Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2017

Ouest-France - Hamon accepte de rencontrer Mélenchon... et les autres à gauche

Le candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon a répondu ce vendredi favorablement à la demande de rencontre « dimanche ou lundi » formulée par Jean-Luc Mélenchon. Il propose d'y d'y associer son allié écologiste Yannick Jadot, et les communistes alliés du candidat de La France insoumise.

« J'accepte volontiers sa proposition. Je propose même à Jean-Luc Mélenchon que nous ayons une discussion à quelques uns », a déclaré Benoît Hamon le vainqueur de la primaire PS élargie sur France 2, au lendemain d'une émission sur la même antenne durant laquelle M. Mélenchon lui avait proposé une rencontre « dimanche ou lundi »

Lire la suite
_________________
_________________

Les Echos - Emmanuel Macron : «Mon projet économique»

INTERVIEW - Impôts, économies, travail, investissements : le candidat d'En marche à la présidentielle dévoile ses cartes dans « Les Echos ». La fiscalité du capital sera réformée en profondeur et l'Etat mis « sous tension ».

Lire la suite
___________________
___________________

Présidentielle 2017 - Benoît Hamon était l'invité de Questions d'info sur LCP

Ajoutée le 22 févr. 2017

FR - Présidentielle 2017 - Proportionnelle, biens communs (eau, air), politique pour les banlieues, abrogation de la Loi Travail, Revenu universel, sortie du nucléaire et énergies renouvelables ...: Benoît Hamon était l'invité de Questions d'info sur LCP ; il était interrogé par Frédéric Haziza (LCP), Yaël Goosz (franceinfo), Frédéric Dumoulin (AFP), et Françoise Fressoz (Le Monde) - 22.02.2017 - LCP.

L'Obs - Hamon et Jadot se marient : les secrets d'un contrat électoral

Yannick Jadot vient de l’annoncer sur France 2. Il n’est plus candidat à la présidentielle. En échange d’un programme. Et de postes de députés. Nos révélations sur cet aspect de l’accord.

Lire la suite
___________________
___________________

L'actualité des socialistes du 17 au 23 février (revue de presse hebdomadaire)

A LA UNE

France Info - Election présidentielle : ce que contient l'accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon

Invité de France 2 jeudi soir, l'écologiste a annoncé qu'il retirait sa candidature à l'élection présidentielle, au profit du socialiste Benoît Hamon.

Libé - Jadot rallie Hamon et c’est enfin la petite union de la gauche

EE-LV devrait approuver d'ici la fin du week-end le retrait de son candidat en faveur du socialiste, annoncé ce jeudi soir. En échange, les projets de Notre-Dame-des-Landes et de Bure seraient enterrés et une quarantaine de circonscriptions dévolues aux écologistes.

PORTRAIT

Le Monde - Julia Cagé, Madame économie de Benoît Hamon

La jeune économiste s’engage pour l’élection présidentielle, avec Agathe, sa sœur jumelle, et Thomas Piketty, son mari, aux côtés du candidat socialiste.

Julia Cagé, 33 ans, partage avec sa sœur jumelle, Agathe Cagé, une enfance marseillaise et une admission simultanée à l’École normale supérieure, temple des élites intellectuelles à la française. Agathe, énarque, a conseillé la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Julia, elle, est enseignante-chercheuse à Sciences Po après avoir obtenu son doctorat à Harvard. Elle a épousé l’économiste vedette Thomas Piketty en 2014
 
DEMOCRATIE
 
 
Ce professeur de Stanford expérimente une méthode de sondages délibératifs : il sélectionne des centaines de personnes représentatives de la population pour débattre de la gestion du surplus de neige au Japon ou de l’adhésion du Danemark à la zone euro. Et ainsi être au plus près de la parole citoyenne.

INTERNATIONAL

Le Vent se lève - Que retenir de Vistalegre II, le congrès de Podemos ?

Ce week-end avait lieu à Madrid le très attendu Vistalegre II, le deuxième congrès de Podemos. Les résultats du vote des inscrits ont renforcé le leadership de Pablo Iglesias sur l’organisation, au détriment de son numéro 2 Iñigo Errejón. Cet article revient sur cet événement fondamental dans l’histoire du jeune parti, le contexte dans lequel il s’est tenu et les enjeux qu’il dessine pour les années à venir.

L'Humanité - Équateur. La révolution citoyenne, ou la « décennie gagnée »

Les Équatoriens élisent ce dimanche leurs président et députés. Lenin Moreno, aspirant aux plus hautes fonctions de l’État, entend approfondir les politiques d’inclusion sociale et avancées économiques de son prédécesseur, Rafael Correa.

ESPOIR

Libé - Aux intellectuels démissionnaires et désabusés, Par Marc Crépon, Directeur du département de philosophie de l’ENS Paris

Pour certains prophètes de malheur, les totalitarismes du XXe siècle et la situation actuelle interdiraient tout espoir de progrès moral et politique. Oui, la marche de l’histoire est chaotique, mais ça n’est pas une raison pour abandonner le combat de la pensée et l’action.

EN CAMPAGNE

Ouest-France - Hamon accepte de rencontrer Mélenchon... et les autres à gauche

Le candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon a répondu ce vendredi favorablement à la demande de rencontre « dimanche ou lundi » formulée par Jean-Luc Mélenchon. Il propose d'y d'y associer son allié écologiste Yannick Jadot, et les communistes alliés du candidat de La France insoumise.

Libé - Chez Hamon et Mélenchon, des entourages si proches, si loin

Les entourages des deux candidats à la présidentielle ont très longtemps milité ensemble au PS et se pratiquent depuis des années. Une clé de compréhension des relations compliquées entre le socialiste et le représentant de la «France insoumise».

 
Le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts a salué l’« accord formidable » passé avec le candidat socialiste. Lequel sera soumis au vote des militants EELV.
Le candidat à la présidentielle d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Yannick Jadot, a annoncé jeudi 23 février au journal télévisé de France 2 qu’il retirait sa candidature à la présidentielle au profit de celle du socialiste Benoît Hamon, avec lequel il a passé « un accord formidable ».

Boursier - Hamon face aux crispations d'une gauche déboussolée par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - En engageant un dialogue avec les Verts et les communistes sans chercher à séduire les tenants de la ligne social-démocrate du PS, Benoît Hamon campe sur un cap "à gauche toute" dans l'espoir de ramener à lui des électeurs pour l'heure déboussolés.

Europe 1 - Hamon souhaite des législatives anticipées au cours de son quinquennat

Le candidat socialiste, qui plaide pour l'écriture d'une nouvelle Constitution avant la fin du quinquennat, souhaite que des élections législatives suivent "immédiatement" sa mise en oeuvre. 

Benoît Hamon, candidat socialiste à l'élection présidentielle, a plaidé vendredi pour qu'une VIe République soit "mise en oeuvre avant la fin du quinquennat" s'il est élu, provoquant ainsi "de nouvelles élections" législatives.

Le Monde - Benoît Hamon enclenche le mode participatif avec le lancement de son conseil citoyen

Alors que le candidat du PS à la présidentielle s’est prêté à un exercice de questions-réponses lors d’une réunion publique à Blois, mardi, l’appel à candidatures pour son conseil citoyen a été ouvert.

Impliquer les électeurs dans sa campagne, telle est la volonté répétée de Benoît Hamon. Il l’a concrétisé en inaugurant un long exercice de questions-réponses lors d’une réunion publique à Blois mardi 21 février, à l’ouverture des inscriptions pour son « conseil citoyen ».
 

Pour son premier «Agora live», meeting en forme de questions-réponses avec intervenants tirés au sort, le candidat PS à la présidentielle en a profité pour recaler sa position sur la loi Travail et donné rendez-vous à Mélenchon au 1er tour de la présidentielle.

MACRON

Slate, Eric Dupin - Les quatre malentendus que recouvre le succès d'Emmanuel Macron

Le favori des sondages est auréolé d'une image trop belle pour être vraie. Il serait, à la fois, le candidat de la société, de la nouveauté, de la vision et de l'empathie. A y regarder d'un peu plus près, le tableau est pourtant bien différent.

À un peu plus de deux mois du premier tour, Emmanuel Macron apparaît comme le favori de l'élection présidentielle, si l'on en croit les sondages. Un peu comme Alain Juppé et Manuel Valls faisaient figure de futurs vainqueurs de la primaire de leur camps respectifs pendant la campagne.

Jean Gadrey - Les bulles des sondages, le trappeur, l’indien et Macron

On doit à l’ami Frédéric Lordon, au cours d’une conférence-débat récente à HEC (intégrale ici), une intéressante formule à propos de la « bulle » d’opinions favorables dont bénéficie pour l’instant Emmanuel Macron, personnage comparé à une « tomate hydroponique élevée totalement hors sol… une bouffonnerie sondagière-médiatique ». La question se pose toutefois, cher Frédéric, de savoir si cette bulle, car c’en est bien une, éclatera avant ou après les élections, ce qui peut changer bien des choses.

REVENU UNIVERSEL

BFMTV - Piketty affirme pouvoir "mettre en place" le revenu universel en France

Thomas Piketty, économiste et soutien du candidat socialiste Benoît Hamon, était l'invité ce dimanche de BFM Politique. Il est revenu sur son projet de création d'un "parlement de la zone euro" et s'est exprimé sur le coût du revenu universel.

POLICE

La Croix - Entre la police et la population, une confiance à construire

Dans une large étude publiée sous le titre « De la police en démocratie », le sociologue Sebastian Roché revient sur les relations entre la police et la population en France, qui manifestent un manque de confiance et une crise de légitimité.

« Explorer la confiance et la légitimité qu’inspire la police » : tel est l’enjeu du livre de Sebastian Roché, sociologue spécialiste de la police, intitulé « De la police en démocratie » (1). Cette étude très riche évalue ces deux notions dans le temps et par rapport à nos voisins européens.

Le Monde, Les décodeurs - Contrôles d’identité : les jeunes 7 fois plus contrôlés que le reste de la population

Selon une étude réalisée par le Défenseur des droits, 80 % des jeunes se disant noirs ou arabes ont été contrôlés lors des cinq dernières années.

« Nous ne sommes pas en face d’un fait divers, nous ne sommes pas en face d’une affaire judiciaire, c’est un fait de société » : le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a réagi lundi 13 février à l’affaire d’Aulnay-sous-Bois, dont il a été saisi dès le 3 février.
 
SILICONISATION
 
 
Grâce aux développements sans cesse accélérés de l'intelligence artificielle, les Gafa sont à l'origine d'une marchandisation de la vie et du dessaisissement de la décision humaine, affirme le philosophe Éric Sadin, auteur d'un essai au vitriol contre la Silicon Valley et son rêve transhumaniste : « La silicolonisation du monde ». Propos recueillis par Ivan Best et Sylvain Rolland
 
INTERNET
 
 
Pour le professeur de droit à Harvard et penseur du net, il y a urgence à reconstruire des espaces communs de discussion.
 
C'est avec une certaine inquiétude que Lawrence Lessig observe comment Internet est à la fois un outil fantastique et ce qui a renforcé la crise démocratique. Professeur de droit à Harvard, constitutionnaliste réputé, Lawrence Lessig est l'un des premiers penseurs du web. Dès les années 1990, il a réfléchi aux liens entre Internet et la démocratie. C'est à lui que l'on doit les licences "creative commons" (pour la mise à disposition d'oeuvres en ligne). Et la publication, en 2000, d'un texte devenu classique de la littérature numérique "Code is law" [“le code, c’est la loi"]. Il y expliquait qu'avec la numérisation de nos sociétés, le programme informatique était amené à faire loi. 16 ans, plus tard les algorithmes sont partout dans nos vies.
 
 

23/02/2017

Présidentielle 2017 - Benoît Hamon était l'invité de Questions d'info sur LCP

Présidentielle 2017 - Proportionnelle, biens communs (eau, air), politique pour les banlieues, abrogation de la Loi Travail, Revenu universel, sortie du nucléaire et énergies renouvelables ...: Benoît Hamon était l'invité de Questions d'info sur LCP ; il était interrogé par Frédéric Haziza (LCP), Yaël Goosz (franceinfo), Frédéric Dumoulin (AFP), et Françoise Fressoz (Le Monde) - 22.02.2017 - LCP.

Jadot annonce la signature d'un accord programmatique avec Hamon et lance un appel à Mélenchon

Le Monde - Yannick Jadot se retire de la course à la présidentielle et rallie Benoît Hamon

Le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts a salué l’« accord formidable » passé avec le candidat socialiste. Lequel sera soumis au vote des militants EELV.

Le candidat à la présidentielle d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Yannick Jadot, a annoncé jeudi 23 février au journal télévisé de France 2 qu’il retirait sa candidature à la présidentielle au profit de celle du socialiste Benoît Hamon, avec lequel il a passé « un accord formidable ».
 
Lire la suite
________________
________________

Le Monde, Les décodeurs - Les points de divergence entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon

Les désaccords sur le revenu universel, la réforme fiscale ou la politique internationale empêchent tout rapprochement entre les deux candidats.

Le rapprochement évoqué entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon depuis la victoire de l’ancien ministre de l’éducation à la primaire à gauche, le 29 janvier, semble de plus en plus improbable au fil des semaines. Les points d’accord sur l’opposition au CETA (accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada) ou sur la transition écologique ne suffisent pas à masquer les divergences, importantes, qui séparent le candidat du Parti socialiste de celui de La France insoumise.
 
Lire la suite
____________________
____________________

Le Vent se lève - Que retenir de Vistalegre II, le congrès de Podemos ?

Ce week-end avait lieu à Madrid le très attendu Vistalegre II, le deuxième congrès de Podemos. Les résultats du vote des inscrits ont renforcé le leadership de Pablo Iglesias sur l’organisation, au détriment de son numéro 2 Iñigo Errejón. Cet article revient sur cet événement fondamental dans l’histoire du jeune parti, le contexte dans lequel il s’est tenu et les enjeux qu’il dessine pour les années à venir. 

En octobre 2014, Podemos tenait son premier Congrès à Madrid, dans le Palacio Vistalegre. Après une percée inattendue lors des élections européennes du mois de mai, cette « assemblée citoyenne » avait pour but de fixer les contours de l’organisation, jusqu’alors présentée comme une plateforme citoyenne. Au terme de Vistalegre I, Podemos adoptait des structures caractéristiques d’un parti politique, afin de donner corps à une « machine de guerre électorale » destinée à remporter le scrutin décisif du 20 décembre 2015. C’est la liste de Pablo Iglesias, Claro que Podemos, qui s’était alors largement imposée face au secteur anticapitaliste. Le projet Claro que Podemos était incarné par 5 figures aujourd’hui considérées comme le « groupe promoteur » du parti : Pablo Iglesias, Juan Carlos Monedero, Luis Alegre, Carolina Bescansa… et Iñigo Errejón.

Lire la suite
________________________
________________________

11:45 Publié dans International | Tags : podemos | Lien permanent