Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2014

L'actualité des socialistes du 29 septembre au 3 octobre (mise à jour)

A la une

Libé - «Vive la gauche»: après l'Assemblée, le parti?

Au Vieux-Boucau, devant les militants du courant de Benoît Hamon, les parlementaires frondeurs ont pris date pour 2015. Ambition: prendre les rênes du PS

Paul Alliès - Une anaphore pour les Etats Généraux du Parti socialiste

Le Parti socialiste boucle, cette semaine la première étape de la préparation de ses Etats Généraux où il s'agira de "reformuler ensemble notre identité", but asigné par J.C. Cambadélis à partir d'une "série de douze questionnements". Un Conseil national fera le point sur les diverses contributions dimanche prochain.

5 octobre

Le JDD - Chacun de leur côté, Montebourg et Hamon veulent "réinventer" la gauche

Les deux principales victimes du dernier remaniement gouvernemental, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, ont effectué samedi leur rentrée politique. Si le premier estime ne pas être dans "l'opposition", le second entend bien continuer "à s'exprimer".

Huffington Post - Montebourg, Hamon, gauche du PS... Rentrée dispersée pour les anti du Parti socialiste

Ils ont tout pour s'entendre et renverser la table lors du prochain congrès du Parti socialiste. Mais c'est bien en ordre dispersé que les ténors et courants de l'aile gauche du PS, tous hostiles à la ligne du gouvernement Valls, font leur rentrée politique ce week-end.

 
L'ancien ministre veut que la gauche "retrouve la confiance avec le peuple" dans les deux ans et demi qui viennent.
 
 
Il doit prononcer dimanche le discours de clôture de cette université d'automne...

L'ancien ministre Arnaud Montebourg s'est présenté samedi comme un «citoyen engagé» qui veut continuer «à s'exprimer», estimant qu'il y avait «beaucoup de choses à faire» pour la «réinvention de la gauche».

 
 
L'ex-ministre de la Culture prône une VIe République «avec une répartition moins monarchique du pouvoir»...

Aurélie Filippetti fait sa rentrée. L'ex-ministre de la Culture prône, plus d'un mois après sa démission du gouvernement, une VIe République «avec une répartition moins monarchique du pouvoir», dans une interview publiée samedi par Médiapart.

4 octobre

L'Express - François Rebsamen et sa non-interview "non relue" un peu trop "libérale"

Le ministre du Travail ne retient pas ses coups contre le PS, Jean-Christophe Cambadélis ou encore Michel Sapin, dans une interview publié par le magazine de Bourgogne, Le Miroir. Le texte a été mis en ligne... puis retiré quelques minutes plus tard, ce vendredi. Que s'est-il passé? 

Ça phosphore, ce week-end, au PS. Après des universités de la Rochelle sans saveur et sans débat d'idées, les courants, clubs et écuries du parti, notamment de son aile gauche, se retrouvent pour parler désaccords avec la politique de l'exécutif et pour lancer les bases, disent-ils, de l’union de la gauche... chacun de leur côté !

France 3 - Arnaud Montebourg fait son retour, il n’a pas dit son dernier mot

L’ex-ministre de l’Economie, qui a été éjecté du gouvernement cet été, fait son retour politique à l'occasion d'une université de rentrée dans le Gard samedi 4 et dimanche 5 octobre 2014.

Politis - François Rebsamen, un ministre brut de décoffrage

L’entretien du ministre du Travail publié ce vendredi 3 octobre sur le site du magazine bourguignon Miroir, puis retiré quelques minutes plus tard, fait le buzz. A raison puisque le ministre, hiérarque du PS, s’y vante notamment d’avoir « effectué sa mue idéologique (…) depuis longtemps » et de se battre « depuis longtemps [il insiste, NDLR] pour une vision libérale de l’économie ».

Libé - Hamon : «Je ne voudrais pas qu’en 2017, la jeunesse vote en majorité pour le FN»

INTERVIEW EXCLUSIVE Pour la première fois depuis son départ du gouvernement, l'ex-ministre de l'Education reprend la parole et demande à son camp de défendre les «valeurs de gauche».

3 octobre

Intervention de Gérard Filoche au Bureau national du PS le mardi 30 septembre 2014

Je comprends qu’on tienne des propos s’efforçant d’atténuer notre nouvelle défaite aux élections sénatoriales. Mais il n’en ressort pas moins que c’est la troisième de l’année après le désastre des municipales le 30 mars, et le fait inouï que nous ayons été derrière le Pen aux européennes le 25 mai.

Le Monde - Moscovici : «Je ne veux pas ruiner la crédibilité du pacte, ni la mienne»

C'était l'affluence des grands jours pour l'audition par le Parlement européen, jeudi 2 octobre, du Français Pierre Moscovici, candidat au poste de commissaire à l'économie

Pierre Moscovici peine à convaincre les députés européens

PARIS (Reuters) - Pierre Moscovici, candidat désigné au poste de commissaire aux Affaires économiques, a bataillé jeudi pour tenter de convaincre les députés européens qu'il saurait faire appliquer les règles budgétaires communes à tous les pays sans exception, au moment où le déficit public de la France dérape.

L'Express - Vache folle: suppression des tests de dépistage en France

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a cherché à rassurer les éleveurs inquiets en annonçant des aides ponctuelles et la levée des tests de dépistage de l'ESB. 

Libé - Bartolone contre la fonction de 1er ministre

Avant la nomination de Manuel Valls à Matignon, Claude Bartolone fut un temps considéré comme un possible premier ministrable. Mais voilà que le président de l’Assemblée, dans un livre à paraître le 8 octobre (Je ne me tairais plus. Plaidoyer pour un socialisme populaire, Flammarion), préconise la suppression de cette fonction. Et le passage à un régime présidentiel.

2 octobre

Libé - Filippetti et Montebourg dans le piège people

Idylle. L’ex-ministre de la Culture n’ira pas au raout de rentrée de l’ex-ministre de l’Economie.

La presse people attendra… Après avoir un temps hésité, l’ex-ministre de la Culture Aurélie Filippetti a finalement tranché. Non, ce week-end elle n’ira pas dans le Gard, sur les terres du député Patrice Prat, prendre part à l’université de rentrée d’Arnaud Montebourg. L’idylle entre les deux ex-ministres est trop fraîche, la pression encore trop forte.

Le Figaro - Bruno Le Roux purge la commission des affaires sociales de ses députés frondeurs

Outre le symbole de la sanction, le chef de file des députés socialistes s'assure que le projet de loi de financement de la Sécurité sociale ne sera pas rejeté en commission.

Le Pariisen - Sanction du PS contre les frondeurs : Jérôme Guedj et Carlos Da Silva s’accrochent sur Twitter

Dans le jargon de Twitter, cela s’appelle un petit « clash ». Ce mardi après-midi, le du conseil général de l’Essonne, Jérôme Guedj et son vice-président aux finances, Carlos Da Silva, se sont livrés à un échange musclé sur le réseau social. Le premier, figure nationale de l’aile gauche du PS a contesté la décision du président du groupe à l’Assemblée de mettre à l’écart six députés frondeurs de commissions clés comme celle des affaires sociales.

Le Monde, Les décodeurs - Depuis 2009, la gauche abandonne ses bastions de pouvoir

1er octobre

Le Point - Présidentielle 2017 - Cambadélis : "Tout est possible, y compris le pire"

Si le premier secrétaire du PS juge que "tout est possible" pour 2017, même "le pire", il assure que la "volatilité de l'opinion peut se retourner".

30 septembre

Le Parisien - Fessenheim : un rapport parlementaire préconise de fermer la centrale après 2016

Combien coûterait la fermeture de Fessenheim (Haut-Rhin) ? Très cher. «Au moins 5 milliards» d'euros à en croire un rapport parlementaire rendu public ce mardi et qui préconise de reporter la fermeture de la doyenne française des centrales nucléaires prévue pour fin 2016. Ce sont des «calculs farfelus», rétorque mardi , la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, qui dénonce des manœuvres à la veille du début de l'examen à l'Assemblée du projet de loi sur la transition énergétique qui prévoit notamment une réduction de la part du dans la consommation d'électricité à l'horizon 2025.

Le Monde - La gauche relativise la perte du Sénat

L'année électorale catastrophique des socialistes n'en finit plus. Après avoir perdu les municipales et les européennes, la gauche a abandonné le Sénat à la droite, dimanche 28 septembre. Une conséquence logique du renversement du rapport de forces au sein du collège des grands électeurs, composé en grande partie de conseillers municipaux. Il n'empêche : après deux ans de présidence de François Hollande, la majorité a perdu une assemblée et offre à l'UMP un bastion et une tribune, qui lui seront fort utiles dans sa stratégie de reconquête du pouvoir.

Le Monde - Coup de rabot généralisé sur les allocations familiales

Le gouvernement a décidé d’économiser sur les prestations familiales. Marisol Touraine, ministre de la santé et des affaires sociales, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du budget, ont confirmé lundi 29 septembre que plusieurs prestations allaient subir un large coup de rabot dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015.

Le Nouvel Obs - Budget de la Sécu : "Faire des enfants va bientôt devenir un luxe"

REVUE DE PRESSE. "Bricolage", "une politique qui va à l'encontre du bon sens"... Les éditorialistes de la presse quotidienne critiquent vivement le budget de la Sécurité sociale.

Le Monde - La démonstration de force de Jean-Noël Guérini

Jean-Noël Guérini a gagné son pari politique. Malgré ses multiples mises en examen dans le cadre de dossiers portant sur des marchés publics frauduleux, malgré son divorce tumultueux avec le Parti socialiste, « son parti de toujours », malgré sa prochaine convocation, le 13 octobre, devant le tribunal correctionnel de Marseille pour une affaire de licenciement abusif présumé, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône a obtenu sa réélection à son siège de sénateur.

29 septembre

Le Monde - Les résultats des élections sénatoriales 2014

Le Nouvel Obs - Le Sénat repasse à droite : les 3 leçons du scrutin

La droite retrouve sa majorité, mais le PS évite la déroute, tandis que pour la première fois, le Front national fait son entrée au Sénat.

Le Monde - Sénatoriales : les résultats circonscription par circonscription

Le basculement du Sénat à droite semble désormais être une question de temps. Les premiers résultats des élections sénatoriales, publiés au compte-gouttes dimanche 28 septembre, montrent que trois sièges de gauche ont déjà été conquis par la droite et le centre.

20 Minutes - «Front démocrate»: Bennahmias lance son nouveau parti en présence de Cambadélis

L'ancien Vert et ex-MoDem Jean-Luc Bennahmias a lancé samedi à Paris son nouveau parti, le Front démocrate (FD), parti d'alliance de l'exécutif, en présence notamment du premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis qui a appelé à une «alliance progressiste».

22/02/2014

L'actualité des socialistes du 17 au 23 février (mise à jour)

A la une

Le Figaro - Remaniement: Hollande cherche le bon timing

Le chef de l'État pourrait changer son gouvernement entre les municipales et le vote de confiance au Parlement sur le pacte de responsabilité.

L'Élysée sous haute tension. Ces derniers jours, plusieurs dossiers cruciaux, sur lesquels François Hollande mise pour préparer 2017, sont en cours d'arbitrage au Château, dans le plus grand secret: le contenu du pacte de responsabilité, les 50 milliards d'économies et… le remaniement, censé donner un nouvel élan à un pouvoir à bout de souffle, alors que les critiques contre Jean-Marc Ayrault et l'ensemble du dispositif se multiplient dans la majorité.

23 février

Le Monde - Arnaud Montebourg confirme la « renaissance » d'une compagnie nationale des mines

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, confirme, vendredi 21 février dans un entretien au Parisien, la « renaissance » d'une « Compagnie nationale des mines de France » (CMF). Elle sera dotée d'un budget de 200 à 400 millions d'euros et chargée d'explorer les sous-sols français et étrangers « tout en respectant les aspirations environnementales de nos concitoyens », assure le ministre.

22 février

Lui Président - 7-21 février, François Hollande en fait-il trop avec les entreprises ?

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales de François Hollande.

Le JDD - Hamon, un ministre dans l'embarras?

Le pacte de responsabilité a du mal à passer auprès de l'aile gauche du PS. Son ancien leader Benoît Hamon, ministre depuis 21 mois, contient de moins en moins ses critiques.

21 février

Regards - L’anthologie libérale de dix socialistes

Ou comment des parlementaires PS fustigent la « rigidité » du Code du travail, ânonnent la vulgate droitière sur « nos corporatismes, nos conservatismes et nos égoïsmes » et félicitent François Hollande de « s’élever au dessus des préjugés et des tabous idéologiques »...

Regards - Au PS, la fronde gagne les proches de Montebourg

Les mots sont feutrés, les apparences respectées, la responsabilité individuelle invoquée... Il reste que deux secrétaires nationaux du Parti socialiste, proches d’Arnaud Montebourg, ont signé l’appel lancé la veille par les gauches du PS.

20 février

Le Monde - L'attribution polémique d'un HLM parisien sème le trouble entre PS et Verts

Le directeur adjoint de la Fédération française de tennis (FFT), Alain Riou, a pu bénéficier en 2004 d'un duplex de près de 100 m2 de la Ville de Paris dans le 3arrondissement, près de la place des Vosges, révèle jeudi 20 février Le Figaro.

Les Echos - PSA/Dongfeng : « pas de fermeture d’usine » en France, déclare Moscovici

En s’invitant au capital de PSA, l’État a fait un « investissement avisé et stratégique » a expliqué mercredi sur RTL le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici. Il assuré que l’accord avec le chinois Dongfeng implique qu’il n’y aura « pas de fermeture d’usine » en France.

Libé - Fabius souhaite un gouvernement «resserré» en cas de remaniement

D'après le quotidien «l'Opinion», François Hollande aurait décidé de changer de Premier ministre et songerait à Claude Bartolone pour le poste.

19 février 

L'Express - Abstention aux municipales: "Le PS doit s'inquiéter" 

Après avoir été confiant quant à l'issue des municipales, le PS ne cache plus sa crainte, liée à l'abstention dans les rangs de son électorat. Au PS, le pessimisme le dispute à l'inquiétude. 

Le Monde - A Marseille, les tractations du PS et du MoDem en vue des municipales

La rumeur circule depuis une quinzaine de jours au PS : le vice-président du MoDem, Jean-Luc Bennahmias, serait candidat dans le Sud-Est sur la liste socialiste pour les élections européennes de mai. Selon nos informations, l'hypothèse est envisagée par certains socialistes, à commencer par François Hollande.

18 février

Libé - L’abstention-sanction guette

ANALYSE Le PS craint une démobilisation de ses électeurs traditionnels.

Il y a au moins un reproche qu’on ne peut pas faire à François Hollande, celui de verser dans l’électoralisme. En dégainant son «pacte de responsabilité» aux entreprises, placé sous le signe de la politique de l’offre, puis en évacuant la loi sur la famille, dans un souci revendiqué d’apaisement du pays, le chef de l’Etat n’a pas marqué des points à gauche. Hier, le baromètre Ifop pour le Journal du dimanche est venu confirmer un nouveau décrochage à gauche

BFM - Un sénateur PS dénonce le "leurre" du pacte de responsabilité

Pour Gaëtan Gorce le pacte de responsabilité ainsi que l'ensemble des annonces allant dans le sens d'une baisse des dépenses publiques sont un "leurre destiné à enfumer" la Commission européenne qui attend des mesures fortes de la France.

Libé - Désir (PS): «les Français n’ont rien oublié du bilan» de Sarkozy

Harlem Désir, le premier secrétaire du Parti Socialiste, a assuré lundi au sujet de Nicolas Sarkozy que les Français n’avaient «rien oublié» de son bilan et que celui-ci le desservirait si l’ancien président revenait dans la course électorale.

Europe 1 - Sarkozy, le nouvel "ami" du PS

Des ténors de la majorité ont décidé d’attaquer, à nouveau, l’ancien président sur son bilan.

Non, il n’est pas encore officiellement de retour, mais c’est tout comme. A gauche en tout cas, Nicolas Sarkozy est revenu au centre des discussions. En moins de 24 heures, trois ténors de la majorité ont ainsi ressorti de leurs cartons leurs arguments sur le bilan de l’ancien président. Tout sauf un hasard. En panne de résultats, la gauche serait-elle tentée de refaire le coup de l’antisarkozysme, qui lui a permis de ravir l’Elysée le 6 mai 2012 ?

Les Inrocks - A Mantes, Rama Sall, la jeune PS qui monte

A quelques semaines des municipales, Rama Sall, tête de liste PS à Mantes-la-Jolie, bastion de la droite, est un David moderne confronté à un Goliath de taille, Michel Vialay, maire UMP sortant, en place depuis 2005. Un défi qui n’effraie pas la jeune Mantaise.

Libé (blog) - Vincent Peillon: "On dirait le sud ..."

Mon pressentiment était le bon en ce début 2014.  Pour suivre le ministre de l'Education dans ses pérégrinations, il allait désormais falloir aller vers le sud. La raison ? Vincent Peillon est candidat aux européennes dans le Sud-Est. Petite démonstration chiffrée.

Le Monde - Attractivité économique : où en est vraiment la France ?

La France est-elle encore attractive pour les entreprises étrangères ? Comment définit-on l'attractivité ? François Hollande a reçu, lundi 17 février, de grands patrons étrangers, sur fond de baisse des investissements étrangers dans l'Hexagone pour formuler une série de mesures. L'occasion de faire le point sur cette question.

Le Monde - Les 8 mesures de Hollande pour attirer les capitaux étrangers

Séduire, vendre… François Hollande, ancien élève d'HEC, a rencontré, lundi 17 février, une trentaine de dirigeants de grandes entreprises étrangères à l'occasion du « conseil stratégique de l'attractivité ». Face à ces patrons, représentant un chiffre d'affaires mondial cumulé de 850 milliards d'euros et provenant d'une vingtaine de pays, le chef de l'Etat a tenu à présenter les atouts de la France.

Le Parisien - Municipales : la grande peur des socialistes

Alors que le PS redoute l'abstention et un vote sanction aux municipales, l'Elysée réfléchit à un remaniement avant les européennes de mai pour trouver un nouvel élan.

17 février

20 minutes - Cambadélis met en garde contre le «massacre à la tronçonneuse» contre Ayrault

POLITIQUE - «La désescalade devient une urgence», estime le député PS , «car au bout tout deviendra ingérable»... Le député socialiste de Paris Jean-Christophe Cambadélis met en garde contre le «concours de méchancetés, de critiques ou de colères feintes» qui «envahit la France», qui vire au massacre à la tronçonneuse pour Jean-Marc Ayrault».

Le JDD - Baromètre JDD : Hollande lâché par la gauche

BAROMETRE JDD - Selon notre dernier baromètre Ifop/JDD, le chef de l’Etat chute de deux points et égalise son plus mauvais score (20%). Il atteint une fois encore le niveau le plus bas atteint par un Président depuis 1958. Jean-Marc Ayrault reste stable à 26%.

Le Monde - Intermittents : Filippetti s'en prend au Medef

Dans une interview publiée dimanche par Le Parisien/Aujourd'hui en France, Aurélie Filippetti, ministre de la culture, s'en prend à la propostion du Medef de supprimer le régime des intermittents du spectacle.

Libé - Sarkozy a laissé «une dette monstrueuse», selon Montebourg

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a affirmé dimanche que le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique «l’indifférait un peu» et a dénoncé la «dette monstrueuse» qu’il avait laissée à la France.

Libé - La popularité de Hollande encore en baisse à 20%

Jean-Marc Ayrault reste stable à 26% selon le baromètre Ifop-Journal du Dimanche.

Le Figaro - Lyon : Collomb mise sur une campagne courte et locale

Gérard Collomb a l'air soucieux. Malgré trois sondages réalisés par l'Ifop, en juin 2013 et février 2014, qui créditent ses listes de 56 à 57 % des voix au second tour, le sénateur maire PS de Lyon, qui brigue un troisième mandat municipal, sait qu'il aura la tâche moins facile qu'en 2008.

____________________________________
____________________________________