Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2015

Fabien Escalona - Pourquoi il n'y a pas de Syriza (ou de Podemos) français

Système partisan hostile aux petites formations, statut dominant du PS, rôle de la jeunesse, problème d'offre politique: passage en revue des facteurs qui expliquent l’absence d’une alternative de gauche aussi puissante qu’en Grèce ou en Espagne.

Tous les spécialistes de la gauche ont eu droit au moins une fois à la question en interview: «pourquoi le Front de Gauche ne profite-t-il pas des difficultés du PS», contrairement à ses homologues en Espagne ou en Grèce? Synthétisant quelques enseignements du scrutin départemental du mois de mars dernier, Nicolas Truong constatait une fois de plus dans Le Monde que «la gauche radicale française ne séduit pas, alors que l’Europe méditerranéenne vit au rythme des percées alternatives de Podemos et de Syriza».

Lire la suite
____________________
____________________

23:11 Publié dans Réflexions | Tags : fabien escalona | Lien permanent

19/04/2015

Ce soir (ou jamais !) Le capitalisme est-il l'état naturel des choses ?

En "replay", le débat Lordon/Piketty

Avec F. Taddeï, G. Sorman, T. Piketty et F. Lordon

Alors que la crise économique se poursuit, certaines voix s'élèvent pour remettre en cause, non telle ou telle cause conjoncturelle, mais l'ensemble du système économique mondial actuel. Depuis la chute de l'URSS, le capitalisme a-t-il perdu son dernier rival économique ? Et quand on parle de capitalisme, de quoi parle-t-on au juste ? Les invités de Frédéric Taddeï s'interrogent sur les fondements anthropologiques de la pensée capitaliste. Le live du jour est assuré par Blick Bassy, qui publie l'album «Akö».

03:31 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : piketty, lordon | Lien permanent

Le Monde - La gauche actuelle est thermidorienne et cynique Par Jean-Claude Pacitto, maître de conférences à l'université Paris Est et Philippe Jourdan, professeur à l’université Paris Est

La gauche a beaucoup de chance. Des historiens et des politologues complaisants veulent toujours voir dans les turbulences qui l'agitent le fruit de divergences idéologiques, de visions du monde opposées comme l'on disait autrefois. Ainsi, on opposera une gauche girondine à une gauche jacobine, une première gauche à une seconde etc...

On remarquera que pour beaucoup ces fractures internes sont issues de la révolution française. Curieusement, une période de la révolution est toujours oubliée. Si l'on excepte de rares occasions, on parle peu de la gauche thermidorienne et pourtant, pensons nous, cette période est capitale pour comprendre ce qu'est devenue, aujourd'hui, la gauche française. La période thermidorienne débute avec la chute de Robespierre le 9 thermidor (27 juillet 1794) et finit avec le coup d'Etat de Bonaparte, le 18 brumaire (9 novembre1799). Elle culminera avec le Directoire. La coalition qui mettra fin à la dictature robespierriste est, dans sa composition, assez hétéroclite.

Lire la suite
_____________________
_____________________

03:14 Publié dans Réflexions | Lien permanent

18/04/2015

Danièle Linhart, La comédie humaine du travail - Mediapart


Danièle Linhart, La comédie humaine du travail par Mediapart

13:30 Publié dans Réflexions | Tags : danièle linhart | Lien permanent

Le blog de Paul Alliès - Tirage au sort et politique de la démocratie

Le débat sur le tirage au sort (TAS)  prend une certaine ampleur et il faut s’en réjouir. Ainsi le numéro de Marianne de cette semaine (du 17 au 23 avril) lui consacre un article stimulant de Clément Sénéchal. Ici sur Mediapart, Théophile Penigaud a publié en février dernier un long texte sur le sujet.

 Ce débat  traverse des formations comme le Front de Gauche qui a beaucoup soutenu l’idée à partir de son projet d’assemblée constituante. Au-delà, il est devenu une auberge espagnole où l’on trouve le pire comme le meilleur. Pour en rester au meilleur (ce que s’efforce de faire la Convention pour la 6° République), disons que cette idée est opportune pour traiter de la crise contemporaine de la représentation, en particulier sous sa forme parlementaire (et pas seulement dans la France de la V° République).

Lire la suite
__________________________
__________________________

17/04/2015

A propos du Capital au XXIe siècle de Thomas Piketty par Gérard Cornilleau

En 2014 l’activité éditoriale en sciences sociales aura été marquée par la publication de l’ouvrage de Thomas Piketty, Le capital au XXIe siècle. Au-delà du succès de librairie mondial, rare pour un ouvrage plutôt difficile et publié originellement en français, le livre de Thomas Piketty a permis de relancer le débat sur la répartition de la richesse et des revenus. Contrairement à l’opinion générale qui veut que la croissance économique gomme les inégalités et débouche à plus ou moins long terme sur une société équilibrée reposant sur une large classe moyenne (hypothèse de Kuznets), Thomas Piketty montre, à partir de données historiques longues et pour partie nouvelles, que la norme est plutôt l’élargissement du fossé entre les plus riches et tous les autres. Les périodes de resserrement apparaissent a contrario liées à des accidents de l’histoire politique et sociale (guerres, renversements idéologiques,…). Dès lors, et à moins qu’un prochain accident ne le contrarie, les sociétés occidentales paraissent condamnées à subir un déséquilibre de plus en plus grand de la répartition des richesses. Pour Piketty, des changements structurels de la fiscalité permettraient de contenir cette dérive insoutenable à long terme.

Lire la suite
___________________
___________________

08:08 Publié dans Réflexions | Tags : ofce, piketty | Lien permanent

Libé - Mona Chollet, pour une révolution domestique

Non, l’espace domestique n’est pas cet endroit terne auquel il convient de ne pas jeter un regard. Et ce qui se passe à l’intérieur des maisons est aussi intéressant que ce qu’il y a dehors. C’est la thèse audacieuse avancée dans un essai de Mona Chollet (1), journaliste au Monde diplomatique et qui a l’habitude des sujets iconoclastes : en 2012, son essai Beauté fatale analysait brillamment l’aliénation exercée sur les femmes par la mode et le culte du corps parfait.

Lire la suite
_____________________
_____________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : mona chollet | Lien permanent

15/04/2015

Libé - La crise : vraie et fausse contradiction du monde contemporain Alain BADIOU philosophe

Le capitalisme est en pleine expansion mondiale, il se porte à merveille. Les crises et les guerres font partie de son mode propre de développement.

La modernité est d’abord une réalité négative. C’est, en effet, la sortie de la tradition. C’est la fin du vieux monde des castes, des noblesses, de l’obligation religieuse, des initiations de la jeunesse, des mythologies locales, de la soumission des femmes, du pouvoir absolu du père sur les fils, de la séparation officielle entre le petit nombre des puissants et la masse méprisée et laborieuse. Rien ne pourra revenir sur ce mouvement, amorcé sans doute en Occident dès la Renaissance, consolidé par les Lumières au XVIIIe siècle, matérialisé depuis par l’essor inouï des techniques de production et le perfectionnement incessant des moyens de calcul, de circulation, de communication.

Lire la suite
___________________
___________________

21:10 Publié dans Réflexions | Tags : badiou | Lien permanent

Slate, Laurent Bouvet - Un autre lien entre identité et souveraineté que celui du Front national est possible

Une des clefs d'une lutte politique efficace contre le FN tient à l’indispensable réappropriation de ces termes par l’ensemble des acteurs politiques, par les partis comme par les citoyens eux-mêmes. En offrant un contrat civique et social.

Les péripéties politico-familiales chez les Le Pen –et les commentaires en cascade qu’elles entraînent immanquablement– n’empêcheront pas le FN de poursuivre son installation dans le paysage politique français. La dynamique dont il bénéficie s’appuie en effet bien moins sur le questionnement, stérile, autour de la fidélité ou de la trahison de la fille envers le père, que sur le caractère inédit de l’«offre» politique qu’il propose aux Français. Que la tragicomédie actuelle soit jouée par des acteurs habiles qui entendent tromper tout le monde ou qu’elle soit le reflet d’une divergence politique réelle importe donc peu. On reste là en effet dans un «débat» qui ressemble aux querelles sans fin, celles qui n’intéressent que les spécialistes et les militants, sur la qualification du FN comme parti d’extrême-droite ou non.

Lire la suite
______________________
______________________

10:30 Publié dans Réflexions | Tags : laurent bouvet | Lien permanent

12/04/2015

OFCE - Gaz de schiste : redressement d’un mirage par Aurélien Saussay

Un rapport mis en ligne le 7 avril par le Le Figaro évalue les gains que l’on pourrait attendre de l’exploitation du gaz de schiste en France : ce document y voit une chance de relance pour l’économie française, ainsi qu’une opportunité de réduire la facture énergétique de la France en substituant une production domestique à nos importations gazières. Les impacts macroéconomiques estimés seraient très importants : dans le scénario « probable », plus de 200 000 emplois seraient ainsi créés, pour 1,7 point de PIB additionnel en moyenne sur une période de 30 ans.

La magnitude de ces chiffres découle directement des hypothèses retenues, en particulier géologiques. Le coût de production et les volumes qui peuvent être extraits d’un gisement de gaz de schiste dépendent de ses caractéristiques physiques (profondeur, perméabilité et ductilité de la roche, etc.). Or, sans procéder à un forage par fracturation expérimental, il est très difficile d’estimer à l’avance l’ensemble de ces paramètres, et donc le coût de production final.

Lire la suite
________________________
_______________________

17:30 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent