Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2013

Jacques Attali: l'invitée de Ruth Elkrief - 20/12


Jacques Attali: l'invitée de Ruth Elkrief - 20/12 par BFMTV

16:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : attali | Lien permanent

Mediapart : « Nous nous battons pour l'égalité fiscale »


Mediapart : « Nous nous battons pour l'égalité... par Mediapart

13:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : mediaprt, plenel | Lien permanent

Non Fiction : Du déchirement social à une éthique de la reconnaissance

Résumé : Axel Honneth amplifie son concept de reconnaissance en procédant à la lecture d’ouvrages centraux (Lévi-Strauss, Bourdieu, Hegel, Kant, …).

On ne redira jamais assez l’importance de la philosophie d’Axel Honneth (1949), importance pour le champ philosophique allemand, pour les orientations actuelles de l’Ecole de Francfort, pour la pensée de la reconnaissance et ses exigences de justice. C’est une philosophie qui articule brillamment des analyses sociologiques et des énoncés axiologiques, c’est-à-dire des énoncés forgés à partir de valeurs à défendre.
 
Lire la suite
______________________________________________
______________________________________________

00:07 Publié dans Réflexions | Tags : non fiction | Lien permanent

21/12/2013

"Ayrault et Hollande ont des relations sans complications"


"Ayrault et Hollande ont des relations sans... par rtl-fr

20:35 Publié dans Réflexions, Vidéo | Lien permanent

Non Fiction : Une autre approche de la science politique

Résumé : Quand la socio-histoire s'intéresse aux politiques publiques : une démarche nouvelle et féconde.

Comme son nom l'indique, et telle qu'elle a été théorisée notamment par l'historien Gérard Noiriel , la socio-histoire est née de la rencontre entre la sociologie et l'histoire, par un travail pluridisciplinaire  qui touche à la constitution des rapports sociaux et des entités collectives  et, en particulier, à une réflexion sur l'émergence des relations de pouvoir et la généalogie des systèmes politiques. C'est donc assez naturellement que la socio-histoire a été l'une des sources de renouvellement théorique et pratique de la science politique , concernant à la fois la politique  et le politique, de manière générale .

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________

19:30 Publié dans Réflexions | Tags : non fiction | Lien permanent

Terra Nova veut lever les entraves électorales


Terra Nova veut lever les entraves électorales par Europe1fr

16:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : terra nova | Lien permanent

Le quotidien papier, une singularité, un avenir Robert Maggiori, Journaliste à «Libération»

Il faut se rendre à l’évidence : le «jour» n’est plus l’unité de temps d’un journal. Un quotidien papier de la presse écrite ne peut pas rivaliser avec la vitesse à laquelle les sites web, les blogs, les réseaux sociaux, les journaux en ligne, les radios et télés, les «news» des grands serveurs diffusent les nouvelles de l’«actualité». Aussi, au moment où il est en kiosques, se condamne-t-il à apparaître comme «le journal de la veille» - perdant progressivement ses lecteurs qui, bombardés d’informations tous azimuts, sont déçus de n’y trouver que ce qu’ils savent déjà. Il n’y a pas lieu ici d’examiner les facteurs, nombreux et complexes, qui ont conduit à la crise, sinon à l’agonie, des journaux. Sans doute certaines de ces causes sont-elles endémiques, dues à la force «balayante» de l’innovation technologique et à l’évolution incontrôlée des sociétés - donc «inarrêtables» - et feront disparaître le journal papier comme elles ont fait disparaître la locomotive à vapeur. Pas davantage il n’est nécessaire d’évoquer l’altération sinon la défiguration de l’espace public que provoquerait l’absence de quotidiens dans les kiosques, espace où ils s’affichent comme emblèmes du fait du pluralisme, de la liberté d’expression, de la confrontation des opinions, de l’éthique de la discussion et de la politique délibérative dont parle Habermas.

Lire la suite
________________________________________________________
________________________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : maggiori | Lien permanent

Observatoire des inégalités - L’école peut-elle réduire les inégalités sociales ?

Face aux inégalités sociales, l’école ne peut pas tout. Mais elle ne fait pas assez. Et certaines réformes ont même accentué les écarts. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.


Se demander si l’école peut réduire les inégalités a quelque chose d’incongru. C’est l’une des fonctions principales de l’école de la République laïque et gratuite, qui a vocation à instruire tous les enfants sans distinction. En théorie, elle doit donc permettre à chacun d’eux d’accéder à l’ensemble des diplômes possibles et, partant, à toutes les positions sociales. Dans les faits, les inégalités font de la résistance.

Lire la suite
________________________________________________
________________________________________________

20/12/2013

Observatoire des inégalités - Inégalités : les dix chantiers pour les dix prochaines années

Depuis 10 ans, l’Observatoire des inégalités scrute le paysage des inégalités sociales. Si certaines sont tenaces, d’autres disparaissent ou émergent. Fort de ces travaux, Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités, dégage dix priorités pour demain.


1. Ralentir le grand écart des richesses par la fiscalité

La France est peu inégalitaire au vu de la plupart des autres pays riches. Son système de redistribution maintient la plus grande masse des individus dans une fenêtre relativement réduite de niveaux de vie, allant de 875 à 3 125 euros par mois pour 80 % des personnes. Pour autant, les plus hauts revenus progressent beaucoup plus vite que ceux de la plupart des salariés, même si la crise a plus durement touché les ménages modestes : entre 2008 et 2011, les revenus des 10 % les plus pauvres ont baissé de 3,7 % tandis que ceux des 10 % les plus riches progressaient de 1,6 %. Au total, la moitié de la fortune du pays est concentrée par 10 % des ménages.

Lire la suite
_________________________________________________
_________________________________________________

OFCE : Le système socio-fiscal français est-il vraiment redistributif ?

18 décembre 2013

par Henri Sterdyniak [1]

La France a mis en place le RSA, la PPE, la CMU, le minimum vieillesse, les allocations logement, les exonérations de cotisations sociales pour les bas salaires. En sens inverse, elle a conservé un impôt sur les grandes fortunes ; les cotisations sociales maladie et famille portent sur la totalité du salaire ; les revenus du capital supportent les prélèvements sociaux et sont soumis à l’IR. Les plus riches se plaignent d’une fiscalité confiscatoire ; quelques-uns  choisissent l’exil fiscal.

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________

23:52 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent