Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Podcast Le Monde - La France, une société d’héritiers ?

    Beaucoup d’économistes estiment que la part de l’héritage dans notre société est de plus en plus grande et que les moyens pour les plus riches d’échapper à sa fiscalité sont trop nombreux. Pourquoi cela pose-t-il problème ? Stéphane Lauer, éditorialiste au « Monde », nous explique dans ce podcast les enjeux du débat autour de la succession.

    Le 21 décembre 2021, le Conseil d’analyse économique (CAE), qui réalise des études pour le gouvernement, publiait un rapport intitulé « Repenser l’héritage ». Une note qui dresse un constat peu optimiste sur le poids de l’héritage dans l’économie française : selon le CAE, la France est redevenue une société d’héritiers et « la part de la fortune héritée dans le patrimoine total représente 60 %, contre 35 % au début des années 1970 ».

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • Regards - Et maintenant, de quoi le communisme pourrait-il être le nom ?

    Publié à titre posthume, l’ultime ouvrage de Lucien Sève engage, dans le dialogue avec des auteurs et des autrices actuels, une passionnante réflexion prospective sur le communisme du XXIème siècle.

    Mort du Covid le 23 mars 2020, Lucien Sève n’a pas terminé l’ouvrage qui devait clôturer sa tétralogie Penser avec Marx aujourd’hui. Mais les deux cents pages dont nous disposons désormais grâce aux éditions La Dispute sont une fois de plus hyper stimulantes. Rappelons que Sève avait déjà publié en 2019 la première partie de ses réflexions sur le communisme. Elle était essentiellement consacrée au communisme de Marx, aux régimes qui se sont revendiqués du communisme au XXème siècle, à la trahison stalinienne du communisme, mais aussi aux manques de Marx et des marxistes, incluant certaines conséquences ravageuses de ces failles.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Le Monde - Guerre en Ukraine, jour 4 : les combats continuent, crise humanitaire

    Au quatrième jour du conflit engagé par la Russie et Vladimir Poutine, la crise humanitaire en Ukraine s’intensifie. Des milliers de familles tentent de fuir le pays, au prix de longes heures d’attentes, voire journées, sur les routes vers l’ouest.

    Plus de 100 000 personnes ont déjà atteint la Pologne, qui accueille la plus grande communauté ukrainienne d’Europe. Les images tournées dans la ville frontalière de Medyka montrent de nombreuses familles, avec de jeunes enfants, arriver après une longue nuit d’attente au poste-frontière.

    De l’autre côté de la frontière, certains sont accueillis par leurs proches. D’autres profitent de l’aide humanitaire et des dons qui sont distribués. Dans le reste du pays, les combats se poursuivent, notamment à Kharkiv et dans les environs de Kiev.

    Des pourparlers doivent se tenir entre les autorités russes et ukrainiennes, dimanche, à la frontière entre l’Ukraine et la Biélorussie.

  • France Culture - Un tour de France des grands ensembles qui racontent l’histoire des banlieues

    Un tour de France des grands ensembles qui racontent l’histoire des banlieues, de la France ou encore de l’intégration, c’est ce que propose le sociologue Renaud Epstein dans son livre "On est bien arrivés" (Nouvel Attila, 2021). Le tout à partir d’un matériau sociologique riche et original, des cartes postales. Une manière de raconter cette épopée urbanistique à hauteur d'homme, et non plus seulement du point de vue des décideurs. En somme, il s’agit de ne plus se limiter au récit des "dominants".

    Depuis cette première carte postale découverte en 1994 à Roubaix, Renaud Epstein collectionne ces images d’Epinal censées promouvoir et vendre ces villes nouvelles. Des images qui, mises bout à bout, racontent "une France disparue", "celle des Trente Glorieuses qui correspond à la construction massive de grands ensembles dans pratiquement toutes les villes de France", une France "sinon heureuse, du moins optimiste", lancée vers le progrès et la consommation de masse.

    Malgré une unité apparente des ces grands ensembles qui semblent tous se ressembler, Renaud Epstein rappelle aussi leurs spécificités au-delà des clichés. Ces constructions, rappelle-t-il, ont été le "terrain de jeu des plus grands architectes français et européens".

  • Anne Hidalgo nous explique pourquoi elle n'aime pas le terme "wokisme"

    La présidentielle selon Madmoizelle, c’est votre nouveau rendez-vous consacré à l’élection présidentielle, en collaboration avec le média @StreetPress. Nous avons reçus la candidate socialiste et maire de Paris : Anne Hidalgo.

  • Telos - Liberté ou licence ? Dominique Schnapper

    Depuis le 7 février et pendant plus de trois semaines, des camionneurs ont bloqué l’accès au centre de la ville d’Ottawa, la capitale fédérale du Canada. Ils ont paralysé la circulation autour des postes-frontières avec les Etats-Unis, lieux d’échanges commerciaux essentiels entre les deux pays, au nom de leur liberté à refuser de se faire vacciner contre la covid. Toujours au nom de la liberté, leur mouvement s’est étendu en Nouvelle-Zélande. Des Français, inspirés par cet exemple et reprenant la tradition des manifestations de Gilets jaunes, ont, à leur tour, organisé des convois de voitures, camions, camionnettes ou camping-cars depuis des villes parmi les plus éloignées de la capitale, Perpignan, Toulouse, Nice, Avignon, Rennes, Strasbourg. Les conducteurs se donnaient pour destinations d’abord Paris, puis Bruxelles, afin d’organiser une manifestation massive dans la capitale de l’Europe avec d’autres convois venus de toute l’Europe. Tous, dans leurs pancartes comme dans les réponses aux journalistes, invoquaient leur liberté, liberté de ne pas se faire vacciner, liberté d’aller et venir sans contraintes (sans masques, sans passes sanitaires ou vaccinales). C’est au nom de la liberté qu’ils refusaient les contraintes imposées aux citoyens par le gouvernement pour contrer les effets de l’épidémie.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Taras Chevtchenko, le poète de la nation ukrainienne

    Connu et lu dans tous les foyers ukrainiens, ses vers sont repris comme des slogans de manifestations face à la menace russe. Poète et peintre, Tarass Chevtchenko a connu le destin exceptionnel d’un esclave devenu figure nationale.