Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2017

La Tribune - Code du travail : 68% des Français estiment que la réforme va "favoriser les licenciements"

Syndicats affaiblis, précarité en hausse des salariés, les Français interrogés par Viavoice - dont le sondage a été révélé par Libération - sont plutôt critiques face à la réforme du Code du travail décidée par le gouvernement.

La réforme du Code du travail n'a pas la cote. Plus des deux tiers des Français (68%) estiment que les ordonnances vont "favoriser les licenciements" et 53% considèrent que la politique du gouvernement bénéficie "aux plus aisés", selon un sondage réalisé par Viavoice et publié par Libération.*

Lire la suite
__________________
__________________

08:48 Publié dans Article du jour | Tags : code du travail | Lien permanent

22/09/2017

Slate - La vie après la politique est plus compliquée quand on est de gauche

Les règles de non-cumul des mandats vont-elles signer la fin des professionnels de la politique?

La cause serait entendue, les professionnels de la politique se détourneraient de ce métier pour rejoindre la société civile. Les reconversions récentes des anciens premiers ministres François Fillon, comme associé d’une société d’investissement, et Bernard Cazeneuve, comme avocat, l’illustreraient. Du côté droit de l’échiquier politique, parmi les 68 anciens ministres ou secrétaires d’État des gouvernements Fillon, ils ne sont que quatre à avoir réélus députés en 2017, alors qu’ils étaient 30 en 2012. Du côté gauche, ils sont bien neuf (dont Annick Girardin restée au gouvernement) à avoir, parmi les 74 anciens ministres ou secrétaires d’État des gouvernements Ayrault, Valls et Cazeneuve, été réélus députés en juin. Mais ils sont 23 à avoir été battus, alors que les anciens ministres de Sarkozy ne sont que cinq à avoir subi le même sort.

Lire la suite
_____________________
_____________________

22:30 Publié dans Article du jour | Lien permanent

21/09/2017

Le Monde - Nouvelle augmentation de l’emploi salarié en France au deuxième trimestre

Plus de 81 000 créations nettes de postes ont été enregistrées au deuxième trimestre. L’intérim connaît la plus forte hausse avec 3,4 % d’augmentation entre avril et juin.

Il s’agit du onzième trimestre de hausse consécutif. L’emploi salarié a progressé de 0,3 % au deuxième trimestre 2017 avec 81 400 créations nettes de postes, selon des données définitives de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), publiées mardi 12 septembre. La très grande majorité – 76 800 – a été créée dans le secteur privé, tiré par l’intérim, les services et la construction.

Ces chiffres en hausse s’inscrivent dans un environnement économique favorable avec notamment un PIB en hausse de 0,5 % pour le deuxième trimestre. Il pourrait croître de plus de 1,6 % en 2017, selon des économistes.

Lire la suite
________________
________________

08:30 Publié dans Article du jour | Tags : emploi | Lien permanent

20/09/2017

Le Point - Face à Macron et à Mélenchon, les députés PS se cherchent des dénominateurs communs

Logement, retraites, terrorisme... Réunis au Mans, les députés Nouvelle Gauche ont planché sur de nombreux sujets pour définir leur opposition.

Au Mans, pas d'écran géant. Pas de présentation PowerPoint, non plus. Et encore moins ces ateliers de team building à la sauce En marche  !, moqués par Olivier Faure pour leurs jeux de rôle et leurs chapeaux en papier. Pour leur séminaire de rentrée dans la Sarthe, sur les terres de Marietta Karamanli et de Stéphane Le Foll, les députés Nouvelle Gauche ont fait dans la sobriété : ils se sont retrouvés, lundi et mardi, dans une petite salle de conférences d'un Novotel situé dans le quartier populaire des Sablons pour fixer les grandes orientations de leur mince groupe parlementaire, amputé de 264 membres après les élections législatives de juin dernier.

Lire la suite
_________________
_________________

L'Obs - PS : la vente de Solférino actée

Le PS a "pris la décision de principe de mettre en vente" son siège à Paris, annonce le trésorier du parti.

La rumeur enflait depuis plusieurs semaines et le camion d'une société de topographie et d'expertise immobilière avait même été aperçu la semaine dernière dans la cour pavée du prestigieux hôtel particulier.

Lire la suite
____________________
____________________

19/09/2017

Slate - Retour à la semaine de quatre jours d'école: les élèves, grands oubliés de la réforme

Ministère, enseignants, parents d'élèves, maires... Tout le monde a son mot à dire quant à la réforme des rythmes scolaires. À l'exception regrettable des élèves, pourtant les premiers concernés.

Pour le président de la République, la France n’est pas réformable. Les «rythmes scolaires» n’en sont-ils pas un témoignage? L’histoire de cette réforme est de nature à nous éclairer sur une des raisons profondes de l’échec de tant de tentatives de réforme, dans le champ éducatif: la difficulté à faire prévaloir l’intérêt des élèves.

Lire la suite
___________________
___________________

22:28 Publié dans Article du jour | Tags : semaine de 4 jours | Lien permanent

Public Sénat - Sénatoriales : la division menace le groupe PS après le scrutin

Le groupe PS va perdre des sièges lors des sénatoriales. La grogne des élus locaux donne de l’optimisme mais la division à gauche risque de compliquer le jeu. Le débat sur la ligne à tenir face à Macron – soutien constructif ou opposition – pourrait aboutir à la scission du groupe après l'élection.

Ce n’est pas un scoop : les sénatoriales s’annoncent sur le papier difficiles pour le PS. C’est la conséquence des municipales de 2014, qui s’étaient traduites pour les socialistes par la perte de nombreuses villes. Il faut avoir en tête que les sénatoriales sont en quelque sorte le troisième tour des municipales. 96% du corps électoral des grands électeurs élisant les sénateurs est composé des conseillers municipaux et de leurs délégués.

Lire la suite
__________________
__________________

18/09/2017

Huffington Post - Le président du groupe PS à l'Assemblée, Olivier Faure, accuse Laurent Wauquiez d'emploi fictif

En cause, les points de retraites que ce haut fonctionnaire cumule depuis plus de 10 ans pour un poste occupé pendant deux mois.

"Faites ce que je dis, pas ce que je fais". Les révélations de Lyon Capitale mettent Laurent Wauquiez dans l'embarras. Et Olivier Faure, le patron du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, ne se gène pas pour le faire savoir.

Selon les informations du journal local, le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes est effectivement en détachement du Conseil d'État depuis 2004, après sa première élection en tant que député de Haute-Loire. "Une position qui lui permet, parallèlement à sa carrière politique, de conserver son avancement et de cumuler des points de retraite en tant que maître des requêtes", rappelle Lyon Capitale, qui conclut donc que le prétendant à la présidence des Républicains a cumulé 13 ans de droits à la retraite pour un poste occupé pendant deux mois seulement.

Lire la suite
_________________
_________________

20 minutes - Laurent Wauquiez va porter plainte contre le député PS Olivier Faure

17/09/2017

Le Point - Vallaud (PS): la politique du gouvernement n'est pas "et de gauche et de droite" mais juste de droite

Boris Vallaud, porte-parole du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée, a estimé dimanche que la politique du gouvernement n'était pas "et de gauche et de droite" mais juste "et de droite".

 

"La politique qui est faite depuis quelques mois, elle n'est pas +et de gauche et de droite, elle est de droite", a dénoncé le député des Landes sur BFM TV.

"On le constate dans la réforme du droit du travail, on va le constater dans la réforme fiscale, on le voit dans la suppression des emplois aidés, qui va être un plan social catastrophique...", a-t-il énuméré.

Lire la suite
________________
________________

16/09/2017

Les décodeurs du Monde - Embouteillages monstres, travaux secrets… 6 arguments faux contre le « plan vélo » de Paris

Avec la réduction à une voie pour les véhicules motorisés sur les berges de Seine, la polémique sur la place de l’auto fait émerger nombre de contrevérités.
 
La rentrée politique a coïncidé dans la capitale avec la rentrée des polémiques. En cause, le « plan vélo 2015-2020 », voté… en 2015 et dont la maire de Paris, socialiste, Anne Hidalgo, assure qu’il sera mis en place avant la fin du mandat en 2020, mais qui commence à s’appliquer, avec l’installation de nouvelles pistes cyclables. Diversement appréciées, sinon des Parisiens, du moins d’une part des journalistes de la capitale.
 
Lire la suite
_________________
_________________