Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2013

Philippe Moati : "Les consommateurs sont en train de nous montrer que ce qui compte c'est l'usage plus que le bien."


P. Moati : "Les consommateurs sont en train de... par franceinter

21:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : philippe moati | Lien permanent

Philippe Moati : "Les nouvelles technologies ont donné à tout ça (les échanges collaboratifs) un coup de jeune."


P. Moati : "Les nouvelles technologies ont... par franceinter

18:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : philippe moati | Lien permanent

OFCE : Comment peut-on défendre un revenu de base ?

par Guillaume Allègre

A la suite de la remise de 125 000 signatures réunies par des organisations défendant l’introduction d’un revenu de base, les citoyens suisses se prononceront lors d’un référendum d’initiative populaire sur l’inscription du principe du revenu de base dans la constitution fédérale helvétique.

La Note de l’OFCE (n°39 du 19 décembre 2013) analyse des fondements sur lesquels pourrait s’appuyer l’institution d’un revenu de base.

Si le revenu de base peut prendre plusieurs formes, son principe est d’être versé (1) de manière universelle, d’un montant égal pour tous, sans contrôle des ressources ou des besoins ; (2) sur une base individuelle et non aux foyers ou ménages ; (3) de façon inconditionnelle, sans exigence de contrepartie. Dans sa version progressiste, on peut rajouter une quatrième caractéristique : il doit être (4) d’un montant suffisant pour couvrir les besoins de base et permettre la participation à la vie sociale

Lire la suite
_________________________________________________
_________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

"Stabiliser le chômage en fin d'année est déjà une performance"

C'est l'avis d'Eric Heyer, directeur adjoint du département Analyse et prévisions à l'Observatoire français des conjonctures économiques. Interview.

"Au quatrième trimestre, le gouvernement a pu inverser les choses, inverser la courbe du chômage", déclare le ministre du Travail Michel Sapin jeudi 26 décembre, peu après la publication des chiffres de novembre. Selon ces dernières données, les chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) étaient pourtant 17.800 de plus qu'en octobre. Promesse non tenue ? Ou aléas d'une courbe au comportement très volatile ? Explications d'Eric Heyer, directeur adjoint du département Analyse et prévisions à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Lire la suite
______________________________________
______________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : ofce, heyer | Lien permanent

26/12/2013

La Vie des Idées - Marché du travail et crise de l’Union Monétaire Européenne

Pour la plupart des observateurs, l’union monétaire européenne est en crise, principalement parce qu’elle n’a pas réussi à imposer une discipline budgétaire efficace. Bob Hancké propose une perspective très différente sur la question : la crise que traverse l’UME depuis 2009 souligne des aspects problématiques de l’interaction entre le marché du travail et les banques centrales.

La monnaie unique, dix ans plus tard

En 1999, la mise en place de l’Euro venait couronner de succès l’intégration politique et économique européenne d’après-guerre, du moins pour ceux qui choisirent d’y prendre part. Une monnaie unique renforçait l’existence d’un marché unique, et permettait à son tour d’envisager un alignement plus clair des politiques économiques d’un bout à l’autre du continent, pour finalement ouvrir la voie à la formation d’une identité politique et sociale pan-européenne qui constituerait le fondement d’une citoyenneté européenne dont l’absence était alors décriée par de nombreux philosophes politiques pourtant favorables au projet européen. En 2009, dix ans après la mise en place de l’euro et moins de deux ans après l’apparition des premiers signes de la crise du système financier mondial, on commença à apercevoir les premières fissures dans ce nouvel édifice politico-économique si unique en son genre.

Lire la suite
______________________________________________
______________________________________________

14:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

25/12/2013

Stiglitz : « Aucune économie n'est jamais revenue à la prospérité avec des mesures d'austérité »

Le prix Nobel d’économie 2001, pape du néo-keynésianisme, décrypte les enjeux de l'économie sociale et solidaire en temps de crise et affirme que les solutions de long terme portées par cette alternative sont une réponse à la crise.

Lire la suite
_______________________________________________
_______________________________________________ 

23:25 Publié dans Réflexions | Tags : stigglitz | Lien permanent

La Vie des Idées - Écologie et émancipation : Penser avec et contre André Gorz

Pour André Gorz, la transition écologique n’aura lieu que si les individus acceptent librement de limiter leur consommation. N’est-ce pas surestimer l’autonomie individuelle et la capacité de révolte – et négliger l’importance des institutions dans la lutte contre tout ce qui nous aliène ?

Ce texte vient à la suite du portrait d’André Gorz par C. Fourrel et F. Gollain, « André Gorz, penseur de l’émancipation » et de l’essai de Robert Castel, « Salariat ou revenu d’existence ? ».

André Gorz est l’un de ceux qui nous ont permis de comprendre que « la domination de la rationalité économique sur toutes les autres formes de rationalité est l’essence du capitalisme » [1]. Cette clarification a pour effet de replacer la critique des inégalités, du pouvoir de la finance et de l’exploitation du travail dans le cadre plus large d’une critique de la marchandisation et du productivisme. Prendre la mesure de ce qu’implique cette mise en perspective reste un enjeu majeur, tant il est vrai que l’usage non critique des catégories économiques reste la routine de pensée la mieux partagée du monde. Le corps du délit, que Gorz n’est certes pas le seul à pointer, est la naturalisation de la valeur économique – l’idée largement admise de facto qu’il existe quelque chose comme une substance homogène susceptible d’être produite, échangée et quantifiée, unique but et mesure de l’activité sociale. Déconstruire l’idéologie économique est un préalable pour réinvestir avec une radicalité suffisante la question des finalités du développement social, dont l’actualité s’impose, au moins aux européens, dès lors que la croissance tend à devenir, à plus d’un titre, un objectif problématique.

Lire la suite
__________________________________________
__________________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : gorz | Lien permanent

Interactiv' - Débat sur le marché de la téléphonie mobile


Interactiv' - Débat sur le marché de la... par franceinter

16:31 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Terra Nova - Conférence Réconcilier l’économie et l’écologie


Conférence Réconcilier l’économie et l’écologie par terranova

14:11 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent

Terra Nova - Compte rendu de la Conférence Esprit Public : "réconcilier l’économie et l’écologie : vers un capitalisme vert ?", avec C. De Perthuis et B. Rebelle et P. Musseau

Qu’est-ce que la croissance verte, comme solution à la crise économique et écologique ? Aujourd’hui, l’écologie semble être passée au dernier rang des priorités des politiques publiques.

Le concept de capitalisme vert propose de rompre l’opposition entre écologie et croissance économique, en y opposant notamment la notion de fonction régulatrice : les services que rend la nature ne peuvent rester gratuits si on veut maintenir la possibilité d’une croissance.

Lire la suite
____________________________________________
____________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova | Lien permanent