Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2019

France Culture - Emmanuel Macron, le grand manipulateur ?

Comment devient-on président de la République sans avoir été jamais élu ni membre d’aucun parti ? C’est à cette question que tente de répondre Marc Endeweld dans son livre “Le grand manipulateur”, où il propose une cartographie des différents réseaux de pouvoir et d’influence qui ont participé à l'ascension d'Emmanuel Macron. Il est rejoint en seconde partie d'émission par Raphaëlle Bacqué, grande reporter au Monde.

22:30 | Tags : endeweld, macron | Lien permanent

Susan George et Henri Sterdyniak, Que faire de la crise ?

Théâtre et débat organisé par Rencontres et Débats Autrement avec le Cabaret de la crise de Luigi Cerri suivi du débat avec Susan George et Henri Sterdyniak: Que faire de la crise ?

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : sterdyniak, susan george | Lien permanent

Parti socialiste : "Il faut inventer une nouvelle formule", estime l'ancien Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis

Jean-Christophe Cambadélis, l'ancien Premier secrétaire du Parti Socialiste, était l'invité de franceinfo alors que le parti a fété ce samedi les 50 ans de son congrès fondateur. 

"Il faut inventer une nouvelle formule" a estimé sur franceinfo samedi 4 mai Jean-Christophe Cambadélis, l'ancien Premier secrétaire du Parti Socialiste alors que le parti fête ce samedi, les 50 ans de son congrès fondateur et que la gauche se présente particulièrement divisée aux élections européennes du 26 mai.

Lire la suite
_________________
_________________

Elections européennes : Anne Hidalgo apporte son soutien à Raphaël Glucksmann

"Je trouve que ce qu'a fait Raphaël Glucksmann permet d'entrevoir un nouveau chemin" pour le PS, affirme la maire de Paris.

"Je reste un soutien fidèle à Raphaël Glucksmann", "une personne authentique et sincère" qui "permet d'entrevoir un nouveau chemin", a affirmé jeudi 2 mai sur France Inter la maire de Paris Anne Hidalgo, au sujet de la tête de liste de Place Publique et du Parti socialiste (PS) élections européennes. 

Lire la suite
__________________
__________________

Huffington Post - Le PS échoue à faire reconnaître le crime d'écocide en France

Le Sénat a rejeté la proposition de loi du groupe socialiste et républicain visant à faire reconnaître le crime d'écocide et renvoie ce concept au droit international.

En France, l’écocide peut continuer sans être inquiété. La reconnaissance de ce nouveau crime contre l’humanité, conçu par analogie avec le génocide, pour réprimer les crimes contre l’environnement, a échoué. Jeudi 2 avril au soir, sans surprise, les sénateurs socialistes n’ont pas réussi à faire adopter leur proposition de loi

Lire la suite
__________________
__________________

Centre d'observation de la société - La précarité du travail progresse à nouveau

C’est un signal d’alarme pour la société française : après des années de stagnation, le taux de précarité 1 a repris sa progression pour atteindre 13,6 % de l’emploi total. Les jeunes sont aux premières loges.

La hausse de la précarité est ancienne. Elle a débuté au milieu des années 1980, entre 1984 et 1989, le taux bondit alors de 5 % à 8 %. Les choses se calment ensuite jusqu’au milieu des années 1990. La précarité repart à la hausse ensuite, grimpant de 8 % à 12 % entre 1994 et 2000. Même s’il y a eu des variations, on en était toujours à ce niveau en 2014.  C’est à partir de là que les choses se sont compliquées à nouveau.

Lire la suite
___________________
___________________

08:37 Publié dans Analyses | Tags : precarite | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Enquête électorale française 2019 : vague 3

Derrière une apparente stabilité des intentions de vote pour les élections européennes au niveau global, elles ne le sont pas forcément si l’on si penche plus en détail : entre un tiers et un quart des électeurs potentiels des Républicains, de La République en marche ou du Rassemblement national ont modifié leur choix depuis mars. C’est l’un des enseignements du troisième volet de notre vague 2019 de l’« Enquête électorale française », en partenariat avec le Cevipof, Le Monde et Ipsos Sopra Steria.

L’intérêt majeur de l’enquête réalisée par Ipsos-Sopra Steria, pour le Cevipof, Le Monde et la Fondation Jean-Jaurès, est qu’il s’agit d’un panel : les mêmes personnes sont interrogées durant toute la campagne ce qui permet d’identifier les « changeurs », c’est-à-dire ceux qui quittent un candidat pour aller vers un autre ou qui passent de la mobilisation à la démobilisation

Lire la suite
__________________
__________________

08:26 Publié dans Sondages | Tags : europeennes | Lien permanent