Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2019

Observatoire des inégalités - Professions : qui gagne combien ?

Avec un salaire mensuel net de 4 000 euros en moyenne, les cadres supérieurs gagnent 2,5 fois plus que les employés et les ouvriers. Chaque mois, ils disposent de 2 400 euros de plus à dépenser que les catégories populaires : de quoi vivre mieux et épargner.

Les cadres supérieurs, avec un salaire mensuel moyen net de 4 060 euros en équivalent temps plein, touchent un peu moins de deux fois plus que la moyenne des salariés, 2,5 fois plus que les employés et les ouvriers, selon les données 2016 de l’Insee.

Chaque mois, un cadre supérieur dispose de 2 500 euros de plus à dépenser qu’un employé. Il faut bien se représenter ce que cela signifie : c’est l’équivalent de près de deux mois complets de travail d’une personne payée au Smic. Les écarts sont encore plus importants chez les hommes, parce que les cadres supérieurs masculins touchent en moyenne des salaires beaucoup plus élevés que leurs collègues féminines : 4 377 euros contre 3 477 euros.

Lire la suite
_________________
_________________

18:00 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

11/09/2019

Observatoire des inégalités - Les inégalités de salaire restent fortes en France

Les 10 % des salariés les moins bien rémunérés touchent au mieux 1 200 euros par mois, les 10 % les mieux payés au moins 3 600 euros, soit trois fois plus. On entre dans le club du 1 % des plus hauts salaires à partir de 8 600 euros.

Le salaire net mensuel médian s’élève à 1 800 euros [1] selon l’Insee (données 2016) [2]. Les 10 % des salariés les moins bien rémunérés touchent moins de 1 200 euros par mois, les 10 % aux salaires les plus élevés, au minimum 3 600 euros. Ces derniers touchent donc au moins 2 400 euros de plus, soit trois fois plus que les moins bien payés. Tout en haut de l’échelle, le 1 % le mieux rémunéré perçoit au minimum un salaire mensuel de 8 600 euros, plus que ce que les 10 % les moins bien payés touchent en sept mois.

Lire la suite
________________
________________

20:50 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Lettres sur la laïcité, Alain Bergounioux, Laurent Bouvet

Cet essai, qui prolonge l’échange épistolaire que Alain Bergounioux et Laurent Bouvet avaient entamé sur le site de Telos, est né d’une conviction : s’il est vain de tenter trouver un « compromis » sur ce qu’est la laïcité, il reste d’une criante utilité d’en parler. La Fondation Jean-Jaurès fait ainsi le pari que le débat public s’enrichira en montrant les points d’accord comme les pierres d’achoppement sur ce sujet brûlant.

.... La liberté est en effet le fil rouge de ce dialogue, qui pose en filigrane une question centrale face à la montée de l’individualisme : comment choisir, et peut-on choisir, en somme, entre la liberté du citoyen et la liberté de l’individu ?

Ce qui est passionnant et enrichissant dans cet échange épistolaire, c’est que les deux auteurs semblent d’accord sur le fait que les conflits d’interprétation sur la laïcité ne se refermeront pas. Par ailleurs, ils se rejoignent sur le fait qu’il y a un choix à opérer entre deux conceptions de la liberté s’agissant de la laïcité, libérale ou républicaine, et qu’il est de la liberté de chacun de privilégier l’une ou l’autre pour construire l’espace commun politique.

Lire la suite
_________________
_________________

08:30 Publié dans Analyses | Tags : bergounioux, bouvet, laicité | Lien permanent

10/09/2019

Les Echos - « Les populistes n'ont pas encore gagné la bataille »

Série d'été l'avenir du libéralisme

Marc Lazar, spécialiste de l'Italie contemporaine, dirige le Centre d'histoire de Sciences Po à Paris. Avec le sociologue italien Ilvo Diamanti, il vient de publier « Peuplecratie La métamorphose de nos démocraties » (Gallimard 2019) pour se pencher sur la dynamique des populismes de cette deuxième décennie du XXIe siècle.

Lire la suite
________________
________________

15:11 Publié dans Analyses | Tags : marc lazar, populisme | Lien permanent

La Vie des idées - La loi Blanquer : une révolution conservatrice ?

Quelles sont les finalités réelles de “l’école de la confiance” que prône la loi Blanquer, élaborée hors de toute consultation des personnels de l’Éducation ? Selon P. Merle, cette loi obéit à une quadruple logique conservatrice.

Adoptée début juillet, la loi Blanquer, « Pour une école de la confiance », a pour objet de créer un consensus éducatif susceptible de mobiliser les principaux acteurs de l’institution scolaire. Cet objectif est difficile à atteindre, tant l’école est un lieu privilégié de polémiques récurrentes (Merle, 2019). De surcroît, les organisations professionnelles représentatives des personnels de l’éducation n’ont pas été consultées lors de l’élaboration de la loi. Celle-ci n’a également pas fait l’objet ni de débats ni de vote au Conseil Supérieur de l’Éducation en octobre 2018. En affichant un objectif non poursuivi lors de son élaboration, le titre de cette loi occulte ses finalités effectives. Celles-ci sont difficiles à définir, tant la loi est composée de dispositions législatives éparses dont la logique d’ensemble échappe. L’analyse des articles de loi les plus significatifs permet de dégager des logiques d’action cohérentes susceptibles de défendre la thèse d’une révolution conservatrice.

Lire la suite
___________________
___________________

08:41 Publié dans Analyses | Tags : blanquer | Lien permanent

09/09/2019

Olivier Blanchard : Les Echos - « Un dépassement du déficit public prévu de la France n'empêchera pas les marchés de dormir »

L'ex-chef économiste du FMI juge que les taux d'intérêt vont rester bas pendant au moins une décennie, ce qui justifie des politiques budgétaires plus agressives. 

Dans son récent rapport sur la situation des finances publiques françaises, la Cour des comptes vous cite expressément pour mieux vous démentir, en affirmant que le niveau de la dette française reste un problème même en période de taux bas. Que leur répondez-vous ?

Lire la suite
_________________
_________________

14:36 Publié dans Analyses | Lien permanent

Alternatives Economiques - Inégalités globales de richesse : toujours plus !

Passant en revue les travaux les plus récents, l’économiste Gabriel Zucman montre que la tendance à la concentration globale des richesses s’est poursuivie ces dernières années, aux Etats-Unis comme ailleurs.

Ces dernières années, de nombreuses études se sont penchées sur la répartition du patrimoine et ont cherché à la cartographier. La publication de l’opus magnum de Thomas Piketty, Le Capital au XXIè siècle (2013) a accru l’intérêt, aussi bien au sein du champ universitaire qu’en dehors, pour la question des inégalités de richesse, ce qui a davantage stimulé ce domaine de recherche. De nouvelles techniques statistiques ont été développées, de nouvelles bases de données ont été constituées, pour avoir une image plus fine de la distribution du patrimoine et de son évolution.

Lire la suite
___________________
___________________

08:33 Publié dans Analyses | Tags : zucman, inegalite | Lien permanent

08/09/2019

Urbis - Dunkerque : le bus gratuit séduit les automobilistes

L’étude scientifique menée durant un an à Dunkerque sur les effets de la gratuité livre enfin ses tout premiers résultats. Les chiffres relatifs au report modal – le changement d’un mode de transport pour un autre – étaient particulièrement attendus. Ils sont sans appel : la voiture particulière est le mode de transport le plus délaissé par les nouveaux usagers du bus gratuit.

Mesurer les effets concrets de la politique de transport menée à Dunkerque et placer la gratuité au cœur d’un véritable débat scientifique, c’est l’objectif des chercheurs de l’association VIGS qui dévoilent aujourd’hui quelques-uns des résultats de l’étude engagée voilà 9 mois.

Lire la suite
________________
________________

11:15 Publié dans Analyses | Tags : bus gratuit | Lien permanent

07/09/2019

Observatoire des inégalités - Comment parler aux jeunes du déterminisme social ?

Comment expliquer les déterminismes sociaux sans risquer de décourager ceux qui les subissent ? Une question encore plus délicate lorsqu’on s’adresse aux jeunes. Les réflexions de Marie Duru-Bellat, sociologue, extraites du magazine Alternatives Économiques.

Que dire à des jeunes qui vous demandent pourquoi il existe dans notre pays de telles inégalités de réussite à l’école ? Pourquoi, par exemple, les enfants de cadres sont-ils 85 % à obtenir le bac, contre seulement 53 % des enfants d’ouvriers ou d’employés ? Que dire qui ne soit ni faux ni totalement démobilisateur ou culpabilisant ? Pour ma part, c’est souvent l’embarras qui domine. En vérité, il n’est pas simple de répondre.

Le plus simple serait de botter en touche en désignant un seul coupable, le « système ». Le sociologue Pierre Bourdieu l’a bien montré, c’est la fonction du système scolaire tel qu’il est que de reproduire les inégalités, c’est comme ça ! N’est-ce pas là un message un peu court, démobilisateur et surtout assez violent, qui nie toute possibilité d’avoir quelque emprise sur son avenir ?

Lire la suite
_________________
_________________

14:47 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

05/09/2019

La Tribune - "Les forces populistes ne sont pas juste un accident de l'histoire"

La détérioration des conditions d'existence des classes moyennes et populaires explique la montée en puissance des forces antisystèmes, c'est la thèse défendue par Yann Algan, Elisabeth Beasley, Daniel Cohen et Martial Foucault dans l'ouvrage paru ce jeudi 29 août intitulé, "Les Origines du populisme". Pour "La Tribune", l'économiste Yann Algan revient sur les mouvements populistes qui ont émergé un peu partout dans le monde ces dernières années et sur leurs ressorts particuliers.

Lire la suite
________________
________________