Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2015

RFI - BONDY BLOG - Manuel Valls, intégrale partie 1 (27 10 2015, 18:10 - 18:30)


RFI - BONDY BLOG - Manuel Valls, intégrale... par rfi

RFI - BONDY BLOG - Manuel Valls, intégrale partie 2 (27 10 2015, 18:35 - 19:00)


RFI - BONDY BLOG - Manuel Valls, intégrale... par rfi

15:27 Publié dans Vidéo | Tags : valls, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Entretien de Pouria Amirshahi au site Délits d'opinion

« Si les citoyens se rassemblent et se mobilisent, tout peut changer. C’est cela le Mouvement Commun à venir »

Pouria Amirshahi

« La Révolution française n’est pas achevée »

Reproduction de l’interview copiée du site de Pouria Amirshahi

Député de la 9ème circonscription des Français établis à l’étranger (Afrique du Nord et de l’Ouest), Pouria Amirshahi est l’un des principaux chefs de file des « Frondeurs ». Il analyse pour Délits d’Opinion pourquoi, selon lui, la gauche s’est reniée et relie le triomphe du libéralisme à la soumission des élites au « tout-anglais ».

 

Délits d’opinion : Défaite culturelle de la gauche, dites-vous. Illustrée dernièrement par la loi Macron ou la loi sur le Renseignement. Comment l’expliquer ?

Pouria Amirshahi : Elle résulte de la déferlante libérale et sécuritaire, initiée dans les années 1980 par Reagan et Thatcher. L’organisation du monde est, depuis, guidée par la finance, un productivisme aliénant et mène à un modèle de développement qui ne pourra de toute façon pas tenir longtemps.

Lire la suite
______________________
______________________

Politis - Pouria Amirshahi : Construire ensemble le mouvement commun

TRIBUNE. Ce qui anime cette démarche, c’est de partir nous-mêmes à la recherche des réponses souhaitables aux bouleversements actuels.

Nous avons la chance de vivre en France, riche de son métissage, dans un système républicain dont la loi fondamentale, progressiste et généreuse, proclame un des plus beaux triptyques humanistes universels. Ses principes de solidarité et de redistribution sont le fruit d’une longue histoire politique et sociale, propulsée par la Révolution française et approfondie par les Républiques qui lui ont succédé, et particulièrement la Constitution de 1946 dans son préambule. Pour beaucoup une référence et un idéal. C’est pourtant dans notre pays éminemment « politique » que le débat public formel s’enferme chaque jour dans une parole technocratique. Faite de chiffres abscons, voire mensongers, ou de mots tellement galvaudés que plus personne n’y croit. L’humanisme qui doit fonder notre conscience s’étiole, des discours de haine et de stigmatisation progressent et trop de responsables politiques s’installent, pour les incarner plus ou moins, dans une tentation autoritaire. Nos protestations, souvent éparpillées ou marquées a priori d’une étiquette de « déjà-vu » ou de « plus à gauche » – réductrice à plus d’un titre – ne se projettent pas encore dans l’après car elles s’inscrivent dans une confrontation permanente, légitime et utile… mais finalement épuisante.

Lire la suite
__________________
__________________

27/10/2015

#COP21 Sommet des progressistes pour le climat du 21 octobre - Discours de Manuel Valls


#COP21 Sommet des progressistes pour le climat... par PartiSocialiste

Laurent Bouvet : l'égalité selon le PS, faire de la banlieue une entité à part

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Après la visite de Manuel Valls aux Mureaux, Laurent Bouvet juge inefficace et «ghettoïsante» la politique que mènent les socialistes en direction des banlieues.

Laurent Bouvet est directeur de l'Observatoire de la vie politique (Ovipol) à la Fondation Jean-Jaurès. Son dernier ouvrage, L'insécurité culturelle, est paru chez Fayard.

Lire la suite
___________________
___________________

13:53 Publié dans Point de vue | Tags : laurent bouvet | Lien permanent

#COP21 Sommet des progressistes pour le climat - Discours de Jean-Christophe Cambadélis


#COP21 Sommet des progressistes pour le climat... par PartiSocialiste

26/10/2015

Les Echos - Réchauffement climatique : taxer les gros pollueurs, Stephen Leonard / Président du Climate Justice Program en Australie

Pluies torrentielles, marrées géantes, tempêtes : le changement climatique frappe de plein fouet les populations les plus vulnérables. C’est aux pollueurs d’en payer les conséquences.

Cet été au Myanmar, des pluies torrentielle s ont provoqué des glissements de terrain qui ont détruit des centaines de maisons et causé une destruction des cultures à grande échelle. Plus de 1,3 millions de personnes ont été touchées, dont plus de 100 sont mortes. Au Vietnam, les mêmes déluges ont causé le débordement de fosses contenant des boues toxiques en provenance de mines de charbon qui se sont répandues à travers plusieurs villages ainsi que dans la baie d'Ha Long classée au patrimoine mondial ; le nombre de morts s’est élevé à 17. L’augmentation de la fréquence et de l’intensité de tels événements météorologiques rend la nécessité d'atténuer et de s’adapter au changement climatique plus urgente que jamais.

Lire la suite
____________________
____________________

00:05 Publié dans Point de vue | Lien permanent

25/10/2015

[Xerfi] La 3e phase de la grande crise mondiale

18:00 Publié dans Analyses | Lien permanent

Le Monde - COP21 : dompter la finance pour la mettre au service du climat

Un moment de vérité pour le climat et le développement soutenable. » Tel est le titre d’une déclaration publiée lors de l’ouverture de la réunion de Bonn cette semaine, dernière rencontre préparatoire à la conférence mondiale sur le climat (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre. Une de plus dira-t-on, qui ne concerne que ceux qui l’écrivent. Originellement fruit des travaux du réseau LCS-Rnet, plate-forme internationale de dialogue entre scientifiques et responsables politiques, cette déclaration est aujourd’hui portée par 212 experts dont 72 auteurs du groupe III du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), de grands noms de l’économie du développement et cinq anciens ministres.

Cette mobilisation de scientifiques imprégnés de cultures diverses et venant de 48 pays de niveaux de développement très inégaux, mais tous ayant une longue expérience de l’affaire climatique et des enjeux de développement, témoigne de leur volonté de formuler une vision commune de la tâche qui incombe à la COP21. Cette conférence sur le climat se prépare dans un contexte économique défavorable où la tentation est grande de repousser encore l’enclenchement de politiques climatiques ambitieuses.

Mais succomber c’est en même temps prendre le risque de dérèglements irréversibles du climat futur. C’est aussi se priver d’un levier important pour tirer l’économie mondiale hors des turbulences qu’elle vit depuis la crise financière de 2008 et l’orienter vers un développement solidaire et vers la réduction de la pauvreté.

Lire la suite
___________________
___________________

13:00 Publié dans Point de vue | Tags : cop 21 | Lien permanent