, premier de la class action

LES NOUVEAUX VISAGES DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE (31) Toutes les semaines, «Libération» dresse le portrait d'un des 217 primodéputés. Aujourd'hui, le député PS de la 7e circonscription de l'Hérault, 34 ans, féministe et très assidu. 

L'Express - Pour Hamon, la dynamique du FN repose sur des "résultats qui se font attendre"

Le ministre délégué de la Consommation commente la qualification du FN au second tour des législatives partielles en Lot-et-Garonne. Il estime que le PS ne doit "pas être dans le déni" de sa propre responsabilité.

Le Monde - Appel des dix députés en colère : le groupe PS dénonce "une tartufferie"

Alors que le Parlement débat du projet de loi sur la transparence de la vie publique, dix députés prennent la parole dans Le Nouvel Observateur daté du 20 juin pour formuler leurs contre-propositions. Ils appellent à "abolir leurs privilèges" et critiquent, pour certains, l'insuffisance du projet gouvernemental.

Challenges - Ces députés qui réclament l'abolition de leurs privilèges

Dix députés de droite et de gauche réclament l'encadrement ou l'abolition des nombreux avantages dont jouissent les élus, tandis que le Parlement accouche d'une loi de moralisation de la vie politique jugée par certains trop timorée.

Le Nouvel Obs + - La com' d'Hollande critiquée par ses propres conseillers : un accident industriel sidérant

LE PLUS. L'émission "Capital" de M6 à laquelle participait François Hollande, dimanche 16 juin, a réalisé un score d'audience décevant. Non seulement cette intervention n'a pas pesé sur le débat public, mais elle est aussi critiquée par certains conseillers de l'Élysée, selon les informations du "Parisien". Est-ce grave ? Analyse de notre chroniqueur politique Bruno Roger-Petit.

19 juin

LCP - Législative Lot-et-Garonne : le PS cherche des explications, entre "bouc émissaire" et hausse du FN

Le Parti socialiste, qui enchaîne les défaites aux élections législatives partielles, cherchait lundi des explications à son élimination au premier tour dans le Lot-et-Garonne, entre séisme Cahuzac, désunion de la gauche pour certains, ou encore montée du FN, avec au bout du compte une finale UMP-FN dans l'ex-fief de l'ancien ministre.

18 juin

Le JDD - Lyon : ce sera plus dur que prévu pour Collomb

SONDAGE - Contrairement à 2008, Gérard Collomb, maire de Lyon depuis 2001 et candidat à un troisième mandat, devra batailler en 2014. Selon l’enquête Ifop/Fiducial pour Le Journal du Dimanche, l’édile socialiste recueillerait 42% des voix au premier tour contre 32% à son challenger UMP Michel Havard. Au second tour, le PS l’emporterait avec 56% des suffrages. Retrouvez l'intégralité de ce sondage dimanche dans le JDD.

Rue 89 - Municipales 2014 : Collomb donné gagnant… mais sans grand chelem

Un sondage Ifop pour le JDD publié ce dimanche donne Gérard Collomb, actuel maire PS de Lyon, gagnant des prochaines élections municipales. Mais pas au premier tour et non sans avoir d’abord livré bataille contre son adversaire de droite, Michel Havard, et ses adversaires de gauche, Europe-Ecologie-Les-Verts, qu’il n’a pas (encore) réussi à convaincre de partir avec lui.

Le Figaro - Au PS, haro sur les Verts, après la défaite de Villeneuve

À qui la faute? Pour les socialistes, l'humiliante défaite du candidat PS dès le premier tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot incombe à la présence d'un candidat écologiste. Ce dernier a obtenu 2,78 %. Avec 23,69 %, Bernard Barral (PS) arrive derrière les candidats du FN, Étienne Bousquet-Cassagne (26,04 %), et de l'UMP, Jean-Louis Costes (28,71 %), et n'a pu se qualifier pour le second tour. «C'est une faute politique de ne pas se rassembler au premier tour quand on est ensemble et qu'on doit assumer ensemble le bilan de la majorité», s'est emporté Bruno Le Roux sur Canal +. Le patron des députés PS juge «anormal, incompréhensible et inexcusable» que «la majorité présidentielle ne soit pas rassemblée» aux élections partielles.

Libé (abonnés) - Branle-bas de coups bas à gauche

Récit La nouvelle débâcle électorale du PS, à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot dimanche, ravive les tensions entre socialistes et écologistes.Par LAURE BRETTON
C’est la naissance de la gauche «framboise écrasée», rigole sous cape un ténor du PS. Car la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot a ravivé la guerre entre socialistes (le rose) et écologistes (le vert du petit fruit acidulé). Chacun se rejetant la faute de l’élimination dès le premier tour du candidat socialiste qui tentait de succéder à Jérôme Cahuzac, Bernard Barral.

Le Progrès - Municipales 2014 : Nathalie Perrin-Gilbert sera bien candidate à Lyon

Maire socialiste du 1er arrondissement de Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert, au sein du Gram (Groupe de réflexion et d’action pour la Métropole), a indiqué au Progrès dans une interview à paraître ce mardi, qu’elle briguera bien la tête de liste, dans son arrondissement, lors des prochaines municipales de mars 2014.

François Hollande sur M6 : toute l'émission

Le Figaro, Nicolas Barotte - Le président défend le rythme de ses réformes

Selon un sondage CSA, 64 % des Français jugent le rythme des réformes trop lent. «Ce n'est pas le rythme qui est jugé trop lent, c'est le résultat qui tarde trop à apparaître» a commenté le chef de l'État, dimanche soir, sur M6.

17 juin

Le JDD - A Montreuil, la gauche appelle le gouvernement à "changer de cap"

Des représentants de l’aile gauche du PS, des élus d’EELV et du Front de gauche ont participé dimanche aux "Assises citoyennes" du PCF à Montreuil. Avec pour but de déplacer plus à gauche le centre de gravité du gouvernement.

Reuters - Hollande ne veut pas "tout remettre à plat" sur les retraites, par Yves Clarisse et Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - François Hollande a annoncé dimanche qu'il n'entendait pas "tout remettre à plat" lors de la réforme des retraites, se montrant particulièrement prudent sur le sort des régimes spéciaux et le rapprochement entre les secteurs public et privé.

Le Lab Europe 1 - François Hollande fait le lien entre l'échec du PS à la législative partielle du Lot-et-Garonne et l'affaire Cahuzac

MERCI JEROME - Invité de l'émission Capital sur M6, François Hollande a explicitement fait le lien entre la déroule électorale du Parti socialiste à Villeneuve-sur-Lot et l'affaire Cahuzac.

La Croix - Stéphane Richard restera à la tête d'Orange, annonce Hollande

Stéphane Richard, le patron d'Orange mis en examen dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, semble assuré de sauver sa tête, grâce au soutien de l'Etat, officialisé dimanche soir par le président de la République François Hollande.

Le Nouvel Obs - Une majorité de Français juge que Hollande réforme trop lentement

PARIS (Reuters) - Le rythme des réformes engagées par François Hollande pour redresser la France est jugé trop lent par 64% des Français, indique un sondage réalisé par CSA pour l'émission de télévision Capital de M6 où le président s'exprime ce dimanche soir.

Le Point - Peillon n'a "aucune information" sur les politiques ayant un compte en Suisse

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon a déclaré dimanche sur Canal+ n'avoir "aucune information" sur les quinze personnalités politiques françaises accusées d'avoir un compte en Suisse, bien que son frère, qui est journaliste, ait cette liste en sa possession.

Le Figaro - Les socialistes lancent la campagne des européennes

Invité à parler devant le Forum des progressistes européens, réunis samedi à la Mutualité à Paris, Jacques Delors a appelé l'UE à accélérer la mise en œuvre du plan de relance négocié il y a un an par François Hollande.
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________

06/06/2013

Collomb : "Hollande devrait dire qu'il est social-réformiste"


Collomb : "Hollande devrait dire qu'il est... par lefigaro

16:00 Publié dans Vidéo | Tags : collomb, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

12/05/2013

Collomb : "Il faut maintenant des équipes cohérentes"


Collomb : "Il faut maintenant des équipes... par Europe1fr

22:03 Publié dans Vidéo | Tags : collomb, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

23/03/2013

L'actualité des socialistes du 18 au 25 mars (mise a jour)

A la une :

Le Monde - Hostilité au gaz de schiste, prudence sur le diesel, le Parti socialiste débat de sa "pensée sur l'écologie"

Le document se veut un "corps de pensée globale sur l'écologie", un "texte de référence" pour les socialistes. Sa principale rédactrice, Laurence Rossignol, secrétaire nationale du PS à l'écologie et au développement, ambitionne de repositionner au cœur du projet socialiste la transition écologique. L'intention constitue une forme de rupture, car les socialistes ont délaissé jusque-là ces thématiques, préférant les déléguer aux partis écologistes, leurs alliés.
__________________________

23 et 24 mars

Le Parisien - Les attaques de Mélenchon contre Moscovici révulsent le PS

«Qu'ils dégagent tous», «salopards», «échec du gouvernement»"... Le vocabulaire utilisé samedi lors du 3e Congrès, à Bordeaux (Gironde), du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon a traduit une radicalisation provoquant de vifs échanges avec le . Le secrétaire national du PG, François Delapierre, s’est ainsi attaqué au ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, avec cette phrase : «Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste»

Libé - Le Parti socialiste débat en vue de réussir sa «transition écologique»

Le Parti socialiste a débattu samedi à Paris de sa «transition écologique», à partir d’un texte qui soutient la politique du gouvernement, notamment sur le nucléaire, invite à repenser le rapport à la croissance, et se montre ferme sur les gaz de schiste.

Le Nouvel Obs - "La seule constance de Mélenchon, c'est sa dérive"

Le socialiste Luc Carvounas revient sur les relations du PS avec la formation de Jean-Luc Mélenchon à l'occasion du congrès du Parti de Gauche. Interview.

Le Monde - Affaire Bettencourt : Taubira monte au créneau pour défendre les magistrats

Alors que les proches de Nicolas Sarkozy ont mis en cause le juge qui l'a mis en examen pour abus de faiblesse, la ministre de la justice, Christiane Taubira, a soutenu publiquement les magistrats, soulignant "que l'indépendance de l'autorité judiciaire est garantie par la Constitution". Elle regrette également "tout propos qui porterait atteinte à l'honneur des juges et assure les magistrats qui seraient mis en cause de son soutien". "Les juges d'instruction sont des magistrats du siège qui assurent leur mission en toute indépendance et conformément au droit", souligne-t-elle.

Le Monde (blog) - La fin des 75 % : tout un symbole !

Finie ! Enterrée ! Il n’y aura pas de taxe à 75 % sur les très hauts revenus. Cela ne veut pas dire que le gouvernement a renoncé à imposer les plus riches le temps du redressement. Simplement, il le fera avec un peu plus de modération qu’annoncé, et dans le respect des institutions.

Dix mois après le retour de la gauche au pouvoir, les juristes du Conseil d’Etat peuvent bicher. Ils ont retrouvé un rôle politique. Ils sont redevenus le conseil du roi. C’est eux qui tiennent la plume du roi Hollande, eux qui lui disent que 66,66 % serait un taux maximum.

Le Monde - Hollande interviendra sur France 2 le 28 mars

Le chef de l'Etat sera l'invité exceptionnel de France 2, jeudi 28 mars à 20 h 15, et répondra pendant environ quarante-cinq minutes aux questions du journaliste David Pujadas.

Cette intervention télévisée, évoquée depuis plusieurs jours, est très attendue, notamment dans la majorité socialiste, alors que les sondages sont mauvais pour l'exécutif, sur fond de crise économique, de rigueur budgétaire et de chômage endémique.

France 24 - Cambadélis: "La pluralité des mises en cause provoquera la colère de l'opinion"

Le député PS de Paris Christophe Cambadélis a averti vendredi que "la pluralité des mises en cause" d'hommes politiques risquait de provoquer "la colère de l'opinion".

MarsActu - Les métropolitains font leur GAM pour les municipales

Dans la foulée du succès de leur manifeste métropolitain, le tandem Viard-Boulesteix lance des groupes d'actions métropolitains (GAM) en vue des prochaines élections locales. Calqués sur des expériences similaires des années 60/70, ils visent à développer le débat - notamment via le numérique - et plus si affinités.

Le Monde - L'Elysée, bastion de sérénité dans une France à cran

Evidemment, il a eu l'air "agacé". Comme tout un chacun l'aurait fait, il a demandé "qui a bien pu dire ça". Mais, mardi 5 mars au soir, quand il a lu à la une du Canard Enchaîné ce gros titre en lettres rouges, ""Pépère", le surnom de Hollande à l'Elysée", le président de la République n'a pas paru plus ébranlé que ça. "Une fois de plus, il m'a impressionné par son équanimité, raconte un conseiller présent ce soir-là. Vous imaginez le psychodrame que ça aurait fait sous Sarkozy ?"

22 mars

Libé- Impôt à 75% : la douloureuse est pour Hollande

La promesse de campagne devrait rester lettre morte après un avis du Conseil d’Etat. Un nouveau revers pour l’Elysée. Par Grégoire Biseau
Elle était déjà moribonde, la voilà définitivement enterrée : la taxe des 75% pour les revenus de plus d’un million d’euros est morte. Le décès n’est certes pas encore officialisé. Ni l’Elysée ni Matignon n’ont souhaité publier de faire-part. Hier, c’était Bercy qui devait s’y coller. Mais finalement, il n’y aura pas de communiqué.

Libé (abonnés) - Le casse-tête d’une nouvelle taxe

Décryptage L’adoption d’un taux moins important ne changerait que faiblement le niveau d’imposition actuel. Par christophe Alix
Après l’avis du Conseil d’Etat, le gouvernement est loin d’être sorti du casse-tête juridico-politique de sa taxe exceptionnelle sur les très hauts revenus.

Le Figaro - Sarkozy : "grave" (Assouline, PS)

David Assouline, porte-parole du Parti socialiste, a jugé jeudi soir que l'objet de la mise en examen de Nicolas Sarkozy était "grave pour un ancien président de la République" tout en appelant à respecter la "présomption d'innocence".

Lyon Capitale - Décentralisation : Queyranne dénonce un projet "ringard"

Après Gérard Collomb, qui brocarde la "connerie" de taxe à 75%, c’est autour d’un autre socialiste régional de premier plan de monter au créneau contre un projet du gouvernement Hollande : le président de la première Région (hors Paris) de France, Jean-Jack Queyranne, n’est pas du tout en phase avec les arbitrages annoncés sur "l’acte III de la décentralisation". Si la virulence de Collomb ne surprend plus personne, celle de Queyranne est en revanche très inhabituelle. Car l’ancien ministre de l’Intérieur est au contraire réputé pour son flegme et son sens de la mesure… Mais là, il est fâché. Et tient à le faire savoir.

La Croix - Comment les socialistes voient la famille

Depuis plusieurs années déjà, le Parti socialiste a tenu à s’approprier le thème de la famille. Teintée d’un fort libéralisme culturel, sa vision diverge de celle de l’UMP, sans être toujours consensuelle. Il préfère suivre les évolutions de société que de défendre un principe normatif durable.

Libé - Taxe à 75% : le casse-tête continue

Décryptage Le Conseil d'Etat pourrait préconiser une taxation sous la barre des 68% pour les très hauts revenus, nouvel accroc à la promesse de François Hollande. Le point. Par DOMINIQUE ALBERTINI
Le feuilleton de la taxe à 75% continue. Après la censure d'une première version du texte par le Conseil constitutionnel en décembre, le gouvernement attend l'avis du Conseil d'Etat avant de produire une nouvelle mouture de cette promesse de campagne.

Le Monde - Le PS met sa fédération des Bouches-du-Rhône sous tutelle

C'est son premier acte d'autorité et il ne sera pas sans conséquences. Mardi 19 mars, le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, souvent accusé d'immobilisme, a décidé de frapper fort en mettant sous tutelle la direction de la puissante fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, estimant que ses "divisions" et ses "dysfonctionnements" sont "un obstacle à la bonne préparation" des élections municipales à Marseille et à Aix-en-Provence en 2014. M. Désir a pris sa décision seul avec sa garde rapprochée, sans en informer au préalable les instances locales, avant de faire voter la mise sous tutelle par le bureau national du parti.

21 mars

Public Sénat - Le cas Cahuzac tranché en "trois heures", indique Bruno Le Roux

Bruno le Roux, chef de file des députés PS, a souligné mercredi qu'il n'avait fallu que trois heures pour trancher le cas de Jérôme Cahuzac, voulant marquer une différence avec le départ du ministre UMP Eric Woerth. "C'est une affaire très personnelle, elle n'engage pas le gouvernement", a fait valoir l'élu de Seine-Saint-Denis, interrogé par Canal + sur l'affaire du présumé compte suisse de l'ex-ministre du budget et sur sa démission.

L'Humanité - Motion de censure: l'aile gauche du PS souhaite "un grand plan de relance"

"Maintenant la Gauche", l'aile gauche du PS, a invité Jean-Marc Ayrault, à "annoncer au plus vite un grand plan de relance, de croissance et de l'emploi". Le courant rejoint la position du Front de gauche et des Verts, qui ne voteront pas la censure mais profitent de cette tribune pour  appeler à rompre avec les logiques d’austérité

L'Express - Mise sous tutelle du PS Bouches-du-Rhône: "Il fallait faire cesser un état de déliquescence"

La mise sous tutelle de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône satisfait largement le vice-président du conseil général Michel Pezet. Les secrétaires nationaux Alain Fontanel et Christophe Borgel dirigeront la structure jusqu'au 21 mars 2014. De quoi garantir une primaire "non pipée" pour les municipales, estime l'élu.

Le Monde - Jérôme Cahuzac démissionne du gouvernement en réaffirmant son "innocence"

Quelques heures après l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire contre X, notamment pour blanchiment de fraude fiscale, le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a démissionné du gouvernement. "François Hollande a mis fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac à sa demande", a indiqué un communiqué de l'Elysée.

Lyon Capitale - Part-Dieu : une nouvelle tour construite par Vinci confirme que Lyon est un "Vinciland"

POLÉMIQUE - La filiale immobilier du groupe Vinci construira une tour de 170 mètres à la Part-Dieu. L'annonce en a été faite lors du salon de l'immobilier d'entreprises, le MIPIM, à Cannes. Cette annonce confirme la mainmise du groupe de BTP sur la ville.

Lyon Capitale - Collomb : l'impôt à 75 % ? "Une connerie à oublier !"

"On ne relancera pas l'économie sans un minimum d'empathie pour les entreprises." Gérard Collomb appelle le président Hollande à "être clair" avec les entreprises, dans une interview au "Monde" de mercredi. A ses yeux, François Hollande fait face aux problèmes de compétitivité de la France "à la façon hollandaise". Trop prudemment.

Le 20 mars

Libé - Moralité

Jérôme Cahuzac n’avait pas le choix. Certes, aucun magistrat, aucun journaliste ne pouvait le pousser à démissionner. Aucune règle ni aucun usage ne pouvaient le contraindre à abandonner son maroquin. Sa responsabilité politique et morale lui commandait simplement de quitter Bercy. Pour que son fardeau judiciaire ne soit pas celui du gouvernement et qu’il n’impose pas à François Hollande et Jean-Marc Ayrault les tourments des affaires qu’ont connus les pouvoirs successifs depuis trois décennies

Le Monde, Françoise Fressoz - La gauche et le devoir de probité

Jérôme Cahuzac a démissionné pour "se défendre", en clamant son innocence et en ayant évité les lazzis de l'opposition qui, jusqu'à présent, aura été d'une discrétion exemplaire à son égard. C'est sa seule consolation. Car pour le reste, quelle déflagration ! Le départ du gouvernement du ministre du budget, quelques heures à peine après l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire contre X, notamment pour blanchiment de fraude fiscale, ne pouvait plus mal tomber pour François Hollande.

Libé  - Cahuzac : Hollande tranche dans le vif

Le ministre du Budget a été poussé à la démission, hier, après l’ouverture d’une information judiciaire sur un éventuel compte en Suisse. Par Grégoire Biseau et Laure Bretton
Trois petites heures. C’est exactement le temps qu’il a fallu pour scier la branche Cahuzac. C’est-à-dire la période qui s’est écoulée entre l’annonce hier en milieu d’après-midi de l’ouverture d’une information judiciaire et celle d’un remaniement qui scelle le débarquement du ministre du Budget.

France Info - Le PS met sous tutelle sa fédération des Bouches-du-Rhône

Le bureau national du PS a approuvé ce mardi la mise sous tutelle de la fédération des Bouches-du-Rhône. Une décision prise "en raison des grandes divisions qu'elle connaît", notamment plusieurs affaires de corruption. La proposition émanée du Premier secrétaire, Harlem Désir

Le Monde - Le PS va voter la mise sous tutelle de sa fédération des Bouches-du-Rhône

Selon nos informations, Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, va proposer au bureau national du parti, mardi 19 mars, "la mise sous tutelle de la direction de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône en raison du grave climat de division qui existe dans cette fédération", explique un de ses proches. Cette proposition doit être soumise au vote.

Libé - Ayrault à la recherche du ton perdu

Décryptage Si la motion de censure UMP n’a aucune chance d’être adoptée à l’Assemblée mercredi, le Premier ministre peine toujours à s’imposer, auprès des Français comme dans son propre camp. Par LAURE BRETTON
Une illusion d’optique. Débattue mercredi à l’Assemblée, la motion de censure déposée par l’UMP va offrir un joli moment de paradoxe politique à la majorité et à son chef, Jean-Marc Ayrault. «Les communistes vont la rejeter, les verts vont lui tresser des lauriers : le Premier ministre va avoir enfin toute la gauche unie derrière lui alors qu’on est retombés en plein doute», observe un parlementaire PS.

19 mars

Le Monde - Vers une baisse des allocations familiales pour les ménages aisés

Le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée Gérard Bapt (PS) préconise de diviser par deux les allocations familiales des ménages aisés, dans le cadre d'économie sur les prestations familiales, au cours d'un entretien publié mardi 19 mars dans Les Echos.

Le Monde - Les peines plancher seront abrogées selon Taubira

"Les peines plancher seront abrogées. Si on me donne un ordre contraire, j'aviserai à ce moment-là. Pour l'instant, je ne l'ai pas !", répond la garde des sceaux à une question sur ce sujet dans un entretien à Libération mardi.

Libé (abonnés) - «Mon souci, faire utile et efficace»

Interview Invitée de «Libération» hier, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, a évoqué la cohésion gouvernementale, ses convictions ou la réforme de la justice pénale.

Hier à Libération. «Je suis disciplinée vis­à­vis de ce gouvernement», assure la ministre. (Photo Jérôme Bonnet pour Libération) Après le ministre de l’Education, Vincent Peillon, Christiane Taubira était hier l’invitée de Libération. La ministre du mariage pour tous, nouvelle icône de la gauche, définit un subtil équilibre entre ses convictions «vieilles de trente ans» et la nécessaire solidarité gouvernementale.

Libé - Au gouvernement, la théorie du chahut

Les difficultés d’Ayrault à asseoir sa légitimité favorisent la guerre des ego observée parmi les ministres. Par LAURE BRETTON
Les mots sortent de la bouche d’un ministre qui assume le risque de «parler comme un vieux con» : «Nous sommes arrivés au moment où chaque membre du gouvernement doit se poser une question à la Kennedy : "Qu’est ce que je peux faire pour la cohérence et la réussite collective ?"» Une pause et puis : «La première réponse, c’est peut-être se taire…»

Les députés s’apprêtent à adopter le projet de loi sur l’école

Les députés devraient adopter mardi en première lecture, après plus de quarante heures de débats la semaine dernière, le projet de loi pour la «refondation de l’école de la République» porté par Vincent Peillon et traduisant plusieurs promesses de François Hollande.

Le Monde, Les Décodeurs - Dette, retraites, Bundesrat allemand : Gérard Collomb passé au décodeur

Le sénateur et maire de Lyon, Gérard Collomb, était l’invité, dimanche 17 mars, de Tous Politiques, sur France Inter. Comme à chaque édition, nous avons vérifié quelques-uns de ses propos.

Libé - Le PS éliminé de la législative partielle dans l'Oise

La candidate du Parti socialiste a été éliminée dimanche au premier tour de la législative partielle dans la 2e circonscription de l’Oise, laissant la voie libre au FN pour un duel avec le député sortant de l’UMP Jean-François Mancel, alors que l’exécutif est au plus bas dans les sondages. Le PS a réagi dans la soirée, disant «(prendre) acte» de l’élimination de sa candidate, Sylvie Houssin, et a appelé «sans hésitation à faire barrage au Front national» lors du second tour.

Le Monde - Rythmes scolaires : Aubry repousse l'application de la réforme à Lille à 2014

Le conseil municipal de Lille vote, lundi 17 mars, sur le calendrier de la réforme des rythmes scolaires. Martine Aubry, maire PS, explique au Monde pourquoi elle attendra 2014 pour l'appliquer. Après Lyon et Montpellier, c'est une nouvelle grande ville de gauche qui souhaite reporter la réforme du ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon.

A perdre la raison - Une soirée chez Arnaud Montebourg

Mercredi 13, Arnaud Montebourg nous a reçu à Bercy, une dizaine de blogueurs et twittos étaient présents, pour un échange forcément trop court d'à peine une heure là où il en aurait fallu deux fois plus. Nous avons fait un tour d'horizon assez large mais rapide, trop rapide, de son activité, on a pu évoquer : Renault, le Made in France, le diesel, le french bashing, le pacte de compétitivité, les relocalisations, la BCE, les voitures électriques, l'implantation en France des sociétés étrangères.

18 mars

Le Monde - Hollande défend la décentralisation, "facteur de développement"

A l'occasion de l'inauguration d'un pont sur la Garonne à Bordeaux, François Hollande a fait  l'éloge de la décentralisation, "facteur de développement et d'aménagement", pour développer les infrastructures de transport.
"Nous changeons d'époque, non pas parce qu'il y a la crise mais parce que nous sommes face à une mutation du monde et que la France a tous les atouts pour réussir. C'est aussi la signification de ce pont", a déclaré le chef de l'Etat, samedi 16 mars.

Libé - Montebourg affirme avoir sauvé 60.000 emplois

Arnaud Montebourg espère que la hausse de l’euro ne pénalisera pas la France et affirme, dans un entretien au Journal du dimanche (JDD), que son ministère du Redressement productif a permis de préserver près de 60.000 emplois en moins d’un an.

Rue 89 - Dans un troisième mandat, Gérard Collomb imagine faire de Lyon la « ville du futur »

Quand on vous parle de ville intelligente, hyperconnectée, ça vous excite ? Gérard Collomb pose la question en présentant une série de projets (GPS pour esquiver les bouchons, méga haut débit partout…), qui mêle ce que l’actuel maire PS de Lyon, en quête d’un troisième mandat, veut mettre en avant dans sa prochaine campagne : économie, innovation…
_________________________________________________________________
_________________________________________________________________

19/03/2013

Tous politiques, France Inter : Gérard Collomb

10:00 Publié dans Vidéo | Tags : collomb, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent