Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2018

RTL - Parti socialiste : Julien Dray, candidat au poste de Premier secrétaire ?

Le socialiste, proche de François Hollande ne brigue pas, pour l'heure, la tête du Parti socialiste. Si d'aventure il changeait d'avis, il a jusqu'à la fin du mois de janvier pour faire acte de candidature.

Ira ou n'ira pas ? L'interview qu'a accordé Julien Dray à Radio Classique ce jeudi 18 janvier peut prêter à confusion. À trois reprises, le socialiste a été interrogé sur son éventuel souhait de briguer le poste de Premier secrétaire du Parti socialiste (PS). Cinq personnes sont d'ores et déjà candidates : Stéphane Le Foll, Delphine Batho, Luc Carvounas, Emmanuel Maurel et Olivier Faure.

Lire la suite
__________________
__________________

Un peu d'histoire : Simone de Beauvoir à propos du mot sexisme

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : beuvoir, feminisme, sexisme | Lien permanent

"Ségolène Royal avait dit la vérité, elle avait dit que cet aéroport ne se fera pas." Julien Dray (18/01/2018)

17:54 Publié dans Vidéo | Tags : dray, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Le Figaro - Au PS, dernière tentative pour l'unité

Face à la profusion de candidatures de personnalités idéologiquement proches, plusieurs cadres adressent une lettre invitant Olivier Faure, Luc Carvounas et Stéphane Le Foll à se réunir.

Halte au feu! La tournure prise par le prochain congrès du Parti socialiste inquiète plusieurs dizaines de cadres de la rue de Solférino, tous issus de la motion majoritaire formée lors du précédent congrès. En cause, la multiplication des candidatures de personnalités qui sont pourtant proches idéologiquement, au risque de transformer l'élection du premier secrétaire en pugilat gonflé à l'égo.

Lire la suite
__________________
__________________

Libé - Des responsables socialistes demandent la fusion de trois candidatures à la tête du PS

Une longue lettre (à consulter ici) et un tas de signatures socialistes. Ils demandent à trois des cinq candidats déclarés (pour le moment) au poste de premier secrétaire du PS de fusionner : Luc Carvounas, Stéphane Le Foll et Olivier Faure. Les signataires, des élus et dirigeants du parti, représentent le courant majoritaire. C'est Rachid Temal, coordinateur du PS depuis la démission de Jean-Christophe Cambadélis, qui est à l'origine du texte. La peur de voir l'aile gauche, représentée par Emmanuel Maurel, de rafler la mise «à cause de la division de la majorité».

Lire la suite
_________________
_________________

Le groupe des députés PS doit rester "un sanctuaire", plaide Faure

Le chef de file des députés PS à l'Assemblée Olivier Faure a affirmé mardi devant les élus socialistes que le groupe devait rester "un sanctuaire", malgré la présence en son sein de quatre des cinq candidats déclarés pour briguer la tête du parti lors du congrès d'avril.

"L'ambiance était studieuse et amicale comme chaque semaine" a assuré à l'AFP M. Faure, à l'issue de la réunion de rentrée des députés, alors que sur les trente membres du groupe, dont trois apparentés, figurent quatre des cinq candidats déclarés, dont lui-même et la vice-présidente Delphine Batho, dernière entrée en lice.

Lire la suite
__________________
__________________

L'actualité des socialistes du 5 au 11 janvier

LAICITE

Le Point - Maryam Namazie : « Il y a un tsunami d'athéisme dans le "monde musulman" »

ENTRETIEN. Cette Iranienne militante de la laïcité défend des apostats menacés de mort dans 13 pays et appelle son camp – la gauche – à ne pas les trahir.

Née à Téhéran en 1966, Maryam Namazie a quitté l'Iran après l'avènement de la République islamique en 1979. Cette femme de gauche, militante des droits de l'homme et des réfugiés, est devenue une passionaria de la laïcité et une farouche opposante au relativisme culturel. En 2007, elle fonde en Grande-Bretagne le Conseil des ex-musulmans, pour porter l'attention sur la situation des apostats, menacés de mort dans les États où s'applique la charia, et encore trop souvent obligés à la discrétion dans nos pays occidentaux. En juillet dernier, à Londres, Maryam Namazie a organisé une conférence sur la « liberté de conscience et d'expression », le plus grand rassemblement d'ex-musulmans de l'histoire.

Marianne - M. le président Macron, la laïcité n’est ni radicale, ni une menace pour la France

A la veille des fêtes de Noël, la presse nous a informés que le président de la République était préoccupé par la montée d’une nouvelle radicalité. Emmanuel Macron s’est dit « vigilant » face au risque d’une « radicalisation de la laïcité », au grand bonheur d’un aréopage de clercs et responsables d’associations cultuelles réunis le 21 décembre à l’Elysée. Ainsi, en France, aujourd’hui la radicalisation qui poserait problème serait celle des défenseurs de la laïcité. Cela signifie probablement que si la situation l’exigeait, l’Etat devrait mobiliser les forces vives de la nation, les forces armées et de police, le renseignement intérieur, pour surveiller ces radicalisés laïques qui menacent l’ordre public.

EMMANUEL MAUREL

Marianne - Emmanuel Maurel, candidat à la tête du PS : "Macron n'est pas un début, c'est une fin"

A côté des déclarations solennelles - Stéphane Le Foll et Olivier Faure ont annoncé tour à tour cette semaine leur candidature à la tête du PS -, Emmanuel Maurel se ferait presque discret. Eloigné du courant majoritaire, ce représentant de l'aile gauche (il a fait partie des frondeurs pendant le quinquennat de François Hollande) s'étonne qu'on attende de lui une annonce formalisée. "Ce n'est pas une élection présidentielle", soupire-t-il. Mais il est bien candidat. Décidé à prendre la tête d'un Parti socialiste moribond, le député européen esquisse pour Marianne les contours de son projet.

Le Républicain Lorrain - Emmanuel Maurel candidat à « une synthèse nouvelle du PS »

L’eurodéputé Emmanuel Maurel membre de l’aile gauche du PS ne faisait pas mystère de ses ambitions pour le poste de premier secrétaire. Il annonce officiellement sa candidature dans nos colonnes.

Vous officialisez votre candidature. Vous pensez donc que le PS a un avenir ?

C’est précisément ce qui motive ma candidature. Même si le PS est en mauvais état après sa double déroute électorale du printemps, on peut remonter la pente. Si la gauche est capable de redevenir elle-même, elle sera au rendez-vous de 2022.

Le Point - Emmanuel Maurel : « Évidemment que je serai candidat à la tête du PS »

Le député européen, candidat face à Harlem Désir en 2012, se lance dans la course pour devenir premier secrétaire du Parti socialiste.

Si doute il y avait, il est balayé d'emblée. « Évidemment que je serai candidat à la tête du PS », lâche, comme une évidence, Emmanuel Maurel alors que Najat Vallaud-Belkacem vient d'annoncer qu'elle ne briguerait pas le poste. Le député européen ne l'avait jamais exprimé aussi clairement. Pas par souci d'entretenir le suspense – « On n'est pas dans une primaire » –, mais parce qu'il rassemble ses soutiens et prépare son projet avant de déposer son texte d'orientation, le 27 janvier

TOUJOURS CHARLIE

Marianne - Toujours Charlie ! Ce qui s’est vraiment dit aux débats des Folies Bergère

Critiquée avant même son ouverture par certains journaux, la journée de débats "Toujours Charlie !" organisée ce samedi 6 janvier aux Folies Bergère, à Paris, est démontée par les mêmes après… Rien d’étonnant. Quelques précisions s’imposent.

A lire les compte-rendus malveillants de plusieurs journaux et sites d'actualité, une secte satanique se serait réunie l'après midi du samedi 6 janvier aux Folies Bergère, à Paris, pour s’arroger la mémoire des victimes de l’attentat de Charlie Hebdo et psalmodier des vitupérations xénophobes à l’endroit des musulmans… Ces journaux et ces sites se ressemblant tous, et récitant tous la même partition visant à taxer d’« islamophobe », de « réac », de « raciste » et autres infamies du même genre, les participants à ce rassemblement laïc, républicain et progressiste, inutile de perdre son temps à citer les titres moutonniers qui orchestrent ce désolant panurgisme médiatique.

ZOHRA

Culturebox - L'orchestre Zohra de Kaboul : musiciennes au péril de leur vie

Elles ont entre 13 et 20 ans et malgré les menaces qui pèsent sur elles, elles vivent leur passion : la musique. L'orchestre Zohra de Kaboul, composé uniquement de jeunes femmes, brave les interdits des talibans et les tabous de nombreuses familles afghanes. A la rencontre de ces jeunes musiciennes qui vivent la musique au péril de leur vie.... Pour une femme afghane, faire de la musique relève d'une volonté et d'un courage que l'on a peine à imaginer. Les jeunes filles qui composent l'orchestre Zohra à Kaboul vivent leur passion sous la menace permanente des talibans et des afghans les plus conservateurs.

LA PATROUILLE DES MAMANS

Le Parisien - Aulnay : zéro voiture brûlée pendant la patrouille des mamans

Une association de mères de famille a passé la soirée à « patrouiller » dans la cité de l’Europe, avec l’objectif de prévenir les débordements de la nuit du nouvel an.

23h59, ce dimanche 31 décembre, cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois : une clameur géante s’élève des immeubles. Des dizaines d’explosions de pétards déchirent le silence de la nuit. La cité, très calme jusque-là, se réveille d’un coup.

CHOMAGE

Le Monde Diplomatique - Une bonne nouvelle maquillée en catastrophe, Chômage, le mythe des emplois vacants

Les mesures envisagées par le gouvernement pour renforcer le contrôle des chômeurs se précisent (lire « Les recettes du vieux monde en échec »). Le Canard enchaîné en détaille cette semaine quelques-unes, tirées d’une note confidentielle du ministère du travail, qui reprend à son compte les prescriptions du Mouvement des entreprises de France (Medef). Son président, M. Pierre Gattaz, suggérait en octobre dernier d’aller jusqu’à un contrôle quotidien des demandeurs d’emploi. « Les chômeurs veulent-ils vraiment travailler ? » : véritable obsession patronale (lire « Le rêve patronal en ordonnances »), cet argument s’appuie sur des statistiques hasardeuses…

MACRON

Slate - Emmanuel Macron peut-il gouverner sans oppositions?

On évoque souvent la solitude du pouvoir en parlant des locataires de l'Élysée. Le nouveau président est plus seul que jamais, même ses opposants semblent l'avoir lâché.....

De droite, de gauche et du centre... Le nouveau chef de l'État a réussi, en moins d'une année, une synthèse que d'aucun prédisait impossible. Issu lui-même de la gauche et défendant des thèses libérales chères à la droite, Macron cohabite avec lui-même, en sublimant ce clivage. Et il l'assume ouvertement. Il a créé cet «axe central», sorte de pierre philosophale, que tous les présidents de la République rêvent de constituer autour d'eux. Hors le général de Gaulle de 1958, aucun d'entre eux n'était parvenu à ses fins. Cette alchimie, cependant, a une contrepartie dangereuse car la médaille brille de mille feux mais elle a un revers: les oppositions deviennent fantomatiques. Mis à part que ce «trou noir» ouvre une brèche aux minorités violentes, il nuit gravement au débat démocratique. Il est temps que les oppositions se ressaisissent

ISLAMISME

M.Louizi - Les jalons de François Burgat sur la route des Frères.

François Burgat est aux Frères musulmans, ce que le champion est à la stratégie Starfish[1]. Ce qu’une clef de voûte est à l’arc-croissant. Ce que la quatrième roue est à la voiture. Ce que la courgette est à la ratatouille: (presque) indispensable. Je ne connais pas un «frère» qui a tant fait pour les Frères musulmans, à l’échelle nationale, comme à l’échelle internationale, comme François Burgat. Il ne m’appartient pas d’expliquer le pourquoi du comment de son activisme pro-frères : il peut s’en expliquer s’il le souhaite. Je me limite donc à relater des faits, à les interroger, à les interpréter de façon subjectivement objective. Cela suffirait, à mon sens, pour mesurer l’étendu de l’impact d’un «universitaire» sur le processus d’«islamisation»[2], en cours dans l’Hexagone, avec son lot de ruptures et de terreurs.

CORSE

Le Vent se lève - La grand retour de la question corse

Il était parti pour longtemps. Il ne venait hanter que quelques dîners de familles où l’on racontait aux enfants des histoires qui font peur. Tonton prenait l’accent de Charles Pasqua et quelques minutes plus tard, toute la famille s’égosillait et s’amusait. Personne ne savait plus très bien ce qui s’était passé. On parlait d’Yvan Colona et d’un certain préfet Erignac. On ne se souvient plus très bien. Quoi qu’il en soit, tout cela était désormais derrière nous. Bien enfoui dans les mémoires.

PS

France Info - PS : "Je propose un savoir-faire aux militants, il n'y aura pas d'erreur sur la marchandise", assure Luc Carvounas

Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, candidat à la direction du PS, a assuré vendredi 12 janvier sur franceinfo avoir essayé d'être dans un discours de "vérité" sans "cacher (ses) intentions aux militants".

Cette semaine, Stéphane Le Foll et Olivier Faure se sont déclarés candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste. D'autres membres du Parti ont également manifesté leur intérêt. À la différence des autres, Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, candidat à la direction du PS, est candidat "depuis des mois" et a "essayé d'être dans un discours de vérité sans cacher (ses) intentions aux militants", affirme-t-il ce vendredi sur franceinfo.

Le JDD - Congrès du PS : une trentaine de cadres du parti publient un manifeste dans le JDD

Plusieurs cadres du PS publient une tribune dans le JDD à trois mois du Congrès du PS qui aura lieu à Aubervilliers.

Au parti socialiste, cette rentrée est celle de toutes les ambitions. À l'initiative de Sébastien Vincini, patron de la fédération de Haute-Garonne, une trentaine de cadres du PS – dont la députée Valérie Rabault, les secrétaires nationaux Eduardo Rihan Cypel et Gabrielle Siry, les premiers fédéraux (de Paris et de l'Allier) Emmanuel Grégoire et Nicolas Brien – signent un "manifeste pour un progrès partagé". La première pierre, espèrent-ils, d'une motion à vocation majoritaire dans la perspective du congrès d'Aubervilliers. Nous publions cette tribune.

Marianne - PS : vieille maison cherche tête nouvelle (ou pas)

Alors que le Parti socialiste joue sa survie d'ici à son congrès prévu en avril à Aubervilliers, la course pour obtenir le poste de premier secrétaire fait très "ancien monde"…

Un bras de fer persistant entre aile gauche, sociaux-démocrates et réformistes de tout poil. D’abscons appels d'apparatchiks étalés dans la presse. Et l'inoxydable figure de Julien Dray… L'ancien monde n'en finit plus de renaître au Parti socialiste, où rien ne semble avoir changé après sa descente aux enfers en 2017. L'horizon du congrès à venir, en avril à Aubervilliers, afin d'adouber le premier secrétaire qui sera élu le 29 mars, ressemble ainsi à s'y méprendre à la litanie de ceux qui ont précédé…

Le Figaro - Le PS est «en état de mort clinique»

L'ex-chef de file des «frondeurs», Christian Paul, juge le PS «en état de mort clinique», mais considère dans le JDD que l'urgence est de donner idées et visages à la prochaine gauche plutôt qu'à un congrès de «survie».

Disant approuver la décision de Najat Vallaud-Belkacem de ne pas se porter candidate à la direction du parti, l'ancien député de la Nièvre juge qu'elle «a compris que l'avenir de la France et de la gauche ne se jouerait pas dans les boutiques obscures du Parti socialiste.