Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2016

Marianne - Le jour où Hollande a dit à Valls qu'il ne serait pas candidat

Décidé à démissionner de Matignon pour se lancer dans la course à l'Elysée, Manuel Valls n'en a rien fait. Lundi 28 novembre, le président lui a en effet laissé entendre que lui-même ne serait peut-être pas candidat... ce qu'il a confirmé trois jours plus tard, lors d'une allocution solennelle. Un récit à retrouver dans "Marianne", en kiosques cette semaine, dont voici quelques extraits.

Lire la suite
______________________
______________________

03/12/2016

Le Monde - Désormais orphelins, les hollandais s’interrogent

La décision du chef de l’Etat de renoncer à se représenter a eu l’effet d’une douche froide sur ses partisans. Doivent-ils soutenir Valls, Macron ou un autre candidat ?

Tout un symbole. Ami proche de François Hollande, parrain de deux de ses quatre enfants, Jean-Pierre Mignard a été le premier à basculer. La décision du président de la République de ne pas briguer un second mandat à peine digérée, l’avocat a annoncé, vendredi 2 décembre, son soutien à Emmanuel Macron.
 
Lire la suite
_________________
_________________

Libé - Récit : François Hollande, six jours pour déclarer forfait

Réunions parallèles, interviews choc, phrases assassines, déluge de SMS et mystère persistant : la dernière semaine avant l’allocution du Président aura été marquée par un épais brouillard.

Le jour d’après. Au lendemain du renoncement historique de François Hollande, en direct à la télévision devant près de 15 millions de Français, la gauche est sonnée. «Même ceux qui n’avaient pas l’intention de voter pour lui se retrouvent orphelins», confie un député PS. Retour sur une semaine qui a tout changé.

Lire la suite
___________________
___________________

Lyon Capitale - Pierre-Alain Muet (PS) : “François Hollande a fait le bon choix”

Le député de la Croix-Rousse, qui soutient Arnaud Montebourg, salue la lucidité de François Hollande. Il regrette surtout le virage social libéral de François Hollande inspiré par Manuel Valls et Emmanuel Macron qui a, selon lui, divisé la gauche.

Lire la suite
___________________
___________________

Marianne - Après le renoncement de Hollande, le plus dur est à venir pour Valls

Alors que cela faisait plusieurs semaines que Manuel Valls menait une campagne médiatique, et militait en coulisses, pour convaincre François Hollande de ne pas se représenter, le Premier ministre a désormais la lourde tâche de rassembler son camp, et de défendre le bilan du quinquennat, qui est également le sien. Et pour l'ambitieux, rien n'est gagné. Première étape : remporter la primaire face aux autres candidats de gauche...

Lire la suite
_____________________
_____________________

02/12/2016

Terra Nova propose la création d’un « minimum décent »

L’allocation, d’un montant de 750 euros, remplacerait tous les minima sociaux.

Il s’agit peut-être d’une des idées de réforme sur laquelle la gauche et la droite s’affronteront durant la campagne présidentielle. Défendue par la fondation Terra Nova dans un rapport rendu public mercredi 30 novembre, elle consiste à fusionner les minima sociaux en une seule prestation. Le but d’un tel dispositif est de « permettre aux personnes de vivre décemment » lorsqu’elles traversent des « difficultés ». Une proposition, synonyme de chambardement dans les politiques de solidarité, dont s’est emparé le PS, puisqu’elle figure dans ses « cahiers de la présidentielle », dévoilés mardi.
 
Lire la suite
_____________
_____________

RTL - Renoncement de Hollande : Montebourg salue une décision "sage, réaliste" et "lucide"

Coup de théâtre au sommet de l'État. François Hollande a annoncé ce jeudi 1er décembre qu'il ne briguerait pas de second mandat en 2017. Une décision qu'Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, a salué en ouverture d'une réunion publique à Pau (Pyrénées-Atlantiques) : "Il a pris une décision sage, réaliste, lucide et hautement respectable qui permet à la gauche de préparer sereinement son avenir, qui commence aujourd'hui avec la primaire de la gauche".

Lire la suite
____________________
____________________

30/11/2016

Le Figaro - Primaire à gauche : Christian Paul rallie Arnaud Montebourg

Le chef de file des frondeurs, qui espère rassembler l'ensemble de l'aile gauche derrière son champion, va désormais travailler à lutter contre la «multiplication des candidatures» qui «affaiblissent» selon lui sa démarche.

Lire la suite
____________________
____________________

Challenges - Primaire à gauche: comment le PS a piégé Hollande et Valls

Ce mardi, le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a mis un terme au psychodrame Hollande-Valls autour de la Primaire du PS. Il y aura Primaire. Et Hollande et Valls ne seront pas candidats l'un contre l'autre. Désormais, c'est le PS qui joue sa survie, contre Hollande et Valls.

Le PS est le devenu le parti des numéros 6. Tout le monde est le prisonnier de tout le monde. Valls est le prisonnier de Hollande, qui lui-même est le prisonnier de Cambadélis. A l’heure où ces lignes sont écrites, nous en sommes là, après deux jours de psychodrame. Les socialistes se font marcher les uns les autres, mais rien n’avance.

Lire la suite
____________________
____________________

Le Monde - Le PS ébauche un programme pour 2017

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, devait présenter mardi le septième et dernier des « cahiers de la présidentielle », une plate-forme de propositions édictée par la majorité du PS.

A défaut d’avoir un candidat, le Parti socialiste tente d’avoir un début de programme pour l’élection présidentielle. Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire de la rue de Solférino, devait présenter, mardi 29 novembre, le septième et dernier des « cahiers de la présidentielle », publiés par le PS depuis septembre.

Intitulé « Un nouveau “Nous” français », ce document, que Le Monde s’est procuré, est une plate-forme de propositions édictée par la majorité du PS en vue de nourrir le futur projet du candidat qui sera désigné lors de la primaire de la Belle Alliance populaire en janvier 2017.

Lire la suite
__________________
__________________