Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2019

Européennes : Jordan Bardella (RN) légèrement en tête devant Nathalie Loiseau (LREM), selon notre sondage

Pour les élections européennes, le Rassemblement national arrive en tête des intentions de vote, au coude à coude avec la liste La République en marche, selon une étude réalisée par Ipsos Sopra Steria, pour les chaînes de Radio France et pour France Télévisions.

Lire la suite
________________
________________

21:20 Publié dans Sondages | Lien permanent

France Inter : Questions politique : Nathalie Loiseau - Raphaël Glucksmann

Nathalie Loiseau, tête de liste LREM, et Raphaël Glucksmann, tête de liste Place Publique - PS, sont les invités de "Questions politiques" spécial élections européennes, ce dimanche. Une émission présentée par Ali Baddou avec Carine Bécard, Françoise Fressoz (Le Monde), Nathalie Saint-Cricq (France Télévisions).

Ecouter ici
________________
________________

Envie d'Europe : Meeting de Limoges avec Raphaël Glucksmann

Les excédents allemands profitent vraiment très peu à l'Europe [Olivier Passet]

La Zone euro a en son cœur, avec l’Allemagne, une grande machine à générer des excédents d’épargne. Avec en arrière-plan une concentration productive et un déficit de demande, qui pénalisent la périphérie. De là le raccourci qui veut que l’Allemagne soit la grande responsable de la divergence européenne. Il s’agit en fait d’un raccourci, car un excédent d’épargne se recycle. [...]

11:21 Publié dans Vidéo | Tags : passet | Lien permanent

L'Homme, destructeur de la Terre | ARTE

[Disponible jusqu'au 29 juin 2019]

De la révolution industrielle à aujourd’hui, un décryptage minutieux de la course au développement qui a marqué le point de départ de l’ère de l'anthropocène (ou l'ère de l'Homme) et de la déterioration continue de la planète. Quelque 1 400 milliards de tonnes de CO2 sont aujourd’hui prisonnières de la basse atmosphère. Réchauffement climatique, déforestation, inondations, épuisement des ressources, pollutions, déchets radioactifs... : en deux siècles, la course au progrès et à la croissance a durablement altéré la planète, la crise environnementale se doublant d’une rupture géologique, avec l’avènement de l’ère anthropocène. Portée par l’exploitation des énergies fossiles – du charbon de la révolution industrielle en Angleterre au tout-pétrole de la domination économique des États-Unis –, l’industrialisation et ses corollaires, taylorisme et colonialisme, entraînent une exponentielle production de masse. Un processus qu’accélère la Première Guerre mondiale, les firmes chimiques mobilisées pour tuer l’ennemi se reconvertissant dans la destruction du vivant avec les herbicides, insecticides et fertilisants de l’agriculture intensive. Alors que l’urbanisation s’étend, la voiture, qui sonne le glas du tramway, se généralise, et l’Amérique s’inspire du modèle autoroutier nazi. La Seconde Guerre mondiale engendre une nouvelle organisation du travail, laquelle devient la norme, et annonce l’ère nucléaire de la guerre froide. Dans sa démesure, l’homme rêve déjà d’usages civils de l’atome (y compris pour l’abattement de montagnes et la dissolution des calottes glaciaires !). Le plastique et le béton deviennent les piliers de la consommation de masse, dévoreuse de matières premières et antidote à la contestation sociale, jusqu’à la révolution numérique.

Documentaire de Jean-Robert Viallet (France, 2019, 1h39mn)

09:35 Publié dans Vidéo | Tags : jean-robert viallet | Lien permanent