Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2014

Nomination de Manuel Valls : un gouvernement de combat pour une nouvelle étape (Harlem Désir) Parti socialiste


Nomination de Manuel Valls : un gouvernement de... par PartiSocialiste

31/03/2014

Harlem Désir : « Nous sommes tous responsables » par Le Monde.fr


Harlem Désir : « Nous sommes tous responsables » par lemondefr

28/03/2014

L'actualité des socialistes du 24 au 30 mars (mise à jour)

Pour cause de fin de campagne la prochaine mise à jour de l'actualité interviendra dimanche soir. En attendant  la fin de semaine sera exclusivement consacrée aux réflexions.

A la une

Le Monde - Municipales : les second tour est-il déjà joué ?

Le premier tour des élections municipales est marqué par un taux d'abstention record, un effondrement des listes socialistes, et une montée des listes d'opposition (UMP et FN). Ces tendances vont-elles se confirmer au second tour ? Peut-il y avoir un changement de tendance à la faveur d'une remobilisation de l'électorat de gauche ?

Slate - Municipales: la défaite du PS va-t-elle dépasser celles de 1983 et 2001?

Le PS a été sanctionné. C'est l'un des points sur lesquels tous les observateurs et spécialistes de la politique française s'accordent après le premier tour des élections municipales. La question qui se pose désormais est: le second tour va-t-il marquer la plus importante défaite de l'histoire du parti lors d'un scrutin municipal?

29 et 30 mars

Arrêt sur Images - Avec Jérôme Safar, le rebelle socialiste de Grenoble

"Et d'abord, depuis quand Mélenchon est écologiste ?"

Attaques. Contre-attaques. En maintenant aux municipales de Grenoble sa liste au second tour – contre l’avis du Parti socialiste qui lui a retiré son investiture, voir notre reportage d'hier – Jérôme Safar entend défendre son programme avec une équipe motivée. Non il n’est pas un homme seul et déçu comme l’affirme la tête de liste Eric Piolle qui rassemble écolos, Parti de gauche et mouvements citoyens. Safar s’affiche en homme libre et attaque le projet du camp adverse. Qui réplique aussi sec.

Arrêt sur Images - Une journée à Grenoble avec les militants d'Eric Piolle

Anticor, Amnesty, RESF : le Vert-surprise qui a tout pour lui

"Comme on dit ici, c’est Grenoble". Entendez : on ne fait rien comme tout le monde. La tournure prise par les municipales ne déroge pas. Dimanche, on a vu la liste qui rassemble les Verts, le Parti de gauche et des mouvements citoyens arriver en tête au premier tour devant la liste des socialistes et des communistes. Une première. Mardi, au terme d’un long suspens, les socialistes décident de se maintenir malgré les consignes inverses de Paris. Une rébellion. Et demain ? Grenoble sera-t-il le théâtre en plein air des prémices de la recomposition à gauche ?

Libé - Hidalgo : «Une campagne, ce n'est pas de l'enfumage permanent»

Sa stratégie, son adversaire, son programme, ses alliances... la candidate socialiste à Paris revient sur sa campagne.

A trois jours du deuxième tour, la candidate socialiste Anne Hidalgo espère faire de Paris le symbole de la résistance face à la poussée de la droite lors de ces municipales. Dans une interview à Libération, elle s’explique sur sa campagne, les résultats du premier tour, son adversaire, son alliance avec les écologistes et la politique nationale.

Le Monde - Deux ans après, sur les traces de François Hollande dans la Moselle délaissée

C'était une magnifique carte postale de campagne. Une « séquence » comme les apprécient les communicants et les animaux politiques en chasse de bulletins. Le 4 mai 2012, deux jours avant le second tour de la présidentielle, Francois Hollande, avait entamé une journée marathon par un déplacement à Hombourg-Haut, ville au cœur du bassin houiller de Moselle. Juché sur un camion, au milieu des petits immeubles délabrés de la cité minière, le candidat socialiste, marqué par le score de Marine Le Pen au premier tour, avait chanté une ode à l'unité nationale. « Nous n'aurons pas besoin de rejeter ceux qui n'auront pas fait le même choix que nous. Nous aurons besoin de cette réconciliation, de ce redressement, de ce rassemblement », avait-il harangué, la voix éraillée.

Libé - La Seine-Saint-Denis à bastons rompues

Duels fratricides à gauche, risques de bascule à droite, le département de Claude Bartolone devrait tanguer dimanche.

Libé - «Loi Florange»: les députés PS n’entendent pas en rester là

Les députés socialistes, assez remontés, cherchaient vendredi comment réintroduire les dispositions censurées de la «loi Florange» sur la reprise de sites rentables, notamment son volet sur les sanctions des dirigeants en l’adaptant, l’un d’eux suggérant même de modifier la Constitution.

Lyon Capitale - Les enjeux du 2nd tour à Lyon

Si l'issue du scrutin à Lyon ne fait plus vraiment de mystère après le 1er tour – Gérard Collomb devrait être réélu maire de Lyon –, le 2nd tour présente de grands enjeux pour Nathalie Perrin-Gilbert (Gram) et Michel Havard (UMP). Le vote de dimanche devrait aussi acter le retour du FN au conseil municipal. Tour d'horizon des points chauds du 2e tour.

Politis - Grenoble : tensions de l’entre-deux-tours 

À Grenoble, l’ex-candidat socialiste Jérôme Safar et l’écologiste Éric Piolle s’affrontent sur fond de rumeurs. Depuis l’annonce, mardi, du maintien du candidat PS Jérôme Safar au second tour, Grenoble est devenu le champ de bataille de candidats à couteaux tirés. Toujours en lice, la candidate Front national Mireille d’Ornano (12,56 %) et le candidat UMP Matthieu Chamussy (20,86 %) alignent les critiques sur les programmes de leurs rivaux.

France Info - Grenoble : les Verts à une marche de la mairie, tensions à gauche

Le premier tour des élections municipales à Grenoble a créé la surprise avec l'arrivée en tête du candidat écologiste Eric Piolle, devant le socialiste de l'équipe municipale sortante Jérôme Safar, l'UMP Matthieu Chamussy et la candidate FN Mirelle D'Ornano. Le second tour donnera lieu à une quadrangulaire après que le candidat socialiste a refusé l'union avec les Verts

Rue 89 - Mais qui est ce socialiste Jérôme Safar qui s’entête à Grenoble ?

Pour la gauche, il y avait au moins une nouvelle rafraîchissante dans l’horreur du premier tour des municipales : à Grenoble (Isère), une nouvelle tête, un candidat inattendu, avait créé la surprise en arrivant en tête, sur une liste Europe écologie-Les Verts-Parti de gauche.

Le Monde - Municipales : Toulouse pourrait symboliser la débâcle socialiste

« Je sais que le match sera serré mais je suis confiant et serein. Il le faut », confie le maire socialiste sortant de Toulouse, Pierre Cohen, à deux jours du second tour des municipales. Sur cette terre où les « rouge et noir » du Stade toulousain sont érigés en demi-dieux, on parle de politique avec les métaphores de l'ovalie.

Le Figaro - La droite lorgne les métropoles de Paris et de Lyon

Dans l'hypothèse d'une «vague bleue» au second tour des municipales, l'opposition peut espérer gagner des communautés d'agglomération.

28 mars

Le Nouvel Obs - Loi "Florange" : Martin fustige "l'attitude politicienne" de l'UMP

La loi censurée par les Sages devrait être remaniée avec des sanctions plus encadrées, prévient de son côté le porte-parole des députés PS.

Le Nouvel Obs - Remaniement : "Dans mon ministère, ça sent la fin"

Mines de déterrés, bureaux mal rangés... Témoignage d'un fonctionnaire, à lire sur Le Plus.

Le Nouvel Obs - Coup de pouce fiscal aux ménages : ce que l'on sait

Après la claque électorale du PS au premier tour des élections municipales, l'idée d'une baisse de la fiscalité des ménages est de plus en plus évoquée.

Le Monde - Remaniement : François Hollande a pris sa décision

Garder ou non Jean-Marc Ayrault comme premier ministre ? François Hollande a choisi. Le président de la République attendra le deuxième tour des élections municipales, dimanche 30 mars, pour finaliser son choix. Mais si la « vague bleue » est aussi importante que l'annoncent les sondeurs, il n'hésitera pas à changer son dispositif.

Hollande reconnaît le vote-sanction. Pour le chef de l'Etat, l'analyse de la situation est faite : le gouvernement a été victime d'un vote sanction, la droite a bénéficié d'une bien plus forte mobilisation que la gauche, le score du Front national a révélé les fragilités du pays, qui vit une multitude de crises. Il faut réagir.

Libé - Edouard Martin : la censure de la loi Florange «rend la politique détestable»

L'ex-leader syndical d'ArcelorMittal déplore la décision du Conseil constitutionnel de censurer la loi «Florange». Et fustige les 108 sénateurs et 80 députés UMP qui l'avaient saisi après l'adoption au Parlement le 24 février.

Libé - L'économie au coeur de la campagne du deuxième tour à Grenoble

Le PS battu dimanche par une liste citoyenne de la gauche et des écologistes accuse son rival d'irresponsabilité en matière d'économie.

L’angle d’attaque est donné. Mardi, lorsqu’il a annoncé son refus de fusionner sa liste avec celle du rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes, Jérôme Safar, arrivé second au premier tour des municipales dimanche derrière le rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes d’Eric Piolle, avait mis en avant des divergences sur notamment le développement économique.

Le Monde - A Rennes, la façade de la gauche unie se fissure

« Libérez Aly ! Prouvez que vous êtes de gauche ! » scandent les manifestants – des étudiants pour la plupart – qui ont envahi la scène de la salle de Cité, au cœur de Rennes, où était supposé se tenir un meeting rassemblant les chefs de file des trois principales listes de gauche en lice lors du premier tour de l'élection municipale. Matthieu Theurier (EELV) et Valérie Faucheux (Front de gauche), étaient venus apporter leur soutien à Nathalie Appéré (PS), arrivée en tête au soir du premier tour. Et malgré les efforts du service d'ordre, quelques dizaines de manifestants ont réussi à gâcher la fête.

Libé - Le chef du gouvernement organise la riposte contre ceux qui jugent son remplacement inéluctable.

La garde meurt mais ne se rend pas. Accablé par les socialistes de tous bords après la débâcle électorale de dimanche, Jean-Marc Ayrault a décidé de passer à la contre-offensive. Aussi rare que brutale.

27 mars

Le Nouvel Obs - Remaniement : ils veulent partir, ils veulent rester, ils veulent entrer

Dans la petite classe de Hollande, il y a les bons élèves, les fayots, les fortes têtes, les redoublants et même quelques bonnets d'âne. Revue de détail.

Le Nouvel Obs - Chômage : un "coup de massue qui tombe mal" pour Hollande

VIDEO. La forte hausse du nombre de demandeurs d'emploi en février intervient au pire moment pour le gouvernement, avant le second tour des municipales. Revue de presse. 

Lyon Info - Yves Fournel pressenti par Collomb à la mairie du 1er

Si la liste d’union PS/EELV remporte la mairie du 1er dimanche prochain, ni Émeline Baume, ni Odile Belinga ne s’assiéront dans le fauteuil du maire. C’est Yves Fournel, l’actuel adjoint à la petite enfance, qui succéderait alors à Nathalie Perrin-Gilbert. L’info, savamment tue jusqu’à présent, a été lâchée par Gilles Buna au cours d’une conférence de presse.

Le Monde - A Montreuil, la guerre des gauches fait rage

A Montreuil, élection rime avec élimination au PS. Après l'éviction du socialiste Razzy Hammadi qui, avec 9,8 % des voix, n'a pu se maintenir au second tour, Dominique Voynet, maire EELV de la ville qui ne se représente pas, rêve de voir Jean-Pierre Brard, son prédecesseur (ex-PCF) arrivé en tête avec 25,54% des voix, mordre la poussière, dimanche 30 mars. L'édile écologiste entend aussi régler ses comptes avec Claude Bartolone, l'ex-patron PS du département, figure tutélaire des socialistes en Seine-Saint-Denis qui, estime-t-elle, n'a rien entrepris pour apaiser le climat politique dans la ville ces dernières années.

Le Nouvel Obs - Remaniement : la question qui fâche les écolos : si c’est Valls, on fait quoi ?

Ce n'est encore qu'une hypothèse, mais la possible nomination du ministre de l'Intérieur à Matignon donne des sueurs aux écolos

Le Figaro - Hollande promet de «tirer une leçon» du scrutin

.... Dans les allées du pouvoir, c'est la fébrilité. Chez les premiers ministrables, les manœuvres ont commencé. Valls, qui a réfléchi à son cabinet, a reçu Le Drian (Défense), Montebourg (Redressement productif) et Duflot (Logement). Cette dernière lui a signifié qu'elle quitterait le gouvernement s'il était nommé à Matignon. «Une question de ligne», argue-t-on dans son entourage. Quant à Le Drian, il joue un rôle de go between entre Hollande et Valls. «Ne te méfie pas de Valls», répète-t-il au président.

Les décodeurs - Face à la défaite, le PS fait dans l'intox

Face à une sévère défaite, il est parfois difficile de se justifier. Après le premier tour des municipales, le PS est confronté à cette épreuve.

Depuis lundi 24 mars, Harlem Désir, David Assouline ou Bertrand Delanoë doivent répondre aux questions de la presse, et s'y emploient, quitte parfois à faire dans la langue de bois, voire l'intox pure et simple.

Le Monde - Le patron des députés PS veut moins d'impôts pour les plus modestes

Bruno le Roux l'affirme : « Nous avons entendu le message » des électeurs. A quatre jours du second tour des élections municipales, le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale promet une inflexion sociale de la politique conduite par François Hollande. « Je veux dire à tous ceux qui, à gauche, ont voulu nous donner un signe, que nous l'avons entendu. La question de la justice doit être au cœur des politiques que nous allons mener et continuer à mener pour redresser notre pays », a-t-il déclaré mercredi dans l'émission « Questions d'info » sur LCP en partenariat avec Le Monde, France Info et l'AFP.

Le Figaro - Duflot à Valls : «Si tu es nommé à Matignon, je m'en vais»

Lors d'un déjeuner, mardi, l'écologiste a assuré au ministre de l'Intérieur qu'elle ne resterait pas dans un gouvernement dont il prendrait la tête. «Une question de ligne», explique-t-on dans l'entourage de la ministre.

Le Point - Boutih (PS) : "En 2012, les comptables ont pris le pouvoir"

Le député de l'Essonne a analysé le vote-sanction de dimanche. Selon lui, les électeurs ont le sentiment que les socialistes "n'ont pas mouillé le maillot".

Le Nouvel Obs - Un remaniement, peut-être un geste fiscal: l'après-municipales se dessine

Un remaniement d'ampleur, avec un possible changement de Premier ministre, et peut-être un geste fiscal en faveur des ménages, sans changement de cap économique: la réponse de François Hollande à la claque des municipales commence à s'esquisser.

Europe 1 - Il y a la gauche qui pleure, et celle qui rit

NON, L'AUTRE GAUCHE ! Au premier tour des municipales, le PS a pris une claque. Ses "alliés", en revanche, s'en sont plutôt bien sortis.

Libé - Jean-Noël Guérini renvoyé en correctionnelle

HISTOIRE Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, en voie d’exclusion du PS, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Marseille pour «détournement de fonds publics» dans une affaire de licenciement abusif.

Libé - Second tour : le désistement républicain divise à gauche

A Brignoles et Perpignan, les candidats arrivés derrière la droite et le FN, se retirent pour contrer l'extrême droite. D'autres se maintiennent.

Ils ont fini par trancher leur dilemme. Se maintenir ou se retirer pour éloigner le risque de voir l’extrême droite conquérir leur ville ? Obéir aux consignes de «désistement républicain» données à l’unisson par le PS, EE-LV, le PG et le PCF ou tenter d’obtenir quelques sièges dans l’opposition au conseil municipal ?

26 mars

Le Monde - Municipales : dans quelles villes la gauche sera-t-elle unie au second tour ?

Après le premier tour des municipales, les tractations en vue du second ont duré jusqu'au dépôt des listes, à 18 heures mardi. A Paris, à Nantes ou à Lyon, les listes socialistes ont fusionné avec les écologistes. A Grenoble, aucun accord n'a été trouvé et à Avignon, une fusion avec le Front de gauche est censée faire barrage au FN.

Le Monde (blog) - A Grenoble, le « choix de la division » des socialistes

Coup de tonnerre à Grenoble. Arrivé en deuxième position dimanche au premier tour des municipales derrière l'écologiste Eric Piolle, le candidat socialiste Jérôme Safar a finalement décidé de se maintenir. Il y aura donc quatre listes qui s'affronteront dimanche : deux à gauche, une de l'UMP et une du FN.

Libé - A Grenoble, les socialistes sourds à l'alliance

Malgré des négociations menées jusqu'à Paris, le socialiste Jérôme Safar a refusé de se ranger derrière la liste Europe Ecologie-Les Verts-Parti de gauche arrivée en tête au premier tour.

Lyon Capitale - Pourquoi les Verts ont rallié Collomb

L'accord est gagnant-gagnant. Les Verts conservent des postes à la Ville comme au Grand Lyon. Gérard Collomb lui se donne les moyens de sortir du jeu Nathalie Perrin-Gilbert dans le 1er et Michel Havard dans le 5e. Se faisant, il en profite pour semer la zizanie dans les rangs écolos.

Libé - A Paris, les discussions PS-Front de gauche s'achèvent sur un échec

Le désaccord a été acté dès la nuit de dimanche à lundi. Au prix d'un net durcissement des relations entre le Parti de gauche et le PCF, allié au PS.

«J’en ai la nausée.» Au siège de campagne de Danielle Simonnet, candidate du Front de gauche à Paris, les militants fulminent. Quarante-huit heures après le premier tour du scrutin municipal, c’est acquis : aucun accord ne sera trouvé avec la candidate socialiste Anne Hidalgo. Dans ces conditions, il sera difficile pour leur camp d’être représenté au conseil de Paris – comme il l’était jusqu’à présent, avec deux élus ex-PS ayant rejoint le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon en 2008.

Le Monde - Baylet « désavoue totalement l'accord avec Gaudin » et étrille Mennucci

Le président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet a vivement réagi, mardi 25 mars, à l'annonce faite un peu plus tôt du ralliement-surprise de la candidate PRG Lisette Narducci, fortement soutenue par le président du Conseil général Jean-Noël Guérini, aux listes UMP de Jean-Claude Gaudin.

Le Monde - Municipales : premiers règlements de compte au PS

Au PS, l'heure est aux règlements de compte après les résultats du premier tour de l'élection municipale. Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres et ex-ministre de l'écologie, débarquée au mois de juillet pour avoir critiqué son budget, est l'une des premières à dégainer dans le Parisien.

Le Monde - Municipales : le point sur les alliances et les désaccords

Après le premier tour des municipales, place à la préparation du second. Les tractations ont commencé dès lundi matin pour négocier des accords et présenter des listes reconfigurées avant mardi 25 mars à 18 heures. Plusieurs cas se présentent avec des objectifs différents. Des fusions simples entre listes sont en cours de négociation, et des retraits de liste sont à attendre. Le porte-parole du PS, David Assouline, a notamment précisé que « les listes qui ne se retireraient pas en cas de menace FN n'auront pas l'investiture du PS » pour le second tour, sans plus de précisions.

25 mars

Le Monde - A Montreuil, un accord Front de gauche-EELV-PS contre Brard

La guerre des gauches continue à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Cinq listes s'affrontaient au premier tour (sept en comptant l'extrême gauche), elles seront trois au second. Patrice Bessac, candidat du Front de Gauche qui a recueilli 18,81% des voix, dimanche 23 mars, conduira une liste avec Ibrahim Dufriche-Soilihi (EELV) qui a obtenu 15,25% des suffrages. Le PS s'est rallié à l'accord après que son candidat, Razzy Hammadi, n'a pu accéder au second tour puisqu'il n'a obtenu que 9,8% des suffrages.

Le Monde - Municipales : pas d'accord PS-PG à Toulouse

Malgré la menace pour la gauche de perdre Toulouse – durement acquise en 2008 avec seulement 1 209 voix d'avance, après plus de trente-sept ans de mandature de centre-droit –, Jean-Christophe Sellin, le candidat du Parti de gauche, a annoncé mardi en fin de matinée qu'il ne donnerait pas de consigne de vote pour le second tour. En cause : le refus du maire sortant Pierre Cohen (PS) de trouver un accord de fusion avec sa liste.

Le Monde - Municipales : pas d'accord entre le PS et les Verts à Grenoble

Le candidat PS à la mairie de Grenoble, Jérôme Safar, arrivé deuxième avec 25,31 % des voix derrière celui d'EELV et du Parti de gauche, Eric Piolle (29,41 %), a annoncé qu'il se maintenait au second tour pour « gagner », refusant de fusionner les listes.

Le Monde - Municipales : quadrangulaire au second tour à Montpellier

« Nous ne ferons d'accord avec personne, nous irons tout droit jusqu'à la victoire, sans soumission, sans concession, hasta la victoria ! » Mardi 25 mars, à quelques heures du dépôt des listes pour le second tour, le candidat dissident socialiste, Philippe Saurel, arrivé deuxième au premier tour a mis fin au suspens.

Le Huffington Post - Municipales: un remaniement gouvernemental attendu après le second tour

En mars 2008, Nicolas Sarkozy avait laissé passer deux jours après le second tour pour remanier à la marge son gouvernement. Six nouveaux entrants, peu de départs... Moins d'un an après la présidentielle, la droite encaissait à l'époque un premier désaveu lors des élections municipales, qui avaient vu Toulouse et Strasbourg basculer dans l'escarcelle d'un Parti socialiste revigoré

Les Echos - Municipales : au PS, le front de soutien à Jean-Marc Ayrault se fissure

Au gouvernement, on élude la question de l’éventuel départ du Premier ministre dans les semaines à venir. D’autres, au Parti socialiste, n’hésitent pas à affirmer que le départ de Jean-Marc Ayrault est inéluctable.

Le Nouvel Obs - Hollande : et s'il s’auto-remaniait ?

Le président doit se jeter dans la fosse aux lions du jeu médiatique, fendre l’armure, en finir avec sa sempiternelle stratégie de l’esquive.

Libé - Municipales : comment le PS a fait fuir les électeurs

Quelle est la véritable progression du FN ? Quelles sont les villes les plus abstentionnistes ? La droite a-t-elle gagné ? «Libération» décrypte les votes.

Rue 89 - Message à Hollande : le changement, c’est maintenant

Fort taux d’abstention, bons scores du Front national, débâcle du PS à Marseille... Le message envoyé par les Français lors de ce premier tour des municipales est clair : le gouvernement fait fausse route.

Le Progrès - Lyon: la liste Collomb fusionne avec EELV face à la «percée du FN» 

La liste du maire PS de Lyon Gérard Collomb, en ballottage pour le second tour avec 35,76% des suffrages, a fusionné lundi avec celle d’EELV (8,90%) pour le second tour, notamment en raison de la percée du Front national, a annoncé son entourage.

 
Après le premier tour des municipales, place à la préparation du second. Les tractations ont commencé dès lundi matin pour négocier des accords et présenter des listes reconfigurées avant mardi 25 mars à 18 heures. Plusieurs cas se présentent avec des objectifs différents. Des fusions simples entre listes sont en cours de négociation, et des retraits de liste sont à attendre. Le porte-parole du PS, David Assouline, a notamment précisé que « les listes qui ne se retireraient pas en cas de menace FN n'auront pas l'investiture du PS » pour le second tour, sans plus de précisions.

Le Monde - Municipales : les listes de gauche fusionnent à Avignon

Au terme d'une longue négociation, le PS et le Front de gauche sont parvenus, mardi 25 mars en fin de matinée, à un accord de fusion de leurs listes à Avignon pour le second tour des municipales. La nouvelle liste de gauche qui en est issue, et qui sera officiellement déposée dans l'après-midi, affrontera au second tour dans une triangulaire la liste du Rassemblement bleu Marine conduite par Philippe Lottiaux, arrivée en tête le 23 mars avec 29,63 % des suffrages exprimés – soit 27 voix d'avance sur la liste conduite par la socialiste Cécile Helle (29,54 %) –, ainsi que la liste conduite par l'UMP Bernard Chaussegros (20,91 %). Le Front de gauche, dont la liste dirigée par le communiste André Castelli avait obtenu 12,46 % au premier tour, était en capacité de se maintenir.

Le Monde- A Toulouse, le PS et EELV fusionnent pour faire barrage à la droite

En ce lendemain de premier tour, lundi 24 mars, le maire sortant de Toulouse, Pierre Cohen (PS), a affiché la sérénité et la détermination de ceux qui ont repris les choses en mains après avoir subi un revers douloureux. Hier soir encore, il encaissait le choc des six points d'avance de son challenger UMP Jean-Luc Moudenc – qui a totalisé 38,2 % des suffrages –, quand il s'attendait à être devancé de deux à trois points « maximum ».

Le Monde - Béziers : le candidat PS veut se maintenir face à Robert Ménard

A l'issue d'une réunion organisée lundi 24 mars avec une centaine de militants socialistes de Béziers, le candidat du parti Jean-Michel du Plaa, arrivé troisième dimanche au premier tour, a laissé clairement entendre qu'il maintiendrait sa candidature au second tour. Et ce malgré le risque de voir Robert Ménard, soutenu par le FN, l'emporter dimanche prochain dans cette ville de 70 000 habitants.

Le Monde - Face au FN, un front républicain s'ébauche à Fréjus

A Fréjus, d'âpres négociations sont en cours pour opposer un front républicain au candidat du FN, David Rachline, arrivé largement en tête (40,3 %) au premier tour des élections municipales. Ces discussions, confirmées au Monde par le maire sortant, Elie Brun (droite), visent à éviter une potentielle quadrangulaire en fusionnant la liste de ce dernier, arrivé 3e du scrutin avec 17,6 % des voix, et celle du candidat investi par l'UMP, Philippe Mougin, en deuxième place avec 18,8 %.

Libé - Grenoble se donne aux Verts par surprise

La liste conduite par Eric Piolle est arrivée en tête devant le PS et l'UMP.

Grenoble, laboratoire de la gauche non socialiste ? Eric Piolle, candidat EE-LV à la tête d’une liste d’alliance comprenant notamment le Parti de gauche, est arrivé en tête au premier tour des municipales ce dimanche, devant le socialiste Jérôme Safar, dauphin désigné du maire sortant Michel Destot, et l’UMP Matthieu Chamussy. Il a recueilli 29,41% des voix contre 25,31% pour Safar et 20,86% pour Chamussy. Avec 12,56% des voix, le FN peut se maintenir au second tour.

20 minutes - Grenoble: Pourquoi les Verts sont-ils numéro 1?

Jérôme Safar a vécu une sale soirée dimanche soir. Annoncé vainqueur dans les sondages, le candidat socialiste a été devancé de quatre points par son concurrent écologiste Eric Piolle. Le politologue Simon Labouret analyse ce retournement de situation pour 20Minutes…

Libé - A Grenoble, PS et Verts vont-ils enterrer la hache de guerre ?

La liste conduite par le candidat EE-LV Eric Piolle est arrivée devant celle du socialiste Jérôme Safar, dauphin de Michel Destot, le maire sortant. Des discussions pour faire liste commune au second tour sont en cours.

Rue 89 Lyon - Lyon 2014 : FN renforcé, gauche divisée, Gérard Collomb joue serré pour garder Lyon

Il est en tête dans six arrondissements sur neuf mais n’en remporte aucun au 1er tour. Pas le grand chelem rêvé. Gérard Collomb fait toutefois un bon score, dans une France où les socialistes n’ont pas eu la cote. Pour le second tour, il doit composer avec un Front national pour la première fois aussi important (soit 12,19% des voix), et surtout avec sa gauche est divisée. Jouera-t-il la carte du rassembleur ?

Lyon Capitale - Accord imminent entre les écolos et Collomb à Lyon

"Vous en saurez plus vers 15 heures. Les négociations avancent assez vite", nous a confié un socialiste qui participe aux discussions entre Gérard Collomb et les écologistes. Depuis dimanche soir tard dans la nuit, les deux listes de gauche ont entamé des tractations. Initialement, les représentants d'Europe-Écologie-Les Verts demandaient 20 conseillers d'arrondissements ainsi qu'une mairie d'arrondissement : le 1er pour Émeline Baume ou le 7e. Gérard Collomb les aurait ramener à plus de modestie.

Lyon Capitale - Pas d'accord PS/Front de Gauche à Lyon

Le maire, Gérard Collomb, ne signera pas un accord de second tour avec les listes Gram/Front de Gauche à Lyon. Le Front de Gauche a refusé de signer un accord sur seulement 8 arrondissements et s'est montré solidaire de Nathalie Perrin-Gilbert que Gérard Collomb voulait maintenir hors de l'accord.

Libé - Pour Hollande, la claque

Elu en voulant «apaiser» le pays, le Président assiste à une poussée historique du FN. Un désaveu.

C’est bien un scénario noir pour François Hollande qui est sorti des urnes de ce premier tour des municipales. La France a voté, et c’est une France en crise qui a voulu infliger un désaveu au gouvernement, à la gauche et à la politique en général.

Le Monde - Une abstention-sanction pour le Parti socialiste

Le PS en avait fait son espoir principal, celui qui était à même de masquer une éventuelle perte massive de villes moyennes. Sauf qu'à Marseille, rien ne s'est passé comme prévu au premier tour pour les socialistes. Selon nos premières estimations, Patrick Mennucci n'arrive qu'en troisième position avec 21,2%, derrière le maire sortant UMP Jean-Claude Gaudin (36,5%) et le candidat du FN Stéphane Ravier (22,5%). Une claque totalement inattendue pour le socialiste, qui pourrait notamment s'expliquer par les mauvais résultats de ses co-listiers Marie-Arlette Carlotti et Christophe Masse dans les 3e et 6e secteurs

24 mars

Le Monde - Un vote-sanction contre la politique de Hollande ?

Le Parti socialiste est en net recul lors de ce premier tour des élections municipales. S'agit-il d'un vote-sanction contre la politique du gouvernement ? Le « front républicain » sera-t-il la réponse de l'exécutif ? Les explications de David Revault-d'Allonnes, journaliste au service politique du Monde

Le Monde - Valls : le message de l'abstention, "tous les responsables politiques doivent l'entendre"

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a estimé dans la nuit de dimanche à lundi que « tous les responsables politiques » devaient entendre le message de l'abstention « trop élevée » au premier tour des élections municipales.

Le Monde - A Lyon, Gérard Collomb (PS) résiste à la « vague bleue »

Le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, est en ballottage favorable, dimanche 23 mars, au soir du premier tour des élections municipales, dont il est sorti en tête avec 35,76 % des voix, devançant de 5 points son adversaire UMP, Michel Havard.

Le Monde - A Grenoble, le candidat écologiste crée la surprise

C'est un petit tremblement de terre politique qui vient de se produire à Grenoble. Après dix-neuf ans de domination socialiste, les écologistes sont en passe de s'emparer de la mairie. Arrivé en tête du premier tour dimanche 23 mars, Eric Piolle obtient 29,41 % des voix devant le socialiste Jérôme Safar (25,31 %) et l'UMP Matthieu Chamussy (20,86 %). Avec 12,56 % des voix, le FN parvient aussi à se qualifier.

Le Monde - A Lille, le Front national et la colère de Martine Aubry

Sans surprise à Lille, la maire sortante socialiste Martine Aubry est arrivée en tête avec 34,86 %, soit douze points de moins qu'en 2008. Mais pour la première fois, le PC est parti seul au premier tour avec la liste Front de gauche qui décroche 6,17 % des suffrages.

Le Monde - Roubaix : abstention record et gauche affaiblie au premier tour des municipales

Avec dix listes pour ce premier tour des municipales, la ville la plus pauvre de France se distingue par un taux d'abstention record : 61,58 % des électeurs roubaisiens ne se sont pas déplacés (contre 60,48 % en 2008).

Le Monde - Municipales : Ries, au coude à coude avec Keller à Strasbourg

Peu après 17 heures, dimanche 23 mars, un premier chiffre est venu inquiéter Roland Ries. Avec une participation près de six points inférieure à 2008, le maire de Strasbourg et son entourage se sont dit que cette soirée d’'élection municipale n'’allait pas être fameuse. La bataille, face à l’'UMP Fabienne Keller, était annoncée très serré par les sondages.

Le Monde - Municipales : situation très compliquée pour le PS à Montpellier

A Montpellier, les résultats quasi définitifs tombés vers 22 heures dans la soirée de ce dimanche 23 mars ne permettent toujours pas d'y voir plus clair. Comme le prévoyaient les estimations, le candidat investi par le Parti socialiste, Jean-Pierre Moure, arriverait bien en tête avec 25,2 % des suffrages, devant le candidat socialiste dissident, Philippe Saurel, et l'UMP Jacques Domergue, qui se disputent âprement la place de deuxième, entre 22,9 % pour le premier et 22,5 % pour le second.

Les Echos - Les Français se sont décidés sur des enjeux locaux, mais 27 % ont voulu sanctionner Hollande

Selon un sondage ­OpinionWay pour « Le Figaro », les enjeux locaux ont primé auprès d’électeurs par ailleurs peu intéressés par la campagne des municipales.

Le Nouvel Obs - Claque, plébiscite ou ballotage : quid des ministres candidats ?

La liste de Fabius l'a largement emporté a Grand-Quevilly. Frédéric Cuvillier, qui l'avait emporté dès le premier tour au dernier scrutin, est mis en ballotage. Marie-Arlette Carlotti est défaite à Marseille.

Libé - Le Parti socialiste à la peine

Le Front national est en tête dans plusieurs villes comme Hénin-Beaumont ou Perpignan. Marine Le Pen parle d'un «cru exceptionnel».

Abstention en hausse, forte poussée du Front national, réélection de plusieurs personnalités dès le premier tour : les élections municipales livrent leurs premiers enseignements, les opérations de dépouillement étant achevées dans de nombreuses communes. Libération synthétise ici les principales informations sur le scrutin – et les actualisera au fil de la soirée.

26/03/2014

L'invité de 8h20 : Harlem Désir


L'invité de 8h20 : Harlem Désir par franceinter

Interactiv' : Harlem Désir


Interactiv' : Harlem Désir par franceinter

25/03/2014

Conférence de presse d'Harlem Désir - 25 mars 2014


Conférence de presse d'Harlem Désir - 25 mars 2014 par PartiSocialiste

21/03/2014

L'actualité des socialistes du 17 au 23 mars (mise à jour)

Dernière mise à jour jusqu'à dimanche soir pour cause de fin de campagne électorale. Une fin de semaine exclusivement consacrée aux réflexions.

A la une

Rue 89 - « De la difficulté d’être normal… » : Christiane Taubira répond à Nicolas Sarkozy

Et voilà que la France, cette vieille République qui a érigé l’égalité en passion nationale, a inventé pour y parvenir la fiction du citoyen sans origine, ni « race », ni religion. Et afin que nul ne l’ignore, elle l’a inscrit à l’article premier de sa Loi fondamentale, la Constitution.

Le Monde - François Hollande répond à la tribune de Nicolas Sarkozy

François Hollande a affirmé à Bruxelles que "toute comparaison avec des dictatures (était) forcément insupportable", en réponse à la tribune de Nicolas Sarkozy comparant les écoutes le visant aux méthodes de la Stasi.

21 mars

Challenges - L'exécutif français suspendu aux résultats des municipales

"Confiants mais prudents" : telle est la formule consacrée dans l'entourage du Premier ministre à quelques jours des élections municipales, premier test depuis le début d'un quinquennat de François Hollande entamé dans la douleur. Malgré leurs faibles cotes de popularité, chef de l'Etat et chef du gouvernement espèrent que les dégâts resteront limités pour les socialistes dans un scrutin aux enjeux locaux par définition

Libé - Municipales : la gauche a des rêves de Bourges

Après trois mandats, le maire sortant UDI, Serge Lepeltier, ne se représente pas. Du coup, la droite se divise et la gauche espère en profiter.

Dans la capitale berrichonne, la gauche se met à y croire. Après trois mandats consécutifs, Serge Lepeltier (UDI), maire de Bourges, jette l’éponge. Si la décision de cet ancien ministre de Jean-Pierre Raffarin, passé par le RPR et l’UMP, n’est pas une surprise, elle a tout de même fait imploser la droite locale, aucun des potentiels successeurs n’acceptant de céder la place de leader.

Europe 1 - Les municipales peuvent-elles faire basculer le Sénat ?

UN SCRUTIN EN CACHE UN AUTRE - En désignant les conseillers municipaux, les municipales vont indirectement impacter le Sénat. À quel point ?

Le Monde - Harlem Désir demande à Nicolas Sarkozy de «s'expliquer devant les français»

L'affaire des écoutes judiciaires de Nicolas Sarkozy marque les derniers jours de la campagne des élections municipales. Invité mercredi de l'émission Questions d'info sur LCP en partenariat avec Le Monde, France info et l'AFP, Harlem Désir s'est montré très offensif. Il demande à l'ancien président de la République de s'expliquer devant les Français.

20 mars

Libé - Scandale

S’il y avait encore un doute, il vient d’être levé. Les écoutes judiciaires mises en place à l’encontre de Nicolas Sarkozy font désormais apparaître tous les éléments d’un scandale d’Etat que la droite elle-même ne pourra pas nier. Les révélations de Mediapart sur le contenu des enregistrements récupérés par les juges justifient pleinement l’enquête ouverte pour trafic d’influence et violation du secret de l’instruction.

Le blog de Françoise Fressoz - Municipales J – 4 : l’impossible job d’Harlem Désir

Dur métier que celui de premier secrétaire du PS. Harlem Désir incarne le national, il est celui que les maires socialistes n'ont pas envie de voir. Il en est conscient, ne s'impose pas, mise sur les petites villes  plutôt que sur les grands meetings. Profil bas !

Libé - Ecoutes : Vallaud-Belkacem pointe la «gravité des soupçons»

Le contenu des écoutes de conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat, révélé par Mediapart, suscite de nombreuses réactions indignées à gauche, tandis que la droite insiste sur la présomption d'innocence.

Libé -Manuel Valls appelle à la «lucidité» face à l’antisémitisme

Le ministre de l'Intérieur s'exprimait lors d'un rassemblement à Paris, deux ans après la tuerie de Toulouse.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a appelé mercredi à «être lucide», à «réfléchir» et à «résister» face à l’antisémitisme, lors d’un rassemblement organisé à Paris deux ans après la tuerie de Toulouse.

 

Le Figaro - Montebourg et le remaniement : «J'attends de savoir qui est le premier ministre»

LE SCAN - Cité dans une enquête du journal Le Monde, le ministre du Redressement productif conditionne sa présence au gouvernement au choix du locataire de Matignon.

En vue d'un éventuel remaniement au lendemain des municipales, Arnaud Montebourg pose ses conditions. Selon les journaliste du Monde, il affirmerait en privé: «Je ne suis pas éternellement candidat à être dans un gouvernement. J'attends de savoir qui est le premier ministre, après on verra».

19 mars

Le blog de Françoise Fressoz - J – 6 Municipales : un scrutin très national

Tous les sondages l'indiquent : les municipales dont le premier tour a lieu dimanche 23 mars sont d'abord des élections locales. Une enquête LH2 réalisée pour la presse régionale et France bleue et dont les résultats ont été publiés le 14 mars fournit des chiffres éloquents : interrogés sur le critère déterminant de leur vote, 70 % des sondés répondent qu'il s'agit « du bilan de leur maire et de l'équipe municipale » et 69 % précisent qu'ils voteront « en fonction d'enjeux locaux en priorité ».

Les Décodeurs - Les approximations du PS sur le bilan du gouvernement

Fin février, le Parti socialiste diffusait sur Internet un tract vantant les 18 mois d'action du gouvernement, tant du point de vue du « progrès social » que du « redressement de la France ». Les Décodeurs ont passé au crible ce document, qui révèle un certain nombre d'imprécisions, ainsi que quelques erreurs factuelles. Pour les découvrir, passez votre curseur sur les pictogrammes qui s'affichent sur le document.

Le Figaro - Municipales : Bruno Le Roux ne croit pas à «une raclée» pour la gauche

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale vante la «capacité de travail» et la «loyauté vis-à-vis du chef de l'État» de Jean-Marc Ayrault.

Le patron des députés socialistes ne ressent «pas d'agressivité» dans la campagne des municipales. «Il y a une espèce de suspension dans cette campagne, qui est plutôt agréable à vivre même si je suis plutôt dans le flou sur la mobilisation», explique Bruno Le Roux, candidat en troisième position sur la liste socialiste à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) contre la maire sortante Front de gauche Jacqueline Rouillon.

Les Echos - Bernard Cazeneuve, l’homme qui cherchait 50 milliards

Ce fabiusien discret qui s’était ­abstenu de choisir lors de la primaire socialiste est devenu un homme clef pour François Hollande. Armé d’un humour redoutable, le ministre ­délégué au Budget mène une mission périlleuse : ­mettre en œuvre la rigueur.

Le Monde - A Paris, vingt élections pour un seul maire

Si la gauche, en particulier à Paris, commence à se faire un sang d'encre en se demandant si l'abstention de ses électeurs ne va pas peser plus qu'attendu sur les municipales des 23 et 30 mars, tous les voyants sont cependant au vert depuis le début de la campagne pour le PS dans la capitale. Le mode de scrutin l'avantage et aucun sondage n'est venu sonner l'alerte. Rappel des données électorales et d'opinion à moins d'une semaine du premier tour.

Lyon Capitale - Belinga, soutenue par Collomb, mène ses troupes dans le 1er

Odile Belinga, candidate issue de la société civile, a profité de la venue de Gérard Collomb pour descendre les pentes de la Croix-Rousse en sa compagnie et dynamiser un peu sa campagne dans le 1er arrondissement.

Libé - Le bilan de Hollande vu et déformé par les infographistes de l'UMP

DÉSINTOX L'UMP dégaine une série de quatre chiffres accablants... Le jeu consiste à trouver celui qui est vrai. Pas simple.

INTOX. A quelques jours du premier tour des municipales, l’UMP dégaine un nouvel argumentaire viral sous la forme d’une infographie censée dresser le bilan de l’action de François Hollande, et convaincre les électeurs de se servir des scrutins du 23 et du 30 mars pour «dire stop» au Président.

18 mars

Le Monde - Circulation alternée : les dessous d'un arbitrage politique

A une semaine du premier tour des élections municipales, le risque était sans doute trop grand de ne pas agir. Le gouvernement s'est résolu, samedi 15 mars, après cinq jours consécutifs d'une pollution aux particules particulièrement sévère, à mettre en place, lundi, la circulation alternée à Paris et dans les 22 communes de sa petite couronne. L'exécutif a beaucoup hésité, redoutant l'impopularité de la mesure.

Libé - Municipales : le PS dénonce le «pic de pollution du débat public» à droite

Le Parti socialiste appelle à «respecter le moment démocratique» des municipales et à la mobilisation dans les urnes.

Le PS a dénoncé lundi «le pic de pollution du débat public» atteint ces deux dernières semaines par «les affaires et les coups tordus de la droite», lançant un appel à la «mobilisation» pour que les citoyens se rendent «massivement» aux urnes lors des municipales.

Libé - A Lyon, Gérard Collomb à peine en campagne

A quelques jours du premier tour, le maire sortant mène une campagne d'une rare discrétion.

Pour la dernière semaine avant le premier tour des municipales, Gérard Collomb, le sénateur-maire de Lyon, candidat à sa réélection, n’a pas franchement le pied au plancher. Selon l’agence chargée de sa communication, il doit participer à «deux débats» organisés par France 3 et le Progrès. Quelques interviews sont également prévues.

INFO OBS. Sarkozy écouté : le cabinet de Taubira savait. Pas la ministre

"Je ne savais pas", a juré la ministre. Le pis, c’est que c’est vrai ! Sa directrice de cabinet était au courant mais n’a fait suivre l’information qu’à Matignon. Histoire d’un amateurisme coupable.

Le Monde - Ecoutes de Sarkozy : Taubira n'aurait pas été avertie par sa directrice de cabinet

Christiane Taubira avait affirmé, le 10 mars sur TF1, ne pas avoir été informée de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy et en avoir découvert l'existence dans les colonnes du Monde, trois jours avant. Le Nouvel Observateur affirme, lundi 17 mars, que sa directrice de cabinet, informée depuis le 26 février, n'a, en réalité, pas fait remonter l'information à sa ministre, mais seulement au cabinet du premier ministre.

Le Point - Baromètre Ipsos : sale temps pour Taubira !

Outre la garde des Sceaux, Duflot, Sarkozy, Copé et Valls chutent. C'est le mois de la fessée dans notre baromètre Ipsos. Ça sent le ras-le-bol !

Les décodeurs - Bus diesel : l'amnésie sélective d'Anne Hidalgo

Sur fond de pic de polution et de circulation alternée, Anne Hidalgo s'en est pris ce week-end à… un écologiste. La candidate PS a accusé, lors d'un point presse, le vice-président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF), Pierre Serne (Europe-Ecologie), d'avoir validé une commande de bus Diesel fin 2013.

Le Monde - François Hollande se veut le garant d'une justice « incontestable »

A la fin d'une semaine marquée par la polémique entre l'opposition et Christiane Taubira, François Hollande s'est exprimé pour la première fois publiquement, samedi 15 mars, sur l'affaire des écoutes visant Nicolas Sarkozy. « La justice passera et je dois faire en sorte qu'elle puisse être incontestable, parce qu'elle ne peut pas être contestée », a déclaré le chef de l'Etat au côté de Matteo Renzi, le nouveau président du conseil italien, lors d'un point de presse commun à l'Elysée.

17 mars

Le Temps.ch - L’autorité de Hollande, un enjeu derrière la bataille pour Paris

Les prochaines élections municipales en France s’annoncent difficiles pour la majorité socialiste. Le PS compte sur sa victoire à Paris pour atténuer les conséquences d’une défaite nationale. Cette victoire est-elle acquise, comme les sondages le suggèrent, interroge le journaliste Jean Bothorel

Le Nouvel Obs - Municipales: à Marseille, l'élection se joue dans 2 ou 3 secteurs

A Marseille, l'élection municipale pourrait se jouer à quelques centaines de voix dans deux ou trois secteurs sur les huit que compte la ville, notamment le 3e où la ministre Marie-Arlette Carlotti (PS) affronte le sortant Bruno Gilles (UMP) et le 6e où un candidat de droite dissident pourrait faire la différence.

BFM TV - Pascal Lamy: "ministre de l'Economie, c'est pas mon trip"

Invité de BFM Politique dimanche soir, l'ancien directeur de l'OMC a expliqué ne pas être intéressé par un éventuel poste au gouvernement.

Marianne - Yamina Benguigui, soutenue par personne

Malgré les allégations de son « entourage », la ministre de la Francophonie n’est soutenue ni par François Hollande, ni par Jean-Marc Ayrault ni par Anne Hidalgo. Ses explications sont jugées insuffisantes.

Harlem Désir : Nicolas Sarkozy n’a pas le droit de mettre en cause les institutions de la République


Harlem Désir : Nicolas Sarkozy n’a pas le droit... par PartiSocialiste

16/03/2014

L'actualité des socialistes du 10 au 16 mars (mise à jour)

A la une

Le Figaro - Le PS redoute abstention et vote sanction

L'État d'esprit des socialistes à une semaine des municipales? «Il n'y a pas de campagne», se désole un ministre, stupéfait du peu d'entrain autour du scrutin. Il y a encore deux semaines, chacun se rassurait au PS en claironnant «la cristallisation se joue maintenant». Pourtant, en dépit de leur campagne de terrain, les socialistes redoutent de voir se réaliser leur crainte la plus forte: une très importante abstention sur fond de multiplication des affaires à droite et de nouvelle crise gouvernementale à gauche.

15 et 16 mars

Le Monde - Municipales : la carte des sondages ville par ville

Les sondages se multiplient avant les élections municipales des 23 et 30 mars. Nous vous proposons de retrouver sur cette carte la dernière étude d'opinion réalisée pour chaque ville sondée.

Rue 89 - Transports gratuits ce week-end dans une Lyon polluée : argument de campagne ?

Des transports collectifs gratuits pour inciter à moins utiliser de voitures personnelles polluantes, Paris l’a fait ce jeudi, suivie de Caen, Rouen, Grenoble et Reims. Et, enfin, de Lyon. Les TCL seront donc gratuits ce week-end.

Le Monde - Christiane Taubira : « Je n'ai aucun sentiment de lâchage »

Le contenu des documents, très imprudemment brandis par Christiane Taubira lors de sa conférence de presse, mercredi 12 mars, est extrêmement embarrassant pour la ministre de la justice.

14 mars

Le Monde - Ecoutes de Sarkozy : Taubira admet s'être « trompée de dates »

La ministre de la justice, Christiane Taubira, a admis, jeudi 13 mars au soir, s'être « trompée de dates » en affirmant, dans un premier temps, n'avoir appris que par la presse le placement sur écoute de Nicolas Sarkozy.

Le Monde - Municipales J-10 : les enjeux à Paris, Aubry fait la course en tête

Libé - Contre la pollution, Lyon met le petit braquet

Pour diminuer la pollution de l'air, le maire propose pour seule mesure une heure gratuite de vélo en libre-service.

Les Lyonnais moins courageux que les Parisiens en matière de lutte contre la pollution ? Tandis que le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, à la tête de l’autorité organisatrice des transports dans la région - le Stif -, a décrété que les transports en commun d’Ile-de-France seraient gratuits«pendant toute la durée de l’épisode de pollution», son homologue lyonnais, le Sytral n’envisage rien de tel.

Le Monde - Municipales : la carte des villes qui peuvent basculer

Le Monde - Dans les petites communes, l'obligation de déclarer une nuance politique passe mal

Une nouveauté électorale crée un émoi inédit dans les petites communes, à l'occasion du scrutin municipal des 23 et 30 mars : l'attribution de « nuances politiques » aux listes souhaitant se présenter sans étiquette. Mardi 11 mars, Jean Abiteboul, candidat sortant à La Houssaye-en-Brie (Seine-et-Marne) a découvert que, selon le fichier officiel des candidatures diffusé par le ministère de l'intérieur, il conduit une liste « divers droite ». Un comble pour celui qui se dit « de gauche » à titre personnel.

13 mars

Com' c'est bizarre - Tous des menteurs ?

Dans les équipes de football, les mauvaises défenses se reconnaissent à leur incapacité à remonter le ballon vers leurs attaquants. Elles le dégagent à l’aveugle et, de ce fait, redonnent l’initiative à l’adversaire qui le récupère. En communication politique, c’est un peu pareil. Le mauvais réflexe, lorsqu’on est mis en cause, est de choisir une argumentation automatique et fragile qui donne l’occasion au camp adverse de relancer l’offensive. Voilà précisément ce qui vient de se passer avec l’affaire des dénégations hasardeuses de ministres sur leur niveau de connaissance des écoutes concernant Nicolas Sarkozy.

Libé - Ecoutes : les courriers envoyés à Taubira révélés

«Le Monde» a dévoilé le contenu des documents brandis par la garde des Sceaux mercredi midi, à l'issue du Conseil des ministres.

Libé - Taubira prise en faute, pas la justice

BILLET En prétendant contre toute évidence avoir appris par la presse les soupçons de corruption pesant sur Nicolas Sarkozy, Christiane Taubira a commis une triple faute. Faute morale tout d’abord, car ses déclarations de lundi soir, démenties le lendemain par le Premier ministre, apparaissent au mieux comme une insigne maladresse, au pire comme un mensonge.

Le Monde - Les documents brandis par Taubira contredisent sa défense

« Non, je n'ai pas d'informations concernant la date, la durée, le contenu des interceptions judiciaires », a assuré Christiane Taubira, juste après le conseil des ministres du mercredi 12 mars. Accusée de mensonge par la droite dans l'affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy, la ministre de la justice a brandi deux lettres. L'une du  procureur national financier, Eliane Houlette, adressée au procureur général de Paris, l'autre d'un représentant de ce dernier à la garde des sceaux. Sur les photos de ces documents, le contenu des lettres est facilement lisible, même si certains passages sont cachés par la main de Mme Taubira.

Le Monde - Les documents brandis par Taubira renforcent les soupçons contre Sarkozy

Le contenu des documents, très imprudemment brandis par Christiane Taubira lors de sa conférence de presse, mercredi 12 mars, est extrêmement embarrassant pour la ministre de la justice. Ces deux rapports émanant du procureur général de Paris et du procureur national financier (PNF) contredisent formellement les affirmations successives de la garde des sceaux.

Libé - A Montreuil, la gauche à la manœuvre

Micmac à Montreuil, suite. Dans la ville qui a vu sa maire sortante, Dominique Voynet (EE-LV), jeter l’éponge, la gauche est en pleines manœuvres avant même le premier tour. Un sondage Ipsos (réalisé pour France 3 les 7 et 8 mars auprès de 603 personnes) vient en effet confirmer à quel point la prise de la mairie reste indécise selon les alliances qui se noueront - ou pas - au second tour.

IPSOS - Jean Germain (PS) en position favorable

Maire de Tours depuis 1995, Jean Germain est en situation d'obtenir un troisième mandat. L'enquête d'intentions de vote Ipsos/Steria réalisée pour France 3 Centre à deux semaines du scrutin crédite sa liste au 1er tour de 38% d'intentions de vote, contre 35% à la liste UMP-UDI conduite par Serge Babary.

Le Monde - Ecoutes de Sarkozy : Ayrault confirme avoir été informé

Jean-Marc Ayrault et Christiane Taubira ont été informés de l'existence d'écoutes téléphoniques visant l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, mais n'ont pas eu accès à leur contenu, a déclaré mardi 11 mars le premier ministre.

12 mars

France 3 - Municipales 2014. Sondage exclusif : Jérôme Safar (PS) en tête suivi d'Eric Piolle (EELV) et de Matthieu Chamussy (UMP) à Grenoble. Le FN éliminé.

Selon un sondage exclusif Ipsos-Stéria pour France 3 Alpes, le candidat socialiste est très largement en tête au premier tour avec 34% des voix. Il devance Eric Piolle (EELV, 26%) et Matthieu Chamussy (UMP/UDI, 22%). Le Front National ne semble pas en mesure de se maintenir au second tour.

Les décodeurs - Quand Montebourg exagère l'indépendance du parquet

Les diverses affaires qui ont éclaté à droite embarrassent aussi, par ricochet, la majorité. En cause : les écoutes de Nicolas Sarkozy par les juges d'instruction Serge Tournaire et Roger Le Loire. Plusieurs personnalités, de droite, des ténors du barreau ou encore des associations, se sont élevés contre cette pratique, qu'ils jugent abusive. Et certains à l'UMP n'ont pas manqué de voir, derrière l'enquête des juges, la main du pouvoir ; ils arguent que François Hollande était nécessairement au courant.

Le Monde - Jérôme Lambert quitte le groupe PS à l'Assemblée et rejoint les radicaux

Jérôme Lambert, député (PS) de la Charente, s'apprête à quitter le groupe socialiste de l'Assemblée nationale pour rallier le groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste (RRDP), présidé par le radical de gauche Roger-Gérard Schwartzenberg.

Libé - Pacte de responsabilité: les leviers de Hollande pour baisser le coût de travail

INFO LIBÉ L’Elysée a enfin tranché sur les 10 milliards d’euros supplémentaires consacrés à la baisse du coût du travail.

L’Elysée a enfin tranché sur les 10 milliards d’euros supplémentaires consacrés à la baisse du coût du travail, annoncés mi janvier par François Hollande dans le cadre de son «pacte de responsabilité».

11 mars

Libé - Mines : comment Montebourg a imposé son filon

RÉCIT Le ministre du Redressement productif a accéléré l'annonce de la création de la Compagnie nationale des mines de France alors que Matignon n'avait pas rendu tous les arbitrages.

Le Figaro - Grèce : il faut "desserrer un peu l'étau" (Bel)

Le président (PS) du Sénat français Jean-Pierre Bel a estimé lundi à Athènes qu'il faudrait "desserrer un peu l'étau sur la Grèce", rappelant notamment qu'il y avait "des approches différentes" du règlement de la dette du pays.

Libé - Marseille, le scrutin que tout le monde scrute

À SUIVRE A moins de deux semaines du premier tour des municipales, le sort de Marseille reste incertain, et passionnant. La ville va-t-elle repartir pour un quatrième mandat avec Jean-Claude Gaudin, maire (UMP) depuis 1995, élu municipal depuis près d’un demi-siècle ? Ou basculera-t-elle à gauche, avec Patrick Mennucci (PS) ? Les derniers sondages donnent l’avantage au sortant, mais la ville est soumise à la «loi PLM». On vote par secteurs, ce qui permet parfois d’être minoritaire à l’échelle de la ville mais de gagner pourtant, en faisant basculer un secteur qui vous rend majoritaire en conseillers municipaux.

Lyon Capitale - Collomb ministre ? L'actuel maire "exclut" de partir à Paris

Interrogé ce dimanche 9 mars sur I>Télé, Gérard Collomb a répété que sa priorité restait Lyon et les Lyonnais.

Libé - Anne Hidalgo veut donner la main aux Parisiens sur le budget

MUNICIPALES La candidate PS à la mairie de Paris souhaite mettre en place un «budget participatif», équivalent à 5% du budget d'investissement de la ville, soit 71 millions d'euros par an

Rue 89 Lyon - «LBK», le gamin des Minguettes, peut-il devenir maire de Vénissieux?

Aux prochaines élections municipales, le PCF canal historique risque de perdre Vénissieux, un de ses derniers bastions. Pour la première fois depuis 80 ans, les communistes auront un socialiste sur leur chemin : Lotfi Ben Khelifa, rebaptisé « LBK » par les communicants du PS. Un cantonnier devenu syndicaliste qui a grandi aux Minguettes
 
10 mars
 
 
Le temps d'une semaine, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, le gouvernement et le PS sont sortis du collimateur où la droite les a remplacés.
Pas question d'avouer. Même à demi-mot, les socialistes se gardent bien de se réjouir des malheurs de la droite en général et de Nicolas Sarkozy en particulier. Pourtant, la dernière semaine s'est révélée plutôt fastueuse pour eux.

Le Nouvel Obs + - Pacte de responsabilité: optons pour le modèle allemand et n'attendons pas de contrepartie Par Philippe Noguès, Député PS du Morbihan

LE PLUS. Le Pacte de responsabilité était un engagement du président Hollande et le projet est en bonne voie puisqu'un accord a été trouvé avec les partenaires sociaux mercredi 5 mars. Mais avec un peu plus de volonté, le gouvernement pourrait aller beaucoup plus loin selon le député PS du Morbihan, Philippe Noguès.

Libé - Téléphonie mobile : Montebourg pour un retour à trois opérateurs

Le ministre du Redressement productif se déclare favorable à un rachat de SFR par Bouygues, mais souhaite des «engagements clairs» en matière d'investissements.
__________________________________
__________________________________

12/03/2014

Harlem Désir : «Jamais un ancien président de la République n'a été cité dans autant d'affaires»


Harlem Désir : «Jamais un ancien président de... par PartiSocialiste