Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2015

Michel Sapin : "Il y a des signaux" pour la reprise


Michel Sapin : "Il y a des signaux" pour la... par FranceInfo

31/01/2015

L.'actualité des socialistes du 26 janvier au 1er février (mise à jour)

A la une

Le Monde - Plaidoyer pour un Service national républicain obligatoire Par Yves Blein, député du Rhône (PS)

Le premier ministre et la ministre de l’éducation nationale ont annoncé une importante série de mesures propres à renforcer l’éducation civique et mieux encadrer les comportements des enfants à l’école. C’est d’évidence une excellente chose. Mais je plaide pour que ces mesures soient complétées par la création d’un Service national républicain, obligatoire, à effectuer entre 16 et 25 ans.

31 janvier et 1er février

Le Monde - A Pékin, Valls jure fidélité à Hollande

Depuis Pékin, Manuel Valls n’a pas seulement adressé un message aux investisseurs chinois. Le premier ministre a également profité de sa visite officielle en République populaire de Chine pour envoyer un message très politique à la France et plus particulièrement à la gauche française. Un message qui peut se résumer ainsi : il ne faudra pas compter sur lui pour engager un bras de fer avec François Hollande en vue de l’élection présidentielle de 2017. M. Valls l’avait déjà laissé entendre depuis de longs mois, mais il a été rarement aussi clair que cette fois-ci.
 
 
A l’Assemblée nationale, l’examen du projet de loi Macron n’en était pas encore arrivé au tour de l’article 28 que celui-ci animait déjà la séance de questions au gouvernement mercredi 28 janvier. En réponse à l’inquiétude exprimée à son sujet par la députée écologiste Michèle Bonneton, Ségolène Royal s’est voulue conciliante : « Le gouvernement est tout à fait ouvert au dépôt et au vote d’un amendemement destiné à garantir la non-régression en matière de droit à l’environnement. »

La Nouvelle République - Laurent Baumel, un frondeur sacré député de l’année 2014

Les députés frondeurs auront incontestablement été les « héros » de l'année politique à lʼAssemblée nationale. Laurent Baumel, l'un des animateurs du mouvement et député de la 4e circonscription d'Indre-et-Loire, devrait être désigné "député de l'année" par la revue du Trombinoscope ce mardi.

Boursier.com - Le gouvernement va renoncer au texte sur le "secret des affaires"

Il n'y aura pas de "secret des affaires" dans le projet de loi Macron... Face à colère des médias, le gouvernement a décidé de renoncer à cette mesure très contestée. L'information, révélée par 'Le Monde', a été confirmée à Reuters par des sources gouvernementale et proches du groupe parlementaire socialiste à l'Assemblée nationale. Selon le journal, la décision de retirer cette disposition du projet de loi sur la croissance et l'activité a été prise à l'issue de discussions entre François Hollande et Emmanuel Macron, et doit être officialisée ce vendredi.

Le Monde - Quand Cambadélis (PS) tance le porte-parole d’EELV

« Irresponsable », « spectacle lamentable », « accroc inadmissible dans l’union de la gauche »… Mais qu’a donc fait Julien Bayou, porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), pour énerver le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, au point de lui faire signer un communiqué de presse au ton courroucé ?

Les Echos - Pesticides : le gouvernement veut diviser l’usage par deux d’ici à 2025

Un nouveau plan de réduction des pesticides dans l’agriculture est présenté ce vendredi, basé sur l’extension de fermes pionnières et des incitations aux distributeurs pour optimiser leur utilisation. Les ONG auraient voulu aller plus loin.

Le point - Dans le Doubs, une législative partielle à risque pour le PS

L'esprit du 11 janvier, après les attentats de Paris, permettra-t-il au PS de sauver dimanche son siège de député du Doubs ? Le pari, difficile tant la concurrence à gauche est forte face à l'UMP et au FN, sera un test à quelques semaines des départementales.

30 janvier

Les Echos - Bartolone demande à Larcher de ne "pas perdre son sang-froid"

Le président du Sénat estime qu’il « ne lui est plus possible » de travailler avec le président de l’Assemblée, après que celui-ci s’est prononcé pour la disparition de la Haute Assemblée.

Libé - Secret des affaires : l’alerte est donnée

L’amendement adopté le 20 janvier devrait être modifié. En jeu : la défense des lanceurs d’alerte et de la liberté d’informer.

Le Monde, Les décodeurs - La liberté d'informer serait-elle vraiment menacée par le « secret des affaires » ?

Le tollé ne faiblit pas : les dispositions concernant le « secret des affaires » que pourrait contenir la future loi Macron hérissent journalistes et défenseurs de la liberté d'informer. Une pétition a été lancée et les réseaux sociaux résonnent de ce projet de loi.

29 janvier

Libé - Meeting de Valls perturbé : «La CGT a été irresponsable»

Martial Bourquin, sénateur-maire PS d’Audincourt (Doubs), était au côté de Manuel Valls lors du meeting chahuté − notamment par la CGT Energie − que le Premier ministre a tenu mardi dans le Doubs, où une législative partielle se tient dimanche pour élire le successeur du PS Pierre Moscovici.

Libé - Une primaire de l'«alternative» : chiche ?

Puisque Jean-Luc Mélenchon parle déjà de «candidature commune» de la gauche radicale et des écologistes, il doit accepter de se convertir au principe de la primaire. Sous peine de paralyser le rassemblement rouge et vert qui s'esquisse.

Libé - Le PS envisage un service civique obligatoire pour les jeunes

D'après un document qu'a pu consulter le Lab, le groupe socialiste à l'Assemblée pourrait proposer la création d'un service civique obligatoire, pour tous les jeunes de 16 à 26 ans.

Libé - Hollande : la Shoah «doit pouvoir être enseignée partout, sans aucune restriction»

Le président français a annoncé un renforcement des sanctions contre le racisme et l'antisémitisme avant de se rendre au 70e anniversaire de la libération des camps nazis à Auschwitz.

RFI - Loi Macron: les députés frondeurs dénoncent un texte libéral

L'Assemblée nationale a commencé à examiner lundi 26 janvier le très controversé projet de loi Macron de modernisation de l'économie. Un texte libéral, dénoncé comme tel par la minorité des socialistes frondeurs, au lendemain de la victoire de Syriza en Grèce.

Le Parisien - Grèce : Yanis Varoufakis, le ministre des Finances qui détonne

Cet économiste de 53 ans qui avait prédit la crise des «subprimes» en 2008 est le nouveau ministre des Finances grec. Très critique des plans de sauvetage de 2010 et 2011, il plaide pour une réorientation de la politique économique européenne. Et ne mâche pas ses mots pour critiquer l'Allemagne et la France.

La Provence - Sondages : fin de "l'effet 11 janvier" pour Hollande, ça se resserre pour les départementales

Le nouveau sondage réalisé ce mois-ci par Odoxa pour L'Express, la presse quotidienne régionale et France Inter, revient sur la spectaculaire hausse de popularité de l'exécutif au lendemain des attentats de Paris ainsi que sur les intentions de vote aux élections départementales. Revue de détail.

28 janvier

Presse Océan - Sondage : Manuel Valls (PS) apprécié par la majorité des Français

Odoxa présente aujourd'hui son nouveau baromètre politique. En partenariat avec l’Express, la Presse Quotidienne Régionale et France Inter, cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 janvier 2015. La popularité de l’exécutif est en nette hausse en janvier. Mais l’effet 11 janvier est désormais terminé. Si Hollande reste très impopulaire, Valls est désormais apprécié par une majorité de Français. Les résultats et l'analyse de son président Gaël Sliman.

L'Express - Loi Macron: lanceurs d'alerte et journalistes condamnent la protection du secret des affaires

Députés de droite et de gauche se sont entendus pour glisser dans la loi Macron un amendement créant le "secret des affaires". Diffuser une information jugée sensible par une entreprise sera ainsi passible d'une peine de prison.

Le Figaro - Partielle dans le Doubs : Valls va tenter de sauver les meubles

Le premier ministre vient soutenir mardi soir le candidat socialiste qui va tenter de succéder à Pierre Moscovici dans une législative partielle qui s'annonce compliquée pour la majorité.

Les Echos - Le PS peaufine le projet d’un «service national républicain»

Les députés PS travaillent, sous la houlette du député du Rhône, Yves Blein, à une proposition de loi pour créer un «service national républicain» d’une durée de six mois qui concernerait tous les jeunes de 16 à 25 ans.

27 janvier

L'Obs - Le Roux (PS): la gauche française au pouvoir, "point d'appui" de Tsipras en Europe

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée, a promis lundi que la gauche française au pouvoir jouerait un rôle de "point d'appui" pour le parti de gauche radicale Syriza, dont la victoire en Grèce est une "bonne chose pour l'Europe".

Le Monde - Cahuzac soupçonné d'avoir aussi caché au fisc des revenus sur des comptes de sa mère

Déjà poursuivi pour son compte caché en Suisse, puis à Singapour, l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac est soupçonné d'avoir dissimulé des revenus au fisc en les versant sur des comptes bancaires de sa mère, a appris l'AFP, lundi 26 janvier, de source proche du dossier.

L'Obs - La victoire de Syriza met Hollande face à une responsabilité historique

La gauche grecque ne parviendra pas, seule, à réorienter la zone euro dans un sens plus social. Mais le président français peut l'aider.

Challenges, Nicolas Domenach - Comment les socialistes français pensent digérer le succès de Syriza

Si les dirigeants socialistes affichent une sérénité qu’ils voudraient offensive, il n’en reste pas moins une angoisse qui se renforce avec l'illusion d'un Syriza à la française.

Politis - Elections grecques : le PS résistant de la 25eme heure

Oublié le Pasok qui jusqu’à ces derniers jours était son « parti frère », membre de l’Internationale socialiste que présidait George Papandreou (photo) quand, Premier ministre, il lançait les premiers plans d’austérité et déroulait le tapis rouge à la Troïka. Le PS s’est félicité, dimanche soir, « de la victoire des forces de gauche en Grèce », « une bonne nouvelle pour le peuple grec », selon son secrétaire national à l’Europe, Philip Cordery.

26 janvier

L'Obs - En France, la gauche s'empare de la victoire de Syriza

En France, la gauche de la gauche, des frondeurs socialistes au PCF en passant par EELV, applaudit la victoire du parti anti-austérité grec et souhaite en tirer des leçons pour l'Europe.

Atlantico - Christian Paul : “Le PS devrait analyser pourquoi son homologue grec est aujourd’hui à 3%"

Pour l'une des figures emblématiques des frondeurs, le groupe "dissident" au Parlement sera plus constructif en 2015, et commencera notamment par de multiples contre-propositions lors des débats qui porteront sur la loi Macron à partir du lundi 26 janvier.

CBanque - Les « frondeurs » PS demandent des réformes structurelles, dont une réforme bancaire

Les frondeurs socialistes du collectif « Vive la gauche » réclament une série de « réformes structurelles », dont une réforme bancaire plus poussée que celle de 2013 et un soutien fiscal à l'investissement, dans un texte publié dimanche.

Boursorama - Loi Macron : Dray juge "pas possible de continuer une sorte de guérilla interne au PS"

Julien Dray, l'un des vice-présidents du conseil régional d'Ile-de-France et un proche de François Hollande, a jugé dimanche au sujet des "frondeurs" qu'il n'était "pas possible de continuer une sorte de guerilla interne au PS" et épinglé leurs amendements "de dernière minute" sur le projet de loi Macron, y compris pour défendre des "professions libérales".

Libé - Hollande en slalom à Davos

Au Forum économique mondial, le Président a interpellé la finance pour lutter contre le terrorisme. Et vanté ses réformes.

Metro - Jean-Jack Queyranne : "Ne pas s'affaiblir avec des manœuvres politiciennes"

ELECTIONS REGIONALES – Certains socialistes, dont Gérard Collomb, tentent-ils d'empêcher le président PS de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, de se présenter à sa propre succession en fin d'année ? Le maire de Lyon a démenti, et l'intéressé donne son point de vue à "metronews".

Marianne - Laïcité : l'ébauche du début d'un commencement d'une autocritique au PS

Alors que l'exécutif entend que l'école soit à nouveau le lieu de transmission des valeurs républicaines, en coulisse, des membres du PS s'interrogent sur leurs petits arrangements avec la laïcité depuis des années. Une remise en question qui porte notamment sur les pratiques du "socialisme municipal" et le "clientélisme communautaire"...

Le Figaro - Pour Cambadélis, le FN perdra de son élan

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé aujourd'hui que la dynamique dont bénéficiait le Front national avait été ralentie et la stature de présidentiable de Marine Le Pen affectée par les suites des attentats de Paris.

Le Figaro - Manuel Valls, toujours plus populaire

Deux sondages publiés dimanche dans Le Parisien et le JDD relèvent une hausse de la popularité du premier ministre aux lendemains des attaques terroristes qui ont visé le pays.

BFMTV - Le groupe PS perd la majorité absolue à l’Assemblée

Le départ du député Jean-Pierre Maggi vers le groupe des radicaux de gauche prive le groupe PS de la majorité absolue dans l'hémicycle.

Cette fois, c'est acté. Avant même la législative partielle de dimanche prochain, dans le Doubs, pour élire le remplaçant du socialiste Pierre Moscovici, nommé Commissaire européen en octobre dernier, le groupe PS vient de perdre sa majorité absolue à l'Assemblée nationale. Le départ du député Jean-Pierre Maggi vers le groupe des radicaux de gauche, annoncé samedi au Journal officiel, fait en effet passer les effectifs du groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC) à 287 représentants (273 membres et 14 apparentés).

29/01/2015

Michel Sapin : "Il faut continuer à combattre le chômage"


Michel Sapin : "Il faut continuer à combattre... par rtl-fr

23/01/2015

Michel Sapin : "La Banque centrale européenne (BCE) est dans son rôle "


Michel Sapin : "La Banque centrale européenne... par FranceInfo

10/01/2015

L'actualité des socialistes du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

En vidéo toute la fin de semaine avec Charlie Hebdo dans les archives de l'INA

A la une 

L'Obs - "Charlie Hebdo" : unité nationale pour la marche républicaine

Partis, associations, syndicats... Tous appellent à manifester dimanche à Paris après l'attentat qui a coûté la vie à douze personnes. Absent, le FN dénonce son "exclusion".

10 et 11 janvier

Alternatives Economiques - Adieu à Bernard Maris

Parmi les victimes de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo figurait Bernard Maris. Il a longtemps été collaborateur de notre journal. Nous lui rendons hommage, et vous proposons de redécouvrir quelques unes de ses contributions.

Mediapart, Les économistes atterrés - Nous sommes tous des neveux d'Oncle Bernard

En ce sinistre 7 janvier 2015, l’humour et l’intelligence ont perdu plusieurs de leurs figures les plus emblématiques. S’il n’est bien évidemment pas question de hiérarchiser ces douze disparitions, nous souhaitons rappeler à tous le message délivré par notre collègue et ami économiste Bernard Maris, message que les compères caricaturistes d’Oncle Bernard relayaient avec tant de justesse et de drôlerie dans les colonnes de Charlie Hebdo.

Mediapart - Hommage à Bernard Maris, chercheur et directeur au Lereps (1990-1998)

François Morin, professeur émérite, ancien directeur du Laboratoire d’étude et de recherche sur l’économie, les politiques et les systèmes sociaux (Lereps, Toulouse 1), salue en son ancien collègue et ami « un visionnaire des impasses actuelles de nos sociétés développées et de leurs logiciels intellectuels ».

Slate - Bernard Maris était le respect, l’érudition et la gentillesse

Agé de 68 ans, «l'oncle Bernard» de Charlie Hebdo défendait avec science, mais aussi avec originalité et loufoquerie, les thèses économiques de gauche dans le débat public.

Il était cultivé, il était doux, il était curieux, il était démocrate. Bernard Maris, 68 ans, fait partie de la liste des victimes de l'attentat commis contre Charlie Hebdo, ce mercredi 7 janvier. Il écrivait, sous la signature d’«Oncle Bernard», des billets pour raconter l’économie, pour l’expliquer dans des journaux, dont Charlie, qu’il contribua à relancer en 1992. Sa qualité de pédagogue hors pair lui avait valu d’occuper de bons emplacements dans une presse où cette discipline de chiffres ne provoque en général pas un enthousiasme gigantesque.

8 et 9 janvier

REPLAY – Juliette Méadel, la porte-parole du PS, revient sur l'"exclusion" du Front national de la "marche républicaine" prévue pour dimanche prochain, en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Le Point - EXCLUSIF. Comment Montebourg prépare son retour politique

Non, Arnaud Montebourg n'est pas un retraité de la politique qui aurait fait le choix de se tourner tout entier vers l'entreprise. L'ancien ministre du Redressement productif fourbit dès à présent les armes de son retour qui aura lieu, en juin, à l'occasion du congrès du Parti socialiste à Poitiers. Il compte s'imposer dans le combat sur les idées en déposant, selon nos informations, sa propre contribution et mobilise dès à présent ses équipes de Des idées et des rêves, le mouvement qu'il a fondé pour porter sa candidature à la présidentielle de 2017.

Les Echos - La présence ou pas du FN à la marche républicaine au coeur des débats

Les «partis républicains» préparent, ce jeudi, la marche républicaine ce dimanche à Paris après l’attentat contre Charlie Hebdo. La question de l’intégration du FN à ce défilé fait débat.
 
 
On ignore encore quels politiques participeront à la manifestation du dimanche 11 janvier, à Paris, après les attentats terroristes contre Charlie Hebdo. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que le PS se divise sur la question du FN. Faut-il convier le parti de Marine Le Pen à la marche organisée dans la capitale ?

7 janvier

Le Figaro - Un élu PS conseille aux plus démunis de moins prendre les transports

Proche de Gérard Collomb, le président du syndicat des transports du Rhône se dit contre la gratuité des transports en commun et suggère qu'on apprenne aux plus pauvres à se déplacer uniquement en cas de «besoin».

4, 5 et 6 janvier

Libé - PS: la question d’une primaire éludée par Hollande, repoussée par Cambadélis 

François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis ont éludé ou repoussé, lundi, la question d’une éventuelle primaire pour 2017, alors que le chef de l’Etat fait tout pour pouvoir se représenter à la prochaine présidentielle. 

Notre-Dame-des-Landes : les fausses certitudes de François Hollande

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se fera, dès que les recours auront été épuisés. La déclaration de François Hollandelors de son interview sur France Inter lundi 5 janvier, annonce-t-elle un prochain démarrage du chantier au nord de Nantes et la réouverture du conflit avec les zadistes installés dans le bocage ?

Libé - Hollande : «C’est quand la gauche est forte moralement qu’elle peut rassembler

Retrouvez les principaux extraits de l'interview du Président sur France Inter ce lundi matin.» 

Cinq jours après ses voeux, François Hollande était l'invité ce lundi matin de la matinale de France Inter, deux heures d'émission à répondre aux journalistes et à quelques auditeurs, dans la droite ligne de sa nouvelle «stratégie relationnelle».

Le Monde - Hollande : l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes « sera lancé"

Le président de la République a commencé l'année 2015 par un long entretien de près de deux heures sur France Inter, lundi 5 janvier, consacré, notamment, aux questions politiques.

Le Monde, Les décodeurs - Retrouvez l'intégralité des déclarations de François Hollande

La Provence - Le député Maggi met le feu à la majorité ps à l'assemblée

Bruno Le Roux n'a pas du tout apprécié. En lisant le courrier du député-maire de Velaux Jean-Pierre Maggi qui lui annonçait, en fin d'année, son intention de quitter le groupe PS à Assemblée pour rejoindre celui du RRDP (essentiellement des radicaux de gauche), le patron des députés socialistes a vu rouge.

Le Lab - La réponse aigre-douce de Juliette Méadel, porte-parole du PS, à Cécile Duflot sur la loi Macron

MEILLEURS VŒUX - Le texte ne sera examiné à l'Assemblée qu'à partir du 26 janvier, mais Cécile Duflot appelle d'ores et déjà à le "mettre en échec". Dans une tribune publiée par le JDD dimanche 4 janvier, l'ancienne ministre du Logement dit tout le mal qu'elle pense de la loi Macron ,qualifiée de "grand bond en arrière" et d'"occasion manquée de changer de modèle".

Europe 1 - Quel bilan économique pour la France en 2014 ?

Eric Heyer et A. Verdier-Molinier dressent le bilan économique de la France pour 2014, qui est lourd, à divers niveaux, comme le chômage, par exemple.

Christophe Pierrel actuellement directeur de cabinet du ministre de la ville de la jeunesse et des sports va rejoindre le cabinet du Président lundi 5 janvier.

 
Selon "Libération", le premier secrétaire du PS prépare le prochain congrès du parti prévu pour le mois de juin et veut rassembler les deux camps socialistes sous une même motion.

RFI - Bilan de l’année économique en France

Benjamin Coriat, professeur d’économie à Paris 13, coordinateur de l’ouvrage « Changer d’économie, nos propositions pour 2012 » aux éditions Les liens qui libèrent.

2 et 3 janvier

L'Obs - Légion d'honneur : la réjouissante piqûre de Piketty

En refusant la breloque napo-républicaine, l'économiste ne fait pas qu'affirmer son indépendance, il dit aussi tout le mal qu'il pense de la politique économique du gouvernement français.

Slate - Elections départementales: le PS rayé de la carte dans certains territoires?

Le PS sait déjà qu'il va perdre ces élections, mais une autre peur s'installe: celle de son élimination totale de plusieurs conseils départementaux.

Le Parisien - Au PS, les frondeurs s'opposent... mais pas trop

Ces députés de la gauche socialiste défient Manuel Valls. Pour la première fois, notre journal a analysé le vote des projets de loi. Il en ressort que le pouvoir de nuisance des frondeurs reste limité. Pour le moment.

Libé - Légion d'honneur : Piketty rejette le fait du prince

L'économiste ne veut pas de la Légion d'honneur. Très proche du PS pendant la campagne, il a depuis pris ses distances avec le pouvoir en place.

L'Obs - Ce que préconise Piketty pour la France, l'Europe et le monde

Sa méthode, ses constats et ses préconisations : comprendre la réflexion de Thomas Piketty... et pourquoi il a refusé la Légion d'honneur.

RTBF - 2014 année de l'économiste Piketty, prophète partout sauf en son pays

1,5 million d'exemplaires vendus pour son "Capital au XXIème siècle", des traductions dans plusieurs langues dont le chinois, l'oreille de la Maison Blanche: 2014 fut l'année de la consécration internationale pour l'économiste français Thomas Piketty. 2015 pourrait-elle être celle d'un plus fort écho en France?

31 décembre et 1er janvier

L'Obs - Hollande: des vœux "combatifs" pour fixer les priorités de 2015

Fidèle à la tradition, François Hollande présente à 20H00 mercredi ses vœux aux Français, dans un état d'esprit "combatif" pour "affirmer les priorités et la tonalité de l'année 2015", même si aucune annonce majeure n'est attendue, selon l’Élysée.

Le Monde, Big Browser - La dernière pique de Montebourg et Filippetti à Hollande en 2014

Les ex-ministres Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti, qui ont quitté avec fracas le gouvernement en août, se sont rappelés au bon souvenir de François Hollande en saluant publiquement la décision du chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, de nationaliser provisoirement les aciéries Ilva et ses 5 000 salariés, en difficultés financières.

En louant la "leçon magistrale de courage de Renzi à François Hollande", et en utilisant le mot-clé #Florange, Arnaud Montebourg rappelait, une fois encore, que l'exécutif français avait refusé de faire de même pour le site sidérurgique d'ArcelorMittal en 2012. Aurélie Filippetti écrit, elle, qu'"une administration doit savoir prendre des décisions courageuses".

RFI - Hollande «combatif» avant de présenter ses vœux aux Français

2014, 365 jours que François Hollande voudrait certainement oublier. Une année compliquée pour le président français qui, dans quelques heures, prononcera les vœux à ses compatriotes. L'allocution doit durer une dizaine de minutes, dans un esprit que l'on annonce combatif. Le chef de l'Etat doit s'engager car 2015 sera plus que jamais l'année de tous les dangers.

L'Obs - Pourquoi François Hollande risque de ne pas aimer 2015

L'année aura tout d'une course d'obstacle : élections départementales et régionales, congrès du PS, chômage…

Libé - Chômage des jeunes : Mandon se prend les pieds dans la courbe

DÉSINTOX Le secrétaire d'Etat assure que le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a diminué depuis l'élection de François Hollande. On en est loin...

«Vous savez que le chômage des jeunes reste, même s’il a crû ces dernières semaines, inférieur à celui que nous avons trouvé en 2012. S’il y a un domaine où le chômage a baissé, c’est le chômage des jeunes.»

29 et 30 décembre

L'Obs - Valls prévient : des années de "sacrifices" attendent les Français

"Nous devons faire des efforts pour que la France soit plus forte, pour que ses entreprises soient plus compétitives et pour que son secteur public soit plus efficace", détaille le Premier ministre.

Le Parisien - Régionales : le cas Huchon divise le PS

Le président de la région Ile-de-France devrait briguer un 4e mandat pour le scrutin de décembre prochain. Sa n° 2, elle aussi candidate, a le soutien de plusieurs leaders PS.

Le JDD - Voeux : François Hollande veut mettre "un coup de collier"

C’est depuis son bureau de l’Élysée que François Hollande présentera ses voeux mercredi soir, à 20 heures. Optimiste, il pense que "ça peut encore marcher".Ce n'est pas un simple détail technique. C'est un choix politique, qui en dit long. Le JDD révèle que, mercredi soir à 20 heures, François Hollande présentera ses voeux aux Français non pas depuis un studio aménagé, ou, comme en 2012, depuis la salle des fêtes de la présidence, mais assis à son bureau, au cœur de l'Élysée.

Le Lab - François Hollande se veut résolument optimiste pour 2015

François Hollande est optimiste. Un an après avoir annoncé le pacte de responsabilité et affiché son orientation sociale-démocrate, le chef de l'État se prépare à d'autres vœux, ceux de 2015, au cours desquels il ne fera pas de grande annonce. C'est sûr. "Je ne vais pas annoncer un deuxième pacte de responsabilité", s’est d’ailleurs amusé le président selon des propos rapportés vendredi 26 décembre par Le Figaro. N'empêche, pour cette nouvelle année, François Hollande se veut confiant. Comme toujours.

06/12/2014

L'actualité des socialistes du 1er au 7 décembre (mise à jour)

A la une

Slate, Laurent Bouvet - Le PS français rêve de «faire son Bad Godesberg», sans voir qu'il risque d'exploser à vouloir clarifier sa doctrine

En 1959, le parti socialiste allemand rompait avec le marxisme lors de son congrès. Pourquoi le PS, qui organise ses Etats généraux le 6 décembre, est-il obnubilé par cette référence historique?

Les Indocks - Benoît Hamon : du frondeur à l’équilibriste

Depuis sa sortie du gouvernement, Benoît Hamon s’était fait discret. Candidat probable à la tête du PS, l’ancien ministre essaie de restructurer ses troupes après deux ans et demi d’absence à la gauche du parti.

6 et 7 décembre

Le premier secrétaire du parti souhaite le dynamiser. L'objectif est d'augmenter le nombre des adhérents d'ici 2017.

Le Lab - Bataille d'adhérents entre Jean-Christophe Cambadélis et Nicolas Sarkozy

Ils n'auront peut-être pas l'occasion d'en parler au cours d'un débat, mais Jean-Christophe Cambadélis et Nicolas Sarkozy œuvrent, chacun de leur côté, pour booster le nombre des adhérents à leurs partis respectifs.

France 3 - Anne Hidalgo : "Si François Hollande se représente, il n'y a a pas de place pour une primaire"

Anne Hidalgo était l'invité de Samedi Politique sur France 3 Paris, ce midi. Alors que les états-généraux du PS se tiennent à Paris aujourd'hui, elle a fait entendre sa voix dans le débat socialiste avec "la liberté de parole" que lui offre son mandat de maire de Paris

France Info - Une Charte cache misère au PS

Les socialistes se réunissent demain pour formaliser l’adoption de leur « Charte », supposée définir l’identité commune des socialistes. Ce texte a été largement adopté par les militants et validé par toutes les tendances du parti. Pourtant, les divergences demeurent à l’affût.

Le Monde - Etats généraux : Cambadélis déjà en campagne pour le congrès

A le voir se démultiplier, il ne fait aucun doute qu’il est déjà en campagne. Pour conserver son poste de premier secrétaire lors du prochain congrès du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis a choisi la guerre de mouvement. Présentation des états généraux du parti samedi 6 décembre à Paris, réforme de l’organisation du parti lors du conseil national de la semaine suivante, élaboration du programme des élections territoriales en janvier… « A ce moment-là, j’aurai fait 50 % du job », estime-t-il. L’autre moitié serait de se faire réélire, lui qui a été désigné directement par l’exécutif et n’a jamais été adoubé par un vote des militants.
 

La maire de Lille a annoncé jeudi une hausse de la taxe foncière pour compenser la baisse de la dotation de l'État à sa ville.

La maire de Lille avait été claire, lors de sa conférence de presse de rentrée, le 3 octobre: «Si le gouvernement ne revient pas sur la baisse des dotations (aux collectivités territoriales), nous serons obligés de prendre des décisions difficiles et aberrantes.» Une volonté pour Martine Aubry de se dresser en porte-parole, voire en défenseur des collectivités territoriales face au gouvernement.
 
Francetvinfo - Le PS est-il déjà passé à l'après-Hollande ?

Le Parti socialiste clôture samedi à Paris ses Etats généraux par un "grand rassemblement" à la Villette, tandis que se profilent déjà les étapes suivantes : le congrès en juin 2015… et surtout l'éventuelle primaire. Le PS s'émancipe-t-il de François Hollande?

 
Manuel Valls arrive en tête, avec 37%, des personnalités que les sympathisants socialistes souhaitent voir représenter le PS
 
 
Etendre le travail dominical à Paris aura des conséquences sociales et commerciales « lourdes » et les créations d’emplois attendues ne sont pas démontrées. Tel est le constat du rapport de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) composée de 16 élus parisiens gauche et droite confondues qui est rendu public, vendredi 5 décembre.
 
 
Les socialistes nordistes ont appris par surprise l'arrivée de l'ancien ministre au côté de Martine Aubry. Et ne le voient pas d'un très bon oeil, même si ses intentions électorales ne sont pas encore claires.

Le Monde, Les décodeurs - L'Allemagne-bashing de Jean-Christophe Cambadélis

Invité dimanche 30 novembre du « Grand rendez-vous » Europe 1, Le Monde et i>Télé, le patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a eu bien du mal à défendre le bilan du gouvernement et à se justifier sur certaines réformes que son parti combat. Il a notamment peu apprécié la comparaison entre Paris et Berlin, et s'est empressé de critiquer la politique allemande et ses effets
 
 
Alors que plusieurs mouvements de grève sont annoncés pour la fin décembre parmi les médecins libéraux et dans les cliniques privées pour protester contre le projet de loi santé, Les Echos ont annoncé,dans leur édition du 5 décembre, que la ministre de la santé, Marisol Touraine, serait prête à lâcher du lest.

Olivier Véran, député PS de l’Isère et rapporteur de ce projet de loi santé dont l’examen est programmé début 2015, réagit aux concessions et avance quelques propositions.

Francetvinfo - Quand le premier secrétaire du PS évoque des candidats "possibles" de son parti en 2017

Jean-Christophe Cambadélis a évoqué la possibilité que François Hollande ne soit pas candidat à sa propre succession à la présidentielle de 2017

5 décembre

Le Monde - Changer le nom du PS, c’est le couper de son histoire et le fragiliser, par Michel Rocard

Le Parti socialiste (PS) vit l’une des crises les plus profondes de sa longue histoire. Pourtant, quel paradoxe. Né du refus de la cruauté inhérente au capitalisme, ce parti s’est formé autour de la certitude longtemps affirmée, puis oubliée sans être pour autant démentie, que le capitalisme était caractérisé par une instabilité structurelle qui finirait par l’emporter. Or le capitalisme est toujours là.
 
4 décembre

Sud Ouest - Parti socialiste : un tiers seulement des adhérents à jour de cotisation

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti socialiste, a récemment indiqué que 60 000 à 70 000 adhérents du parti, sur 160 000 revendiqués, ont payé leur cotisation cette année

Libé - Travail du dimanche : les députés PS attendent Macron au tournant

Le texte du ministre de l'Economie, qui contient notamment la réforme du travail dominical, est loin de faire l'unanimité dans son camp.

L'Obs - Abus de biens sociaux : Lamdaoui démissionne de l'Elysée

Le conseiller de François Hollande est soupçonné d'avoir perçu en 2007 et 2008 une rémunération supérieure à celle qu'il a déclarée.

Libé - Un député socialiste propose un «droit d’amendement citoyen»

Olivier Faure, député (PS) de Seine-et Marne, prône l’instauration d’un «droit d’amendement citoyen», destiné à garder le lien «entre élus et citoyens entre deux scrutins», dans une tribune publiée dans l’Obs à paraître jeudi. «Alors que nos concitoyens sont sondés tous les jours par les instituts, qu’ils peuvent disposer d’une information quasi illimitée sur internet, qu’ils commentent et se mobilisent sur les réseaux sociaux, ils ont le sentiment d’être dépossédés de toute capacité réelle d’intervention dans le débat public entre deux échéances électorales», écrit-il.

Le Figaro - Manuel Valls veut recoller les morceaux avec la gauche

Le premier ministre ne veut pas quitter Matignon. Ce serait une «désertion». Fragilisé, il lance une «opération reconquête» au PS, avant une année 2015 qui, entre rendez-vous électoraux et congrès socialiste, s'annonce périlleuse pour lui.

Planet - Jean-Marc Germain (PS) trouve "regrettable" de ne pas avoir été invité par Manuel Valls

Interrogé mercredi 3 décembre dans Parlement'air, Jean-Marc Germain estime "regrettable" de ne pas avoir été invité par Manuel Valls à l'apéritif entre parlementaires socialistes organisé à l'Assemblée. Une invitation "un peu bizarre" pour le député frondeur des Hauts-de-Seine. Il ajoute que de toute façon ce type d'événement "fait grossir" les députés et qu'il préfère se concentrer sur "son travail de parlementaire".

 
Le premier Ministre, Manuel Valls, organise ce mercredi soir un "apéro amical et convivial" à l'Assemblée nationale avec plusieurs dizaines de députés et sénateurs socialistes. L'objectif: montrer sa capacité à rassembler.

RFI - Manuel Valls, opération reconquête

Un apéritif avec les parlementaires socialistes, une longue interview télévisée dimanche soir, un discours sur la réduction des inégalités… Le Premier ministre entame une longue séquence pour tenter de rassembler la majorité

Le Figaro - Michel Sapin promet un déficit «largement en dessous de 3% du PIB» en 2017

Le ministre des Finances confirme que la prévision de déficit pour 2015 est ramenée de 4,3% à 4,1%, grâce aux 3,6 milliards d'euros de réduction du déficit annoncées fin octobre.

Le Monde - Center Parcs en Isère : « Toutes les conditions sont réunies pour un nouveau Sivens »

Longtemps restée locale, la contestation du projet de village vacances Center Parcs à Roybon, en Isère, a pris une dimension nationale depuis que la commune est devenue l'hôte d'une nouvelle « zone à défendre » (ZAD) à proximité du site où les travaux de défrichement de la forêt de Chambaran ont commencé.

Libé - L'Assemblée vote la reconnaissance d'un Etat palestinien

Les députés ont adopté ce mardi un projet de résolution non contraignant «invitant» la France à reconnaître la Palestine.

Libé - Reconnaissance d'un Etat palestinien : qui a voté quoi ?

Les socialistes rêvaient d’un «moment d’unité nationale».Leur proposition de résolution pour la reconnaissance d’un Etat palestinien n’a pas fait consensus, mais a été adoptée à une large majorité, ce mardi, par les députés: 339 ont voté pour, 151 contre, 16 se sont abstenus et 68 n’ont pas pris part au vote.

3 décembre

Le Figaro - Sondage : la gauche serait laminée aux législatives

..... Si des élections législatives avaient lieu aujourd'hui, l'opposition (UMP-UDI) décrocherait entre 485 et 505 sièges à l'Assemblée nationale, un record jamais atteint. La gauche serait laminée, le PS, les Verts et le Front de gauche ne sauvant que 56 à 66 sièges. Quant au Front National, avec le scrutin majoritaire actuel, il obtiendrait entre 14 et 24 élus.

Midi Libre - A Nîmes, Benoît Hamon s’en prend à la Banque publique

Benoît Hamon est un élu socialiste plus libre que jamais. Trois mois après avoir été congédié du gouvernement Valls, l'ancien secrétaire d'État à l'Économie sociale et solidaire (ESS) de Jean-Marc Ayrault et éphémère ministre de l'Éducation nationale de Manuel Valls, était invité, lundi, par le député écologiste Christophe Cavard, qui fut rapporteur de la loi sur l'ESS, votée fin juillet.

France Info - Manuel Valls prépare son avenir

Olivier Bost a suivi ce lundi et ce mardi Manuel Valls, Premier ministre, en déplacement à Nantes. Un chef du gouvernement déjà en mode préparation du Congrès.

Il suffit de jeter un œil à son agenda : aux rendez-vous des jours derniers et des jours à venir, Manuel Valls normalement n’a pas l’habitude de s’éterniser. En général quand il se déplace en France, et même en Europe, il ne passe quasiment jamais une seule nuit sur place. Depuis quelques semaines, les choses ont changé.

L'Obs - Fin de la lune de miel entre le gouvernement et le patronat

Manuel Valls et Emmanuel Macron répliquent aux critiques du patronat et demandent à ses dirigeants d'agir pour l'emploi au lieu de se contenter d'exiger toujours plus du gouvernement.

Le Monde - Transparence : Montebourg conteste avoir sous-évalué son appartement

Arnaud Montebourg a-t-il sous-estimé la valeur de son appartement auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique en 2013 ? La question se pose, après la mise en vente du bien en question par l'ancienne femme de l'ex-ministre de l'économie au prix de 1 370 000 euros, soit un montant bien supérieur à celui auquel l'avait estimé Arnaud Montebourg quand il était à Bercy, alors déclaré 890 000 euros, révèle mardi 2 décembre L'Opinion. La différence entre la valeur réclamée aujourd'hui par le vendeur du bien et celle déclarée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s'établit donc à 480 000 euros.

Libé - François Hollande prêt pour un premier discours sur l’immigration

Le Président se rendra le 15 décembre à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration pour sa première allocution sur ce sujet.

L'Obs - Notes, moyennes, brevet : ce qui pourrait changer à l'école

Le Conseil supérieur des programmes a rendu un rapport qui bouscule les habitudes au ministère de l'Education nationale.

Le Monde - Manuel Valls se tourne vers l'énergie hydrolienne

Manuel Valls a annoncé un appel d'offres de 150 millions d'euros en juin 2015, lancé pour les premiers projets de petits parcs éoliens flottants au large des côtes françaises.  « Je sais qu'il est particulièrement attendu par les acteurs de la filière », a déclaré le chef du gouvernement lors de son discours aux assises de l'économie de la mer, à Nantes

Le Monde - Trop d’inégalités en Allemagne, trop de dépenses publiques en France

Que restera-t-il du rapport Pisani-Ferry - Enderlein ? A peine dévoilées, jeudi 27 novembre, les plus audacieuses propositions des deux économistes, visant à faire converger les économies française et allemande, ont reçu une quasi fin de non-recevoir de Paris et Berlin.

Le Point - Les frondeurs du Grand Lyon

Des élus de la majorité ont créé leur propre groupe politique pour une autre métropole.

Au Grand Lyon, et bientôt à la Métropole, ils siègent au sein du groupe politique La Métropole autrement. Menés par Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, ils sont onze élus, PS et apparentés, à montrer leur différence au sein de la majorité. "Depuis que la Métropole a été lancée, il y a un an et demi, je mets en garde contre cet enthousiasme excessif qui laisse croire qu'elle nous fera passer de l'ombre à la lumière." Le maire de Villeurbanne - deuxième ville du département avec 150 000 habitants -, chef de file de ces frondeurs à la lyonnaise , n'a jamais été convaincu par la future collectivité.

2 décembre

L'Obs - Le PS lance "un dispositif" anti-FN, "un parti mutant"

Jean-Christophe Cambadélis relève que le Front national est, selon les régions, "très xénophobe, très social, très anti-élite". Il est donc, selon lui, "difficilement saisissable".

Marianne - Jean Glavany : "Il est trop tard pour revenir au septennat"

Depuis quelques mois, le retour au septennat est proposé par certains parlementaires, tous bords politiques confondus. Le député PS Jean Glavany, ministre de l’Agriculture au moment du référendum sur le quinquennat, était sceptique à l'époque. Aujourd'hui, il a accepté ce changement institutionnel et pense même qu'il serait impossible de faire marche arrière car, dit-il, les citoyens ne le comprendraient pas.

Slate, Eric Dupin - Le PS à la recherche de son identité perdue

La charte qui sera soumise au vote des militants début décembre trahit cruellement la nudité idéologique du parti en ce début de troisième millénaire, en le réduisant à un socialisme de bons sentiments

Qui suis-je? Dans quel état j’ère? La question identitaire a de quoi torturer le militant du PS, soutien d’un gouvernement qui, pour le moins, s’octroie quelque liberté à l’égard de la doctrine socialiste. Jean-Christophe Cambadélis en est parfaitement conscient.

Le Figaro - Après les «frondeurs», les députés «vallsistes» ont aussi leur réunion à l'Assemblée

Une cinquantaine de parlementaires proches du premier ministre se réuniront ce mercredi en présence des présidents de groupes à l'Assemblée et au Sénat. Une réunion purement amicale, assure un organisateur.

Le Monde - A Marseille, les comptes de campagne de Marie-Arlette Carlotti rejetés

Les comptes de campagne de Marie-Arlette Carlotti, députée (PS) de Marseille, tête de liste dans le 3e secteur aux municipales en mars, ont été rejetés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). L’ex-ministre déléguée à la lutte contre l’exclusion du gouvernement Ayrault en a été informée lundi 1er décembre. Elle est la première des huit candidats ayant conduit la liste PS-EELV dans les huit secteurs de la ville à faire connaître la décision de la Commission.

Libé - «Vive la gauche» cherche une issue à la fronde

....  Une étape. En réunissant ce samedi plusieurs centaines de militants socialistes dans un gymnase du XIVe arrondissement de Paris, le collectif «Vive la gauche» a rappelé qu’au sein du PS, le feu couve toujours contre la politique de François Hollande et Manuel Valls. Certes, les projets de lois de finances sont passés sans trop de frayeurs pour le gouvernement. Certes, les parlementaires dits «frondeurs» n’ont pas «réorienté» la politique du président de la République. Personne n’a voulu aller jusqu’à faire tomber Manuel Valls par peur de la dissolution. Mais toute cette frange du PS allant des plus à gauche à quelques proches de Martine Aubry et ex-strausskahniens «chemine», «avance», «se renifle»

1er décembre

Le JDD - Hamon et Filippetti présents à la réunion des frondeurs

Entre 300 et 500 personnes se sont réunies samedi à Paris à l’appel du collectif "Vive la gauche", qui regroupe de nombreux frondeurs du PS pour débattre et échanger. Benoît Hamon et Aurélie Filippetti, anciens ministres de François Hollande, étaient présents à cette première étape d’un "tour de France" des frondeurs.

L'Humanité - L’aile gauche du PS maintient sa pression sur le gouvernement

À quelques mois des élections départementales, et surtout d’un congrès , prévu début juin, les « frondeurs » socialistes du courant « Vive la gauche ! » ont réuni plus de 600 militants, samedi à Paris.

Le Monde - Cambadélis évoque un « dispositif » anti-FN au PS

Jean-Christophe Cambadélis, numéro un socialiste, a évoqué dimanche 30 novembre « un dispositif » au sein de son parti pour contrer le Front national.

Lors de l'émission « Le grand Rendez-vous » (Europe 1, i>TELE, Le Monde), le député a jugé que le FN « est un parti mutant, qui a des propositions par régions » et qui varie les angles: « On est parfois très xénophobe, très social, très anti-élite », selon les régions. Il est donc « difficilement saisissable ».

Le JDD - Les frondeurs craignent "une catastrophe"

INDISCRET - Aurélie Filippetti et Benoît Hamon ont participé  à une réunion des frondeurs samedi.

04/12/2014

Michel Sapin promet un déficit «largement en dessous de 3% du PIB» en 201

30/11/2014

L'actualité des socialistes du 24 au 30 novembre (mise à jour)

A la une

20 minutes - A Paris, des «frondeurs» PS dialoguent avec des militants déboussolés

Appels à la mobilisation à gauche et contre l'austérité, mais aussi de nombreux témoignages de militants déboussolés: Benoît Hamon, Aurélie Filippetti et des "frondeurs" du PS se sont réunis samedi dans un gymnase parisien pour préparer 2017.

LCP - Réunion samedi du collectif "Vive la gauche" avec Hamon et Filippetti

Le collectif "Vive la gauche", principalement des "frondeurs" du PS, se réunit samedi à Paris, en présence notamment des anciens ministres Benoît Hamon et Aurélie Filippetti, pour s'ouvrir davantage aux "déçus de la gauche" dans la société et ne plus, selon ses organisateurs, se cantonner à l'action parlementaire

29 et 30 novembre

Le Figaro - Jean-Christophe Cambadélis propose un débat à Nicolas Sarkozy

Les socialistes ne se sont pas bousculés au portillon pour commenter samedi soir la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis s'est cependant fendu d'un tweet, dans lequel il note que Nicolas Sarkozy a été «mois bien élu que prévu».

MLyon - Le PS du Rhône condamne les débordements en marge de la manif contre le FN à Lyon

Ce samedi après-midi, alors que le Front National organisait son congrès à la Cité Internationale, une manifestation partait de la place Jean-Macé pour dénoncer la banalisation du parti.
En marge de ce mouvement contestataire, des débordements se sont produits : abribus et commerces vandalisés, charges des CRS…
Le Parti Socialiste, dont certains membres défilaient aux côtés du collectif de vigilance contre l’extrême-droite, a décidé de condamner ces actes.

Yagg - Rémi Féraud: «La “Manif pour tous” a été le vecteur de l’homophobie, quoi qu’elle en dise»

 

D'allure discrète, Rémi Féraud est l'un des hommes-clés de la mandature d'Anne Hidalgo à Paris. Yagg vous propose d'en savoir plus sur lui.

BFMTV - Quand Martine Aubry fait un pas de plus dans la bataille interne du PS

Martine Aubry, la maire de Lille, va déposer une contribution dans le cadre de la préparation du prochain Congrès du Parti socialiste, programmé en juin 2015. Une façon pour l’ancienne Première secrétaire du PS et ses proches de porter leurs idées. Avant de viser plus haut?

28 novembre

Le Monde - Le prochain congrès du PS sera organisé début juin 2015

.... L’un des enjeux politiques du congrès à venir est la capacité à s’unir de toutes les sensibilités critiques du PS. S’ils veulent peser contre les partisans de la politique gouvernementale et de l’axe Hollande-Valls, l’aile gauche du parti, les proches des anciens ministres Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, comme les amis de Martine Aubry, doivent s’entendre pour faire bloc.

27 novembre

Libé - René Dosière dénonce un «recul important des pouvoirs de contrôle des députés»

Le député socialiste s'indigne de l'allongement du délai de réponse du gouvernement aux questions des élus, dénonçant la «désinvolture» de l’exécutif.

Le Lab - Pour Valérie Rabault, Montauban a des airs de dictature après l'expulsion d'un journaliste du conseil municipal

#DeniDeDemocratie- Après l'évacuation musclée d'un journaliste au conseil municipal de Montauban mardi 25 novembre, la socialiste Valérie Rabault dénonce un "déni de démocratie" dans cette ville dirigée par la maire UMP Brigitte Barèges, membre de la Droite Populaire.

Paris Match - "La gauche ne doit pas mourir" Liêm Hoang-Ngoc, socialiste affligé mais remonté

L’économiste Liêm Hoang-Ngoc et le professeur de science politique Philippe Marlière publient «La gauche ne doit pas mourir», à la fois réquisitoire contre la politique du gouvernement et appel à la construction d'une véritable alternative à gauche.

26 novembre

Blog Mediapart - Gérard Filoche: "Un gouvernement Cambadélis, Laurent, Cosse, Mélenchon, vite !"

Gérard Filoche est un homme en colère. Membre du bureau national du PS, il critique durement l'orientation économique du gouvernement, incarné selon lui par le premier ministre, Manuel Valls. Souhaitant revenir à l'élan insufflé par le discours du Bourget, cet infatigable militant qui se considère toujours comme "socialiste", appelle de ses voeux un nouveau temps du quinquennat. Marqué à gauche, bien sûr, avec la présence des écologistes et des communistes.

Le Lab - Pour répondre à Valérie Trierweiler, le député PS Eduardo Rihan Cypel souhaite que Hollande raconte lui-même son histoire

IDEE DU JOUR - François Hollande bientôt auteur d'un best-seller ? C'est ce à quoi l’encourage le député PS de Seine-et-Marne, Eduardo Rihan Cypel. Interviewé ce mardi 25 novembre par #DirectPolitique sur le succès de Valérie Trierweiler en tournée promotionnelle à l’étranger, le porte-parole du parti socialiste a exprimé son souhait de voir le président de la République raconter "aussi lui-même son histoire". L'élu prend "très au sérieux les effets de ce que dit Mme Trierweiler sur le président de la République".

Le Point- Prisons : la promesse politique qui ne sera jamais tenue

Le président PS de la commission des Lois, Jean-Jacques Urvoas, rend public un rapport au vitriol sur l'emprisonnement individuel en France.

L'Obs - Lepetit (PS) appelle une partie de la gauche à moins "débiner" le gouvernement

Annick Lepetit, porte-parole des députés socialistes, a critiqué mardi ceux qui à gauche passent du temps à "débiner" l'action du gouvernement, en faisant allusion à Aurélie Filippetti au sujet de Florange.

FranceTVinfo - Manuel Valls veut faciliter le retour des Français vivant à l'étranger

Le Premier ministre a chargé Hélène Conway-Mouret, ex-ministre des Français de l'étranger, de faire des propositions pour inverser la tendance et faire revenir les Français expatriés.

Le Monde - La fuite d'un rapport prônant une modification des 35 heures irrite le PS

Les hiérarques socialistes montent au créneau. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a assuré, lundi 24 novembre, qu’il n’y aurait pas en France de remise en cause des trente-cinq heures. Une réaction à des informations parues dans le magazine allemand Der Spiegel assurant qu’un assouplissement des trente-cinq heures et un gel des salaires sur trois ans en France figuraient parmi les propositions d’un rapport sur la croissance commandé par Paris et Berlin.

25 novembre

Le Monde - A Florange, la « visite Potemkine » de François Hollande

Le président qui, malgré les apparences, tient ses promesses. Ou, du moins, qui fait tout pour ne pas trop les bafouer. C’est la posture qu’a résolument adoptée François Hollande, et le message qu’il entendait diffuser, lundi 24 novembre, à l’occasion de son troisième déplacement à Florange (Moselle) en un peu plus de trois ans.

Le JDD - Quatre questions sur une primaire à gauche

Ces dernières semaines, le débat sur l’opportunité d’une primaire pour l’élection présidentielle de 2017 a été relancé à gauche. Malgré son impopularité record, François Hollande ne rejette pas d’emblée l’idée d’une primaire. Questions sur un processus qui n’est plus si improbable.

Le Figaro - 35 heures : pour le PS, un totem qu'on ne touche pas impunément

Cela tient du réflexe de Pavlov. À la seule évocation des 35 heures, la gauche monte sur ses ergots pour défendre ce qu'elle considère comme sa dernière grande réforme sociale, pourtant largement assouplie depuis sa création par Martine Aubry il y a bientôt quinze ans. Sans surprise, le rapport franco-allemand dévoilé par Der Spiegel et prônant un assouplissement des 35 heures dans de nombreux secteurs a provoqué une levée de boucliers orchestrée en trois temps au PS et sur sa gauche.

Les Echos - Florange, ce marqueur ambigu du quinquennat de François Hollande

Dans la vallée de la Fensch, le président a martelé que ses engagements du printemps 2012 avaient été tenus. Un constat que certains ne partagent pas, à l'instar de la députée PS de la Moselle, Aurélie Filippetti.

Marianne - PS : la machine à transformer les ouvriers en tristes "technos"

Edouard Martin, eurodéputé PS et ex-syndicaliste CFDT, a estimé, ce matin sur France inter, que les trente nouveaux CDI sur le site de Florange sont un signal "plutôt positif" et traduisent une reprise de "la dynamique des embauches". Il est loin le leader ouvrier qui n’hésitait pas à qualifier de "traître" le gouvernement Ayrault. Désormais, il s'exprime comme un parfait technocrate.

Paul Alliès - Maupassant à Solférino

 

La direction du Parti socialiste vient d'adopter une "Charte des socialistes pour le progrès humain". C'est un texte de dix pages qui prétend faire la synthèse de 5600 contributions. Il sera adopté par un vote des militants puis par les Etats Généraux réunis le 6 décembre à Paris. Tant sur la forme que sur le fond, le compte n'y est pas. Voilà un texte qui procède plus d'un exercice littéraire que de l'écriture d'une nouvelle perspective politique. Maupassant plutôt que Jaurès.

24 novembre

L'Obs - Légalisation du cannabis : la position de Mme Touraine est rétrograde et manque de courage

LE PLUS. Un éternel débat. Cette semaine, Marisol Touraine, la ministre de la Santé s'est dit opposée à un changement de la loi concernant le cannabis. Plus tôt, une députée PS avait préconisé une légalisation contrôlée dans la sphère privée. Quelle solution choisir ? Le décryptage de Jean-François Hauteville, médecin addictologue.

RTL - Kader Arif serait inquiété par une autre affaire, à Paris

Le "Journal du Dimanche" croit savoir que les affaires de favoritisme qui inquiètent l'ex-secrétaire d'État aux anciens combattants s'étendraient jusqu'à Paris.

France 3 - Philippe Saurel, maire de Montpellier veut deux capitales régionales ?

Quelle capitale régionale pour la nouvelle région englobant Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ? L'annonce officielle de la fusion date de deux jour et, le maire de Montpellier affirme d'ores et déjà ne pas vouloir jouer les potiches. Tout en prônant la complémentarité.

France 3 - Pascal Cherki, député PS : "Je n'écarte pas l'idée d'une primaire même si François Hollande veut se représenter"

Pascal Cherki était l'invité de Samedi Politique à midi sur l'antenne de France3 Ile-de-France. Le député PS de Paris est plutôt favorable à une primaire à gauche pour l'élection présidentielle même si François Hollande devait se représenter.

15/11/2014

L'actualité des socialistes du 10 au 16 novembre (mise à jour)

A la une

Le Parisien - Congrès du PS : Cambadélis pense être le meilleur pour rassembler le parti

Ça a le mérite d'être clair. Jean-Christophe Cambadélis ne voit personne d'autre que lui pour préserver l'unité du . Alors que le conseil national  du parti a approuvé la date du prochain congrès, les 5, 6 et 7 juin 2015 (le lieu sera connu dans quelques jours), le Premier secrétaire du PS se verrait bien conserver son poste après cette échéance. A la question «quelle est la personnalité la plus à même de  rassembler toutes les tendances ?», il répond tout de go ce samedi : «moi».

16 novembre

Le Monde - Croissance : la France fait mieux que prévu au troisième trimestre

C'est mieux que nos voisins Allemands, mais ce n'est pas brillant. Selon les statistiques publiées vendredi 14 novembre par l'Insee, le PIB français a cru de 0,3 % au troisième trimestre, après avoir stagné au premier trimestre et reculé de 0,1 % au second – un chiffre révisé à la baisse. Une bonne nouvelle, au regard des 0,1 % que prévoyaient les conjoncturistes. Surtout, notre économie s'est un peu plus redressée que celle de l'Allemagne (+0,1 %). « Nous devons nous féliciter d'être dans une situation meilleure, meilleure que les allemands », s'est réjoui Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, sur Europe 1.

15 novembre

Libé - Et si Hollande avait (finalement) réussi son émission sur TF1 ?

RETOUR SUR A rebours des analyses très critiques (y compris à «Libé») sur sa prestation, le chef de l’Etat a gagné en popularité après son émission de mi-mandat.

Com'c'est bizarre - Le signal faible d'un rebond pour le Président

Ce ne sont certes que quelques indices concordant dans le même sens : trois sondages successifs soulignent un léger mieux dans la popularité de François Hollande. Réalisées après son émission de télévision du 6 novembre, ces études doivent être interprétées avec prudence. Elles tendent cependant à démontrer un hiatus manifeste de perception de l’intervention de mi-mandat entre l’opinion, d’une part, et les médias, d’autre part. A l’unanimité très critique de ceux-ci répond, comme un écho, une réaction beaucoup plus nuancée de celle-là. Et si le regard médiatique, jusque dans les colonnes de Libération, était empreint d’une forme d’élitisme panurgique ?

Le Monde, Lui Président - Exemplarité : François Hollande trahi par son entourage?

"Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit exemplaire." Une promesse prise par François Hollande lors du débat de l'entre-deux-tours. Si rien n'indique pour l'instant que le président ait trahi cet engagement, il n'en va pas de même pour les collaborateurs du chef de l'Etat.

Le Monde - Le prochain congrès du PS sera organisé début juin 2015

Le prochain congrès du Parti socialiste sera organisé les 5, 6 et 7 juin 2015. La commission chargée de délibérer sur la date du prochain congrès du PS doit se prononcer jeudi 13 novembre en début de soirée en faveur de ce calendrier, proposé par le premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis

14 novembre

LCP - Institutions : 22 membres pour la mission Bartolone-Winock, mais sans sénateur UMP

La mission sur l'avenir des institutions co-présidée par le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et l'historien Michel Winock comprend 11 personnalités qualifiées et 11 parlementaires, mais le groupe UMP au Sénat a refusé d'y participer.

13 novembre

20 minutes - PS: Le casse-tête de l’organisation du prochain congrès

La haute autorité du PS a tranché: le parti doit organiser au premier semestre 2015 son prochain congrès… qui aurait dû, selon les statuts du parti, se dérouler à mi-mandat, soit actuellement. Sauf que du côté de la rue de Solférino, on freine des quatre fers depuis plusieurs mois tandis que les frondeurs -mais pas que- réclament sa tenue rapide. Une commission montée par Jean-Christophe Cambadélis pour décider d’une date doit même rendre son avis ce jeudi.

Le Figaro - Aurélie Filippetti fustige «l'inconséquence» de Jean-Pierre Jouyet

«Je suis atterrée par cette affaire.» Interrogée sur France 3, Aurélie Filippetti porte un regard très critique sur l'affaire qui agite le sommet de l'État après les révélations sur le déjeuner entre Jean-Pierre Jouyet et François Fillon. L'ancienne ministre déplore l'attitude du secrétaire général de l'Elysée. A son sujet, elle considère que c'est «au mieux une maladresse, au pire de l'inconséquence ou de la négligence».

PS - Juliette Méadel : «L'indépendance de la justice est garantie par ce quinquennat»

La porte-parole du Parti socialiste Juliette Méadel était l'invitée de l'émission Les Grandes Gueules sur RMC jeudi 12 novembre.

Le Monde - Selon la haute autorité du PS, le congrès doit se tenir avant juillet 2015

Selon un avis de la haute autorité du Parti socialiste (PS), saisie par la fédération de la Nièvre, le 77e congrès du parti devrait être organisé au plus tard « au premier semestre 2015 ».

L'avis, signé le 7 novembre par le président et le vice-président de la haute autorité, rappelle que les statuts du PS prévoient la réunion du congrès national « dans les six mois suivant les élections présidentielle et législatives » – ce qui fut le cas en octobre 2012 à Toulouse – ainsi qu'« à mi-mandat ».

12 novembre

Le Monde - Jean-Pierre Jouyet fragilisé par son revirement

Il n’est jamais très bon en politique de se démentir soi-même. Jean-Pierre Jouyet est en fâcheuse posture, au sortir d’un week-end qui l’aura vu changer sa version des faits sur le déjeuner qu’il a eu avec François Fillon en juin. Vendredi 7 novembre, le secrétaire général de l’Elysée avait d’abord nié que l’ancien premier ministre ait abordé à table l’affaire Bygmalion et l’implication de Nicolas Sarkozy, demandant à l’exécutif d’intervenir pour faire tomber l’ancien président de la République. Il est revenu deux jours plus tard sur sa déclaration dans un texte lu à l’AFP : « François Fillon m’a fait part de sa grave préoccupation concernant l’affaire Bygmalion. Il s’en est déclaré profondément choqué (…). Il a également soulevé la question de la régularité du paiement des pénalités payées par l’UMP pour le dépassement des dépenses autorisées dans le cadre de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. »

Les Echos - Budget : nouvelles coupes dans les ministères

EXCLUSIF Environ 2,2 milliards de crédits sont annulés pour compenser des dérapages dans la défense, les dépenses sociales et la masse salariale.

11 novembre

Le Monde, Les décodeurs - « Ça ne coûte rien, c'est l'Etat qui paye » : histoire d'une phrase que Hollande n'a jamais prononcée

Des dizaines d'articles, de commentaires, des éditoriaux enflammés... Une petite phrase de François Hollande, lors de son intervention, jeudi 6 novembre sur TF1, a largement fait parler depuis.

Le PS estime ce lundi qu'il est "scandaleux" de "vouloir mêler l'Élysée à une sordide guerre à l'UMP".

Challenges - Cambadélis: "L'UMP tente de camoufler une lutte à mort en jetant la suspicion" sur Jouyet

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a accusé lundi l'UMP de vouloir "camoufler une lutte à mort" en son sein pour la présidentielle de 2017 "en jetant la suspicion" sur le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet.

France 24 - Affaire Jouyet-Fillon : l'ami de François Hollande a-t-il commis la "maladresse" de trop ?

Au cœur d'un imbroglio politique avec l'ex-Premier ministre François Fillon, Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Élysée, plonge une nouvelle fois dans l'embarras François Hollande, son ami de plus de 30 ans.

Libé, C'est classe - Mères accompagnatrices: Najat Vallaud-Belkacem n'a pas de voile aux yeux

Sur la laïcité à l’école, il y a deux types de ministres. Les précautionneux, voire les peureux qui craignent de mettre le feu aux poudres, et qui prennent des positions claires mais pas trop, histoire de ne provoquer personne. Parmi eux, on peut ranger Luc Chatel, auteur en 2012 d’une circulaire sur les mères voilées accompagnant les sorties qui laisse une part de flou.

10 novembre

Le Parisien - Etats généraux du PS : Rocard corrige Valls

Le « maître » rappelle à l'ordre l'« élève ». Dans la contribution qu'il vient d'adresser au dans le cadre de ses Etats généraux, égratigne son ancien conseiller aux affaires étudiantes des années 1980, un certain Manuel Valls.

Le Nouvel Obs - Hollande sur TF1 : des Français caricaturaux pour un débat d'une grande superficialité

LE PLUS. François Hollande proche de la population ? Ce jeudi 6 novembre, le président de la République a répondu aux questions de Français sur TF1. Que penser de ce concept ? N'est-il pas biaisé ? Le décryptage de Pierre-Emmanuel Guigo, doctorant à Sciences-Po.

Lyon Capitale - Elections de Vénissieux : le PS local va au Conseil d'Etat

Suite à l'annulation des dernières élections municipales de Vénissieux, le 7 octobre dernier, les représentants des socialistes vénissians viennent de déposer une requête pour contester le jugement du tribunal administratif devant le Conseil d'Etat.

 

21/10/2014

Michel Sapin : Christophe de Margerie, "un grand chef d'entreprise, un grand personnage, une grande gueule" Europe1fr


Michel Sapin : Christophe de Margerie, "un... par Europe1fr