Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2015

Observatoire des inégalités - Voulons-nous vraiment plus d’égalité ?

4 juin 2015 -Quel type de justice sociale visons-nous ? Le point de vue de Patrick Savidan, président de l’Observatoire des inégalités. Extrait du « Rapport sur les inégalités en France », édition 2015.


Après une période de relative occultation ou d’indifférence non délibérée, la question des inégalités a commencé à revenir dans le débat public au milieu des années 1990, pour y prendre une place prépondérante au début des années 2000. Dès lors, de nouvelles données ont été prises en compte, de nouvelles recherches ont été engagées et un savoir nouveau s’est diffusé dans la société. L’heure était aux constats mieux informés, et plus justement critiques. La crise de 2008 n’a fait qu’amplifier le mouvement et nourrir l’inquiétude, parfois la colère, devenant une situation qui apparaissait au plus grand nombre de plus en plus injuste parce que, dans certains domaines importants, de plus en plus inégalitaire. A tel point qu’aujourd’hui, près de huit Français sur dix déclarent souhaiter voir advenir une société plus égalitaire.

Lire la suite
__________________________
__________________________

06/06/2015

Le Monde - Les frondeurs du PS doivent fonder une coalition avec les Verts et le Front de gauche

Par Liêm Hoang-Ngoc et Philippe Marlière

Le congrès de Poitiers était le congrès de la dernière chance pour réconcilier le peuple de gauche avec le Parti socialiste (PS). Il est un nouveau congrès pour rien.

La fronde, a échoué. Le PS restera contrôlé par ceux qui n’entendent pas remettre en cause le virage néolibéral imposé par le chef de l’Etat. Pour ses vainqueurs, le congrès de Poitiers n’aura pas été, pour autant, un congrès de clarification. La direction n’a pas assumé au grand jour la ligne sociale-libérale du gouvernement, dont tous les membres ont signé la motion portée par le premier secrétaire. Ce dernier a esquivé le débat, en plagiant les propositions économiques de l’opposition de gauche, afin de ratisser large. Pire, cette manœuvre de congrès de la direction, devenue classique depuis que le PS d’Epinay existe (« un congrès se gagne à gauche », disait-on), décrédibilise une nouvelle fois le discours politique dont se détournent désormais nos concitoyens.

Lire la suite
_______________________
_______________________

03/06/2015

Podemos : "Nous avons converti la souffrance en problème politique"

La gauche anti-austérité issue des “indignés” s’est imposée aux dernières élections comme un acteur politique majeur en Espagne. “L’Obs” publie les extraits exclusifs de son manifeste à paraître en français: “Podemos, sûr que nous pouvons!”.

..... A les lire, c’est en effet tout un nouveau paysage intellectuel qui se dévoile, où des majorités sociales appauvries par la crise trouvent des concepts pour se politiser. Où les vieux mots de souveraineté nationale et de patrie, longtemps bannis à gauche, reprennent du service face au monde de la finance. Où de nouvelles références surgissent aussi, comme l’Argentin Ernesto Laclau, tenu pour le penseur essentiel d’une «démocratie radicale». Sûr que la fin n’est pas écrite quand un nouvel acteur surgit, et qu’il s’agit d’un peuple rudement éprouvé.

Lire la suite
_______________________
_______________________

00:05 Publié dans Point de vue | Tags : podemos | Lien permanent

01/06/2015

Le Monde - Alexis Tsipras : « Non à une zone euro à deux vitesses » Par Alexis Tsipras (Premier ministre de la Grèce)

Le 25 janvier, le peuple grec a pris une décision courageuse. Il a osé contester la voie à sens unique de l’austérité rigoureuse du Mémorandum, afin de revendiquer un nouvel accord. Un nouvel accord qui permette à la Grèce de retrouver le chemin de la croissance dans l’euro avec un programme économique viable et sans renouveler les erreurs du passé.

Ces erreurs ont été payées cher par le peuple grec. En cinq ans, le chômage a grimpé à 28 % (60 % pour les jeunes), et le revenu moyen a diminué de 40 %, tandis que la Grèce, conformément aux statistiques d’Eurostat, est devenue l’Etat de l’Union européenne (UE) ayant l’indicateur d’inégalité sociale le plus élevé.

Lire la suite
_____________________
_____________________

23:14 Publié dans Point de vue | Tags : tsipras | Lien permanent

Le Monde - Une école pensée pour la réussite de tous les enfants Par Marie-Aleth Grard et Jean-Paul Delahaye

Une école de la réussite de tous est possible en France, nous l'avons constaté dans nombre d'établissements (écoles et collèges visitées). Or, actuellement notre système scolaire est terriblement inégalitaire. La moitié des décrocheurs ont un père ouvrier, 5 % un père cadre. 54 % des enfants en retard en troisième ont des parents non diplômés, 14 % ont des parents diplômés du supérieur. La France de l’échec scolaire est dans son immense majorité issue des catégories défavorisées. Cela résulte pour partie de l’organisation de notre système scolaire.

Lire la suite
______________________
______________________

13:30 Publié dans Point de vue | Lien permanent

SOS Egalité professionnelle

20 chercheuses et chercheurs publient une tribune

20 chercheuses et chercheurs ont publié vendredi 15 mai une tribune sur le site des Echos pour dénoncer le projet de loi de François Rebsamen. Les annonces faites par les ministres lundi ne suffisent pas.

Projet de loi sur le dialogue social : l’égalité entre femmes et hommes doit rester une priorité

En 2015, en France, les femmes sont discriminées dans l’emploi et le travail. Elles gagnent un quart de salaire de moins que les hommes, deux tiers des smicards sont des femmes, elles occupent 80% des emplois à temps partiel, elles subissent de nombreuses discriminations du fait de la maternité, leurs carrières sont bloquées par le plafond de verre, et ceci malgré l’élévation continue de leur niveau de formation, les femmes sortant en moyenne du système éducatif plus diplômées que les hommes.

Lire la suite
_____________________
_____________________

00:05 Publié dans Point de vue | Lien permanent

31/05/2015

Kamel Daoud : "l'islamisme répond à une logique de domination"


Kamel Daoud : "l'islamisme répond à une logique... par Europe1fr

17:08 Publié dans Point de vue | Tags : kamel daoud | Lien permanent

Kamel Daoud : "on ne naît pas djihadiste, on le devient"


Kamel Daoud : "on ne naît pas djihadiste, on le... par Europe1fr

14:08 Publié dans Point de vue | Tags : kamel daoud | Lien permanent

Henri Weber, Le Monde - La couleuvre de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon file un mauvais coton, celui du nationalisme agressif. Dans son dernier livre Le Hareng de Bismarck (Plon, 150 pages, 10 euros) il désigne à la vindicte des Français un nouveau bouc émissaire, source de tous nos maux : les Allemands, en général, ceux de droite comme ceux de gauche (Verts inclus), les bourgeois comme les prolétaires. En période de crise, un populisme xénophobe est toujours d’un meilleur rendement politique et électoral qu’un populisme humaniste. Ce n’est pas tout de vilipender les élites et de magnifier le peuple, encore faut-il lui fournir des ennemis.

 
Lire la suite
__________________
__________________

30/05/2015

Le Monde - La Rue de Grenelle est aux mains de « pédagogistes » inamovibles Par Jacques Julliard (Historien et essayiste)

Le débat sur l’école est un classique de la névrose française. Il obéit à des règles codifiées : pédagogistes contre scientifiques, modernistes contre conservateurs, élitistes contre égalitaires. Cet affrontement met chaque fois la France à feu et à sang, mais n’a à peu près aucune incidence sur l’école.

Lire la suite
____________________
____________________

22:00 Publié dans Point de vue | Tags : jacques julliard | Lien permanent