Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2020

Eric Andrieu - Il est grand temps de comprendre que nous sommes un élément d’un tout

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : andrieu, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Le risque de crise financière en 2020 [Michel Aglietta]

Xerfi Canal a reçu Michel Aglietta, économiste, conseiller scientifique au CEPII et professeur émérite à l'Université Paris Ouest, pour parler de la persistance des fragilités financières. Une interview menée par Adrien de Tricornot.

17:45 Publié dans Vidéo | Tags : aglietta | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Les ouvriers plus fréquemment victimes d’accidents du travail

Données 6 janvier 2020

Un salarié sur dix déclare avoir été victime d’au moins un accident du travail au cours de l’année, soit 2,5 millions de personnes. 16 % des ouvriers sont dans ce cas contre 4 % des cadres supérieurs.

Un salarié sur dix déclare avoir subi au moins un accident de travail [1] au cours de l’année selon les données 2016 du ministère du Travail [2]. Cela représente environ 2,5 millions de personnes touchées sur l’année. Quatre fois plus d’ouvriers (qualifiés ou non) que de cadres supérieurs indiquent en avoir été victimes : ces derniers ne sont que 4 % dans ce cas, contre 16 % des ouvriers.

Les catégories socioprofessionnelles travaillent dans des conditions qui n’ont rien à voir entre elles et s’exposent à une pénibilité physique et à des risques sans commune mesure [3]. Par exemple, les ouvriers, exécutants manuels (souvent des hommes jeunes), subissent des séquelles bien plus graves de ces conditions de travail que les autres catégories socioprofessionnelles.

Lire la suite
___________________
___________________

14:11 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

Les Echos - Réforme des retraites : le PS fait entendre sa voix

Les socialistes, qui participent depuis des semaines au « front du refus » de la réforme des retraites, ont présenté ce mercredi leurs premières propositions pour une réforme « juste ». Pour montrer qu'ils ont une position autonome à gauche.

Ce qui est fait n'est plus à faire. Ou presque. Après déjà quarante-deux jours de grèves, les socialistes ont dévoilé ce mercredi, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée (à laquelle participaient les présidents des groupes au Palais Bourbon et au Sénat, Valérie Rabault et Patrick Kanner), leur contre-projet sur les retraites.

Lire la suite
________________
________________

19/01/2020

PS - Retraites | Pour une réforme JUSTE

Ce mercredi 15 janvier, les parlementaires socialistes présentaient leurs propositions pour une réforme des retraites JUSTE.

L’argument de la peur est une ritournelle connue. Pour le gouvernement, le système de retraites ne serait pas suffisamment robuste et en l’absence d’une réforme immédiate, les Français seraient exposés à une réforme plus brutale encore.

La vérité est heureusement moins alarmante. Les déficits anticipés par le Conseil d’orientation des retraites et qui motivent la réforme ne sont que la conséquence des politiques de l’actuel gouvernement. Il refuse notamment de compenser les exonérations de cotisations, ce qui est une première depuis Simone Veil !

Lire la suite
________________
________________

L'interview politique d'Olivier Faure le 16 janvier

16:41 Publié dans Vidéo | Tags : olivier faure | Lien permanent

Retraites | Pour une réforme JUSTE

L’argument de la peur est une ritournelle connue. Pour le gouvernement, le système de retraites ne serait pas suffisamment robuste et en l’absence d’une réforme immédiate, les Français seraient exposés à une réforme plus brutale encore.

La vérité est heureusement moins alarmante. Les déficits anticipés par le Conseil d’orientation des retraites et qui motivent la réforme ne sont que la conséquence des politiques de l’actuel gouvernement. Il refuse notamment de compenser les exonérations de cotisations, ce qui est une première depuis Simone Veil ! Pour ces raisons, nous refusons tout financement qui reposerait sur un nouvel allongement de la durée de cotisation et toute mesure d’économie sur le dos des retraités.

NOS PROPOSITIONS POUR UNE REFORME JUSTE - Une réforme juste sur la base d'un financement équitable - Une réelle prise en compte de la pénibilité - L'égalité femme-homme à la retraite commence par l'égalité dans les carrières et dans les salaires - Compenser les effets d'une carrière heurtée - Des retraites dignes tout au long de sa retraite - L'emploi des seniors doit devenir une priorité

14:48 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Session #4 : l'escouade auditionne sur la Constitution

Réunion de l’escouade
L’escouade, composée de membres de chaque groupe thématique, s’est vue confier la responsabilité de travailler sur les questions transversales communes à l’ensemble des groupes thématiques.L’escouade auditionne les juristes Julien Bétaille (Maître de conférence en droit public à l'université de Toulouse) et Valérie Cabanes (juriste internationale), en présence de Delphine Hédary (conseillère d’Etat) pour un débat contradictoire sur l’opportunité et les modalités d’une révision de la Constitution au regard du mandat qui est l’une des pistes de travail confiée à l’escouade.

Session #4 : l'escouade auditionne sur les Financements

Réunion de l’escouade
L’escouade, composée de membres de chaque groupe thématique, s’est vue confier la responsabilité de travailler sur les questions transversales communes à l’ensemble des groupes thématiques. Lors de cette séquence ses membres auditionnent les économistes Agnès Bénassy-Quéré (Professeure à l'école d'économie de Paris) et Christian Chavagneux (journaliste à Alternatives économiques) afin de considérer les différents outils de financement envisageables et débattre de leurs enjeux.

La Vie des idées - Mémoires d’un jeune paria

À propos de : Edward Snowden, Mémoires vives, Seuil

Les Mémoires de Snowden, condamné par son pays, reviennent sur son attachement aux valeurs fondatrices des États-Unis, et notamment à la liberté individuelle. Ce sont elles qui l’ont poussé à dénoncer la surveillance généralisée mise en place par la NSA, et dont il fut l’un des rouages.

« Homme très courageux » qui « a du caractère », ce sont les termes tenus au réalisateur Oliver Stone par Vladimir Poutine pour qualifier Edward Snowden réfugié dans son pays depuis 2013. Plus de six ans après la publication de documents dérobés à l’agence fédérale de renseignement technique, la National Security Agency (NSA) par un citoyen des États-Unis entièrement inconnu à cette époque – Edward Snowden – ses Mémoires vives ont paru à l’automne 2019 (en France en même temps qu’aux États-Unis). Le titre de mémoires est parfaitement justifié bien que cet informaticien de la NSA n’est âgé que de trente-six ans. Avant le mitan d’une vie il pourrait être considéré un peu présomptueux ou inquiétant de parler de mémoires, mais il est certain qu’E. Snowden a tourné une page majeure de sa vie en commençant à publier des documents secrets en juin 2013. Leur contenu a durablement infléchi l’analyse que l’on peut faire du système international. Sans être soupçonné de présentisme on peut considérer qu’il y a un avant et un après Snowden : plus personne ne peut depuis 2013 ignorer que les États-Unis ont mis en place - depuis longtemps – un système de collecte non discriminé des données numériques

Lire la suite
_________________
_________________

09:04 Publié dans Analyses | Tags : snowden | Lien permanent