Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2017

Conseil régional d'Île-de-France : Benoît Hamon s'allie aux écologistes

L'ex-candidat PS à la présidentielle, Benoît Hamon, quitte le groupe socialiste à la région Île-de-France et s'associe aux écologistes.

Benoît Hamon a peut-être trouvé la solution pour contrer Valérie Pécresse au conseil régional d'Île-de-France. L'ex-candidat PS à la présidentielle va constituer un nouveau groupe avec les écologistes au sein du conseil régional, a-t-on appris vendredi auprès du groupe et de l'entourage de Benoît Hamon. Le nouveau groupe devrait tenir une conférence de presse lundi en présence de l'ancien ministre socialiste.

Lire la suite
_________________
_________________

Le nouveau mouvement de Jean-Luc Mélenchon (INA, 2002)

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : melenchon | Lien permanent

Islam, laïcité, intégration : rencontre avec Latifa Ibn Ziaten

Que faire contre les inégalités ? - Louis Maurin, Observatoire des inégalités (juin 2016)

Après avoir dressé un état des lieux sur les inégalités territoriales, Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités présente des solutions concrètes pour réduire les inégalités, proposées et regroupées dans un ouvrage collectif à paraître, écrit par une trentaine d’experts — sociologues, économistes, philosophes, juristes....

Intervention faite lors de la rencontre régionale du réseau des acteurs de la politique de la ville, organisée le 3 Juin à Angoulême par PQA et Villes au Carré, avec le soutien de l'État et du Conseil régional Nouvelle Aquitaine et en partenariat avec Aire 198.

PS - Le contre-budget des socialistes : pour les Français, la justice fiscale, sociale et territoriale

04 octobre 2017

Le Parti socialiste soutient la démarche de son groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale qui a présenté, par la voix de son président Olivier Faure et de sa cheffe de file pour les finances Valérie Rabault, un véritable contre-budget à celui du gouvernement. Alors que le Projet de Loi de Finances (PLF) Le Maire-Darmanin remet en cause le principe de solidarité tant entre les Français qu’entre les territoires et menace la continuité des services publics et l’action des associations, au nom d’un dogmatisme libéral, les socialistes se devaient de proposer une autre voie, responsable et porteuse de justice sociale.
 
Ce contre-budget est inédit : aucun autre groupe politique ne propose actuellement un projet alternatif à celui du gouvernement. C’est bien cette capacité à être force de proposition qui fait des socialistes, la seule véritable alternative au gouvernement.
 
Ainsi, le groupe Nouvelle Gauche entend soutenir le pouvoir d’achat en supprimant la baisse des Aides Personnalisées au Logement (APL) et de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE), ainsi qu’en doublant le chèque énergie, unique amortisseur de la hausse de la fiscalité écologique pour les plus modestes.
 
Il entend revenir à un objectif de 430 000 emplois aidés pour 2018 afin d’empêcher la dégradation des services publics de proximité que le gouvernement organise et qui constituerait un plan social sans précédent pour le tissu associatif.
 
Il entend rétablir le fonds d’urgence pour les départements en difficulté, demande de ne pas supprimer la contribution de l’Etat à la prise en charge du développement économique des Régions, veut renforcer la péréquation pour soutenir les communes les moins riches et lutter contre les inégalités territoriales.
 
Les conditions de la reprise économique que connaît la France depuis plusieurs mois permettent d’envisager une autre voie que celle choisie par le gouvernement. C’est pourquoi les députés socialistes veulent la conforter au travers, notamment, du soutien aux PME et à l’innovation.
 
Le contre-projet présenté par les élus socialistes de la commission des finances démontre qu’il est possible d’envisager un budget équilibré et reposant sur d’autres orientations, tout en respectant les engagements d’un déficit réduit à 2,7% du PIB. A ce gouvernement qui supprime l’ISF pour 170 000 foyers alors qu’il augmente la CSG pour 8 millions de retraités, nous opposons un contre-budget clair : pour les Français et l’intérêt général, la justice fiscale, la justice sociale, la justice territoriale.

Jean-Christophe Cambadelis - L'épreuve de vérité (05/10/2017)

Europe 1 - PS : Cambadélis pour une direction collégiale à trois ou quatre après le Congrès

L'ancien premier secrétaire du PS est pour une direction collégiale restreinte à la tête du PS, composée de "trois ou quatre personnes, pas plus". 

L'ancien premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis s'est dit favorable jeudi à la mise en place à la faveur du Congrès de 2018 d'une "direction collégiale restreinte" de trois ou quatre personnes à la tête du Parti socialiste. "Moi je suis pour une direction collégiale restreinte", et "beaucoup plus resserrée" que celle qui est aujourd'hui à la tête du parti, "trois, quatre (personnes), pas plus", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, invité de l'émission L'Épreuve de vérité de Public Sénat.

Lire la suite
____________________
____________________

The Conversation - Le peuple qui vote Mélenchon est-il le peuple ?

L’un des grands résultats de la séquence électorale de 2017 est la montée en force sans précédent du populisme. Les candidats qui s’y référaient d’une manière ou d’une autre, dans des directions politiques différentes – de Jean‑Luc Mélenchon à Philippe Poutou et de Marine Le Pen à Nicolas Dupont-Aignan ou François Asselineau – ont en effet réuni 46 % des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle.

Lire la suite
___________________
___________________

Olivier Faure : «Le PS n'est plus crédible, une nouvelle génération doit émerger »