Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2020

L'interview politique d'Arnaud Montebourg le 21 janv. 2020

RFI - «Le premier facteur d’attractivité de la France, c’est sa main d’œuvre de qualité»

Emmanuel Macron reçoit ce lundi à Versailles des patrons venus du monde entier, pour leur vanter les mérites économiques de l'Hexagone. Comme en 2018, la France demeure la deuxième destination pour les investisseurs étrangers en Europe derrière l'Allemagne et devant le Royaume-Uni, qui s'apprête à sauter dans l'inconnu en sortant de l'Union européenne. Pour en parler Anne Musson, professeure à l'ESSCA, chercheuse au Smart-Lereco et membre des « Économistes atterrés ».

Ecouter la suite
________________
________________

14:30 Publié dans Analyses | Tags : anne musson, economistes atterrés | Lien permanent

Bellica - Mila, 16 ans, en danger de mort pour avoir critiqué l’homophobie et la misogynie dans l’islam et “toutes les religions”

Mila, lycéenne de 16 ans, se retrouve en danger de mort pour avoir critiqué la dimension haineuse des religions en général et de l’islam en particulier, en réponse à un harcèlement lesbophobe et misogyne qu’elle venait de subir de la part d’internautes musulmans sur instagram. Elle est visée depuis samedi 19 janvier par des appels au lynchage, menaces de mort et injures ultra-violentes, qui se comptent par dizaines de milliers sur Twitter, Instagram et Snapchat. Son adresse et toutes sortes d’informations personnelles ont massivement circulé. Elle a dû être descolarisée d’urgence pour la protéger d’élèves déterminés à la lyncher à mort pour la punir de son “blasphème“. Les menaces sont d’une violence inouïe, alors que la jeune fille s’était contentée de réagir à son harcèlement sexiste et homophobe en tenant des propos généraux sur les religions en tant qu’idéologies. Des messages du type “On va te retrouver et t’égorger sale chienne“, “va mourir sale pute lesbienne“, “sale française“, elle en reçoit par milliers depuis samedi. Nous avons pu nous entretenir avec Mila. Elle nous a fourni d’abondantes preuves à l’appui de son témoignage. Elle entend rétablir la vérité sur son histoire et espère trouver de l’aide face à une meute violente qui tente de détruire sa vie.

Lire la suite
__________________
__________________

11:52 Publié dans Article du jour | Tags : mila, blaspheme | Lien permanent

23/01/2020

Question de Valérie Rabault au Premier ministre sur la grève des avocats - 21 janvier 2020

22:30 Publié dans Vidéo | Tags : rabault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Olivier Faure (PS) : «Il n'y a pas une pensée unique qui devrait s'imposer»

Le premier secrétaire du Parti Socialiste, Olivier Faure, était l’invité de Damien Fleurot dans La Matinale sur CNEWS, ce jeudi 23 janvier.
Le député de Seine-et-Marne s'est opposé au recul de l'âge de la retraite et s'est déclaré favorable à la mise en place d'un pacte générationnel.
Interrogé sur les divisions de la gauche sur la réforme des retraites, le représentant du Parti Socialiste a rappelé que les divisions agitaient tous les partis. «Nous avons montré hier qu'il y a un autre chemin, a t-il déclaré à propos de la contre-proposition du PS. Il n'y a pas une pensée unique qui devrait s'imposer. Nous pouvons avoir une réforme qui ne soit pas une régression mais un progrès pour tout le monde».
Enfin, Olivier Faure a insisté sur le critère de pénibilité à reconsidérer dans le projet de réforme des retraites et qui sera débattu à l'Assemblée nationale. «Je veux bien que l'on fasse quelque chose sur les égoutiers. Pourquoi ? Parce qu'ils ont 17 ans d'espérance de vie en moins que la moyenne nationale, et donc les faire partir au même âge que les autres c'est tout simplement criminel». Mais, le leader socialiste veut aller plus loin. Il estime que l'expression «métier très pénible» écorche le Président de la République et prône l'élargissement des critères de pénibilité «afin qu'un plus grand nombre de gens accèdent à ces conditions de départ».

Rapport d'Oxfam : 2 153 milliardaires détiennent plus d'argent que 60% de la population mondiale

17:50 Publié dans Vidéo | Tags : oxfam | Lien permanent

Libé - Grâce à Macron, le PS se (re)place au sein de la gauche

L'opposition au gouvernement et la mobilisation lors des grèves ont rapproché les socialistes et les communistes. Mercredi, des élus des deux partis on présenté leurs contre-propositions pour la réforme des retraites.

Une belle histoire est en train de naître sous nos yeux : le Parti socialiste se rabiboche avec la gauche rouge et verte. Des papouilles à foison. Les protagonistes saluent les efforts du président de la République, Emmanuel Macron, qui a réussi à mettre tout le monde contre lui. Résultat : les gauches tentent de passer un échelon. Des propositions après l’opposition. Pour le moment, La France insoumise reste à l’écart. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon explique que cette alliance est factice et que les différences restent nombreuses entre uns et les autres.

Lire la suite
__________________
__________________

L'Opinion - Municipales 2020: ces villes où le PS a dû renoncer à prendre la tête d’une liste

Si les socialistes présentent de bonnes chances de conserver les mairies de Nantes, Paris, Lille et Rennes, ils renoncent ailleurs à se présenter sous leurs propres couleurs au profit d’autres formations

Opération sauvetage. A moins de deux mois du premier tour des élections municipales, le Parti socialiste se raccroche à ses sortants pour espérer conserver l’un des derniers leviers d’influence qu’il lui reste. Sur les 42 villes de plus de 100 000 habitants, seules 14 sont encore dirigées par des maires issus du parti, dont certains se sont plus ou moins rapprochés de La République en marche (LREM) depuis la dernière présidentielle.

Lire la suite
________________
________________

22/01/2020

Christophe Alévèque Réforme des retraites, Delevoye, violences, etc.

20:54 Publié dans Humour | Tags : aleveque | Lien permanent

Démocratisation : le bio va-t-il perdre son âme ? [Philippe Gattet]

Et si la démocratisation du marché alimentaire bio marquait le début de la fin ? Certes, celui-ci est toujours très dynamique avec des ventes en hausse de 14% en 2019 et des perspectives plus que réjouissantes selon l’étude Xerfi-Precepta. [...]

17:50 Publié dans Vidéo | Lien permanent