Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2014

LCI - Cherki (PS) réclame un "congrès pour le PS"

11/06/2014

Le Talk : Pascal Cherki


Le Talk : Pascal Cherki par lefigaro

13:00 Publié dans Vidéo | Tags : cherki, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

03/10/2013

Cherki : "Je me sens très bien dans cette majorité et après..."


Cherki : "Je me sens très bien dans cette... par LeNouvelObservateur

21:02 Publié dans Vidéo | Tags : cherki, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

24/08/2013

L'actualité des socialistes du 13 au 24 août (mise à jour)

 24 août

Le Monde - Cambadélis : "L'habileté politique de François Hollande ne suffit pas"

Alors que les socialistes tiennent leur université d'été du 23 au 25 août à La Rochelle, Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris et ancien candidat au poste de premier secrétaire, souhaite que le Parti socialiste retrouve "une place centrale dans le dispositif politique".

Lyon 2014 : confiant, Collomb tacle Perrin-Gilbert et Havard

Gérard Collomb en est sûr : il sera réélu en 2014 pour un nouveau bail de 6 ans à l’Hôtel de Ville. Le sénateur-maire de Lyon l’a dit au site du Journal du Dimanche, lejdd.fr, ce jeudi 22 août, et en a profité pour répondre aux attaques de ses principaux concurrents, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire PS du 1er, et Michel Havard, investi fin juin par l’UMP.

23 août

Le Monde - Harlem Désir fustige le "narcissisme" au PS

Harlem Désir préside cette année sa première université d'été du Parti socialistecomme premier secrétaire. Régulièrement critiqué pour son manque d'indépendance, le chef des socialistes défend son bilan. "On ne me verra pasdanser au bal des ego et des aigris", répond-il à ceux qui contestent sa légitimité.

Le JDD - Municipales : à Lyon, Collomb défié par l'une de ses proches

Durant 15 ans, elle a été la possible dauphine du maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb. Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, est pourtant devenue l’une de ses plus farouches opposantes. Au point de se présenter aux municipales contre son ex-mentor avec le risque d’être exclue du PS.

22 août

Le Figaro - André Vallini : «En matière de sécurité,la gauche naïve, c'est terminé»

INTERVIEW - Pour le sénateur PS de l'Isère, spécialiste de justice, «le déni du réel n'est pas supportable».

Libé - Hollande dément tout débat sur le regroupement familial

ACTUALISÉ Plusieurs responsables EE-LV, dont les ministres Pascal Canfin et Cécile Duflot, s'en sont pris dans la matinée aux déclarations de Manuel Valls sur cette pratique dont il envisageait la réforme.

Le président François Hollande a assuré qu’il n’y avait pas de «débat»sur le regroupement familial, un thème sur lequel les ministres EELV s’en sont pris à Manuel Valls, a indiqué mercredi Najat Vallaud-Belkacem.

Le Monde - Chômage, croissance, retraites : Hollande promet des réponses "d'ici à la fin du mois"

François Hollande a promis, lundi 19 août, pour la "fin de ce mois" des réponses du gouvernement sur la préparation du budget 2014, la reprise économique et les retraites. Le président de la République s'est exprimé devant l'ensemble des membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, réunis pour un séminaire de rentrée consacré à "la France de 2025".

Libé - Mandon (PS): revoir la fiscalisation des heures sup pour les plus modestes

Le député PS Thierry Mandon juge qu’il faut aménager l’imposition des heures supplémentaires pour les revenus les plus modestes, de manière à endiguer les «effets pervers» de la réforme socialiste qui avait abrogé une des mesures phare du quinquennat Sarkozy.

Le Monde - Pendant l'été, Manuel Valls cultive sa différence

Omniprésent sur le terrain comme dans la presse, le ministre de l'intérieur a multiplié cet été les prises de position fortes, parfois à contre-courant de la ligne gouvernementale, à l'image de ses dernières déclarations sur le regroupement familial. Une attitude qui dérange au sein de son propre camp, au point que certains ministres, en "off", n'hésitent plus à évoquer un"problème politique".

Le Figaro - Valls complique la rentrée de Hollande

Les mines, patinées par le soleil de l'été, avaient beau être radieuses, l'humeur n'était pas à la fête, mercredi, pour le Conseil des ministres de rentrée, alors que des propos du ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur l'islam et le regroupement familial ont semé la zizanie dans la majorité. Interpellés par la presse, à leur sortie du palais, les ministres se sont engouffrés dans leurs berlines aux vitres fumées, sans un mot, ou presque. «Je vais à Bruxelles», a murmuré Laurent Fabius. «J'ai un train pour Marseille», a lancé Cécile Duflot, attendue pour les universités d'été des Verts. Quant à Christiane Taubira, elle a fait mine de vanter l'ambiance «cordiale et travailleuse» de ce premier Conseil.

Le Monde - Regroupement familial : Valls revient sur ses propos après la mise au point de Hollande

Manuel Valls est revenu mercredi 21 août sur ses déclarations publiques concernant la remise en cause du principe de regroupement familial. Il avait déclaré mardi sur BFMTVet RMC qu'avec l'augmentation de la populationmondiale, notamment en Afrique, "c'est l'ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées pour la France et pour l'Europe",suscitant un flot de réactions, notamment de la part des ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin.

Il focalise toutes les attentions. Particulièrement au sein de sa majorité qui juge son activisme et ses ambitions suspects. L'analyse de Michèle Cotta.

Le Monde - Réformes des retraites : la piste d'une hausse de la CSG se précise

La ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, a évoqué à nouveau, mardi 20 août, une augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG), une "option qui a sa cohérence", pour financer le système des retraites d'ici à 2020, ajoutant que d'autres options étaient "sur la table". "Nous sommes en train ces derniers jours de déterminer les choix qui doivent être présentés, la CSG est une des options", a déclaré la ministre sur France 2. De récentes informations de presse avaient fait état d'un possible relèvement de la CSG, de 0,2 à 0,5 point, pourcombler une partie du déficit du régime des retraites d'ici à 2020.

21 août

Le Nouvel Obs - "Valls ne rend pas service à la gauche", estime un député PS

Razzy Hammadi, député PS de Seine-Saint-Denis, fustige le positionnement du ministre de l'Intérieur sur l'immigration et appelle à "l'unité de la gauche"

Le Monde - Un élu PS critique la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires

La défiscalisation des heures supplémentaires était une des mesures phares du "paquet fiscal" qu'avait fait adopter Nicolas Sarkozy à son arrivée à l'Elysée, en 2007. Un dispositif que la majorité suivante s'est empressée de supprimer en raison de son coût jugé exorbitant.

Le député de l'Essonne Thierry Mandon, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée, a jugé, lundi 19 août, que cette suppression était un erreur. Voici ce qu'il a déclaré sur l'antenne d'Europe 1 

Libé - «Manuel Valls est clivant, mais populaire»

TCHAT Ses propos sur la réforme pénale de Christiane Taubira, la compatibilité de l'islam et de la démocratie, et ceux sur les politiques migratoires divisent au sein du gouvernement... Grégoire Biseau, journaliste au service politique de «Libération» a répondu à vos questions.

Alors que l'Uruguay s'apprête à légaliser le cannabis, Jean-Michel Baylet s'apprête à déposer une proposition de loi en ce sens. Interview.

20 août

Libé - Valls jette un froid à la table du séminaire

COULISSES Une sortie du ministre de l'Intérieur sur la politique migratoire et l'islam a choqué certains ministres.

Par GRÉGOIRE BISEAU

Les ministres qui avaient été passablement agacés par les sorties estivales du ministre de l’Intérieur n’ont pas été déçus de leur séminaire de rentrée à l'Elysée, en retrouvant ce matin un Manuel Valls, égal à lui-même. «Il a franchi un cap hallucinant», confie anonymement un ministre. «Ça pose un vrai problème politique», rajoute un autre.

France Info - Jean-Marc Ayrault lance le projet de la France pour 2025

Le Premier ministre a conclu lundi midi le séminaire gouvernemental de rentrée en annonçant la rédaction d'un grand projet pour "la France à 10 ans". Il a aussi promis des arbitrages sur les retraites et les impôts dans "les prochains jours".

Libé - Désir se demande si Mélenchon n'a pas «mâché trop de coca»

Le Premier secrétaire du Parti socialiste a réagi à une interview du coprésident du Front de Gauche dans laquelle il accusait Valls de «chasser sur les terres du FN.»

Libé - Le boa et les ambitieux

ANALYSE Le patron de l’Assemblée et les ministres du Redressement productif et de l’Intérieur jouent en solo face à Hollande, lequel mise sur la tactique de l’étouffement.

Par LAURE BRETTON 

François Hollande tient du boa constrictor. Les ambitieux de son gouvernement, il préfère les envelopper, les caresser dans le sens du poil pour les étouffer plutôt que les attaquer de façon frontale et, partant, leur donner une existence. «Dans mon camp, il ne se produit rien», a ainsi assuré le chef de l’Etat, mi-juillet. «Ne vous fatiguez pas», semble dire le Président, conscient que le temps du quinquennat - le premier, voire le deuxième - joue en sa faveur.

19 août 

Libé - Les ministres à l'Elysée pour plancher sur 2025

Les ministres à l'Elysée pour plancher sur 2025Le gouvernement reprend le travail lundi, histoire de faire le point après les brèves vacances de l'exécutif et de resserrer les rangs autour de François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Blog Libé - Chemises blanches, roses rouges

«Mais qu'est-ce qu'il fait? Il va chez lui?» L'officier de sécurité qui s'exprime ainsi à mes côtés attend son ministre, Arnaud Montebourg. Nous sommes plusieurs, journalistes, militants, badauds à être là pour l'arrivée de ce dernier et de Claude Bartolone. Sous le soleil d'une fin d'été, la fête de la rose de Frangy-en-bresse est le rendez-vous traditionnel de la rentrée des socialistes. Me voilà donc à scruter la présence de ceux que l'on a nommés "les tontons flingueurs" la semaine dernière. Poids lourds du gouvernement ou de la majorité, il veulent peser encore plus dans les échéances des prochaines années. Alors l'animal politique s'ébroue, s'agite et vient montrer ses muscles devant nos objectifs.

Les Echos - Les six dossiers à risque pour Matignon et les ministres

Retraites, budget, transition écologique, politique pénale, fonctionnaires, école... Revue de détail des dossiers chauds de la rentrée gouvernementale.

Libé - En 2025, une France toute redressée

A quoi pourrait bien ressembler la France idéale - et un minimum plausible - de 2025 selon les patrons de Bercy ? Répondant à la commande de François Hollande, qui convoque ce matin à l’Elysée le gouvernement au grand complet pour un séminaire prospectif de rentrée, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont chacun préparé une copie qui leur ressemble. En quelques feuillets publiés sur Lepoint.fr dès hier, les deux poids lourds de Bercy décrivent où pourrait en être l’Hexagone s’il maintient le cap du «redressement» engagé il y a quinze mois. 

Libé - A la Fête de la rose, Montebourg et Bartolone sur un air d'unité

Claude Bartolone et Arnaud Montebourg, réunis dimanche à la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse, ont joué «l’unité» et le «rassemblement» derrière l’exécutif, écartant les critiques de Jean-Luc Mélenchon et défendant le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Le Parisien - Fête du PS : la rentrée des deux «tontons flingueurs» 

Pour la Fête de Frangy, qui marque la rentrée politique du PS, Arnaud Montebourg accueille aujourd’hui Claude Bartolone. Un duo qui, depuis un an, n’a pas épargné le gouvernement.

Libé - Pour le PS, Mélenchon «ne fracasse rien d'autre que le débat démocratique»

Les socialistes s'indignent des propos virulents du patron du Parti de gauche, notamment envers Manuel Valls. Le secrétaire national du PS aux élections, Christophe Borgel, a estimé dimanche que Jean-Luc Mélenchon, qui attaque une nouvelle fois François Hollande et le gouvernement, «est rentré de vacances l’anathème en bandoulière».

La Nouvelle République - PS : une 21e université d’été à hauts risques

Baptême du feu pour Harlem Désir : le patron du PS va présider sa première université d’été, la 21e du genre, du 23 au 25 août, à La Rochelle. Le débat sur les retraites risque fort de diviser les troupes.

Libé - Montebourg : un Don Quichotte apaisé

Tous ses collègues le disent : Arnaud Montebourg va mieux. Après un hiver à godiller sur les crêtes du gouvernement et de la majorité, le ministre du Redressement productif n’est certes pas à l’abri d’une nouvelle provoc. Comme quand il loue des gaz de schiste «écologiques»que l’Etat se devrait d’exploiter au sein d’une entreprise publique

Libé - Bartolone : des sauts de puce «présidentiels»

Son amour de la petite reine a failli mettre pour de bon le feu aux poudres. Début juillet, quand les proches de François Hollande ont découvert les images du président de l’Assemblée, Claude Bartolone, tout sourire à bord de la voiture du patron du Tour de France, ils ont vu rouge. «A quoi joue Barto là ?» s’est interrogé le premier cercle présidentiel. Qui observe depuis un an le quatrième personnage de l’Etat multiplier les sorties aux atours présidentiels : du saut de puce au Mali pour saluer les troupes françaises, au séjour dans un sous-marin nucléaire.

18 août 

Le Monde - "Il faut supprimer les peines planchers"

Après la polémique qui a opposé le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, et sa collègue de la justiceChristiane TaubiraJean-Pierre Sueur, le président (PS) de la commission des lois du Sénat, se réjouit que le premier ministre ait annoncé que le projet de loi sur la réforme pénale serait présenté "courant septembre" en conseil des ministres.

16 et 17 août

Lab d'Europe 1 - PASCAL CHERKI, DÉPUTÉ ET MAIRE PS DU 14E ARRONDISSEMENT DE PARIS, VEUT ÊTRE TÊTE DE LISTE POUR NE PAS "PERDRE PARIS"

"Si on perd l’arrondissement, on perd Paris !" Pour Pascal Cherki, la donne est limpide. Si Anne Hidalgo veut l’emporter aux municipales dans la capitale en 2014 et succéder à Bertrand Delanoë, il faut que le PS conserve le 14e arrondissement. Un "swing state" où Nathalie Kosciusko-Morizet a élu domicile.

L'Express - Marie-Charline et Pierre Moscovici: la belle et le ministre

Longtemps, rien n'a percé de la vie privée de Pierre Moscovici. Désormais, il laisse sa compagne, chercheuse en philosophie de 25 ans, afficher leurs sentiments. Et donner de lui une image inédite, loin des rigueurs de Bercy et des tourments de l'affaire Cahuzac. 

Le Monde - Pour le gouvernement, la France de 2025 sera sauvée grâce aux "nouvelles technologies"

Pendant l'été, les ministres devaient plancher sur la France telle qu'elle serait en 2025. L'échéance était fixée par la présidence de la République au 19 août, mais cinq ministères – économie, justice, intérieur, logement et redressement productif – ont d'ores et déjà rédigé leur copie, que Le Point s'est procurée.

Le Monde - Comment les ministères des finances et de la justice voient 2025

Pendant l'été, les ministres devaient plancher sur la France telle qu'elle serait en 2025. L'échéance était fixée par la présidence de la République au 19 août, mais cinq ministères – économie, justice, intérieur, logement et redressement productif – ont d'ores et déjà rédigé leur copie, que Le Point s'est procurée. Parmi eux, Bercy et la justice, qui ont proposé des textes très "en phase" avec le programme de François Hollande.

Le Figaro - Hollande face à une majorité de plus en plus déboussolée

Elle gronde, elle menace, elle tempête. Au point d'exploser? Avec l'orientation sociale-démocrate de la politique de François Hollande, la majorité présidentielle n'en finit plus de se noyer dans ses atermoiements. Du traité européen au pacte de compétitivité et à l'assouplissement du marché du travail, en passant par les restrictions budgé­taires, la hausse annoncée de la TVA ou, pire encore, la réforme des retraites à venir, la gauche est mise à rude épreuve.

Le Figaro - CSG: Le Guen (PS) opposé à une hausse

Le député socialiste, Jean-Marie Le Guen s'est déclaré hostile à une hausse de la CSGqu'étudie le gouvernement, pour financer les retraites. "La CSG a normalement pour vocation à financer l'assurance maladie, rappelle-t-il dans une interview au Parisien-Aujourd'hui-en-France. C'est extraordinairement dangereux politiquement et socialement de donner priorité aux retraites par rapport à l'assurance maladie. Le gouvernement doit comprendre que ses marges de manœuvre financièrement sont très limitées".

15 août

Libé - Croissance: feu de paille ou sortie de crise ?

Décryptage La hausse inattendue de 0,5% du PIB au deuxième trimestre laisse les économistes sceptiques.

Par GUILLAUME GENDRON

Contre toute attente, l’Insee a annoncé mercredi matin un sursaut du PIB de 0,5% pour le deuxième trimestre. Un facteur de «mobilisation et d’optimisme» pour Jean-Marc Ayrault, alors que l’emploi a continué à se dégrader. Décryptage de ce rebond surprise.

Libé - La croissance française rebondit, mais l'emploi se dégrade

L'Insee annonce un sursaut du PIB de 0,5% pour le deuxième trimestre. Un facteur de «mobilisation et d'optimisme» pour Jean-Marc Ayrault.

Le Point - Pour Urvoas, la réforme pénale doit avoir lieu avant les municipales

Le président PS de la commission des lois de l'Assemblée nationale a lui aussi estimé que la querelle Valls-Taubira n'avait rien d'exceptionnel.

Le Point - Hollande face à un difficile arbitrage Valls-Taubira

François Hollande aura besoin de son art de la synthèse ou bien d'un couperet tranchant pour clore la querelle sur la réforme pénale opposant ses ministres Christiane Taubira et Manuel Valls, alors que le thème de sécurité, chéri par son opposition, menace de revenir en force aux municipales.

Direct Matin - Egypte : le PS appelle à "cesser" l'usage de la force

Le Parti socialiste a appelé mercredi à "cesser immédiatement" l'usage de la force contre les manifestants en Egypte, après la mort de plus de 120 partisans du président déchu Mohamed Morsi dans un assaut des forces de l'ordre au Caire.

Le Point - Croissance: "des jours meilleurs sont devant nous", selon Cazeneuve

Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a estimé mercredi que le rebond de 0,5% du produit intérieur brut de la France au 2e trimestre montrait "incontestablement que des jours meilleurs sont aujourd'hui devant nous", dans un entretien à l'AFP.

13 et 14 août

FranceTvInfo - Hollande et Ayrault imaginent "la France de 2025", le PS dubitatif

"Quelle France dans dix ans ?" Au beau milieu de l'été, François Hollande et Jean-Marc Ayrault voulaient prendre un peu de hauteur et de recul, en dessinant des perspectives à long terme. Avant de partir en vacances, le chef de l'Etat a ainsi invité l'ensemble des ministres à plancher sur cette thématique de "la France en 2025". Un brainstorming collectif est programmé le 19 août, à l'occasion d'un séminaire gouvernemental de rentrée.

Les Echos - Baisse de la prévision de croissance : Moscovici dément

Le ministre de l’Economie français déclarait samedi dans une interview à Nice Matin que « la croissance sera faible voire étale, entre - 0,1 et + 0,1 » cette année -alors que le gouvernement français tablait jusqu’à présent sur +0,1%. Il revient dimanche sur ses propos.

Le Figaro - Ayrault joue les chefs de colo à Matignon

«Ça va faire du bruit», promettait la semaine dernière un conseiller de Matignon. Du bruit, il y en a eu beaucoup lundi dans la rue de Varennes et aux alentours. Le balet des cars, la musique, les rires des enfants, les percussions, les applaudissements…

Le Figaro - Retraites : la durée de cotisation n'augmenterait pas avant 2020

Réformer les retraites sans brusquer les Français ni les syndicats. Le gouvernement, qui planche actuellement sur ce dossier très sensible, devrait, d'après nos sources, décider d'allonger la durée de cotisation en prenant son temps. «A priori, il sera choisi de ne l'allonger qu'à partir de 2020, glisse-t-on au sommet de l'exécutif, où l'on exclut toute décision brutale sur le sujet. Le faire avant, ce serait la loi de l'enquiquinement maximum: cela ne rapporterait pas grand-chose et reviendrait à durcir les mesures de la réforme Fillon de 2003 que la gauche avait combattues.»
___________________________________________________
___________________________________________________ 

16/08/2013

L'actualité des socialistes du 1er au 12 août (mise à jour)

7, 8, 9, 10, 11 et 12 août 

Le Monde - Soudain, face à François Hollande, une femme donne un visage au chômage

Pendant deux ou trois minutes, une femme fluette au verbe posé a incarné, face au président de la République, ce chômage qu'il a érigé en priorité gouvernementale. Nathalie Michaud a transformé l'abstraction – les 3 538 500 demandeurs d'emploi – en un visage, un regard, une trajectoire de vie bien réels, et bien rudes.

Le Nouvel Obs - Rebsamen: les ministres et le PS doivent expliquer davantage la situation

PARIS (France), 10 août 2013 (AFP) - François Rebsamen, chef de file des sénateurs PS, estime que la majorité socialiste au pouvoir depuis juin 2012 a "péché dès le début par l'absence de pédagogie sur la situation de notre pays", et qu'aujourd'hui "les ministres et le PS" devraient davantage l'expliquer.

Libé - Moscovici revoit à la baisse la prévision de croissance

Le ministre de l'Economie annonce aussi une hausse des prélèvements obligatoires, tout en assurant que le pays est sorti de la récession. 

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a revu samedi à la baisse sa prévision de croissance pour l’année en cours, estimant désormais que le produit intérieur brut du pays devrait évoluer entre -0,1% et +0,1%, tout en assurant que le pays était bien sorti de la récession.

Le Lab d'Europe 1 - ARNAUD MONTEBOURG, LA FÊTE DE LA ROSE ET LES 400 MARINIÈRES

DRESS CODE - Arnaud Montebourg aura du mal à se dévêtir de cette image. La marinière va-t-elle remplacer la rose socialiste ?  Chaque année, Arnaud Montebourg organise une Fête de la rose dans son fief de Frangy-en-Bresse. Pour l’édition 2013, organisée le 18 août avec comme invité le président socialiste de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, la marinière sera à l’honneur de cette journée placée sous le sceau du "made in France" pour vanter l’action du ministre du Redressement productif.

Le Monde - A quoi sert l'université d'été du Parti socialiste ?

C'était il y a vingt ans. En 1993, du 2 au 5 septembre, le Parti socialiste tenait, pour la première fois, son université d'été à La Rochelle. Michel Rocard, qui avait fait chuter quelques mois plus tôt Laurent Fabius, avait le titre de "président de la direction nationale" et le jeune trésorier du PS, Pierre Moscovici, alors âgé de 35 ans, avait plaidé pour "un nouveau modèle économique et social" et "une stratégie de croissance coopérative, durable et créatrice d'emplois"... Vingt ans plus tard, Harlem Désir va présider, du 23 au 25 août, cette 21e édition de La Rochelle, pour la première fois en tant que premier secrétaire.

FranceTvinfo - Le voile à l'université, nouveau facteur de division pour le PS ? 

Les ministres Manuel Valls et Geneviève Fioraso semblent ne pas partager tout à fait le même point de vue sur la question. Une nouvelle pomme de discorde pour la majorité ?

Libé - Le Hollande tour, quel bilan ?

DÉCRYPTAGE Le chef de l’Etat, soucieux d’apparaître actif sur le front économique, a multiplié les déplacements avant son départ en vacances, vendredi. Au risque d’avoir l’air de surtout courir après sa cote de popularité.

Par KIM HULLOT-GUIOT
Il l’a répété, comme un leitmotiv : «Le chômage ne prend pas de vacances, la compétitivité non plus.» Alors que les indicateurs économiques français sont au rouge – même si François Hollande veut croire à un«début de reprise» – le chef de l’Etat se démène pour «être réactif, montrer qu’[il] est là», comme il l’a confié au Journal du dimanche. 


L'activisme estival de François Hollande? Au terme de son sixième et dernier déplacement de l'été, jeudi à Marly-le-Roi dans une entreprise de haute technologie, le président de la ­République en a livré le ressort caché. «Dans cette période où il y a quelque chose qui se passe, il y a un climat à préparer pour la rentrée», a-t-il confié en marge de son déplacement, avant de poursuivre: «Sur les retraites, sur le budget, sur le financement de la protection sociale, nous serons amenés à dire des choses.»

Libé - A Marseille, la sécurité échauffe la primaire socialiste

RÉCIT L’appel à passer toute la cité phocéenne en zone de sécurité prioritaire divise les candidats PS à la mairie.

Par OLIVIER BERTRAND Correspondant à Marseille

Le combat devient plus frontal entre socialistes marseillais. La primaire municipale lancée, les premiers tirs tendus ont été échangés la semaine dernière, au sujet de la sécurité. Le président PS de la communauté urbaine, Eugène Caselli, avait demandé mardi à Manuel Valls de classer toute sa ville en zone de sécurité prioritaire (ZSP), pour répondre à ce qu’il considère comme une «dérive vers l’ultraviolence». Le ministre de l’Intérieur lui a répondu que cette mesure «ne serait pas efficace et n’aurait aucun sens», puis ses petits camarades l’ont vertement critiqué, avant de préciser leurs approches en matière de sécurité. 

Le Monde - Emploi : 84 % des Français ne croient pas à la promesse de Hollande

L'objectif de François Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici à la fin 2013 ne convainc pas les Français : 84 % des personnes interrogées n'y croient pas, selon un sondage IFOP pour Valeurs actuelles réalisé fin juillet. Comparé à janvier, où la même question avait été posée, les pessimistes ont gagné 9 points.

Le Monde - Christiane Taubira, isolée, réplique aux attaques

Après trois jours de silence, Christiane Taubira a vivement répondu, lundi 5 août sur France 2, aux attaques de la droite et aux interrogations du PS après la décision du parquet de Chartres de relâcher trois condamnés à de courtes peines arrêtés la veille à Dreux (Eure-et-Loir), parce que la prison de la ville était pleine.

Le Figaro - Balas (PS) : «L'embellie ne suffira pas à enrayer la montée du chômage»

INTERVIEW- Proche de Benoît Hamon, Guillaume Balas est responsable du courant «Un monde d'avance» et préside le groupe socialiste à la région Ile-de-France. Pour lui, «faire une réforme des retraites au moment où le chômage continue à augmenter, c'est délirant».

Lui Président  : 20 juillet-2 août : Fessenheim, prix du gaz, transparence

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. Pendant la première moitié de l'été, le Parlement réuni en session extraordinaire a beaucoup travaillé, au point que certains parlementaires se sont plaints d'un rythme effréné. Dans le même temps, le président a renoncé à plusieurs de ses promesses symboliques.

Le Monde - Hollande reste optimiste sur la croissance française

François Hollande s'est de nouveau montré optimiste mardi 6 août sur une reprise de la croissance lors d'un déplacement en Vendée sur le thème de l'emploi, jugeant que "c'est fragile, mais il y a quelque chose qui se passe".

Libé - Pendant l’été, François Hollande entend garder ses ministres au chaud

RÉCIT Le chef de l’Etat accorde au gouvernement deux semaines de congés studieux et sur le qui-vive.

«Ne pas prendre de vacances, c’est un truc de losers.» La sentence sort de la bouche d’une ministre qui ne comprend pas bien la polémique sur la «pause estivale» 2013 dans laquelle s’est fourré le couple exécutif. Deux semaines et pas plus, c’est la modeste permission de sortie accordée par l’Elysée aux membres du gouvernement cette année. Malgré les plaidoyers variés sur le mode de la nécessaire récupération, tant les organismes seraient fatigués au terme d’une première année de quinquennat chargée. Une complainte frôlant l’indécence, quand 40% des Français ne partent pas en vacances.

Le Monde - Explorez les 134 millions de la réserve parlementaire de 2012

Libé - Hollande se trouve un job d'été

ZAPPING VIDÉO Dunkerque, Arles, Clichy-Sous-Bois, et la Roche-Sur-Yon ce mardi... le président de la République sillonne la France depuis une semaine pour parler emploi

5 et 6 août

L'Express - "Manuel Valls: l'homme fort du PS?"

Il est l'atout du gouvernement Ayrault. Depuis sa prise de fonction à l'Intérieur, les Français le placent en tête des sondages de popularité. Un avantage pour 2017? Notre contributeur, Gerard Pendaries, s'est penché sur la question. 

Libé - Places en prison : le PS s'insurge du «procès en laxisme» intenté par l'UMP

Après la polémique autour de la mise en liberté de condamnés, faute de places en prison, l'UMP a multiplié les attaques à l'encontre de Christiane Taubira et relancé le procès en «laxisme» nourri de longue date contre la gauche.

Libération - Philippe Martin, chargé de rattrapage

PROFIL Le nouveau ministre de l’Ecologie s’emploie à amadouer les alliés verts tout en déminant plusieurs dossiers environnementaux très sensibles pour la majorité.

Par LAURE BRETTON envoyée spéciale dans le Gers
C’est le mariage entre une vieille habitude et un protocole encore tout frais. Quand Philippe Martin progresse au milieu d’une vigne ancestrale du Gers, le département où il s’est ancré politiquement il y a vingt ans, les apostrophes pleuvent à la deuxième personne du singulier avant d’être mâtinées de déférence. «Comment tu vas, Monsieur le ministre ?» s’enquièrent les bérets noirs de Sarragachies, les amis de Marciac ou les commerçants d’Auch. 

Libération - Libérés de Dreux: Le Roux (PS) veut «des explications»

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a dit lundi attendre des «explications» au sujet de la remise en liberté de condamnés à Dreux, faute de places en prison, «une affaire qui n’est pas normale», estime-t-il.

2, 3 et 4 août

Les Echos - OGM-Un élu PS veut remettre les Verts à leur juste place

Le député socialiste du Nord Christian Bataille dénonce la "stratégie de concession systématique" de l'exécutif vis-à-vis des Verts qui va, selon lui, désespérer la gauche et les syndicats.

François Hollande a confirmé vendredi son intention de prolonger le moratoire sur le maïs transgénique MON810 malgré l'annulation la veille par le Conseil d'Etat de l'interdiction de le cultiver.

Libé - Hollande : la politique de la ville concerne «tout l’espace français»

François Hollande s’est rendu samedi à Auch pour un déplacement consacré à la politique de la ville, qui «concerne tout l’espace français», a-t-il dit avant de se rendre dans un quartier populaire de la cité.

Le Monde - Laurent Fabius veut renforcer la présence française en Asie du Sud-Est

Après une visite du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en début de semaine, en Asie du Sud-Est, c'est au tour de Laurent Fabius, chef de la diplomatie française, de se rendre en Indonésie et au Vietnam pour y renforcer la présence de la France.

Challenges - Royal, Fabius, Lang prêts à se faire payer pour une conférence?

Le PS s'est insurgé contre une intervention rémunérée de Jean-François Copé au Congo. Pourtant, certaines personnalités de la majorité figuraient encore jusqu'au 31 juillet sur un site proposant les services de prestigieux conférenciers.

Le Figaro - Ayrault offre une pause à ses ministres

Le premier ministre a convié mercredi soir son gouvernement à un buffet dans les jardins de Matignon afin de motiver des collaborateurs fatigués et pressés de partir pour de courtes vacances

1er août

Le Figaro - Hollande redoute déja les pièges de la rentrée

Les congés ne sont pas vraiment à l'ordre du jour. Et François Hollande préfère en plaisanter. En s'installant pour une table ronde avec les organisateurs de Clichy plage mercredi pour une visite dans la ville, le président de la République leur lance: «Merci de m'accueillir pour quelques minutes de vacances, ici, à Clichy-sous-Bois.» Quelques minutes, quelques heures… Au mieux, quelques jours, ce sera tout ce que s'accordera François Hollande cet été.

Libé - A Clichy-sous-Bois, Hollande adresse un message de «confiance» aux quartiers

A l'occasion de cette visite présidentielle, un contrat «d'emploi franc» a été signé, destiné à lutter contre la discrimination des jeunes issus de zones urbaines sensibles.

Le Figaro - Réforme des retraites : le gouvernement a un mois pour trancher

L'heure des choix difficiles est venue. Après un mois de concertation avec les syndicats et le patronat sur le thème desretraites, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraineest reçue mercredi chez le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et jeudi par le président, François Hollande. Au menu: la présentation de ses options de réforme. Les deux têtes de l'exécutif plancheront ensuite sur le dossier pendant le mois d'août. Et trancheront. Le premier ministre dévoilera aux partenaires sociaux les grandes orientations de la réforme les 26 et 27 août.

Les Echos - Publicis a la « volonté de rester français », assure Moscovici

Le ministre de l’Economie indique qu’il sera « vigilant » au sujet du respect des engagements pris envers la France par le groupe Publicis, qui va fusionner avec l’américain Omnicom.
_______________________________________________________
_______________________________________________________

08/04/2013

Pascal Cherki sur RFI


Pascal Cherki par rfi

12:00 Publié dans Vidéo | Tags : cherki, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent