11/11/2012

L'actualité des socialistes du 5 au 11 novembre (mise à jour)

10 et 11 novembre

Marianne, Gabriel Amard - Eau : Gérard Collomb fait le choix de surfacturer les Lyonnais

Lundi 12 novembre, le conseil de la Communauté urbaine du Grand Lyon devrait se prononcer sur la délégation de service public pour l'eau potable. Confier la gestion de cette ressource au privé est un choix à courte vue qui ne préserve que les intérêts financiers des multinationales. Je connais un peu la situation pour m'être rendu à Lyon cinq fois en deux ans, à la demande d’élus ou d’usagers pour promouvoir la gestion publique de l’eau. Le Maire de Lyon et président du Grand Lyon, qui pourtant voit toujours grand pour son agglomération, passe à côté d’une chance historique de mettre en place une politique de l’eau basée sur le seul intérêt général....
* Gabriel Amard est directeur et coordonnateur du Guide de la gestion publique de l’eau, auteur de L’eau n’a pas de prix, Vive la Régie publique (Editions Bruno Le Prince) et prrésident de l’Association nationale des élus du Parti de gauche et apparentés - La Gauche par l’exemple.

Metro - De l'eau dans le gaz entre Collomb et les écologistes

Les élus écologistes lyonnais ont dénoncé ce lundi le choix de Gérard Collomb, président PS du Grand Lyon, de reconduire jusqu'en 2023 la délégation de service public confiant au privé la gestion de l'eau.

Le rapport Jospin, version intégrale

L'édito du Monde - A vous de jouer, monsieur le Président

Lionel Jospin n'est pas un plaisantin. Le rapport qu'il vient de remettre au président de la République sur "la rénovation de notre vie publique" est charpenté, précis et imaginatif.

Si ses propositions sont retenues par l'exécutif, puis mises en œuvre par le Parlement, elles ouvriront la voie à un véritable progrès de la démocratie française. L'ancien premier ministre le souligne en effet, avec gravité, en introduction : "Notre démocratie traverse une crise de confiance." Il s'agit donc "de répondre aux exigences des citoyens et de renforcer la relation de confiance entre eux et les responsables publics".

Le Monde - La commission Jospin veut bousculer les conservatismes politiques

"Pour un renouveau démocratique". C'est le titre du rapport que Lionel Jospin, entouré des treize autres membres de la commission de rénovation et de déontologie de la vie publique (CRDVP), remettait, vendredi 9 novembre, à François Hollande. Sous la sobre jaquette, ce document de 130 pages, assorti de 35 propositions, a toutes les chances d'être un pavé dans la mare tant il est porteur d'une profonde évolution des comportements publics.

Le Monde - La commission Jospin n'est pas allée assez loin, juge l'un de ses membres

Le constitutionnaliste Dominique Rousseau, l'un des quatorze membres de la commission Jospin, a estimé vendredi 9 novembre que celle-ci n'était "pas allée assez loin" en dépit d'"avancées". Au site Mediapart, le juriste avait déjà déclaré qu'il "fallait beaucoup plus d'audace et non des propositions homéopathiques". Il a renchéri sur France Inter : "Il y a des choses positives, des avancées. Mais par rapport à la crise de confiance entre les citoyens et les institutions, je pense que la commission n'a pas été assez loin dans ses préconisations." "Il faudra d'autres réformes plus profondes, certainement", a assuré M. Rousseau.

LCP - Le non cumul des mandats proposé par Jospin met le Sénat en ébullition

Les propositions de la commission Jospin ont mis vendredi en ébullition le Sénat, en particulier l’interdiction du cumul d’un mandat de parlementaire avec celui d’un exécutif local, à laquelle s’oppose une majorité de sénateurs socialistes et de droite

9 novembre

FranceTVinfo - Les pistes de Lionel Jospin pour moraliser la vie politique

Il était chargé, depuis le 14 juillet, de penser la mise en œuvre d'un certain nombre de promesses de campagne de François Hollande concernant la moralisation de la vie politique. Lionel Jospin doit remettre au président de la République, vendredi 9 novembre, le rapport de la commission de rénovation et de déontologie de la vie publique qu'il préside. Mais l'essentiel des propositions a filtré dès jeudi. Elles ne vont pas toutes aussi loin que les promesses initiales. Francetv info les a passées au crible.

Le Monde - Cumul, proportionnelle, présidentielle : les propositions de la commission Jospin

La commission Jospin propose une limitation du cumul des mandats des parlementaires, "un parrainage citoyen" des candidats à la présidentielle et l'élection de 10 % des députés à la proportionnelle, rapporte l'AFP, jeudi 8 novembre, confirmant une information de RTL.

Libé - La commission Jospin est contre le cumul des mandats

Elle préconise aussi de nouvelles règles pour se présenter à la présidentielle. La commission Jospin va proposer vendredi une stricte limitation du cumul des mandats des parlementaires, «un parrainage citoyen» des candidats à l'élection présidentielle et l'élection de 10% des députés à la proportionnelle, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Le Parisien - Ces députés qui cumulent les mandats sans complexe

Parlement. La limitation du cumul des mandats que doit proposer Lionel Jospin dans son rapport ne ravit pas les parlementaires. Au PS, certains élus s’assoient sur leurs promesses. Et, à l’UMP, on ne veut pas en entendre parler…

La Tribune - Compétitivité : les Français disent "oui" aux mesures... sauf à la hausse de la TVA

Cinq sondages sur l'opinion des Français à l'égard des mesures prévues par le gouvernement Ayrault pour la compétitivité ont été publiés jeudi. Dans trois d'entre eux, la hausse de la TVA est rejetée.

Les Echos - Plus de six Français sur dix rejettent les hausses de TVA

62 % des Français et 52 % des sympathisants de gauche estiment « injustifiées » les hausses de TVA destinées à financer le crédit d'impôt pour les entreprises. La cote de confiance de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault passant sous la barre des 40 %.

Les Echos - Surprise chez les députés PS et critiques à gauche

Dénoncés par les communistes et les radicaux de gauche, les hausses de TVA ont surpris les députés PS, quatre mois après l'abrogation de la TVA sociale. Moscovici, Montebourg, Cahuzac, Sapin : pas moins de quatre ministres se sont relayés hier à la tribune de l'Assemblée pour faire la pédagogie du plan compétitivité. C'était nécessaire tant la hausse de deux taux de TVA sur trois, programmée pour 2014, a pris les députés socialistes par surprise.

Le Monde - Hollande tenté par le storytelling pour promouvoir les emplois d'avenir

Le gouvernement se mettrait-il à faire du storytelling ? S'il s'en défend, l'expression fleurant trop le sarkozysme, il s'apprête en tout cas à mettre le paquet sur la communication autour du lancement des emplois d'avenir, ces contrats aidés destinés aux jeunes non diplômés de 16 à 25 ans et entrés en vigueur le 1er novembre.

Libé - Touraine veut apaiser la colère des spécialistes libéraux

La ministre se dit à l'écoute de leurs revendications, tandis qu'un mouvement de grève est prévu dès lundi pour protester contre l'accord sur les dépassements d'honoraires.

Le Figaro - PS-PCF : les municipales dans le viseur

Pour faire rentrer les communistes dans le rang, les socialistes évoquent les élections municipales et la survie du communisme au niveau local. Pour ramener le PCF à de meilleures dispositions à l'égard du gouvernement, le PS n'est pas sans arguments. L'un des premiers concerne les municipales de 2014 et la survie du «communisme municipal».

Le Figaro - «Les communistes ont fait le choix de la radicalisation»

INTERVIEW - Dominique Andolfatto, professeur de science politique à l'Université de Bourgogne, est l'auteur de PCF. De la mutation à la liquidation (Éditions du Rocher). Il analyse l'évolution du Parti communiste depuis le début du quinquennat de François Hollande.

FranceTVinfo - "Les communistes s'engagent dans un pari suicidaire avec le PS"

Rien ne va plus entre socialistes et communistes. Après avoir retoqué le projet de loi sur la tarification progressive de l'énergie, conduisant au rejet du texte avec les voix de la droite la semaine dernière, les sénateurs communistes ont rejeté la loi de programmation budgétaire en séance, mercredi 7 novembre. La tension est telle que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a estimé le lendemain sur RMC que les communistes sont "maintenant clairement dans l'opposition". Gérard Grunberg, chercheur à Sciences Po et spécialiste de la gauche, nous explique ce divorce.

Le Monde - Hollande estime que Nétanyahou n'a pas été "correct" lors de sa visite en France

Le président François Hollande a accusé le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, de ne pas avoir été "correct" lors de sa visite en France, transformant en "meeting électoral" la cérémonie d'hommage aux victimes juives de la tuerie de Toulouse.

8 novembre

Le Monde - TVA sociale : le triomphe discret de Manuel Valls

On ne l'entendra pas fanfaronner. Sollicité par Le Monde pour commenter le "pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi" présenté par Jean-Marc Ayrault mardi 6 novembre, Manuel Valls dit évidemment tout le bien qu'il en pense. Mais il clôt vite la discussion, et explique qu'il préfère parler des "dossiers qui [le] concernent directement comme ministre de l'intérieur".

TF1 - Compétitivité : Hollande va devoir batailler contre une opposition de gauche

Les mesures pour la compétitivité annoncées mardi par le gouvernement socialiste français ne sont pas entièrement du goût de la gauche du PS et de la gauche de la gauche.

Public Sénat - TVA : Lienemann « étonnée du flottement et du changement de pied »

La hausse de la TVA annoncée hier par l’exécutif déplait à la gauche du PS. «Quand on fait l’inverse de ce qu’on a dit, cela pose un problème politique», prévient la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, membre de l'aile gauche du PS. «Cette hausse aura un effet injuste», ajoute-t-elle, parlant de «cadeau de 20 milliards aux entreprises». Entretien.

Le Monde - Moscovici : la TVA dans la restauration ne remontera pas à 20 %

Le ministre de l'économie et des finances, Pierre Moscovici, a exclu, mercredi 7 novembre, que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans la restauration puisse remonter au taux plein de 20 %, comme l'affirmait la veille l'entourage de la ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme, Sylvia Pinel. "Dix pour cent, cela concernera la restauration, je dis bien dix et pas vingt", a déclaré le ministre sur RTL. Et d'ajouter : "Ce sera 10 %."

Le Monde - Jean-Noël Guérini demande à la justice de condamner Arnaud Montebourg pour atteinte à la présomption d'innocence

Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, a demandé mercredi 7 novembre à la justice de condamner le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, à lui verser 50 000 euros de dommages et intérêts pour atteinte à la présomption d'innocence.

Le 7 novembre

Libé - Quel impact pour le «Pacte» du gouvernement ?

Proposition phare des 35 mesures du gouvernement, le crédit d’impôt sera financé par des économies et la hausse de la TVA, au risque d’entraver la consommation.

Libé - Compétitivité : Hollande vire de bord

Crédit d’impôt aux entreprises, hausses de TVA, économies… Le gouvernement a repris les grandes lignes du rapport Gallois. Par Grégoire Biseau Photo Marc Chaumeil

Est-ce un reniement ? Une trahison ? Ou au contraire un acte de lucidité et de courage politique ? Une chose est sûre : ce «Pacte national pour la croissance la compétitivité et l’emploi», présenté hier par Jean-Marc Ayrault, est un véritable tournant

Libé - La gauche du PS en état de choc

Le cadeau de 20 milliards aux entreprises passe mal. Par Lilian Alemagna et Laure Bretton

Vu l’enjeu (et la volatilité de la majorité depuis la rentrée) rien n’a été laissé au hasard. Pour accompagner le «Pacte pour la croissance, la compétitivité et l’emploi», les parlementaires ont reçu un argumentaire en bonne et due forme de Matignon. «Une première», glisse un pilier de la majorité, pour qui c’est bien le signe que «le gouvernement ne doit pas louper le coche cette fois».

Libé - Martine Aubry mise en examen

décryptage La maire (PS) de Lille est poursuivie pour «homicides et blessures involontaires» dans une enquête sur l'amiante. Une histoire qui mêle administration, santé publique et politique.

Rue 89 - On a retrouvé Benoît Hamon : il est au gouvernement

On se demandait un peu ce que devenait Benoît Hamon, ancien porte-parole omniprésent du PS. Aujourd’hui à la tête de deux mini-ministères, il s’est rangé.

Libé - Erwann Binet, il en est

Les nouveaux visages de l'assemblée Ce nouveau député PS vient d'être nommé rapporteur de la loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels.

Le 6 novembre

Le Nouvel Obs - Compétitivité : Ayrault vante une "démarche résolument de gauche"

"Cette démarche correspond aux engagements pris par le président de la République devant les Français", a estimé le Premier ministre, présentant les mesures retenues.

Le Monde - Le gouvernement fait volte-face sur la TVA sociale

C'était le 23 février. Nicole Bricq n'était pas encore ministre. La rapporteure générale (PS) de la commission des finances du Sénat partait en guerre, dans Le Monde, contre le dernier collectif budgétaire du quinquennat de Nicolas Sarkozy instaurant une TVA sociale au 1er octobre 2012. "Le texte que nous examinons (...) est absurde sur le plan économique", assénait la sénatrice de Seine-et-Marne.

Libé - Piketty : le crédit d'impôts, «ça manque d'ambition et c'est illisible»

Le gouvernement a tranché : pas de diminution des cotisations sociales pour les entreprises, comme le prônait le rapport Gallois, mais un crédit d'impôt proportionnel à leur masse salariale. Un choix qui agace l'économiste Thomas Piketty, proche du PS, selon qui elle complexifie le système fiscal et élude la question du financement de la Sécurité sociale.

Le Monde - Vingt milliards de baisse d'impôts sur trois ans pour les entreprises

La lettre est un peu différente, mais l'esprit est sensiblement le même. A quelques exceptions près, comme la poursuite de l'exploitation du gaz de schiste, les principales recommandations du rapport de Louis Gallois sur la compétitivité seront suivies par le gouvernement. Jean-Marc Ayrault s'y est engagé, mardi 6 novembre, à l'issue d'un séminaire organisé au lendemain de la publication de ce rapport.

Libé - Montebourg gagne la compétition au sein du gouvernement

Le ministre du Redressement productif remporte son bras de fer contre Moscovici. Arnaud Montebourg est le seul ministre qui a eu l’honneur de tenir, hier, une conférence de presse. Le ministre du Redressement productif y a déclaré que les propositions de Louis Gallois sont «engageantes» pour l’exécutif. Tout un symbole. Car les décisions qui vont être annoncées aujourd’hui suite au rapport (lire ci-contre) sont plutôt inspirées des propositions de Montebourg, dévoilées vendredi par les Echos. Le trublion du gouvernement remporte un arbitrage politique majeur, obtenu, qui plus est, contre son ennemi et collègue de Bercy, le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici.

Le Nouvel Obs - Rapport Gallois : "Le gouvernement définira la trajectoire"

C'est ce qu'a annoncé Pierre Moscovici, alors que le gouvernement doit présenter mardi son pacte de compétitivité.

Libé - Pour Désir, un rapport qui sanctionne la droite

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir estime que le rapport Gallois est «un implacable réquisitoire contre le bilan de 10  ans de politique de la droite», soulignant toutefois «l’impératif d’une stratégie forte pour l’industrie et l’emploi».

Le Nouvel Obs - Karine Berger : "Le rapport Gallois ne sera pas enterré"

Le rapport Gallois a été présenté à Matignon. Trois questions à Karine Berger, secrétaire nationale à l'économie au PS.

Libé - La commission Jospin dans les clous élyséens

Analyse L’ancien Premier ministre doit remettre vendredi ses propositions de rénovation de la vie politique au président de la République.

Libé - Thévenoud, le député qui met les pieds dans le plat

Portrait Inconnu il y a quelques jours, le jeune élu socialiste est l'auteur du rapport sur la baisse de la TVA dans la restauration, qui lui a valu les critiques des professionnels du secteur.

Libé - Montebourg balaie à Alger le geste de Longuet, «un acte individuel»

Le ministre du Redressement productif a demandé «l'indifférence» face au bras d'honneur de l'ex-ministre de la Défense, questionné sur une éventuelle repentance de la France envers l'Algérie.

Libé - Royal a un "constat tacite" avec Hollande: elle doit rentrer "à un moment" dans le "dispositif"

Ségolène Royal, qui n'est pas "sortie de la politique", confie dans l'hebdomadaire Le Point paru jeudi avoir un "constat tacite" avec François Hollande pour qu'elle rentre "à un moment" dans le "dispositif".

Le 5 novembre

Le Monde (blog) - L’inquiétante solitude du président

Plus le gouvernement cafouille, plus l'opposition se radicalise. C'est à la fois logique et inquiétant. La bataille parlementaire ne suffit plus au président sortant de l'UMP, Jean-François Copé, qui appelle désormais les électeurs de droite à manifester contre le gouvernement, sans désigner un projet en particulier.

Sud Ouest - Affaire Aurore Martin : Manuel Valls se défend

"Je n'ai pris aucune décision", assure Manuel Valls dans une interview exclusive à Sud Ouest Dimanche. Il réfute l'idée d'une opération policière ciblée sur la militante de Batasuna

Le JDD - Binet : "Respecter les engagements pris" sur le mariage homosexuel

INTERVIEW - Erwann Binet est le rapporteur (PS) du projet de loi sur le mariage pour tous.

Le Figaro - Compétitivité : Lienneman met en garde le gouvernement

INTERVIEW - Marie-Noëlle Lienemann, la sénatrice de Paris, membre de l'aile gauche du PS, dit non à toute hausse de TVA et de CSG. À l'image de Marie-Noëlle Lienemann, la gauche du PS sera très vigilante sur les mesures annoncées par le gouvernement.

Le Figaro - Mariage gay/Église: "retour en arrière"

Le député PS de Paris Jean-Marie Le Guen a dénoncé aujourd'hui sur RCJ le "retour en arrière choquant de l'Eglise catholique" après les prises de position du cardinal André Vingt-Trois contre le mariage homosexuel. Mgr Vingt-Trois a fustigé, hier lors d'une assemblée des évêques de France à Lourdes, le projet du gouvernement d'instaurer le mariage homosexuel, "une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société".

Le Monde - François Hollande réaffirme à Beyrouth le soutien de la France au Liban

Le président français François Hollande, en route vers l'Arabie saoudite et l'Asie, a fait étape dimanche à Beyrouth pour témoigner son soutien à son homologue Michel Sleimane, face aux risques de déstabilisation du Liban menacé par la crise en Syrie voisine. "La France ne ménagera aucun effort pour garantir au Liban son indépendance, son unité et sa sécurité", a affirmé M. Hollande lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Sleimane, soulignant que la France était déterminée "à s'opposer de toutes ses forces à toutes les tentatives de déstabilisation". Plus tôt, dans l'avion présidentiel le conduisant à Beyrouth, le chef de l'Etat français avait estimé "important de conforter le président Sleimane en ce moment".

Le Figaro - Le document choc qui inquiète le PS du Pas-de-Calais

Le réquisitoire du parquet de Béthune dans l'affaire Dalongeville éclabousse plusieurs personnalités du parti. Il a emprunté, quelques années après eux, le même passage souterrain que Bernard Tapie et Jacques Mellick aux pires heures de leurs démêlés judiciaires passés. Ce jour de décembre 2010, Gérard Dalongeville, ancien maire PS d'Hénin-Beaumont, dont le nom longtemps resté inconnu du grand public devrait désormais durablement marquer le Parti socialiste, est passé directement, sous terre, du cabinet du juge à la maison d'arrêt de Béthune située à quelques centaines de mètres de là, pour échapper aux photographes alléchés par le parfum de scandale. À travers la chute de l'élu, venait de surgir, en germe, l'épineux dossier de la fédération PS du Pas-de-Calais.

__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Les commentaires sont fermés.