Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2013

Jean-Marc Ayrault : "Nous sommes vent de face"


Jean-Marc Ayrault : "Nous sommes vent de face" par rtl-fr

12:03 Publié dans Vidéo | Tags : ayrault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

10/04/2013

Le gouvernement que je dirige a cet honneur de n'avoir jamais influencé la justice


Le gouvernement que je dirige a cet honneur de... par Matignon

21:27 Publié dans Vidéo | Tags : ayrault, politique, ps, parti socialiste, actualite | Lien permanent

«La transparence doit être la plus forte possible»


«La transparence doit être la plus forte possible» par Matignon

19:26 Publié dans Vidéo | Tags : ayrault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

06/04/2013

L'actualité des socialistes du 2 au 7 avril (mise à jour)

A la une :

Le Monde - Désir veut rassurer des militants qui demandent "pourquoi Cahuzac a adhéré au PS"

La prise de risque a été savamment calculée. Pour son premier déplacement après l'affaire Cahuzac, le patron des socialistes, Harlem Désir, a choisi la ville de Limoges et la fédération de la Haute-Vienne, peu connue pour être une des plus frondeuses du PS. Vendredi 5 avril, le premier secrétaire est venu mobiliser des militants qui semblent en avoir bien besoin. Comme lui, beaucoup se disent "écœurés" par le scandale provoqué par la fraude fiscale de l'ancien ministre du budget, mais "l'écœurement ne doit jamais l'emporter sur l'engagement", les a exhortés M. Désir.

6 et 7 avril

Le Monde - Affaire Cahuzac : sur le terrain, l'étrange journée des ministres

Retourner sur le terrain. Trois jours après les retentissants aveux de Jérôme Cahuzac, aller à la rencontre des gens ou simplement faire son travail de ministre pouvait apparaître comme une épreuve pour les membres du gouvernement Ayrault. Partagés entre l'envie de faire comme si de rien n'était, la tentation de se dérober et celle d'affronter l'adversité, ils ont le sentiment d'être pris dans un moment politique singulier, même quand on ne leur parle pas de "l'affaire Cahuzac".

Le Monde - Après l'affaire Cahuzac, comment François Hollande peut-il rebondir ?

Le Monde a posé la question à quatre politologues et conseillers, alors que les aveux de Jérôme Cahuzac sur son compte en Suisse ont fortement déstabilisé le président et le gouvernement socialiste. L'action politique risque d’être discréditée et dans le contexte de crise économique que traverse la France, la majorité doit rapidement trouver des solutions pour enrayer cette crise politique. Faut-il vraiment faire un remaniement ministériel ? Un référendum ? Changer de posture ? - propos recueillis par Françoise Fressoz

Le Point - Moralisation politique : des voix s'élèvent au PS pour un référendum

Harlem Désir n'est pas le seul à réclamer une consultation sur divers sujets de la vie publique, comme le cumul des mandats. Le courant Maintenant la gauche, qui réunit l'aile gauche du PS, se réjouit samedi du ralliement du premier secrétaire, Harlem Désir, à l'idée d'un référendum sur la moralisation de la vie publique, après le scandale de l'affaire Cahuzac. "Nous nous réjouissons du soutien d'Harlem Désir à cette initiative que nous-mêmes défendions", a déclaré Marie-Noëlle Lienemann, l'une des animatrices du mouvement avec Emmanuel Maurel, Jérôme Guedj, Paul Quilès.

Le Nouvel Obs - Désir souhaite un référendum pour tourner la page Cahuzac

Le patron du PS propose que François Hollande initie un référendum sur la moralisation de la vie politique afin de "remettre à plat tout ce qui doit l'être".

Le Monde - Affaire Cahuzac : il "n'a pas pris la mesure de la haine" des députés PS

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a affirmé vendredi 5 avril que l'ex-ministre du budget Jérôme Cahuzac, élu député du Lot-et-Garonne en juin et remplacé dans l'Hémicycle depuis par son suppléant, Jean-Claude Gouget, veut retrouver son mandat et lui en a fait part lors d'une conversation téléphonique. Sa décision serait prise.

Le blog de Françoise Fressoz - L’amateurisme n’est plus de mise

En pleine entreprise de rétablissement des comptes publics, l'affaire Cahuzac fait mal. L'homme qui, au budget, était chargé de lever l'impôt avait cherché à y échapper. Celui qui devait amener les riches à plus de patriotisme fiscal aimait lui-même l'argent au point d'en dissimuler une partie à l'étranger.

Libé - Ayrault promet «les décisions les plus sévères» face aux fautes morales

En déplacement en Bavière, le Premier ministre assure préparer des mesures «d'une très grande fermeté» en réaction à l'affaire Cahuzac. Le gouvernement français prendra «les décisions les plus sévères et les plus courageuses» afin de «faire reculer tous les risques d’atteinte à la loi, d’atteinte à la probité», a promis vendredi, en pleine affaire Cahuzac, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, en marge d’un déplacement à Würtzbourg, en Allemagne.

Libé - Cahuzac : «L'administration fiscale a été irréprochable, exemplaire» dit Moscovici

Forum éco (vidéo) A l’occasion du Forum Eco de Libération à Sciences Po, Pierre Moscovici fait le point sur l’affaire Cahuzac. Le ministre de l’Economie et des Finances défend le gouvernement et s’exprime sur l’actualité économique.

Libé - L’Etat français envisage de céder des participations dans des entreprises

L’Etat français envisage de céder des participations dans des entreprises dont il est actionnaire pour assainir ses finances, a déclaré vendredi le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, même si Bercy assure qu’aucune opération n’est à l’ordre du jour.

Le Nouvel Obs + - Affaire Cahuzac : un effet dévastateur en Seine-Saint-Denis, dont je suis élu PS Par Stéphane Troussel Pdt du Conseil Général du 93

LE PLUS. 57% des Français estiment que les aveux de l'ancien ministre du Budget sur la détention d'un compte bancaire à l'étranger dégradent l'image du gouvernement. Mais au-delà de ce sondage, c'est toute la gauche qui en prend un sacré coup. Stéphane Troussel, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, est bien placé pour en parler. Comment expliquer l'injustifiable à ses administrés ?

Libé - Nicolas Bays, la colère d'un «trahi»

LES NOUVEAUX VISAGES DE L'ASSEMBLÉE (23) Toutes les semaines, «Libération» dresse le portrait d'un des 217 primodéputés. Aujourd'hui, le député PS du Pas-de-Calais, secoué par l'affaire Cahuzac, mais confiant sur le processus de la moralisation de la vie politique.

5 avril

Libé Lyon - Les syndicats inquiets du projet de faire de Lyon une métropole européenne

C'est bien gentil de vouloir faire de la communauté urbaine de Lyon une métropole européenne se voyant concéder sur son territoire les prérogatives du département du Rhône. Mais cette fusion ne risque-t-elle pas de se faire sur le dos des fonctionnaires territoriaux? Leurs syndicats seront reçus, ce mercredi, par Gérard Collomb, le président du Grand Lyon.

Libé - Chaos

En pleine tourmente économique et sociale, François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont perdu un peu plus de leur crédit. Si Jérôme Cahuzac en est le premier responsable, le couple exécutif ne peut balayer sa faute d’un revers de manche. Celle de ne pas avoir contraint plus tôt le ministre du Budget à quitter le gouvernement. Le paradoxe est que cette faute est le résultat d’une vertu. La vertu d’avoir laissé la justice faire son travail, enquêter en toute indépendance.

Libé (abonnés) - «Le PS va devoir chasser tous les types louches de ses rangs »

Reportage A Toulouse, les militants socialistes s’interrogent. Et s’inquiètent des répercussions de l’affaire sur les prochaines élections. Par De notre correspondant à Toulouse Gilbert Laval
La première adjointe socialiste, Gisèle Verniol, en reste «abasourdie». Son collègue attablé à ses côtés, Jean-Michel Fabre, a «les bras qui [lui] en tombent» et tente un trait d’humour : «Je ne suis qu’un petit élu local, moi. Je ne sais rien. Mais je sens que je vais consacrer ces prochains jours à inaugurer des matchs de basket.»

Libé (abonnés) - Pierre Moscovici, ministre offensif sur la défensive

Exposé, le patron de Bercy se défend d’avoir couvert Cahuzac .Par luc peillon et Nathalie Raulin
«Ce n’était pas la vérité, c’était une vérité» : invité hier soir au forum organisé par Libération à Sciences-Po, Pierre Moscovici, a de nouveau justifié l’étroitesse de la demande faite à la Suisse sur le dossier Cahuzac. Une requête si limitée qu’elle n’a pas permis de confondre l’ex-ministre du Budget, mais a en revanche servi, médiatiquement, à le disculper.

Le Monde - Affaire Cahuzac : Pierre Moscovici dit avoir été "utilisé"

Pierre Moscovici a déclaré jeudi avoir été "utilisé" dans un volet de l'affaire Cahuzac sur lequel des responsables de l'opposition le soupçonnent d'avoir cherché à blanchir son ex-ministre délégué au budget.

Le ministre de l'économie est sous le feu des critiques d'élus UMP depuis deux jours, notamment pour avoir déclenché une demande d'entraide fiscale auprès de la Suisse en sachant par avance qu'aucun compte au nom de Jérôme Cahuzac ne serait trouvé. L'opposition l'accuse également d'avoir tenté de faire pression sur la justice.

Le Monde - A Metz, la journée infernale de Jean-Michel Toulouze, élu local PS

Pas facile d'être élu socialiste par les temps qui courent. "Disons que c'est un peu compliqué", sourit Jean-Michel Toulouze. Conseiller municipal délégué aux finances à Metz et secrétaire de section, ce professeur agrégé de sciences de gestion ne gardera pas un souvenir impérissable de son déjeuner à la cantine du lycée Jean-Zay de Jarny (Meurthe-et-Moselle), ce mercredi 3 avril. "J'ai mangé avec des collègues, de gauche pour la plupart, et je dois dire que j'ai passé un mauvais quart d'heure", relate-t-il. "Gauche caviar", "tous les mêmes", "des Cahuzac, y en a d'autres "...M. Toulouze confie avoir "essuyé quelques sarcasmes".

Le Monde - Cahuzac : Martine Aubry est "effondrée"

"Cela me rend malade". Martine Aubry ne s'était pas encore exprimée sur l'affaire Cahuzac, c'est désormais chose faite. La maire PS de Lille Martine Aubry s'est dite "effondrée" jeudi devant l'affaire Cahuzac, "une faute d'une gravité insupportable", tout en estimant que le gouvernement "a réagi comme il fallait". "En ce qui concerne Jérôme Cahuzac, je suis hallucinée, pour ne pas dire autre chose, effondrée", a déclaré l'ancienne première secrétaire du Parti socialiste sur France Bleu Nord.

Le Figaro - Les députés PS se préparent à affronter la «colère» de leurs électeurs

Pour certains députés socialistes, l'affaire Cahuzac est un poison lent. Pour d'autres, en revanche, cette affaire est plus qu'un coup de vent mais ce n'est pas un tsunami. C'EST UN enseignant qui envoie un SMS à son député socialiste: «Ici, tout le monde en parle. C'est rare que la politique soit abordée dans la salle des profs. C'est l'écœurement ou les sarcasmes… Un joli cadeau que Cahuzac a fait à la gauche!» Un autre SMS, envoyé au même député: «Tous pourris, qui se serrent les coudes!» L'élu destinataire de ces messages soupire: «Voilà les réactions du monde réel…»

Libé (abonnés) - Le Président cherche la sortie de secousse

Analyse Ebranlé par l’affaire Cahuzac, François Hollande refuse pour l’instant de remanier, comme lui conseillent des proches. Mais certains ministres semblent extrêmement fébriles.

Le Monde - Le trésorier de campagne de François Hollande a investi aux Caïmans

En plein scandale Cahuzac, la révélation tombe au plus mal. Jean-Jacques Augier, 59 ans, homme d'affaires et figure discrète du monde de l'édition, qui fut le trésorier de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012, voit son nom apparaître dans les documents auxquels Le Monde a eu accès. Ceux-ci montrent qu'il est actionnaire de deux sociétés offshore dans les îles Caïmans, par le biais de son holding financier Eurane.

Le Monde - Les mesures proposées par Hollande, un triple effet d'annonce

Réponse directe à l'aveu mardi de l'ex-ministre du budget Jérôme Cahuzac relatif au compte en banque qu'il possède à l'étranger, les "trois décisions" annoncées par François Hollande mercredi 3 avril après le conseil des ministres n'ont rien de révolutionnaire. Elles avaient déjà été avancées et ressemblent fort à de simples effets d'annonce qui ne devraient pas bouleverser le code pénal.

4 avril

France 24 - Cahuzac: "les mesures annoncées par Hollande ne sont pas suffisantes" pour Eckert (PS)

Le rapporteur général du Budget (PS) à l'Assemblée, Christian Eckert, a estimé mercredi que les mesures annoncées par le président François Hollande à la suite de l'affaire Cahuzac "vont dans le bon sens mais ne sont pas suffisantes".

Le Monde - Affaire Cahuzac : le fisc se défend

"Je ne vais pas démissionner, alors que j'ai fait tout ce que je pouvais." Pierre Moscovici se défend bec et ongles face aux salves de l'opposition. Poussé à quitter son poste, notamment par le député UMP Claude Goasguen, qui lui reproche de ne pas avoir effectué un contrôle fiscal assez poussé, le ministre de l'économie et des finances reste droit dans ses bottes. Non, il n'y a pas eu complaisance. Non, il n'a pas essayé de blanchir Jérôme Cahuzac.

Le Figaro - Sonnés, les socialistes se sentent «trahis» par Jérôme Cahuzac

Les responsables socialistes balançaient entre colère et consternation après les aveux de l'ex-ministre du Budget, qui a reconnu mardi avoir menti sur l'existence d'un compte à l'étranger.

Libé (abonnés) - La morale des troupes en prend un coup

L’affaire risque d’entacher l’ensemble de l’exécutif, déjà mis à mal dans les sondages. Les rumeurs de remaniement s’amplifient. Par Grégoire Biseau et Laure Bretton (à Rabat)
Crise économique, sociale et maintenant morale. Dix mois après son entrée en fonction, François Hollande est confronté à une crise de régime «déflagratrice», pour reprendre le mot de l’un de ses conseillers. Cette fois, avec les aveux de Jérôme Cahuzac, c’est sa promesse de «République exemplaire» qui est gravement abîmée.

Libé (abonnés) - La gauche pleure sa République exemplaire

La déception était forte, hier à l’Assemblée, dans les rangs des socialistes qui redoutaient que l’affaire ne dévaste le parti. Par LILIAN ALEMAGNA
Dans son bureau, fatigué, ce député socialiste s’accorde un trait d’esprit : «On était déjà dans une machine à laver. On est passé au cycle essorage.» Les élus de la majorité sont lessivés. «Assommés», disent certains, par le «mensonge» de Jérôme Cahuzac.

Libé (abonnés) - «Des doutes suffisent-ils pour devenir des soupçons ?»

Jean-Pierre Mignard, avocat de Mediapart et proche de François Hollande : Recueilli par Pascale Nivelle
Jean-Pierre Mignard, ami proche de François Hollande depuis les années 70, est avocat et membre du PS. Candidat battu aux dernières législatives à Marseille, il est aussi le défenseur de Mediapart dans l’affaire qui a opposé le site d’information à Jérôme Cahuzac.

Libé (abonnés) - «Cahuzac n’a pas eu peur du regard des autres»

Interview Tobie Nathan est professeur de psychologie et écrivain : Recueilli par Alexandra Schwartzbrod Tobie Nathan est professeur émérite de psychologie à l’université Paris-VIII et écrivain. Pour lui, le comportement de Jérôme Cahuzac ressemble à «une ordalie». Comment expliquer qu’un politique mente si longtemps et à autant de gens ?

Libé (abonnés) - «L’isolement de Mediapart a été assez fascinant»

Fabrice Arfi a révélé l’information pour le site fondé en 2008. Recueilli par Isabelle Hanne
Fabrice Arfi, 31 ans, a sorti l’affaire Cahuzac le 4 décembre sur le site d’infos Mediapart où il travaille depuis son lancement, en 2008. Il raconte son enquête. De Bettencourt à Cahuzac.

Le Figaro - Au gouvernement, l'hypothèse d'un remaniement rapide gagne encore du terrain

Tout devrait dépendre de la durée de la polémique Cahuzac. Si elle ne retombe pas très vite, Hollande aurait tout intérêt à modifier le dispositif pour reprendre un peu d'oxygène.

Le Monde - Après le choc Cahuzac, le gouvernement sur la défensive

Au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac et de sa mise en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", la séance des questions au gouvernement, mercredi 3 avril, a été particulièrement pénible pour l'exécutif. Dans la matinée, avant de partir au Maroc, François Hollande avait annoncé trois réformes, dont une portant sur l'interdiction de mandat public pour les élus condamnés.

Le Monde - Les liens inavouables de Cahuzac avec les "gudards" de Marine Le Pen

Si l'histoire du compte non déclaré de Jérôme Cahuzac est un lourd secret, c'est parce qu'elle est avant tout une histoire de famille inavouable. Celle de Jérôme Cahuzac, ou plus exactement de son ex-femme. Patricia Cahuzac est en effet la cousine de la femme d'un avocat parisien, Jean-Pierre Eymié.

Le Monde - Affaire Cahuzac : climat très lourd sur le bureau national du PS

Mardi soir, la direction du Parti socialiste, qui avait prévu de lancer une vaste opération de "riposte" contre ce qu'elle considère comme une "radicalisation" de la droite, a dû changer ses plans dans la précipitation. La réunion de la rue de Solférino a été en effet torpillée par l'affaire Cahuzac.

3 avril

Le Monde - Affaire Cahuzac : climat très lourd sur le bureau national du PS

Mardi soir, la direction du Parti socialiste, qui avait prévu de lancer une vaste opération de "riposte" contre ce qu'elle considère comme une "radicalisation" de la droite, a dû changer ses plans dans la précipitation. La réunion de la rue de Solférino a été en effet torpillée par l'affaire Cahuzac.

France Info - Ayrault : "Je n'avais aucune raison de ne pas croire Jérôme Cahuzac"

L'embarras est total au gouvernement, comme au PS, après les aveux de Jérôme Cahuzac et sa mise en examen. Ministres et députés affirment tomber des nues. François Hollande évoque "une faute impardonnable". Le porte-parole des députés PS refuse que l'ancien ministre du Budget remette les pieds dans l'hémicyle. "Je n'avais aucune raison de ne pas le croire", affirme le Premier ministre, qui s'est montré sévère lors d'une intervention au JT de France 2.

INFOS OBS. La loi sur le cumul des mandats appliquée en 2017

La loi sur le cumul des mandats, présentée demain en conseil des ministres, entrera en vigueur fin 2016 et ne sera effective qu'après la présidentielle de 2017.

Le Point - Cahuzac : le coup de sang de Gérard Filoche

Le membre du bureau national du PS s'est indigné, visiblement ému, des aveux de Jérôme Cahuzac mardi. La voix était chevrotante, pas loin de se casser à plusieurs reprises. Gérard Filoche, membre du bureau national du Parti socialiste, s'est indigné des aveux de Jérôme Cahuzac sur LCI. C'est "jour de colère", a fait valoir ce représentant de l'aile gauche du PS, entamant un violent réquisitoire contre l'ancien ministre.

Libé - Un mea-culpa contrit et forcé

Le changement de stratégie de Cahuzac a surpris même ses plus proches collaborateurs. Objectif : sauver les meubles sur le plan judiciaire. Par Laure Bretton et Matthieu Écoiffier
Après le déni à la française, les aveux «à l’américaine». L’acte de contrition de Jérôme Cahuzac, posté sur son blog après sa sortie du bureau des juges est une première dans l’histoire de la communication politique hexagonale

Libé (abonnés) - Des aveux en forme de bombe à retardement

Au-delà du scandale financier, c’est l’accumulation des mensonges qui pourrait faire le plus de ravages. Par Nathalie Raulin
Une déflagration immédiate pour le couple exécutif mais aussi la menace d’une disqualification durable de la parole politique. En confessant aux juges d’instruction détenir un compte bancaire non déclaré à l’étranger, l’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a déclenché, hier, une onde de choc dont il est encore difficile de mesurer la puissance dévastatrice.

Le blog de Françoise Fressoz - L’affaire Cahuzac, un poison politique

.... Aujourd'hui, tous risquent de payer la confiance qu'ils lui ont accordée par un excès de défiance qui les toucheraient tous. C'est en ce sens que l'affaire Cahuzac est un vrai poison politique.

Rue 89 - Amende, inéligibilité, exclusion du PS : que risque Jérôme Cahuzac ?

Jérôme Cahuzac a avoué avoir détenu plusieurs comptes à l’étranger aux juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, confirmant ainsi les révélations de Mediapart. L’ancien ministre du Budget a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Que risque-t-il ?

LCP - Le PS ne pardonne pas à Cahuzac

Ils ont le blues. Et ils le tweetent. A peine l’annonce de la mise en examen de Jérôme Cahuzac prononcée et en réaction aux excuses de l’ancien ministre postées sur son blog, les députés PS disent leur déception voire leur effondrement

Le Lab - Affaire Cahuzac : "Si les infos se confirment, il n'y a plus qu'à présenter nos excuses à Mediapart et aux français"

PARDON - Christophe Caresche, le député PS de la 18ème circonscription de Paris pense à haute voix - bien qu'au conditionnel - à "présenter [ses] excuses à Mediapart et aux français" dans le cadre de l'affaire Cahuzac.

Le Monde - Jérôme Cahuzac reconnaît avoir eu un compte à l'étranger

Entendu par les juges d'instruction, mardi après-midi, l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac a reconnu sur son blog qu'il détenait bien un compte bancaire à l'étranger depuis vingt ans.

Le Nouvel Obs - Cahuzac, l'heure des aveux ?

L'ancien ministre du Budget vient d'être été entendu par les juges du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris.

Le Monde - Décentralisation : révision du projet de loi, "tâtonnement et hésitation"

Le président PS du Sénat, Jean-Pierre Bel, a annoncé mardi 2 avril que le gouvernement allait revoir sa copie sur la décentralisation en présentant "trois textes distincts" au lieu d'un seul, et repousser le calendrier. Le projet de loi de réforme des collectivités, qui a suscité une opposition unanime des sénateurs PS, devait à l'origine être présenté d'un seul tenant au conseil des ministres du 10 avril. Désormais, l'examen des trois textes devrait être étalé dans le temps, selon M. Bel. Le premier concernera les métropoles, le deuxième les régions, le troisième, le reste.

2 avril

Le Monde - Ayrault-Montebourg : histoire d'une inimitié

On savait la rupture consommée, on ne connaissait pas la violence des mots employés. Jean-Marc Ayrault a confirmé dans l'édition du Journal du dimanche du 31 mars qu'Arnaud Montebourg lui avait bien tenu ces propos, au moment de la tentative de sauvetage de Florange : "Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes dont tout le monde se fout. Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes." Un outrage d'un ministre à son chef du gouvernement qui reste à l'heure actuelle sans conséquence

BFM TV - Marseille: Montebourg veut des primaires au PS

Arnaud Montebourg dément une nouvelle fois être candidat à la mairie de Marseille. Mais il défend l'organisation de primaires pour les municipales de 2014.

Europe 1 - L'aile gauche du PS réclame un «choc du pouvoir d'achat»

Sur sa gauche, le PS grince un peu des dents. Taxe à 75% payée par les entreprises, rigueur budgétaire, accords sur la sécurisation de l'... Sur tous les sujets, le député de l'Essonne Jérôme Guedj chef de file de l'aile gauche du , a fait entendre sa différence lundi sur Europe 1.

Le Figaro - L'hypothèse d'un remaniement aiguise les ambitions au PS

Les dirigeants et les élus de la majorité sont, en privé, de plus en plus critiques envers l'équipe de Jean-Marc Ayrault. Ils souhaiteraient que François Hollande constitue un gouvernement de combat face à la crise.

Le Figaro - Ils piaffent aux portes du gouvernement

Martine Aubry, Ségolène Royal, André Vallini, François Rebsamen, Alain Rousset, Bertrand Delanoë... il ne manque pas de ténors au Parti socialiste pour vouloir intégrer l'équipe gouvernementale.

Le Monde - Le contribuable va devoir payer la défense de Guérini

Selon La Provence, le conseil général des Bouches-du-Rhône a voté vendredi 29 mars la prise en charge par la collectivité des frais juridiques de Jean-Noël Guérini, président PS de ce même conseil général, et Jean-David Ciot, député du département.

___________________________________________________________________
___________________________________________________________________

04/04/2013

Martin : "Ayrault a réglé le compte de Florange et de Montebourg en même temps"


Martin : "Ayrault a réglé le compte de Florange... par Europe1fr

03/04/2013

Jean-Marc Ayrault répond à Bruno Leroux


Jean-Marc Ayrault répond à Bruno Leroux par Matignon

Affaire Cahuzac: Ayrault répond à Accoyer

Le Premier ministre a répondu vivement à la question de Bernard Accoyer, député UMP et ancien président de l'Assemblée, sur l'affaire Cahuzac. "Aujourd'hui, je suis indigné comme vous!", a lancé le Premier ministre, interpellé lors de la séance des questions d'actualité.


Affaire Cahuzac: Ayrault répond à Accoyer... par BFMTV

01/04/2013

L'actualité des socialiste du 25 au 1er avril (mise à jour)

A la une

Le JDD - "Assumer la social-démocratie, c'est casser le parti"

INTERVIEW - Gérard Grunberg, directeur de recherche au CNRS et spécialiste du PS.

30 et 31 mars, 1er avril

Le Nouvel Obs - Manif pour tous : le PS s'inquiète de la "radicalisation"

La porte-parole du PS, Frédérique Espagnac, voit dans les dérives des anti-mariage homo une tendance à l'effacement de "la frontière entre UMP et Front national".

L'Express - Hollande sur France 2: adieu le président socialiste

"Je ne suis pas le président socialiste." François Hollande aurait-il ainsi fait ses adieux à sa famille politique, ce jeudi soir sur France 2? Ce n'est en tout cas pas vraiment ce "tournant" qu'attendait la gauche...

Le Nouvel Obs - Montebourg à Ayrault : "Tu gères la France comme Nantes"

Dans une interview au JDD, Jean-Marc Ayrault confirme les violentes attaques d'Arnaud Montebourg contre lui.

Libé - Municipales 2014 : vingt-cinq villes à suivre

A un an des premières élections intermédiaires de la présidence Hollande, tour d'horizon des enjeux pour la gauche et la droite.

Le JDD - La stratégie de crise de Hollande ne rassure pas

SONDAGE - Selon l'Ifop, seuls 32% des Français qui ont regardé l'interview de François Hollande à la télévision, ont été convaincus. Sondage à paraître demain dans le JDD. 

Le JDD - Le "choc de simplification" commence mardi et par ordonnance

Le Président avait promis à la télévision une "simplification" des procédures administratives. Le Premier ministre annoncera mardi les premières mesures. Une ordonnance devrait, avant la fin du mois, toiletter les règles freinant la construction immobilière. Des normes seront gelées et des organismes de l’administration fermés.

Le JDD - Ayrault : "Réformer en profondeur"

INTERVIEW - Le Premier ministre fait le point sur les réformes en cours et à venir, évoque sa collaboration avec François Hollande, après l'intervention du Président jeudi soir à la télévision. Extrait de l'interview à paraître demain dans le JDD.

Libé - Matignon remanie sa communication

À chaud Le nouveau pôle «Médias, communication et stratégie» du Premier ministre sera chapeauté par un jeune conseiller venu de Publicis. Par LAURE BRETTON
Nouveau départ ? Matignon a annoncé vendredi une refonte de ses services, pour créer notamment un pôle «Médias, communication et stratégie» chargé de chapeauter les relations avec la presse, les discours, les réseaux sociaux et les études.

Le Monde - Jean-Marc Ayrault promet de ne pas toucher à l'âge légal de départ en retraite

Dans un grand entretien au Journal du Dimanche, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, revient sur les annonces faites jeudi soir par le président de la République et commente les réformes en cours et à venir.

Libé - Hollande, outils en main et idéaux au vestiaire

Analyse Lors de son intervention télévisée de jeudi soir, le président de la République s’est bien gardé de convoquer les valeurs de gauche. Par Grégoire Biseau
Quand ça veut pas, ça veut pas. Vendredi matin, le lendemain de l’intervention de François Hollande (lire aussi page 5), nouvelle claque pour l’exécutif : le déficit public en 2012 a dérapé par rapport à la feuille de route du gouvernement, 4,8% contre 4,5% escompté

Le Monde - Les deux tiers des Français n'ont pas trouvé Hollande convaincant selon un sondage

Près des deux tiers des Français qui ont vu l'interview de François Hollande jeudi soir à la télévision ou qui en ont entendu parler ne l'ont pas trouvé convaincant, selon un sondage BVA pour iTélé publié vendredi 29 mars.

Le Monde - Sur le Web, le "Hollande bashing" se radicalise

"Hollande démission". Il suffit de taper ces deux mots sur le moteur de recherche du site de microblogging Twitter et de voir des dizaines de messages s'accumuler pour comprendre que l'impopularité du chef de l'Etat, qui atteint des sommets dans les sondages, se traduit aussi en ligne.

Le Nouvel Obs, Laurent Joffrin - Hollande: un réformiste assumé mais impopulaire

Alors que la crise s'aggrave, le chef de l'Etat est resté égal à lui-même. On attendait une envolée, on a un raisonnement. On attendait de l’émotion, on a une boîte à outils

29 mars

Le Monde - Face à la "radicalité", Hollande se pose en "président de tous les Français" Par David Revault d'Allonnes

"Je ne suis maintenant plus un président socialiste, je suis le président de tous les Français, le président de la France." La formule ne peut que faire furieusement songer à la phrase prononcée en février 2002 par Lionel Jospin, deux mois avant son élimination au premier tour de la présidentielle : "Le projet que je propose au pays, ce n'est pas un projet socialiste." Une tournure que l'ancien premier ministre, ironie de l'histoire, avait maniée face au même David Pujadas, et qui lui fut tant reprochée.

Le Nouvel Obs - Hollande, 100 % Hollande !

Emploi, croissance, impôts, retraite, allocations familiales, cumul des mandats, mariage pour tous... Le chef de l'Etat a déroulé sa "chek list". Sans surprise ni faux pas.

Rue 89 - Cinq raisons de rester optimiste après avoir entendu Hollande

Vous faites partie des 68% de Français qui ont déclaré qu’ils n’avaient pas ou plus confiance en François Hollande : nous avons trouvé dans son intervention télévisée cinq raisons de rester optimiste. Cinq questions qui ont toutes pour objectif de faire revenir la croissance et l’emploi, mais qui constituent autant de paris sur l’avenir que le Président est loin d’être assuré de gagner.

Le Monde - Les éditorialistes pointent épinglent le manque d'"audace" du chef de l'Etat

La prestation télévisée de François Hollande n'a pas convaincu les éditorialistes, qui la jugent "fade" et fustigent le manque d'"audace" du chef de l'Etat, qui dégaine une "boîte à outils" à la "Monsieur Bricolage" face à une crise et une colère profondes.

Libé - Au PS, Harlem Désir essuie la tempête

Récit Tensions . Le patron des socialistes a été, mardi soir, vivement attaqué en interne sur la politique du parti. Par LILIAN ALEMAGNA

Coup de chaud sur Harlem Désir. Un député pour qui le président de la République se comporte en «conseiller général de canton». Une aile gauche remuante. Et son ancien challenger, Jean-Christophe Cambadélis, qui demande publiquement l’arrêt des «ateliers du changement» à peine de lancés… Les prémices d’une contestation ?

L'Express - Le PS nomme 2 nouveaux porte-parole pour "être plus efficace"

Le PS étoffe son équipe et recrute deux nouveaux porte-parole pour ne "laisser aucun répit à l'opposition". Depuis la nomination d'Harlem Désir à la tête du PS, le parti s'est vu plusieurs fois critiqué pour son manque de relief dans le paysage politique.

Libé - Optimiste Par ERIC DECOUTY

Nul ne s’attendait à des annonces fracassantes. Mais beaucoup espéraient plus qu’un souffle, un vent de colère ou de révolte face à la crise, le chômage, le désarroi des plus démunis. Et, au bout d’une heure, il n’y eut ni l’un ni l’autre. Deux traits ont pourtant marqué cette heure d’intervention télévisée souvent fade, presque banale.

Libé (abonnés) - Un président trop normal pour être rassurant

Analyse Pour les sondeurs, l’impopularité inédite du chef de l’Etat s’explique par un exercice trop apaisé du pouvoir, qui inquiète en période de crise et d’urgence sociale.

Libé (abonnés) - 75%, la nouvelle recette

Analyse Pour contourner le risque de censure, la taxe sur les hauts revenus serait prélevée au niveau de l’entreprise. Par Luc Peillon
Garder le symbole. Le chiffre choc de 75%. Quitte à changer de mulet. C’est le choix qu’a fait François Hollande hier soir, en décidant de faire payer aux entreprises, et non plus aux personnes physiques, la taxe sur les revenus dépassant 1 million d’euros promise pendant la campagne présidentielle

Libé - Hollande fait son service après-vente

«Mon cap, c’est la croissance»: hier soir sur France 2, le Président a tenté de vendre sa politique malgré la persistance de la crise.

Le Nouvel Obs - Ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande

VIDEOS. Sur France 2, le président a parlé inversion de la courbe du chômage, retour de la taxe à 75%, pas de hausse d'impôts en 2014... Le "Nouvel Obs" fait le point.

Libé - Hollande : «Moi j'aime tous les Français et je veux les emmener vers la réussite»

Revivez avec Libé l'intervention du Président de la République, invité de France 2 ce soir.

Libé - Hollande, les phrases «choc»

Principales déclarations de François Hollande lors de son intervention sur France 2 jeudi soir lors de la première partie de l'interview.

27 et 28 mars

Lyon Capitale - Renaud Payre : « L’acte de décentralisation à venir est le chantier le plus intéressant »

Les étudiants de l’Institut d’études politiques de Lyon ont décortiqué le vote présidentiel des Lyonnais au travers d’un ouvrage intitulé Vox Populy. Une série d’entretiens qu’explique Renaud Payre, professeur de sciences politiques, coordinateur du livre. Loin des clichés traditionnels de la ville, le professeur y détecte les signes d’une fracture spatiale qui  conduit à s’interroger sur le contenu du projet de création de la métropole. Un « chantier le plus intéressant » qui va arriver pour Renaud Payre, qui s’interroge sur les intentions de ce projet : « vraie invention institutionnelle » ou simple « entité qui fusionnera les compétences » ?

PS - Revivez le forum du PS sur la Transition Écologique

Samedi après-midi s'est tenu à la Bellevilloise le forum sur la transition écologique. Experts, responsables associatifs, politiques se sont succédés pour donner leur vision de la transition écologique.

Retrouvez l'ensemble des interventions en vidéo ainsi que le compte-rendu écrit de ce forum

Le Monde - Jean-Jacques Urvoas veut exclure les anciens présidents du Conseil constitutionnel dès à présent

Jean-Jacques Urvoas, député (PS) du Finistère et président de la commission des lois de l'Assemblée nationale, entend faire évoluer les projets de loi constitutionnelle présentés par le gouvernement.

La Provence - Municipales : le PS propose des primaires à Aix et Marseille

Le Conseil national du Parti socialiste, le "parlement" du PS, se prononcera le 13 avril, en vue des municipales 2014, sur l'organisation à Marseille, à Aix-en-Provence et au Havre de primaires, qui pourraient avoir lieu les 13 et 20 octobre, a indiqué aujourd'hui le secrétaire national du PS aux fédérations, Alain Fontanel. Une date d'ouverture et une date de clôture des dépôts des candidatures seront proposées également au Conseil national.

Le Monde - A la demande de Copé, l'UMP lance une offensive contre Valls

L'UMP ne veut plus ménager Manuel Valls. Jean-François Copé a demandé à ses troupes de concentrer leurs attaques contre la politique menée par le ministre de l'intérieur. "Les résultats de Manuel Valls ne méritent pas qu'on lui tresse des lauriers", a lancé le président de l'UMP, lors du bureau politique du parti, le 20 mars.

LCP - Relations encore parfois compliquées entre le PS et ses alliés

Si le climat entre le PS et les écologistes semblent se réchauffer, les communistes se plaignent encore de l’ostracisation de leurs propositions.

"Le PS ne laisse pas de place, il faut la prendre !". Le constat est de Jean-Vincent Placé, président du groupe EELV au Sénat. André Chassaigne, le président du groupe communiste au palais Bourbon poursuit : "La dizaine de personnes qui gouverne notre pays aujourd’hui laisse peu de place au sein même de leur groupe. Les députés socialistes qui ont un regard plus critique ont une marche de manœuvre limitée. Il y a une chape de plomb sur eux. Le premier problème, c’est au sein même du groupe socialiste".

France 3 - Municipales: vers des primaires à Montpellier?

Montpellier fait partie des villes où le parti socialiste pourrait organiser des primaires en vue des élections municipales de 2014. Le PS annonce ce mardi que la question n'est pas tranchée mais qu'il y réfléchit.

Europe 1 - Mélenchon "insulte toute la gauche" (PS)

Le Parti socialiste a accusé mardi Jean-Luc Mélenchon d'avoir "insulté toute la gauche" en s'en prenant au ministre de l'Economie Pierre Moscovici, qui ne pense selon lui plus en français mais dans la langue de la finance internationale. Le coprésident du Parti de gauche avait suscité une vive polémique en tenant ces propos lors du congrès de sa formation le week-end dernier.

26 mars

PS - 25 mars 2013: l'essentiel du point-presse de David Assouline

Point presse hebdomadaire du lundi 25 mars 2013  — Le porte-parole du Parti socialiste est revenu sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy, les attaques du Front de Gauche ce week-end et le résultat de la législative partielle dans l'Oise.

Le Monde - Non-cumul des mandats : la mise en garde de quatre universitaires

Les professeurs de droit ou de sciences politiques Pierre Avril, Olivier Beaud et Laurent Bouvet, ainsi que l'historien et politologue Patrick Weil ont écrit à François Hollande et aux présidents de l'Assemblée, Claude Bartolone, et du Sénat, Jean-Pierre Bel, pour les avertir des méfaits qu'aurait l'interdiction du cumul des mandats pour les parlementaires, nuisible à leurs yeux à "l'équilibre des pouvoirs". Une réforme dont le Parlement doit être saisi, a rappelé le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, mercredi à l'Assemblée, "avant l'été".

Le Progrès - Sanofi : « Nous essayons de trouver un compromis », déclare Arnaud Montebourg

Une délégation de salariés du groupe pharmaceutique Sanofi a été reçue ce lundi à Lyon, en marge du forum Biovision, par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. « Nous essayons de trouver un compromis avec les parties prenantes. Il est normal que les territoires ne soient pas abandonnés », a-t-il notamment déclaré au cours d’une conférence de presse.

Le Monde - Patricia Adam (PS) : "Bercy veut tuer le ministère de la défense"

Patricia Adam, présidente socialiste de la commission de la défense de l'Assemblée nationale, estime qu'"on ne peut plus descendre" davantage le budget de la défense.

Le Monde - Taxe à 75 % : "il faut touner la page" selon le socialiste Jean-Marie Le Guen

Après le coup d'arrêt de la taxation à 75 % des très hauts revenus par le Conseil d'Etat recommandant que la taxation marginale cumulée n'excède pas 66 %, c'est au tour du député PS de Paris Jean-Marie le Guen de préconiser de "tourner la page de la taxe à 75 %", une des mesures les plus emblématiques du président François Hollande durant la campagne présidentielle.

Libé (abonnés) - Le PS tape sur Mélenchon pour saper le Front de gauche

Rupture . Les dirigeants socialistes optent pour la diabolisation du leader du Parti de gauche, désormais considéré comme un opposant. Par Lilian Alemagna
Haro sur l’ancien camarade. Au PS, les attaques de Mélenchon ne déclenchent plus les «Oh, Jean-Luc, on le connaît…» d’avant 2012. Fini. La riposte après ses sorties ce week-end contre le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici (lire page 2), a consommé la rupture avec l’ancienne figure de l’aile gauche du parti.

Libé (abonnés) -  Les sénateurs PS en passe d’abroger le délit de racolage passif Par Alice Géraud

Le groupe PS du Sénat doit, aujourd’hui, se réunir pour décider s’il votera jeudi la proposition de loi de la sénatrice (EE-LV) Esther Benbassa pour l’abrogation du délit de racolage passif.

Le Monde - La popularité de l'exécutif en berne

La cote de popularité de François Hollande a chuté de 6 points en mars par rapport à février, avec 31 % de personnes satisfaites, tandis que celle de Jean-Marc Ayrault a cédé un point à 36 %, selon un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche.

25 mars

Le Figaro - Chypre: "Économie casino" (Moscovici)

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a estimé dimanche qu'il fallait trouver les moyens pour en finir avec ce qu'il qualifie d'"économie-casino" à Chypre, alors qu'une réunion des ministres des Finances de la zone euro sur le sauvetage de l'île se tient dans la soirée.

L'Express - Mélenchon a-t-il dérapé dans sa critique de Moscovici?

Le co-leader du Front de Gauche a assuré samedi que Pierre Moscovici "ne pense pas français" mais "finance internationale". Une sortie jugée antisémite par certains. 

FranceTVinfo - Le PS, un parti qui se cherche encore sur de nombreux sujets

174 000 adhérents, 278 députés, 128 sénateurs, la majorité à l'Assemblée nationale comme au Sénat, au pouvoir dans la plupart des grandes villes et dans la quasi totalité des départements et régions... Et pourtant, dix mois après l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, le Parti socialiste cherche encore sa place, et les critiques à l'égard de son premier secrétaire, Harlem Désir, se font de plus en plus nombreuses. D'autant qu'un certain nombre de sujets - l'Europe, la mondialisation, la sécurité sociale - divisent encore les troupes socialistes. Décryptage dans dans la vidéo ci-dessus.

Marianne - Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, signe l’appel à une nouvelle loi sur les signes religieux

Le symbole est aussi fort que réjouissant : les signataires de la pétition publiée et soutenue par Marianne appelant à une nouvelle loi sur les signes religieux après la décision de la Cour de Cassation sur la crèche Baby Loup viennent d’être rejoints par Harlem Désir.

Le Lab d'Europe 1 - Un secrétaire national du PS s’en prend une nouvelle fois à Mélenchon, qu'il compare au capitaine du Costa Concordia

REPETITION – Alors que le congrès du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon se tient jusqu’à dimanche à Bordeaux, le secrétaire national du PS aux relations extérieures, Luc Carvounas, charge une nouvelle fois l’ancien candidat à l’élection présidentielle. Dans une interview au Nouvel Observateur, le sénateur socialiste du Val-de-Marne et maire d'Alfortville, proche de Manuel Valls, compare Jean-Luc Mélenchon au "capitaine du Costa Concordia"

Libé - Trierweiler : «Je suis plus prudente»

Invitée jeudi du «Grand journal» de Canal+, la compagne du président de la République a confié avoir «appris à vivre avec les rumeurs».

Valérie Trierweiler, la compagne du président de la République, a affirmé jeudi soir sur Canal +qu’elle était devenue «plus prudente» et qu’elle avait «appris à vivre avec» les rumeurs. Alors qu’on lui demandait si elle était «contrainte», du fait de son statut de première dame, Valérie Trierweiler, invitée du Grand journal, a répondu : «Je suis plus prudente.»

28/03/2013

Emplois d'avenir: objectif 100.000 à la fin de l'année


Emplois d'avenir: objectif 100... par Matignon

10:00 Publié dans Vidéo | Tags : ayrault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

23/03/2013

Le portrait hebdo : Ayrault, le martyr


Le portrait hebdo : Ayrault, le martyr par LeNouvelObservateur

00:05 Publié dans Vidéo | Tags : ayrault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent