Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2014

Élie Cohen: l'invité de Ruth Elkrief


Élie Cohen: l'invité de Ruth Elkrief - 09/04 par BFMTV

10:19 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : Élie cohen | Lien permanent

Politique : la communication tue-t-elle l'action ?

10:00 Publié dans Réflexions, Vidéo | Lien permanent

11/04/2014

Pierre Rosanvallon devant les députés socialistes Groupe par Groupe SRC


Pierre Rosanvallon devant les députés socialistes par GroupeSRC

00:23 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : rosanvallon | Lien permanent

Libé - «Nous allons vers un monde où les frontières politiques s’estompent»

Les événements de Crimée s’inscrivent dans un processus global de réajustements territoriaux. Pour le géopolitologue Parag Khanna, beaucoup d’Etats sont menacés dans leur forme actuelle.

Son prochain livre, Remapping the World, ne sortira qu’en 2015 aux Etats-Unis, mais il est bien dans l’actualité russo-ukrainienne de ce printemps. Parag Khanna rappelle que les frontières politiques qui nous tiennent tant à cœur sont souvent artificielles et seront certainement appelées à bouger ces prochaines années. Né en Inde, ce jeune géopolitologue - qui a grandi aux Etats-Unis, est diplômé de la Freie Universität de Berlin et est installé à Singapour -, se propose d’effacer ces frontières pour mieux faire apparaître ce qui compte vraiment : les réseaux d’infrastructures, routes, câbles ou pipelines, artères de notre monde. Auteur de trois livres publiés aux Etats-Unis (The Second World, How to Run the World et Hybrid Reality), il travaille pour la New America Foundation, un des plus influents think tanks de Washington.

Lire la suite
___________________________________
___________________________________

00:06 Publié dans Réflexions | Lien permanent

10/04/2014

Libé, Daniel Schneidermann - Remaniement, un orgasme en continu

Devant le nouveau gouvernement, la petite bande de l’info continue est comme devant un cadeau de Noël, qu’on n’en finirait pas d’attendre, avant de le déballer. L’attente d’abord, cœur battant : restez avec nous, ne quittez pas l’antenne, c’est pour demain, pour tout de suite, pour bientôt. C’est l’heure de gloire des conseillers tuyautés, et des pronostics corrigés des variations horaires. De la coulisse, monte la plainte des smartphones martyrisés. Machin sera ici, c’est certain. Et Truc est d’ores et déjà ministre d’Etat. Quant à Bidulette, un très très gros ministère. Mais vraiment très gros, même si on ne sait pas ce qu’il contiendra. Mais on ne vous a rien dit. Ça peut bouger. Ne partez pas. Enfin les rennes, le père Noël sur le perron de l’Elysée, et voici le paquet. Que de surprises ! Que de merveilles ! Que de promesses ! Paritaire ? Vraiment paritaire ? Sortons les calculettes. Oui, paritaire. Pas beaucoup de sang neuf ? Tant mieux. On pourra critiquer l’immobilisme, le conservatisme, l’absence d’audace.

Lire la suite
___________________________________
___________________________________

20:40 Publié dans Réflexions | Tags : schneidermann | Lien permanent

Libé, Alain Duhamel - Le triennat de François Hollande

Le triennat de François Hollande commence. Après six mois perdus à défaire systématiquement ce qu’avait fait Nicolas Sarkozy (mai-novembre 2012), puis une année consacrée à transhumer laborieusement du rêve chaleureux de la politique de la demande version socialiste à la réalité plus sévère de la politique de l’offre version sociale-démocrate (novembre 2012 -31 décembre 2013), le Président, son Premier ministre et deux étages de Bercy se sont attelés à la mise au point du «pacte de stabilité» et du plan de réduction de 50 milliards d’euros de dépenses publiques. Trois mois après (janvier-mars 2014), le projet est fin prêt. Il sera présenté ce mois-ci au Parlement et à Bruxelles, il sera adopté en rechignant à Paris, il sera reçu avec un scepticisme courtois à Bruxelles.

Lire la suite
_______________________________
_______________________________

17:09 Publié dans Réflexions | Tags : duhamel | Lien permanent

France 3 : Comprendre la victoire d’Eric Piolle à Grenoble (3) : l’amplification du second tour

Troisième et dernier épisode de l’analyse de Simon Labouret, notre politologue de Sciences Po

En brisant la domination socialiste au premier tour, Éric Piolle a créé les conditions d’un raz de marée en sa faveur au second tour en quadrangulaire (40 % contre 27,5 % pour Jérôme Safar, 24 % pour l’UMP, et 8,5 % pour le FN).

Le pari de Jérôme Safar

Devancé de plus de 4 points par Éric Piolle, Jérôme Safar a refusé l’offre de fusion qui lui a été faite par son adversaire-concurrent. S’asseyant sur la garantie de faire élire une vingtaine de personnalités de sa liste et de disposer ainsi d’un poids incontournable dans la nouvelle majorité municipale, Jérôme Safar a invoqué des divergences de fond pour expliquer son maintien. Sans négliger l’importance des différences de vue entre la liste Piolle et la liste Safar sur un certain nombre de sujets, on peut raisonnablement douter que les questions de programme aient été décisives dans le refus de cette fusion.

Lire la suite
_______________________________
_______________________________

OFCE : Vers une meilleure gouvernance dans l’UE ?

 

 

par Catherine Mathieu et Henri Sterdyniak

 

Vers une meilleure gouvernance dans l’UE ? Tel était le sujet de la 10e Conférence EUROFRAME sur les questions de politique économique dans l’Union européenne, qui s’est tenue le 24 mai 2013 à Varsovie. « Towards a better governance in the EU? »,  le numéro 132 de la collection « Débats et Politiques » de la Revue de l’OFCE, publie des versions révisées de douze des communications présentées à cette conférence, rassemblées autour de quatre thèmes : gouvernance budgétaire, analyse des politiques budgétaires, gouvernance bancaire, questions macroéconomiques.

 

La crise financière mondiale de 2007 et la crise des dettes souveraines de la zone euro à partir de 2009 ont mis en lumière des défauts de la gouvernance dans l’UE. L’analyse de ces défauts et les propositions d’amélioration de la gouvernance font l’objet d’intenses débats entre économistes, dont la Conférence EUROFRAME a donné une illustration.

Lire la suite
__________________________________
__________________________________

16:41 Publié dans Réflexions | Tags : ofce, sterdyniak | Lien permanent

"Il était urgent de remplacer Harlem Désir" par rtl.fr


"Il était urgent de remplacer Harlem Désir" par rtl-fr

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : duhamel | Lien permanent

08/04/2014

Observatoire des inégalités - Inégalités : quels enseignements du classement des communes ?

18 mars 2014 - L’Observatoire des inégalités, le Compas et la Gazette des communes se sont associés pour lancer une nouvelle application Internet qui permet de dresser un état des lieux en matière d’inégalités et de revenus pour toutes les communes de France métropolitaine. Quels enseignements tirer du classement des communes ? Les explications de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.


Neuilly-sur-Seine - en banlieue ouest de Paris – est de loin la ville la plus inégalitaire de France. L’indice dit de « Gini », qui mesure l’écart entre l’égalité parfaite des revenus et la situation actuelle des villes du classement, y atteint 0,53 contre une moyenne de 0,38 pour la France (données 2010 avant impôts et prestations sociales, voir « notre méthode »). Qu’en est-il pour le reste de la France ? Pour mieux apprécier à quel niveau se situent les écarts, l’Observatoire des inégalités, le Compas, bureau d’étude spécialiste des données sociales locales, et la Gazette des communes ont lancé une nouvelle application sur Internet : le Comparateur des territoires www.comparateur-territoires.fr qui permet à chacun de disposer des données sur les revenus et les inégalités pour sa commune.
Pour permettre une analyse globale, nous avons exploité les mêmes données sous forme d’un classement des villes les plus inégalitaires et des villes les plus égalitaires à partir des chiffres des revenus 2010 [1] en nous limitant aux communes de plus de 10 000 habitants pour plus de lisibilité. Ces communes représentent la moitié de la population française. On peut en tirer plusieurs enseignements significatif

Lire la suite
______________________________
______________________________