Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2018

Parti socialiste : Stéphane Le Foll à la conquête d'un autre renouvellement

L'Express - PS: la campagne pour le poste de premier secrétaire s'envenime

Paris - A un peu plus d'un mois du premier tour du scrutin, la campagne pour le poste de premier secrétaire du Parti socialiste se tend, particulièrement entre les trois candidats issus de l'ancienne majorité, Stéphane Le Foll, Olivier Faure et Luc Carvounas.

A l'heure où le PS se dit dans l'opposition à Emmanuel Macron, et aspire à tourner la page du hollandisme, les trois hommes ou leurs entourages ne manquent pas une occasion de s'envoyer à la figure leurs supposées ambiguïtés vis-à-vis du chef de l'Etat, et leur capacité ou non à incarner le renouvellement

Lire la suite
___________________
___________________

12/02/2018

Le Point - « Si le PS se coupe de la jeunesse, il n'aura plus rien à porter »

INTERVIEW. Benjamin Lucas quittera la présidence du Mouvement des jeunes socialistes ce samedi. Dubitatif sur l'avenir du PS, il prend ses distances.

Benjamin Lucas, président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), quittera ses fonctions ce samedi 10 février lors du 13e congrès du mouvement. À l'issue de son mandat de deux ans, il évoque la place du MJS au sein d'un Parti socialiste en pleine reconstruction et sa proximité avec le mouvement Génération·s de Benoît Hamon.

Lire la suite
___________________
___________________

11/02/2018

Le Parisien - Présidence du Parti socialiste : l'idée d'un débat télévisé fait débat

Quatre candidats se disputeront la direction, début avril, du Parti socialiste. Pour se départager, certains militent pour la tenue d’une confrontation télévisée… quand d’autres sont plus tièdes.

Depuis quelques jours, ça discute ferme dans les couloirs du PS sur la confrontation qui doit être organisée entre Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel, les quatre candidats au poste de premier secrétaire, en vue du congrès prévu les 7 et 8 avril. Plusieurs médias audiovisuels ont démarché la direction provisoire des socialistes pour organiser cet événement.

Lire la suite
_________________
_________________

10/02/2018

Le Monde - Elle est comme ça… Delphine Batho

A 44 ans, l’ancienne ministre de l’écologie n’a pas réussi à se présenter pour le poste de première secrétaire du Parti socialiste. Moitié moitié Haroun Tazieff à l’assaut d’un volcan agonisant, moitié héritière de Mitterrand, va-t-elle arriver à se faire une place au sein du PS ?

Il y a longtemps, en 2014, Delphine Batho a écrit : « Je suis une “méga-enquiquineuse”. » On suppose que la députée socialiste a voulu rester polie. Dans un livre intitulé Insoumise (Grasset, 2014), publié après son limogeage du gouvernement Ayrault – elle avait critiqué la modestie du budget de son ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie –, elle se décrivait comme un roc de lin blanc et de probité candide face aux lobbys qui l’assaillaient de toutes parts. Solitaire, forcément ; héroïque, ça va de soi.
 
Lire la suite
___________________
___________________

08/02/2018

Le Vent se lève - Emmanuel Maurel : « Macron est la queue de comète du cycle néolibéral finissant »

Député européen, animateur de la gauche du Parti Socialiste, et désormais candidat à la tête du PS, Emmanuel Maurel nous livre ses déceptions, ses espoirs et ses ambitions pour la social-démocratie. Avant de prendre d’assaut la rue de Solférino – avant qu’elle ne déménage -, Emmanuel Maurel revient sur les causes de l’échec de Benoît Hamon, sur l’état de la social-démocratie en Europe ainsi que sur les raisons qui l’ont poussé à présenter sa candidature à la tête du PS. Analysant la succès de Macron, il défend une large unité de ce qu’il appelle la gauche pour croiser le fer avec le Président de la République.

Lire la suite
__________________
__________________

07/02/2018

Fondation Jean Jaurès, Rémi Lefebvre - Après la défaite. Analyse critique de la rénovation au Parti socialiste (2002-2007-2017)

2002, 2007, 2017 : le Parti socialiste a subi trois grandes défaites ces quinze dernières années. À chaque fois, le même diagnostic. À chaque fois, la même réponse, qui tient en un mot : rénovation. En 2002 et 2007, les dirigeants socialistes ont donné le change sans changer la donne : le changement annoncé n’a pas été pas au rendez-vous. Qu’en sera-t-il en 2018, où la refondation a remplacé la rénovation ? Le parti dépassera-t-il l’incantation alors que son existence même est désormais en jeu ? Rémi Lefebvre propose ici une analyse critique des discours de l’organisation sur ses défaites.

Le Parti socialiste a essuyé en avril et juin 2017 une double défaite historique. Le candidat socialiste Benoît Hamon est arrivé en sixième position à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, avec 6,36 % des suffrages exprimés. À l’issue des élections législatives, le groupe parlementaire socialiste, rebaptisé Nouvelle Gauche, a atteint un étiage historique, passant de 284 à 31 députés. Les conséquences de la défaite sont immédiates et tangibles. Le 19 septembre, l’annonce est faite de la vente du siège de Solférino. 

Lire la suite
___________________
___________________

03/02/2018

Emmanuel Maurel au Conseil National du 27 janvier

01/02/2018

Rachid Temal : « Après le Congrès, le PS pourra de nouveau rassembler »

TV5monde - PS: Faure veut en finir avec la primaire ouverte

Olivier Faure entend, s'il prend la tête du PS, en finir avec la primaire ouverte pour désigner le candidat du parti à la présidentielle, en restreignant le corps électoral à ceux qui auront pris part à la construction du projet du PS d'ici-là.

"Je souhaite que le corps électoral, que ceux qui participent au vote des primaires, ce soit ceux qui pendant trois ans auront accompagné la reconstruction de la gauche", a affirmé dimanche à Pantin (Seine-Saint-Denis) le président du groupe PS à l'Assemblée, au lendemain du lancement de la campagne pour le poste de premier secrétaire.

Lire la suite
___________________
___________________