Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le JDD - TRIBUNE. "La primaire populaire est illégale", selon le juriste Jean-Philippe Derosier

    Jean-Philippe Derosier, professeur agrégé de droit public, membre de l'Institut Universitaire de France et auteur du blog "La Constitution décodée" estime que la primaire populaire est "illégale" parce qu'elle s'apparente à un sondage. 

    "Le processus supposé permettre une candidature commune pour la gauche à l'élection présidentielle , en désignant la personnalité la plus à même de porter les valeurs écologiques, démocratiques et sociales, est illégal. Pour bien le comprendre, il faut d'abord cerner de quoi l'on parle. Car, bien qu'elle en porte le nom, cette initiative n'est pas une primaire. Et bien qu'elle n'en porte pas le nom, elle n'est autre qu'un sondage. Elle n'est pas une primaire non pas en ce qu'elle est organisée par une structure différente d'un parti politique, mais bien parce qu'elle entend soumettre à l'appréciation de ceux qui exprimeront un choix, des personnalités qui ont expressément refusé de s'y inscrire.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • France Info - Jean-Luc Mélenchon refuse, selon les « insoumis », d’être associé à la Primaire populaire

    LFI demande aux organisateurs de retirer le nom de leur candidat du scrutin. Cette primaire entend désigner un candidat d’union de la gauche à l’élection présidentielle.

    Non, c’est non. Les « insoumis » ont fermement demandé, mardi 18 janvier au soir, aux organisateurs de la Primaire populaire de ne plus impliquer leur candidat, Jean-Luc Mélenchon. Ils dénoncent une démarche « insincère » qui, selon eux, « instrumentalise les aspirations au rassemblement » de la gauche.

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

    L'Express - Matthieu Orphelin : "J'ai décidé de m'inscrire à la primaire populaire"

    L'ancien porte-parole de Yannick Jadot appelle les candidats de gauche à participer à la primaire populaire. Il soutiendra et parrainera le vainqueur, quel qu'il soit.

    Jadot, Hidalgo, Mélenchon, Taubira, Montebourg, Roussel... Avec autant de candidatures pour l'élection présidentielle, la gauche et les écologistes plongent chaque jour un peu plus dans une lugubre dépression. Pour Matthieu Orphelin, député écologiste et ancien-porte parole du candidat écologiste, il n'est qu'une seule solution potentiellement salvatrice : la primaire populaire, cet objet politique non-identifié par lequel, croit-il, que ses camarades peuvent éviter la défaite historique que beaucoup annoncent déjà. Il votera, soutiendra et parrainera l'un des sept candidats de la "primaire pop".

  • Reporterre - « Ils sont très angoissés » : EDF face aux pannes de réacteurs nucléaires

    Dix réacteurs sur 56 sont à l’arrêt, soit 20 % de la capacité de production nucléaire française. « En hiver, la disponibilité du parc nucléaire n’a jamais été aussi basse », observe RTE, le gestionnaire du réseau haute tension.

    La série noire se poursuit pour EDF. Jeudi 13 janvier, le groupe a annoncé qu’un quatrième réacteur nucléaire, Penly 1, en Seine-Maritime, était concerné par un problème de corrosion sur son système d’injection de sûreté — un dispositif d’une importance capitale en cas d’accident. Son arrêt a été prolongé jusqu’à fin mai. Reporterre fait le point sur la situation.

    Lire la suite
    _____________
    _____________

  • BFM - Anne Hidalgo veut limiter les écarts de salaires dans les entreprises

    La candidate socialiste à la présidentielle prévoit de fiscaliser "entièrement" les salaires des cadres dirigeants supérieurs à 300.000 si les écarts de salaires dans l'entreprise vont au-delà de vingt.

    La candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo, qui veut limiter les écarts de salaires de un à vingt dans les entreprises, veut "entièrement fiscaliser" ceux des cadres dirigeants dépassant 300.000 euros annuels, a-t-elle expliqué ce mardi.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

    Anne Hidalgo sur LCI le 18 janvier

  • Christiane Taubira : "Je suis celle qui accepte les risques d’une investiture citoyenne"

    Le grand entretien de 8h20 par Nicolas Demorand et Léa Salamé (8h20 - 18 Janvier 2022 - Christiane Taubira)

  • Revue de presse du 7 au 13 janvier

    C’est la première déclinaison hexagonale de l’opération européenne. Plus de 700 événements sont prévus malgré les restrictions sanitaires.

    Les festivités consacrant Villeurbanne (Rhône) première capitale française de la culture pour 2022 ont débuté, vendredi 7 janvier au soir près de Lyon, malgré les restrictions sanitaires.

    « Ici, la culture n’est pas et n’a jamais été une politique comme les autres. Elle a toujours tenu à distance toutes les formes de régressions, d’appauvrissement, de rétrécissement de la pensée », a déclaré, dans son discours inaugural, Cédric Van Styvendael, le maire de la ville (Parti socialiste).

    Lyon Mag - "Capitale française de la Culture" : Roselyne Bachelot et les écoliers ouvrent une année-charnière à Villeurbanne

    Il y avait beaucoup de monde dans les rues de Villeurbanne ce vendredi soir.

    Habitants et visiteurs se sont réunis rue du 4 aout 1789 pour assister au défilé inaugural de #Villeurbanne2022, "Capitale française de la Culture". Mais avant ça, le maire de la Ville, Cédric Van Styvendael, avait donné rendez-vous aux officiels et à quelques privilégiés dans la cour de l’école Jules-Ferry rue de la Baïsse.

    Lyon Mag - "Capitale française de la Culture" : Roselyne Bachelot et les écoliers ouvrent une année-charnière à Villeurbanne

    Il y avait beaucoup de monde dans les rues de Villeurbanne ce vendredi soir.

    Habitants et visiteurs se sont réunis rue du 4 aout 1789 pour assister au défilé inaugural de #Villeurbanne2022, "Capitale française de la Culture". Mais avant ça, le maire de la Ville, Cédric Van Styvendael, avait donné rendez-vous aux officiels et à quelques privilégiés dans la cour de l’école Jules-Ferry rue de la Baïsse.

    LA MISERE

    Observatoire des inégalités - Minima sociaux, aide alimentaire, mal-logement : la misère persiste en France

    Données 21 décembre 2021

    Deux millions de personnes touchent moins de 700 euros par mois. Plus de 200 000 vivent dans des logements indignes ou à la rue. La France est l’un des pays les plus riches au monde, mais elle n’a pas éradiqué la misère.

    En France, plusieurs centaines de milliers de personnes ne connaissent pas seulement des difficultés de fin de mois, mais un manque d’argent permanent. Elles vivent avec 600 ou 700 euros par mois, parfois bien moins, et doivent se contenter du strict minimum.

    Quelle est l’ampleur de la misère dans notre pays, l’un des plus riches au monde ? Pour tenter de mesurer le phénomène, nous avons opté pour quatre indicateurs différents : le nombre de personnes dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté fixé à 40 % du niveau de vie médian, celui des allocataires de minima sociaux, des mal-logés et enfin, des personnes qui ont eu recours à une aide alimentaire [1]

    ENVIRONNEMENT

    IDDRI - 50 ans de gouvernance mondiale de l'environnement, de Stockholm 1972 à Stockholm 2022 : et après ?

    Dans la saga de la gouvernance environnementale internationale marquée par quatre grandes conférences, la publication de rapports marquants, l'adoption de traités majeurs, la Conférence des Nations unies sur l'environnement humain, qui s'est tenue à Stockholm en juin 1972, est un premier épisode aux effets structurants, avec la création du Programme des Nations unies pour l'environnement et l’adoption de la Déclaration de Stockholm, qui pose les grands principes de la politique environnementale internationale, ainsi que d'un plan d'action. 50 ans plus tard, que reste-t-il de ces premières briques du multilatéralisme environnemental, comment ont-elles façonné les politiques internationales et nationales visant à préserver l’environnement global ? Et quelles priorités pour l’avenir ?

    GIMS

    Marianne - Maître Gims : "préceptes salafistes", business et contradictions

    Le rappeur Maître Gims a demandé à ses fans, et tout particulièrement aux musulmans, de ne pas lui souhaiter la bonne année. Une vision fondamentaliste et dévoyée de l'islam, qui ne correspond à aucune réalité théologique.

    « Les frères, on ne fête pas ça. On ne fête pas ça, parce que c'est comme ça. » Casquette Chanel vissée sur le crâne, bien calfeutré derrière ses éternelles lunettes noires, Maître Gims s'est emporté contre sa communauté. En cause : les messages de « Bonne année » envoyés par ses fans, incompatibles selon le rappeur avec une bonne pratique de l'islam. « Les muslims (sic) arrêtez ça, on a les mêmes convictions ! C'est des muslims (sic) la plupart qui m'envoient ça ! », a-t-il précisé, incluant aussi les fêtes d'anniversaire dans cette interdiction supposée. « C'est un pas de plus vers la mort », s'émeut-il un peu plus tard. Cette vidéo, publiée sur son compte Instagram le 1er de l'an, a beaucoup fait réagir les internautes et la communauté du chanteur, peu préparée à ce type de déclarations.

    INEGALITES

    Observatoire des inégalités - Taxons davantage les grosses successions pour éviter une société de rentiers

    Prositions 23 décembre 2021

    L’impôt sur les successions est inefficace et injuste. Pour réduire les inégalités, il faut mettre en place un abattement unique de 300 000 euros par héritier et élever les taux sur les transmissions les plus élevées. Les propositions de l’économiste Nicolas Frémeaux.

    L’héritage est de retour et les conséquences pour la société française sont nombreuses, que ce soit en termes de justice sociale ou de fiscalité. Au niveau macroéconomique tout d’abord, ce retour de l’héritage est rapide. Le montant total des héritages reçus représente près des deux tiers du patrimoine des ménages contre un tiers dans les années 1970. Chaque année, plus de 250 milliards d’euros sont transmis sous forme d’héritages ou de donations. Or, ce phénomène passe sous les radars : ce flux représente à lui seul le double de la sur-épargne des Français pendant la crise sanitaire qui a, elle, beaucoup fait parler.

    LYON

    Rue 89 - Quand le métro de Lyon était pensé pour gentrifier la Guillotière

    Antoine Lévêque a consacré sa thèse de science politique aux transports en commun dans la métropole de Lyon, plus précisément à Vaulx-en-Velin, et ce qu’ils nous disent en terme de redistribution des richesses dans les banlieues. Elle décrit notamment comment « le transport devient à partir des années 1980 une politique de peuplement ». Exemple à la Guillotière avec une station de métro dont les ingénieurs, au départ, ne voulaient pas.

    ETATS UNIS

    Telos - États-Unis: un coup d'État légal… au ralenti, Mark Kesselman

    Bien qu'elle soit organisée au vu et au su de tous, il est difficile de reconnaître la campagne visant à subvertir la démocratie américaine car elle est moins spectaculaire et moins violente que le soulèvement du 6 janvier. Cependant, elle représente un danger potentiellement plus grand. Plutôt qu'un chaos écrasé en quelques heures, le coup d'État au ralenti est pacifique et apparemment légal. Certains éléments du plan ont déjà été mis en œuvre ; les caractéristiques les plus extrêmes pourront être utilisées en cas de défaite des candidats républicains, notamment lors des élections présidentielles. 

    COVID

    Marianne - Covid-19 : Mélenchon ou le gouvernement, qui s’est le plus planté ?

    A peu près

    Olivier Véran et Jean-Luc Mélenchon se sont écharpés à l’Assemblée Nationale lundi 3 janvier, le ministre reprochant au député insoumis de diffuser de fausses informations à propos de la vaccination contre le Covid. Pourtant, à bien y regarder, le gouvernement ne semble pas en reste. « Marianne » a comparé les deux.
     
    STEVEN PINKER
     
    France Culture - Plaidoyer pour la rationalité : Steven Pinker est l’invité des Matins
     
    Souvent louée comme faculté propre à l’être humain, la raison est aujourd’hui décriée pour sa capacité à céder devant les pires contre-vérités. Pouvons-nous rétablir notre confiance en elle, et par là même, notre foi dans la science et la démocratie ? .... Comment comprendre l’unité de la rationalité à travers ces paradoxes ? Est-elle vraiment responsable des maux qu’on lui attribue, et si c’est parfois le cas, peut-elle en guérir ? Comment restaurer notre confiance envers elle et en faire définitivement le socle de la vie intellectuelle et politique ? Ce sont les questions que nous aborderons ce matin avec Steven Pinker, professeur de psychologie à Harvard. Finaliste à deux reprises du prix Pulitzer et lauréat de nombreux prix, auteur de Rationalité. Ce qu'est la pensée rationnelle et pourquoi nous en avons plus que jamais besoin (Les Arènes, 2021)
     
    CELINE MARTY
     
    Reporterre« La peur de l’inactif, c’est la peur de l’incontrôlé »

    Le productivisme nous presse de produire et de travailler toujours plus, sans souci du gaspillage écologique ni du mal-être. Et il semble indétrônable : la valorisation du travail et le contrôle social remontent à loin, explique la philosophe Céline Marty.

    Céline Marty est enseignante-chercheuse en philosophie, spécialiste de l’œuvre d’André Gorz. Son premier livre, paru en octobre 2021 chez Dunod, s’intitule Travailler moins pour vivre mieux.

    GIEC
     
    Bon Pote - Comment les médias, politiques (et lobbies) ont accueilli le rapport du GIEC

    Le rapport du GIEC est sorti le 9 août et ENFIN, les médias et politiques ont été à la hauteur de l’évènement ! Ils ont pris la mesure de la gravité de la situation ! Les médias ne parlent que de ça depuis une semaine, les politiques ont pris des mesures fortes et ont arrêté les faux discours ! Ce réveil écologique est sans précédent… quel élan, quel espoir !

    … Et puis c’est là que je me suis réveillé.

    La couverture médiatique de la sortie du GIEC a été à la fois trop courte, pas assez précise, et a surtout disparu après 24H. Rare, très (trop) rares sont les médias qui ont été à la hauteur de l’évènement. Et que dire de la réaction des politiques ! Absolument minables. Pas un seul gouvernement n’a répondu d’une façon adéquate, se cantonnant tous à des discours de façade, quand ils n’étaient pas climatosceptiques.

  • Marc Cachard : "Un accueil chaleureux partout où Anne Hidalgo est passée dans la Métropole de Lyon"

    Marc Cachard, secrétaire général du PS du Rhône, est l’invité ce lundi de Raphaël Ruffier-Fossoul, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

  • France Info - La candidature de Christiane Taubira "divise le camp de la gauche", déplore le socialiste Patrick Mennucci

    "Je ne vois pas quel est le plus que peut apporter la candidature de Christiane Taubira" à l'élection présidentielle, a estimé le socialiste après la déclaration officiellement de l'ancienne garde des Sceaux samedi.

    "Il y a un problème avec cette nouvelle candidature", a jugé sur franceinfo samedi 15 janvier Patrick Mennucci, après que Christiane Taubira a annoncé officiellement sa candidature à l'élection présidentielle. Pour le membre de l'équipe de campagne de la candidate socialiste Anne Hidalgo, la candidature de l'ancienne garde des Sceaux "divise le camp de la gauche"

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

    Veridik - La Primaire Populaire dévoile ses 7 candidats

    Les bénévoles de l’antenne lyonnaise de la Primaire Populaire ont organisé le samedi 15 janvier, un happening sur la Place des Terreaux, dans le cadre de l’opération nationale « 99 jours pour gagner ».

    Ce samedi 15 janvier, Lyon était décidément placé sous le signe de la gauche avec la déclaration de la candidature de Christiane Taubira, depuis l’esplanade de la montée de la Grande Côte à la Croix-Rousse, qui a éclipsé le déplacement d’Anne Hidalgo à Vaulx-en-Velin. Le même jour, un happening a également été organisé aux alentours de 15h, place des terreaux, par les bénévoles lyonnais de la Primaire Populaire, qui ont dévoilé la liste des 7 candidats présents sur la liste de cette consultation citoyenne. Cet évènement a été organisé dans le cadre de la campagne nationale « 99 jours pour gagner », une journée au cours de laquelle des évènements ont été organisés en simultané partout en France, par les bénévoles des antennes locales de la Primaire Populaire, afin de sensibiliser le peuple de gauche sur cette initiative citoyenne. 

  • Le JDD - TRIBUNE. Violences contre les élus : la députée PS Lamia El Aaraje appelle à "un sursaut républicain"

    Dans une tribune, Lamia El Aaraje s'inquiète face à l'augmentation des violences contre les élus. Pour la députée PS de Paris, "le respect de la vie démocratique est l'affaire de toutes et tous". 

    "Comme si la violence des réseaux sociaux sous couvert d'anonymat ne "suffisait" plus, nous assistons à des actes de plus en plus graves, des intimidations et des dégradations au domicile de certains élus : le 25 septembre 2021 chez Christian Estrosi ; le 22 décembre 2021 chez Sandrine ­Rousseau ; le 29 décembre chez Pascal Bois, dont le garage a été incendié ; le dimanche 9 janvier visant Stéphane Claireaux, victime de jets d'algues et de pierres devant sa maison à Saint-Pierre-et-Miquelon.

    Lire la suite
    _____________
    _____________

  • Fondation Jean Jaurès - L’écologie politique face à la dépolitisation des enjeux climatiques et environnementaux

    La philosophe Clara Ruault analyse combien la réflexion d’André Gorz sur la dépolitisation des enjeux écologiques par « l’expertocratie » fait aujourd’hui résonance. En effet, l’essence critique et « subversive » de l’écologie politique et son objectif proclamé d’émancipation individuelle et collective semblent aujourd’hui niés et bien éloignés des discours dominants.

    Certains penseurs ont depuis longtemps milité théoriquement contre la potentielle dépolitisation de l’écologie. Pour André Gorz par exemple, l’écologie perd sa force politique dès lors qu’elle est intégrée et soumise à la rationalité capitaliste.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________