Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2015

Jean Gadrey - Le « Nobel » et les licenciements : un argument d’autorité pour défendre quelle cause ? (billet invité)

Ce texte m’a été envoyé par Nicolas Bouleau, professeur d’histoire des sciences à l’université Paris-Est, qui tient lui aussi un blog plus « épistémologique ». Je le remercie et j’apprécie beaucoup. Voici le texte.

Je suis assez choqué par l’usage médiatique que fait Jean Tirole de son « Nobel ». Particulièrement dans cet article (Pour un Jobs Act à la française écrit avec une quinzaine de collègues dans Les Echos de lundi dernier.

Bien enveloppée de respectabilité économique, la thèse est que pour atteindre l’objectif de faire descendre le chômage de 10% à 7%, « il faut une réforme profonde du marché du travail qui favorise les créations d’emplois en sécurisant les conditions de rupture du contrat de travail », et pour cela ces messieurs préconisent notamment d’« accélérer la baisse du coût du travail au niveau des bas salaires », etc.

Lire la suite
_____________________
_____________________

20:35 Publié dans Réflexions | Tags : jean gadrey | Lien permanent

Terra Nova - Compte-rendu du projet "Démocratie Mise à Jour" : Le numérique un élément de réponse à la crise politique ?

A travers l’organisation d’ateliers participatifs dans cinq villes de France, l’Institut Montaigne, Terra Nova et Renaissance Numérique ont formé une association inédite, et ont réuni sous forme d’ateliers participatifs des experts, des élus et des citoyens pour débattre de la place du numérique au sein de notre démocratie et formuler des propositions concrètes pour renouveler la vie publique et citoyenne.

Les conclusions formulées des différents ateliers à Nantes, Bordeaux, Nice, Marseille et Paris ont été discutées le jeudi 9 avril au Palais Bourbon. Un rapport présentant les conclusions de cet événement "Démocratie Mise à Jour" sera présenté à l'été 2015.

Lire la suite
_______________________
_______________________

17:30 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

Libé ration, T.Piketty - Doit-on toujours payer ses dettes ?

Pour certains, la question est évidente : les dettes doivent toujours être repayées, il n’existe pas d’alternative à la pénitence, surtout quand cela est écrit dans le marbre des traités européens. Pourtant, un rapide coup d’œil à l’histoire des dettes publiques, sujet passionnant et injustement négligé, montre que les choses sont beaucoup plus complexes.

Première bonne nouvelle : on trouve dans le passé des dettes publiques encore plus importantes que celles observées actuellement, et on s’en est toujours sorti, en ayant recours à une grande diversité de méthodes. On peut distinguer d’une part la méthode lente, qui vise à accumuler patiemment des excédents budgétaires, afin de rembourser petit à petit les intérêts puis le principal des dettes en question ; et, d’autre part, une série de méthodes visant à accélérer le processus : inflation, impôt exceptionnel, annulations pures et simples.

Lire la suite
____________________
____________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : piketty | Lien permanent

25/04/2015

Jean-Marie Harribey - Amortir le capital vite, c’est bien ; amortir plus que le capital, c’est encore mieux !

Il fallait y penser. L’imagination des spécialistes de la défiscalisation des profits des entreprises, toujours prêts à devancer les désirs du Medef, n’a d’égale que celle des financiers inventant tous les jours de nouveaux produits sur les marchés. Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé le 8 avril 2015 la mise en place d’un dispositif d’aide à l’investissement des entreprises, qui devrait être inséré dans une deuxième loi Macron cet été ou dans la loi de finances 2016. Il prévoit d’accorder un nouvel avantage fiscal au titre des investissements qui seraient réalisés entre le 15 avril 2015 et le 15 avril 2016. Cet avantage consisterait à permettre d’amortir les investissements de 40 % de plus que leur valeur.

Lire la suite
______________________
______________________

17:30 Publié dans Réflexions | Tags : jean-marie harribey | Lien permanent

Mediapart - Pierre Rosanvallon face à Sophie Wahnich

24/04/2015

La Vie des Idées : Les drogues face au droit par Henri Bergeron & Renaud Colson

Ce livre publié par la Vie des idées en partenariat avec les Puf soumet à l’examen le bien-fondé du régime d’interdiction des drogues et explore, sur un mode interdisciplinaire, les voies d’une politique raisonnée de lutte contre la toxicomanie.

Les drogues face au droit. Puf, 2015, 111 p., 9 €.
- Ce livre est présenté et coordonné par Henri Bergeron, chargé de recherche au CNRS, et par Renaud Colson, maître de conférences à l’université de Nantes.
- Ont participé à ce volume : Didier Acier, Henri Bergeron, Pierre-Arnaud Chouvy, Renaud Colson, Nacer Lalam, Marie Jauffret-Roustide, Ivana Obradovic, Patrick Pharo.

Le régime d’interdiction établi par la communauté internationale au cours du XXe siècle pour limiter l’accès à un certain nombre de substances psychoactives peine à remplir ses promesses. Au-delà de son incapacité à enrayer le développement de la consommation et des trafics de stupéfiants, ce sont les effets pervers de la prohibition en termes de santé et de sécurité publiques qui suscitent aujourd’hui le plus d’inquiétudes. Mais les doutes formulés par les experts sur la pertinence des politiques répressives demeurent souvent inaudibles dans l’espace public.

Lire la suite
_________________________
_________________________

22:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La chronique économique de Paul Krugman : Cette économie d'antan

Bruxelles – Il faudra encore du temps à l’Amérique pour qu’elle se relance totalement après les conséquences de la crise financière de 2008. Pourtant, il semble juste de dire que nous avons rattrapé une bonne partie, mais pas tout, du terrain que nous avions perdu.....

Je me replonge dans les débats de la politique économique depuis 2008 et ce qui ressort, à partir de 2010, ce sont les divergences gigantesques dans la façon de penser entre les Etats-Unis et l’Europe. En Amérique, la Maison Blanche et la Réserve Fédérale sont surtout restées fidèles à une économie Keynésienne classique. L’administration Obama a perdu beaucoup de temps et d’énergie à poursuivre une soi-disant Grande Entente sur le budget mais elle a continué à croire aux propositions des manuels, suggérant que les déficits dans les dépenses sont en fait une bonne chose dans une économie déprimée. Pendant ce temps, la Fed a ignoré les mises en garde pessimistes selon lesquelles elle était en train de "dévaluer le dollar", continuant de penser que ses mesures de faibles taux d’intérêts n’allaient pas causer d’inflation tant que le chômage restait élevé.

Lire la suite
______________________
______________________

18:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Telos - Face aux partenaires sociaux, un retour de l’État? Guy Groux, Jean-Dominique Simonpoli

Un projet de loi élaboré par le ministère du Travail a été soumis au Conseil d’État et aux partenaires sociaux au début d’avril. Présenté en Conseil des ministres le 22 avril prochain, il concerne la rénovation du dialogue social et notamment la fusion de certains mandats syndicaux dans les entreprises de moins de 300 personnes ou la représentation des salariés dans les TPE (moins de 11 personnes) grâce à la mise en place de Commissions régionales paritaires.

Cette initiative gouvernementale intervient dans un contexte marqué par deux faits importants apparus depuis janvier 2015. D’un côté, l’échec de la négociation interprofessionnelle sur la modernisation du dialogue social où était abordée, entre autres thèmes, la question des seuils d’entreprise au-delà desquels l’implantation syndicale est prévue et garantie par le droit.

Lire la suite
_______________________
_______________________

13:30 Publié dans Réflexions | Lien permanent

23/04/2015

La Vie des Idées : Effacement ouvrier par Nicolas Hatzfeld (Marion Fontaine)

Entre la fin du XIXe siècle et le dernier tiers du XXe siècle, les ouvriers ont occupé une place essentielle dans la société française. Au-delà de leur déclin quantitatif, ils sont devenus aujourd’hui de moins en moins visibles. Ce processus d’effacement se lit dans la catastrophe minière de Liévin en 1974.

Recensé : Marion Fontaine, Fin d’un monde ouvrier. Liévin, 1974, Paris, Éditions de l’EHESS, 2014, 238 p.

Le livre de Marion Fontaine raconte un délitement. La démarche ne manque pas de courage, tant les curiosités se portent davantage sur ce qui apparaît et se construit que sur ce qui se défait. En l’occurrence, l’auteure s’applique à suivre les façons dont, au milieu des années 1970, « tout a commencé à aller mal » pour le monde ouvrier.

Lire la suite
______________________
______________________

21:00 Publié dans Réflexions | Tags : marion fontaine | Lien permanent

Regards - Alain Badiou : « La philosophie doit affronter l’amour et le bonheur »

Dans un livre prospectif, qui en annonce un autre sur le statut des vérités, le philosophe Alain Badiou s’interroge sur la question du bonheur, qu’il analyse comme une « exception ». Et dont il décrit, notamment, les conditions affectives et politiques.

Lire la suite
____________________
____________________

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : badiou | Lien permanent