Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2015

L'intégrale de l'émission #DirectPolitique (Linternaute.com, Ouest-France, 20 Minutes) du mardi 28 avril 2015 avec Christian Paul

29/04/2015

BFMTV - Christian Paul face à Ruth Elkrief

Appel au vote de la motion B - « A gauche, pour gagner ! »


Appel au vote de la motion B - « A gauche, pour... par PartiSocialiste

27/04/2015

France Info - Christian Paul : "Le PS est aux abonnés absents"


Christian Paul : "Le PS est aux abonnés absents" par FranceInfo

26/04/2015

L'actualité des socialistes du 20 au 26 avril (mise à jour)

A la une

L'Obs - Macron veut retrouver "l'esprit industriel du capitalisme" ? Ce n'est pas le rôle du PS

Christian Paul a été choisi par l'aile gauche du Parti socialiste pour la représenter au congrès de Poitiers, prévu en juin. Dans une tribune à "L'Obs", le chef de file des frondeurs regrette que Jean-Christophe Cambadélis refuse de débattre avec lui et critique "l'esprit industriel du capitalisme" cher au ministre de l'Économie Emmanuel Macron.

26 avril

Libé - Hollande appelle «au partage du destin» des Arméniens

Le président français, qui s’est rendu aux cérémonies du centenaire du génocide commis par l’Empire ottoman, a également évoqué, depuis Erevan, le sort des chrétiens d’Orient.

France 3 - Pierre Moscovici signe une motion pour le congrès du PS et s’attire les foudres de la droite européenne

Le commissaire européen Pierre Moscovici, ancien député du Doubs, est contraint de répondre à ses détracteurs, qui lui reprochent d’avoir signé une motion appelant à la « réorientation de l’Europe » pour le congrès du Parti socialiste français, tout en reconnaissant qu’il « aurait sans aucun doute formulé certains passages différemment ». Depuis qu’il a signé la motion « Le Renouveau socialiste » présentée par le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis pour le congrès de Poitiers, le commissaire européen aux affaires économiques s’est attiré les foudres de la droite européenne.

Le Monde - Emmanuel Macron veut « retrouver l’esprit industriel du capitalisme »

Le ministre de l'économie défend, dans une tribune au Monde, sa vision de la transformation de l'industrie française grâce à une nouvelle démocratie actionnariale. Le ministre de l'économie justifie ainsi l'attitude de l'Etat face à Renault, après sa décision de monter au capital du constructeur qui lui permettra d'imposer la mise en œuvre de la loi Florange.

Huffington Post, François Kalfon - Île-de-France : pourquoi la gauche peut gagner

Samedi 11 avril. Une date "historique" selon les organisateurs d'un rassemblement autour de Valérie Pécresse qui n'avait de populaire que le nom. Autour de midi, c'est le moment que choisit l'ancienne ministre pour entrer en scène. Une communication hyper préparée, des militants surchauffés, usant et abusant de l'art du tweet et du retweet. La promesse d'une marche sans anicroche vers la victoire pour mieux dissimuler des faits pourtant têtus ?

«Ce qui est important, c’est que les militants socialistes peuvent, par leur vote, reprendre en main leur parti. Jean-Christophe Cambadélis a mené le Parti socialiste là où il est, c’est pour cela qu’il veut fermer les portes et les fenêtres, qu’il ne souhaite pas ce débat», a insisté le député.

Le Figaro - Congrès du PS : Martine Aubry et Claude Bartolone en tandem

Deux semaines avant le vote des motions dans le cadre du Congrès de Poitiers (5 au 7 juin), la maire de Lille et le président de l'Assemblée animeront une réunion le 6 mai au Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis

Le Monde - Christian Paul à Cambadélis : « Je ne suis pas disposé à entendre en permanence des leçons »

La réponse du berger à la bergère. Voilà à quoi a ressemblé l’intervention du chef de file des socialistes « frondeurs », vendredi 24 avril sur i-Télé, après que Jean-Chrisophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, a refusé de débattre avec lui avant le congrès du parti prévu à Poitiers du 5 au 7 juin. « Ce n’est pas auprès de lui que je prendrais des leçons de socialisme, a attaqué le député de la Nièvre Christian Paul. Je ne suis pas disposé à entendre en permanence des leçons qui s’adressent à des parlementaires qui veulent faire réussir le quinquennat de François Hollande. »
 
25 avril

Mediapart - Faisons de Lampedusa l’Ellis Island de l’Union européenne

« Assumer l'immigration, et changer de regard » : c'est l'appel que lancent plusieurs élus socialistes, dont Christian Paul, Aurélie Filippetti, Benoît Hamon, Pouria Amirshahi, Laurence Dumont, Isabelle Thomas, Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, après les récents naufrages de bateaux de migrants en Méditerranée. « Qui fera croire que les 507 millions d’Européens ne sont pas capables d’accueillir 100 000 à 200 000 migrants ? », écrivent-ils alors que se tient ce jeudi à Bruxelles un conseil européen extraordinaire consacré au sujet.

Le Point - Contrôles au faciès : la gauche de la gauche rappelle Hollande à ses promesses

L'idée des récépissés avait été écartée à l'été 2012 par le gouvernement, quelques semaines après l'élection de François Hollande.

23 et 24 avril

L’attaque insidieuse de Pascal Cherki contre les tentations de magouilles au congrès du PS

REMEMBER REIMS - Il y a, au Parti socialiste, une jurisprudence en matière de congrès contestés (Ségolène Royal en sait quelque chose). Mais le PS n’a pas l’apanage de ces arrangements avec la sincérité du scrutin, rappelez-vous le duel Copé-Fillon pour la présidence de l’UMP. Et Pascal Cherki, fort de son expérience de 30 ans, au parti de la rue de Solférino, ne l’oublie pas.

Le Lab - François Hollande veut "réparer les erreurs" libyennes de Nicolas Sarkozy

Intervenir en Libye, en 2011, le Parti socialiste et François Hollande n’étaient pas contre. En revanche, la gestion de l’après-intervention militaire les rend plus dubitatifs. Ce jeudi 23 avril, après la multiplication de naufrages dramatiques de migrants en mer Méditerranée, François Hollande a estimé que pour mettre fin à ces tragédies, il fallait notamment "réparer les erreurs du passé" en Libye, visant implicitement son prédécesseur Nicolas Sarkozy.

Le Figaro - Hamon: burn-out, maladie professionnelle

L'ancien ministre PS Benoît Hamon s'est déclaré déterminé, aujourd'hui sur I-TELE, à obtenir "la reconnaissance comme maladie professionnelle" du burn-out.

Le Figaro - L'agenda secret de François Hollande

Lors d'une réunion de stratégie, qui s'est tenue mardi soir à l'Élysée, le chef de l'État a décidé de multiplier les déplacements de terrain dans les prochaines semaines. Le président, qui pense à 2017, veut tenter de retisser le lien avec les Français.

Ouest-France - Christian Paul, le révolté tranquille du PS

Un frondeur, on penserait que ça vitupère. Christian Paul, le rival de Jean-Christophe Cambadélis au congrès de Poitiers, fronde sans emphase. On peut avoir fait Sciences Po et l’Ena sans se cogner les chevilles.
Ses vacheries semblent douces à côté des confuses flamboyances d’Arnaud Montebourg, des injonctions dirigistes de Benoît Hamon ou des boudeuses certitudes de Martine Aubry, dont il coordonna l’ouvrage Pour changer de civilisation. « Je ne dis pas frondeur. Je préfère rassembleur. Ou éclaireur. » Plus judoka que boxeur ? « Ca me va bien. »

Le Monde - « La Fabrique » veut créer la surprise au congrès du PS

C’est la petite motion qui entend « créer la surprise ». « La Fabrique socialiste », portée par la députée des Hautes-Alpes Karine Berger, présentait mardi 21 avril son dispositif de campagne en vue du congrès du PS organisé à Poitiers du 5 au 7 juin. Avec pour objectif affiché de terminer dans les deux premiers à l’issue du vote sur les motions, prévu le 21 mai, et donc de pouvoir concourir au poste de premier secrétaire, le 28 mai.
 
 
En juin les socialistes organisent leur congrès à Poitiers. Tous les fidèles de Montebourg, passés par Frangy se sont rangés derrière la motion du Nivernais Christian Paul.
 
 
Jean-Christophe Cambadélis a refusé aujourd’hui la demande de Christian Paul, premier signataire de la motion de l’aile gauche et des « frondeurs » du PS, d’un débat public dans le cadre de la campagne pour le congrès de Poitiers en juin.
 
 
Karine Berger a lancé mardi la campagne de sa motion pour le congrès de Poitiers. « La Fabrique » compte bien exister face aux frondeurs et surtout face à Jean-Christophe Cambadélis qui réunit autour de lui le gouvernement.
 
 
Après sa défaite aux départementales, le PS doit adapter ses structures à la nouvelle donne, car qui dit moins d’élus dit moins de fonds.
 
 
En Seine-Maritime, la perte de deux sièges aux départementales et la désaffection d’adhérents ont joué sur le train de vie de la fédération.
 

SI J’AVAIS SU… - Devenu commissaire européen, Pierre Moscovici ne sera pas, pour la première fois, un acteur du prochain congrès du Parti socialiste. Un PS qu’il aurait rêvé, fut un temps, de diriger. A l’instar de Vincent Peillon, également en retrait, l’ancien ministre de l’Economie a finalement signé la motion du Premier secrétaire de Solférino, Jean-Christophe Cambadélis.

Mediapart - François Hollande parle comme un courant socialiste des années 1980 Par Stéphane Alliès

En comparant le programme du FN à celui d’un « tract du PCF des années 1970 », le discours anti-immigré en moins, François Hollande commet une faute historique, mais sait très bien où il va politiquement, renouant avec les « transcourants » des années 1980.

22 avril

Mediapart - Ayrault et Montebourg constatent le désastre politique de Florange

Comment le FN a-t-il pris pied dans l'un des plus anciens bastions du syndicalisme ouvrier, le pays de l'acier lorrain ? Diffusé lundi 20 avril à 21 heures sur Canal Plus, le documentaire Danse avec le FN donne la parole à ces syndicalistes et ouvriers d'ArcelorMittal qui ont basculé lorsque le projet de nationalisation de Florange a été abandonné. Extrait et entretiens avec Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg.

Le Monde - Qui pourra bénéficier de la « prime d’activité » ?

L’élargissement de la « prime d’activité », annoncé dimanche 19 avril par François Hollande, a encore des contours bien imprécis. Le projet de loi sur le dialogue social, qui doit être présenté mercredi en conseil des ministres et détaillé dans la foulée par le ministre du travail François Rebsamen, prévoit d’instaurer cette nouvelle prime destinée à plus de 5 millions de personnes actives, dont environ 1 million de jeunes âgés de 18 à 25 ans, payées entre 0,8 et 1,2 smic, soit moins de 1 400 euros net mensuels.
 
 
Le chef de l’Etat a annoncé la saisine du Conseil constitutionnel sur le projet de loi sur le renseignement décrié, se voulant ainsi au-dessus de la mêlée.

Le Monde - Régionales en Ile-de-France : le PS se penche sur la candidature de Bartolone

Depuis la vague bleue des départementales, les socialistes écartent de moins en moins la perspective de perdre la région Ile-de-France, sauf à trouver un candidat providentiel. Et si c’était lui, Claude Bartolone, se dit-on au siège du Parti socialiste. Le PS a testé grâce à un sondage la candidature du président de l’Assemblée nationale aux régionales de décembre. Censé rester confidentiel, l’enquête commandée par la rue de Solférino a été révélée par Le Journal du dimanche, samedi 18 avril.
 

Dans le cadre du congrès du Parti socialiste prévu pour juin prochain, le chef de file de la motion des frondeurs voulait débattre avec le premier secrétaire du parti.

21 avril

Rue 89 - Bernard Cazeneuve répond à Rue89 : « Un double mauvais procès »

Le débat sur la loi renseignement est un débat légitime. C’est un débat que le gouvernement s’honore d’avoir suscité, en faisant le choix de lancer un long travail d’élaboration qui l’a conduit avec ce projet de loi devant la représentation nationale.

Libé - Analogie FN-PCF : une sortie du tac au tract

Les propos tenus par Hollande dimanche ont provoqué l’indignation de l’extrême gauche.

On imagine Pierre Laurent, dimanche, à l’heure du déjeuner. Le secrétaire national du PCF est chez lui, installé sur son canapé, un verre de rouge à la main. Tranquille. Il regarde François Hollande sur Canal + et échange des textos avec ses camarades pour commenter l’émission.

Le Monde - Le projet de loi Rebsamen prévoit le maintien des CHSCT

Le but du projet de loi « relatif au dialogue social et au soutien à l’activité des salariés » est de transformer l’échec de la négociation entre les syndicats et le patronat sur le dialogue social, le 22 janvier, en « progrès social majeur », selon la formule du ministre du travail. Le Monde s’est procuré le texte que M. Rebsamen présentera au conseil des ministres, mercredi 22 avril. Il comporte 26 articles dont voici les points essentiels.
 
20 avril

Marianne - Hollande, l’incompréhension face au FN

Rue 89 - Hollande ne sait pas parler aux électeurs de gauche passés au FN

Ce fut le moment de vérité de l’émission, et François Hollande n’a pas réellement eu de réponse. Des mots, mais pas les mots justes.

Au cours de ses deux heures d’émission sur Canal+, ce dimanche, le Président a été confronté à plusieurs reportages, dont l’un auprès des électeurs d’une commune populaire du Pas-de-Calais, Grenay, qui avaient voté pour lui en 2012, mais sont aujourd’hui passés au Front national.

C'était l'événement politico-médiatique de ce 19 avril. En s'invitant sur le plateau dominical branché du "Supplément" de Canal+, François Hollande a brièvement fendu l'armure du costume présidentiel en descendant quelques marches de sa tour d'ivoire élyséenne. L'objectif était limpide: prendre les devants d'un bilan de trois ans peu reluisant en donnant au passage un coup de jeune à un quinquennat qui a justement beaucoup promis à la jeunesse.
 
 
Engagé dans une stratégie de communication tous azimuts pour marquer ses trois ans à l’Élysée, le chef de l’État s’est exprimé dimanche 19 avril durant deux heures à l’émission « Le supplément », sur Canal+.
 
 
La prime d’activité est élargie à tous les moins de 25 ans qui travaillent. Le président saisit lui-même les Sages sur le projet de loi renseignement.

Le JDD - Valls : le troublant autoportrait

LA POLITIQUE EN COULISSES - Dominique de Montvalon, rédacteur en chef au Journal du Dimanche, décrypte l'actualité politique. Cette semaine, il revient sur l'opération com' de Manuel Valls.

L'Express - 79% des Français désapprouvent l'action de François Hollande

Après trois années à la tête de l'Etat, le Président n'a pas du tout la cote. Selon un sondage OpinionWay, plus des trois-quarts des Français se disent "mécontents" de son action.
 
Le JDD - Régionales en Ile-de-France : le sondage confidentiel du PS

Selon une enquête d’opinion que s’est procurée le JDD, Valérie Pécresse (UMP) arriverait en tête, suivie de près par Jean-Paul Huchon (PS). Avant la primaire du 28 mai, le président sortant distancerait sa rivale socialiste Marie-Pierre de la Gontrie.

 

24/04/2015

Christian Paul sur LCI le 24 avril

21/04/2015

Ça Vous Regarde - L’Info : Invité : Christian Paul (PS) le 20 avril


Ça Vous Regarde - L’Info : Invité : Christian... par LCP

19/04/2015

L'actualité des socialistes du 13 au 19 avril (mise à jour)

A la une

Le Monde, Lui Président - Racisme et antisémitisme : comment la promesse de Hollande a pris corps au fil des évènements

Trois mois après les attentats de Paris, l'engagement n°30 du candidat Hollande de "combattre en permanence le racisme et l'antisémitisme" Promesse en cours de réalisation de François Hollande est sur le point de prendre un nouveau tournant. Atone en début de quinquennat, le plan de lutte contre les actes racistes et antisémites de François Hollande est devenu depuis l'un des marqueur de son mandat. Rythmée par les évènements, la timide promesse de campagne revient sur le devant de la scène, sérieusement renforcée.

Slate, Eric Dupin - Le Parti socialiste existe toujours... sur le papier

La lecture des motions pour le congrès qui se tiendra à Poitiers en juin montre combien il y a d'un côté la littérature de la rue de Solférino et de l'autre la politique menée par François Hollande et Manuel Valls.

Motion A : le renouveau socialiste

Motion B : A gauche pour gagner

Motion C : Osons un nouveau pacte républicain et citoyen

Motion D : La fabrique

19 avril

Le Lab - Comment Karine Berger (PS) botte en touche sur le passé judiciaire de Jean-Christophe Cambadélis

Joli esquive, pour Karine Berger. Invitée de la matinale d’iTélé ce samedi 18 avril, la candidate au poste de Premier secrétaire des socialistes est interpellée par Claude Askolovitch sur l’une de ses préconisations. En guise de conclusion, le journaliste s'interroge :

Libé - EELV pointe le «comportement nuisible» de ses parlementaires pro-gouvernement

Le bureau exécutif (BE) d’Europe Ecologie-les Verts (EELV) a demandé aux parlementaires écologistes, dont certains ont des initiatives «qui altèrent» le mouvement écologiste, de «cesser leur comportement nuisible», dans un texte voté cette semaine.

Huffington Post, Christian Paul - Appel au débat public pour la survie de notre démocratie

Cher Jean-Christophe,

Je te sais homme de dialogue. Hier, j'ai donc lancé l'idée d'un débat public entre les quatre premiers signataires des motions de notre Congrès de Poitiers. A ma grande surprise, on me rapporte que tu y serais opposé.

Je suis convaincu que notre congrès peut intéresser tous les Français. Pour ma part, je crois ce débat absolument nécessaire. Je le souhaite de grande qualité, évitant tout déchirement.

18 avril

France Info - Christiane Taubira est autant un atout qu'un problème pour la majorité

Christiane Taubira est la caution de gauche du gouvernement de Manuel Valls, une caution ingérable et finalement très fragile. Un problème et un atout en même temps.

Lundi soir, la ministre de la Justice s’est fait retoquer un amendement à la loi sur le renseignement. Il s’agissait d’empêcher les écoutes des surveillants de prisons, lors d’interceptions de communication. Au moment du vote, un axe entre des députés de l’UMP, de l’UDI et du Parti socialiste ont rejeté l’amendement. A la manœuvre, ça n’aura échappé à personne dans l’hémicycle, il y avait le rapporteur du texte, Jean-Jacques Urvoas, un très proche de Manuel Valls. A une autre époque, on aurait appelé cela uncouac et on se serait interrogé pendant plusieurs jours sur un nécessaire remaniement au gouvernement.

Le Figaro - Lang : « On aimerait plus d'idées et d'imagination au PS »

Le président de l'Institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture et de l'Éducation nationale pointe « les erreurs commises au début du quinquennat » de François Hollande, qui, aujourd'hui, dit-il, « a atteint une pleine maturité présidentielle » et « mériterait mieux de la part » de son parti.

Le Lab - Comme Ségolène Royal avant lui, Christian Paul veut déménager le siège du PS dans un quartier plus populaire

"Nous ne sommes pas assignés à résidence à Solférino. Il faut des lieux davantage en contact avec la société". Selon l'Opinion, ce 17 avril, Christian Paul relancerait l'idée d'un déménagement du siège du Parti Socialiste vers "un quartier plus populaire".

Christian Paul a lancé une invitation pour « un vrai débat public » à son principal concurrent, Jean-Christophe Cambadélis, en vue du congrès de Poitiers qui a lieu du 5 au 7 juin. « Où il veut, quand il veut, selon la forme qu’il veut », a précisé le premier signataire de la motion des frondeurs, lors d’une conférence de presse, jeudi 16 avril.

Le lab - Christian Paul propose un débat "où il veut, quand il veut, selon la forme qu’il veut" à Jean-Christophe Cambadélis

Christian Paul a beau être celui qui "ne prend pas la lumière", selon Jean-Christophe Cambadélis, il n'est pas homme à se débiner. Le premier signataire de la motion des "frondeurs" veut son débat avec le premier secrétaire du Parti socialiste, qui porte lui une motion pro-gouvernement. Et pour être sûr de l'obtenir, le député de la Nièvre se montre plutôt conciliant.

Le Figaro - Congrès de Poitiers : l'aile gauche du PS veut un débat public avec Cambadélis

Chef de file de la motion «À gauche pour gagner», Christian Paul a réclamé jeudi la tenue d'un débat dans le cadre de la campagne interne au Parti socialiste.

17 avril

Le Monde , Les décodeurs - Loi sur le renseignement : quand le PS de 2009 s'oppose au PS de 2015

En avril 2009, un peu moins de deux ans après l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence, le Parti socialiste publiait un « livre noir» sur les libertés publiques. Le parti, alors dirigé par Martine Aubry, entendait « décrypter ce qu'[était] le sarkozysme, cette certaine idée des libertés publiques », et dénonçait « l'instauration d'une société de surveillance ».
 

En matière d'enseignement, la ministre de l'Education nationale et l'intellectuel sont loin de se rejoindre.

Libé - Paquet neutre : Marisol Touraine s'enflamme sur le modèle australien

DÉSINTOX Pour la ministre de la Santé, le paquet neutre a fait ses preuves en Australie. La consommation de tabac a effectivement diminué, mais la hausse du prix du paquet n'y est pas pour rien.

Marianne - Karine Berger : "Le PS peut se casser en deux"

La Fabrique, c'est la motion surprise de ce congrès socialiste de Poitiers. Celle des ni pour ni contre. Ni pour les frondeurs. Ni contre l'exécutif. Et inversement... Celle des voyageurs en eau tiède et des opportunistes, estimeront certains. Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, qui est la première signataire de ce texte, défend pourtant ce positionnement en expliquant redouter "que les divergences au sein du PS ne conduisent à des déchirements trop profonds."

Libé - Déficit : en 2017, François Hollande pourrait enfin crier victoire

Après avoir commencé à redresser les comptes en augmentant massivement les impôts, le Président finira son mandat en baissant drastiquement les dépenses.

Libé - Gérard Collomb, l'impôt loco

DÉSINTOX Le maire de Lyon claironne être à la tête de la ville «la moins imposée de France». Les chiffres lui donnent tort.

Le Figaro - Razzy Hammadi, de l'aile gauche à l'aile droite du PS

Ami de Benoît Hamon, le député de la Seine-Saint-Denis a récemment rejoint le Pôle des réformateurs et vient d'être nommé porte-parole de la motion de Jean-Christophe Cambadélis. « Une prise de conscience progressive », affirme cet ancien président du MJS, les jeunes socialistes.

L'Obs - Congrès PS : le prix du ralliement d'Aubry

En échange de son ralliement à la motion majoritaire en vue congrès du PS, Martine Aubry a négocié des postes pour deux de ses fidèles.

Le Point - Motion Cambadélis : ce que Valls a cédé à Aubry

Les deux ténors ont accepté de signer la motion présentée par le premier secrétaire du PS. Pour rallier la maire de Lille, Manuel Valls a dû transiger.

Libé - Claude Bartolone défend le vote obligatoire

Le président de l'Assemblée nationale et son homologue du Sénat, Gérard Larcher, proposent dans deux rapports distincts des options différentes pour faire vivre «l’engagement citoyen et l’appartenance républicaine».

Paris Match - Benoît Hamon sur 2017 "La transgression permanente n’est pas une politique"

L’ancien ministre Benoît Hamon s’inquiète pour l’avenir de la gauche et appelle à un changement de politique économique avant le congrès du Parti socialiste.

Huffington Post - Mais quelle est donc la stratégie d'Arnaud Montebourg?

Arnaud Montebourg, que les méchantes langues surnomment désormais "Monsieur Meuble" depuis sa nomination chez Habitat, vient de tirer à boulets rouges sur le gouvernement. Pour l'ancien ministre de l'Économie, la politique actuelle menée par l'exécutif doit effectuer une mue radicale. Celui qui disait vouloir commencer une nouvelle vie reste donc très au fait de l'actualité politique. Mais que cherche Arnaud Montebourg à quelques mois du congrès PS?

16 avril

Le Quotidien du Medecin - Amiante : Martine Aubry mise hors de cause par la Cour de cassation

La maire PS de Lille, Martine Aubry, a été définitivement mise hors de cause hier, par la Cour de cassation, dans le dossier du scandale sanitaire de l’amiante, ouvert en 1997, et qui lui avait valu une mise en examen en 2012.

Rue 89 - Prison : « Une minorité du PS a fait gagner les durs de l’UMP »

Il est 18 heures dans l’hémicycle, ce mardi 14 avril, quand soudain les débats s’emballent. L’amendement 408 au projet de loi sur le renseignement, déposé par le gouvernement, va faire valdinguer les clivages politiques entre la majorité et l’opposition.

BFMTV - PS: quelle stratégie pour Arnaud Montebourg?

L'ancien ministre de l'Economie s'est reconverti dans le monde de l'entreprise. Mais il observe avec attention les mouvements internes à son parti, et songe à son avenir.

Le Point - Vote obligatoire : pour Hollande, "le débat est ouvert"

Dans deux rapports, Claude Bartolone a proposé de rendre le vote obligatoire et Gérard Larcher de redéfinir les rapports État-islam.

Libé - Loi renseignement : quand des socialistes s’allient à la droite contre le gouvernement

Des députés PS et UMP ont fait tomber un amendement de l’exécutif, soutenu par les frondeurs sur le renseignement pénitentiaire.

15 avril

Libé - Congrès PS : ce texte que les ministres auraient dû mieux lire avant de signer

DÉCRYPTAGE Tous les socialistes du gouvernement ont apposé leur nom sur la motion Cambadélis. A lire le détail, ils se sont engagés à beaucoup d'ici la fin du quinquennat...

Libé - Cambadélis a quarante jours pour convaincre

Le premier secrétaire du PS, qui présentait ce mardi son équipe de campagne, doit imposer sa motion d'ici le congrès de Poitiers début juin.

Le Monde - Cambadélis présente son équipe de campagne

Les équipes de campagne commencent à s’organiser en vue du congrès du PS à Poitiers, du 5 au 7 juin. Jean-Christophe Cambadélis devait présenter la sienne mardi 14 avril lors d’une conférence de presse. Le Monde a pu consulter l’organigramme. L’ensemble est un panachage des représentants des différents courants internes qui soutiennent l’actuel premier secrétaire du PS. Plusieurs nouvelles personnalités émergent également.
 

Mediapart - Avec Valls et Aubry, Cambadélis espère avoir « plié » le congrès du PS

Grand exercice de dialectique et de rhétorique dans les coulisses du conseil national du PS, samedi à l'Assemblée nationale. Le premier secrétaire sortant ne fera pas de synthèse, mais défend une « thèse » sur le renouveau du parti, pour le prochain congrès de Poitiers. D'autres lui contestent vivement l'idée d'une victoire déjà acquise, ne croyant pas à la dynamique d'une majorité incohérente idéologiquement.

14 avril


Quatre textes seront soumis aux militants quelques semaines avant le rendez-vous de juin. Jean-Christophe Cambadélis veut lancer « une nouvelle alliance à gauche » d'ici à 2017.
 

CAMBA CA LE FAIT PAS - Les motions en vue du congrès du Parti socialiste de Poitiers ont été déposées et enregistrées samedi 11 avril. Quatre motions sont en lice. L'actuel patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis porte un texte qui rassemble de Gérard Collomb à Martine Aubry. Invité dimanche sur Europe 1, il ne semble pas douter qu'une large majorité des militants socialistes va voter pour son texte et in fine, qu'il va garder son poste.

Challenges - Congrès PS: pour l'aile gauche, nécessité de "recentrer les aides aux entreprises"

La motion, ou texte d'orientation, de l'aile gauche du PS, portée par le député Christian Paul en prévision du congrès de Poitiers, prône de "recentrer les aides aux entreprises" parmi les mesures à engager d'ici à 2017, et souhaite un Parti socialiste "éclaireur du gouvernement"

Le Monde - Congrès du PS : la synthèse, malgré tout

Il est de tradition au PS de faire durer le suspense – même artificiel – le plus longtemps possible. En vue du congrès du parti à Poitiers, en juin, les différentes écuries ont toutes attendu la date limite, samedi 11 avril, pour déposer leurs textes et leurs listes de signataires. La principale incertitude reposait sur la composition de la motion de l’actuelle majorité. Le ralliement – attendu, mais de dernière minute – de Martine Aubry fournit au premier signataire Jean-Christophe Cambadélis les clés d’un large rassemblement, qui comprend également Manuel Valls et les proches de François Hollande. « Nous avons construit un texte avec un accord sur le fond, a expliqué la maire de Lille lors d’une conférence de presse vendredi. Il s’agit d’une motion préparée en commun, où personne ne s’est rallié à l’autre, où personne n’est passé sous le tapis. »

13 avril

BFMTV - Pour Hamon, Valls n'a "pas enrayé la spirale de l'échec"

Le député des Yvelines Benoît Hamon est revenu, sur BFMTV, ce dimanche, sur le ralliement de Martine Aubry à la motion de Jean-Christophe Cambadélis en vue du prochain Congrès du PS, et a fait le bilan de la première année passée par Manuel Valls à Matignon.

La Croix - La gauche a du mal à recoller ses morceaux

Appelé à se prononcer sur son orientation politique lors du congrès de Poitiers en juin, le PS reste divisé sur le cap économique du gouvernement.

Challenges - Congrès PS: la motion "La Fabrique" présente 86 propositions

La motion pour le congrès du PS "La Fabrique", dont la première signataire est la députée Karine Berger, présente 86 propositions dans les domaines les plus divers, économie, fiscalité, l'organisation du PS, etc., au service des "idées de la gauche de 2017".

Libé - À La gauche du PS, on voit l’avenir en vert et rouge

C’est un petit début. Tandis que le Parti socialiste se lance dans son congrès (lire pages 10 et 11) et prépare la mise en orbite de François Hollande pour 2017, à la gauche du paysage politique, on s’essaie aux combinaisons. Pour sortir des déchirements écologistes et de l’apathie du Front de gauche, certains misent sur une formule «par le bas».

Libé - Congrès du PS : quatre motions en lice

LE RÉCIT DE LA JOURNÉE DE SAMEDI

Les socialistes se sont réunis ce samedi pour rédiger leurs textes d'orientation en vue du congrès de Poitiers, au mois de juin.

Le Monde - Congrès du PS : pourquoi le choc des motions n’aura pas lieu

Les congrès du PS produisent rarement des instants de sublimation de la pensée socialiste. Le 77e du nom, qui se déroulera à Poitiers du 5 au 7 juin, ne devrait pas échapper à la règle. L’impression qui se dégage à l’issue de la phase de dépôt des motions est paradoxale : alors que la gauche est en proie à une crise profonde après trois ans d’exercice du pouvoir, les éléments d’un congrès de réflexion sur l’identité et l’idéologie du PS ne sont pas réunis. Pour la simple et bonne raison que les différents acteurs, soit n’y ont pas intérêt, soit n’en ont pas les moyens.
 
Le JDD - Au moins quatre motions en vue du congrès socialiste

Après l'accord trouvé vendredi entre Martine Aubry et Jean-Christophe Cambadélis sur un texte commun, le conseil national du Parti socialiste va entériner samedi après-midi au moins quatre motions concurrentes pour le congrès du parti à Poitiers en juin.

Le Parisien - Congrès du PS : la motion de Cambadélis ralliée par la gauche et la droite du parti

Jean-Christophe Cambadélis peut se montrer confiant pour le prochain congrès du PS. Le premier secrétaire du parti a su jouer les équilibristes avec sa motion en obtenant à la fois le soutien de l'aile droite et celui de Martine Aubry.

Libé - Congrès PS: et si la motion Cambadélis était vraiment aubryste?

Selon une version datée de vendredi soir et consultée par Libération, le texte de «rassemblement» du premier secrétaire demandait des «contreparties» au CICE et une réallocation des 15 milliards restant du pacte de responsabilité.

Libé - Aubry : pourquoi elle choisit «Camba»

Pour préserver ses proches et ne pas s'isoler, la maire de Lille n'a eu d'autres choix que de rallier la majorité du Parti socialiste, menée par Jean-Christophe Cambadélis, avant le congrès de Poitiers, début juin.

Libé - Des familles déchirées entre les différentes motions

C’est un phénomène politique situé entre la dérive des continents et l’érosion des sentiments. A chaque congrès du PS, on assiste à une migration des «éléphants» d’un courant interne à un autre. Depuis la primaire socialiste de 2011, certains ont beaucoup godillé avant de se trouver un port d’attache. Avec une motion majoritaire regroupant l’intégralité du gouvernement Ayrault - y compris les futurs frondeurs Arnaud Montebourg et Benoît Hamon - le congrès de Toulouse, en 2012, avait donné l’illusion d’une grande famille, si ce n’est heureuse, au moins réunie face à une aile gauche qui avait, mécaniquement, moins bien tiré son épingle du jeu. Pour le congrès qui se tiendra du 5 au 7 juin à Poitiers, une nouvelle physionomie a vu le jour.

Le Monde - Compte pénibilité : Rebsamen sème le trouble

Est-ce un malentendu ? Ou une « boulette », selon la formule d’un syndicaliste ? Le ministre du travail François Rebsamen a semé le trouble, jeudi 9 avril, en tenant des propos perçus comme un abandon partiel du compte pénibilité. Une intervention faite devant quelque 600 adhérents de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) réunis en assemblée générale à Paris.
 
 
Martine Aubry aura fait du Martine Aubry : jusqu’à la dernière minute, la maire de Lille a fait durer le suspense sur ses intentions concernant le congrès PS prévu en juin à Poitiers.

Le Monde - Martine Aubry rallie la motion Cambadélis pour le congrès de juin

Martine Aubry a fini par rompre le suspense. La maire de Lille a annoncé vendredi 10 avril, lors d’une conférence de presse, qu’elle se ralliait à la motion de l’actuelle majorité, représentée par Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du PS peut se prévaloir du soutien de Manuel Valls et de partisans de François Hollande.
 
 
Martine Aubry va, sauf surprise, rejoindre la motion de Jean-Christophe Cambadélis en vue du congrès. L’aile gauche part unie. Pour Luc Carvounas, un proche de Manuel Valls, «ce congrès doit être la première marche vers la réélection de François Hollande en 2017».
 

Après des semaines de tractations, la maire de Lille a annoncé officiellement qu'elle ralliait la motion majoritaire dite de «rassemblement», portée par Jean-Christophe Cambadélis.

L'Obs - Congrès PS : Aubry se rallie à la motion du premier secrétaire Cambadélis

"Je préfère être dedans pour me battre à l'intérieur", explique la maire de Lille. Elle assure signer "une motion commune que nous avons conçue ensemble".

Le JDD - Congrès du PS : Aubry se rallie à Cambadélis

Après avoir laissé planer le doute sur ses intentions, Martine Aubry a annoncé qu'elle se ralliait à la motion majoritaire portée par le premier secrétaire du PS? Jean-Christophe Cambadélis, en vu du congrès de Tours.

Le député frondeur est le premier signataire de la motion qui réunit l'aile gauche du PS. Il détaille au Monde sa stratégie et déclare vouloir instaurer un débat de politique économique.

Le Parisien - Congrès du PS : Martine Aubry pourrait soutenir la motion de Cambadélis

Et si finalement Martine Aubry jouait la carte du rassemblement ? Ce vendredi à 19h30, la maire PS de Lille convoque la presse pour dévoiler ses intentions en vue du congrès du PS, à Poitiers du 5 au 7 juin. Une rencontre programmée quelques heures avant le dépôt des motions -les orientations programmatiques-, fixée à vendredi minuit.

Le Figaro - Didier Guillaume juge «grave» que des frondeurs dirigent une motion

Chaque semaine, l'émission Parlement Hebdo, sur les chaînes parlementaires Public Sénat et LCP, en partenariat avec Le Scan, fait intervenir un invité politique sur l'actualité de la semaine. Aujourd'hui, le président du groupe socialiste au Sénat Didier Guillaume.

Libé, le 6 avril - Christian Paul «Le PS doit aller vers l’autonomie loyale»

Interview . Pour le député «frondeur» Christian Paul, il faut que la gauche se réforme et s’unisse.

Actualisation mardi 8 avril à 12 h 30. Ce sera donc lui le challenger. Christian Paul, 55 ans, élu de la Nièvre, sera la premier signataire de la motion rassemblant les sensisibilités les plus à gauche du PS. Cet ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer sous Jospin (2000-2002) et qui a pris, après avoir été proche d'Arnaud Montebourg puis de Martine Aubry, la tête de la «fronde» parlementaire et du collectif «Vive la gauche», devrait donc être opposé, le 28 mai, au premier secrétaire sortant, Jean-Christophe Cambadélis pour diriger le PS.

Marianne - Christian Paul : la surprise du chef

C'est finalement Christian Paul, député de la Nièvre et frondeur de la première heure, qui portera haut les couleurs de la contestation de la politique gouvernementale lors du congrès de Poitiers prévu en juin. Un choix pas anodin qui répond à un triple impératif : éviter la guerre des chefs de l'aile gauche du PS, attirer les aubrystes sans avoir à attendre le feu vert (qui ne venait pas) de la Dame de Lille et compliquer un peu plus la tâche d'un Jean-Christophe Cambadélis qui se voyait, lui, déjà, en grand rassembleur des amis de Martine Aubry.

17/04/2015

Christian Paul: "Je veux tourner la page des frondeurs, je préfère les éclaireurs"


Christian Paul: "Je veux tourner la page des... par rmc

16/04/2015

Christian Paul, invité de Guillaume Durand avec LCI (15.04.15)


Christian Paul, invité de Guillaume Durand avec... par radioclassique