Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2015

Marianne - La cécité des économistes (entretien avec Robert Boyer)

L'économie est-elle une "science dure", ou une science sociale mobilisant la politique, la sociologie, l'histoire ? Le débat fait rage entre orthodoxes et hétérodoxes. Ces derniers, traités de quasi "obscurantistes" par Jean Tirole, s'alarment du monopole des "néoclassiques" sur l'enseignement et la recherche. Robert Boyer, polytechnicien et fondateur de l'école de la régulation, livre ses réflexions à "Marianne". Décapant.

Lire la suite
____________________
____________________

21:00 Publié dans Réflexions | Tags : robert boyer | Lien permanent

24/02/2015

OFCE - Pauvreté et exclusion sociale en Europe : où en est-on ? par Sandrine Levasseur

23 février 2015

En mars 2010, l’UE s’est fixée pour objectif à l’horizon 2020 de réduire de 20 millions, par rapport à 2008, le nombre des personnes en dessous du seuil de pauvreté ou en exclusion sociale, soit un objectif de 97,5 millions de personnes « pauvres » pour 2020. Malheureusement, du fait de la crise, cet objectif ne sera pas atteint. Les derniers chiffres disponibles montrent qu’en 2013, l’UE comprenait 122,6 millions de personnes pauvres ou en exclusion sociale. Étonnamment, l’incapacité de l’UE à respecter l’objectif fixé par l’initiative Europe 2020 sera principalement le fait des pays de l’UE-15, soit pour l’essentiel des pays dit « avancés » au regard de leur développement économique[1]. En effet, si les tendances observées depuis une dizaine d’années se confirment, les pays d’Europe centrale et orientale (PECO) continueront à enregistrer une baisse du nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté ou en exclusion sociale. Comment expliquer que les pays de l’UE-15 réalisent d’aussi mauvaises performances en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ? Il est important d’avoir en tête que les meilleures performances des PECO se retrouvent aussi lorsque l’on considère les autres indicateurs d’inégalités de revenus à l’intérieur des pays (e.g. le coefficient de Gini, le ratio de revenus des 20% les plus riches sur celui des 20% les moins riches). Ce n’est donc pas seulement l’évolution de la statistique relative à la pauvreté et à l’exclusion sociale  dans l’UE-15 qui est inquiétante, c’est l’ensemble des statistiques relatives aux conditions de vie et aux inégalités de revenus.

Lire la suite
_____________________
_____________________

10:30 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La Vie des Idées : Faut-il refonder la laïcité scolaire ? par Pierre Merle

Le sociologue Pierre Merle plaide, en s’appuyant sur des exemples étrangers, pour une refondation de la laïcité scolaire en France. Dans la configuration actuelle, celle-ci avantage de fait les établissements privés qui constituent une forme de séparation sociale aux effets dommageables pour tous, mais surtout pour les plus vulnérables.

La tragédie de Charlie Hebdo et les grandes manifestations du 11 janvier 2015 ont débouché sur un résultat inattendu. La laïcité de l’école française a été invoquée à l’Assemblée nationale, dans de multiples débats télévisés et radiophoniques et dans la presse nationale et locale. Cet emballement médiatique sur la laïcité, souvent présentée comme un rempart aux extrémismes religieux, est susceptible de constituer un obstacle à la réflexion tant le débat public est soumis aux risques de l’instrumentalisation politique. L’analyse impose par construction un détour. Sur la laïcité, il est nécessaire de revenir aux textes juridiques et de les confronter à la diversité des établissements scolaires.

Lire la suite
______________________
______________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : pierre merle | Lien permanent

23/02/2015

Le Monde - De part et d’autre de l’Atlantique, l’école à la peine face aux identités plurielles Par Robert Zaretsky

Au lendemain des attaques commises à Paris, les Américains ont suivi avec intérêt le débat qui s’imposait en France autour de la question de savoir comment l’on pouvait être Français. Nous avons notamment essayé de comprendre comment il était possible, et même peut-être s’il était possible, d’être à la fois pleinement Français et juif ou pleinement Français et musulman. Nous avons tenté, autrement dit, de cerner la place qu’occupait la religion dans la République française, République sœur fondée, comme la nôtre, sur le principe de laïcité.

Lire la suite
____________________
____________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Le Monde - Le philosophe et le djihadiste Par Jacob Rogozinski

Dans une récente tribune (Le Monde, 28 janvier), Alain Badiou qualifie de « crime fasciste » l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo et des Juifs de l’hypermarché casher. Peu importe que les tueurs se soient réclamé Al-Qaida et de Daech, peu importe qu’ils aient donné à leur acte une signification religieuse (« nous avons vengé le Prophète ! ») : comme si rien n’avait changé depuis les années 1930, notre philosophe n’y voit que du « fascisme ». Il s’obstine en effet à ressusciter le vieux nom sanglant de « communisme » et à désigner comme « fasciste » ce qui lui fait obstacle. Obstination qui le rend sourd et aveugle à ce qu’il y a de nouveau, de singulier dans la situation présente.

Lire la suite
_____________________
_____________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Observatoire des inégalités : Des services à domicile réservés aux plus fortunés

20 février 2015 - 17,7 % des cadres supérieurs emploient du personnel domestique, contre 2 % des employés ou des ouvriers. Les 10 % les plus aisés bénéficient de 60 % des avantages fiscaux liés aux services à domicile, alors que les 20 % les plus pauvres n’en profitent pas.


Rares sont les ménages qui accèdent à ces services, femme de ménage (pour l’essentiel), garde d’enfant ou jardinage. En 2011, 13 % des ménages ont employé du personnel à domicile au cours des deux derniers mois, selon une étude du ministère du Travail [1]. Jusqu’aux 80 % les moins fortunés, moins de 10 % des ménages sont concernés. Pour les 10 % les plus pauvres, la proportion n’est que de 6,9 %. Si 17,7 % des cadres supérieurs emploient du personnel à domicile, ce n’est le cas que de 2 % des employés ou des ouvriers, qui représentent près de la moitié des actifs.

Lire la suite
____________________
____________________

22/02/2015

Fondation Jean Jaurès - La Deuxième gauche : figures et moments d’une histoire intellectuelle

A l’occasion d’un colloque consacré à l’héritage et au bilan de la Deuxième gauche, organisé par la Fondation Jean-Jaurès avec la section PS de l’ENS les 14 et 15 février 2014, Christophe Prochasson, Jean-Michel Helvig, Gaël Brustier et Joël Roman participaient à une table-ronde intitulée « La Deuxième gauche : figures et moments d’une histoire intellectuelle


05 - La Deuxième gauche : figures et moments d... par fondationjeanjaures

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : fondation jean jaurès | Lien permanent

Abdennour Bidar: «la pauvreté spirituelle d'un certain islam confine à l'indigence»

À l'occasion de la sortie de son dernier livre «Plaidoyer pour la fraternité», Abdennour Bidar a accordé un entretien fleuve à FigaroVox. Il y analyse la crise d'un islam privé de sa culture humaniste qui, selon lui, répond à celle de l'Occident matérialiste.

Normalien, Abdennour Bidar est agrégé et docteur en philosophie. Il est chargé de mission à l'Éducation Nationale et est l'auteur de plusieurs ouvrages dont «L'islam sans soumission» (Albin Michel). Son dernier livre, «Plaidoyer pour la fraternité» vient de paraître aux éditions Albin Michel.

Lire la suite
_______________________
_______________________

14:26 Publié dans Réflexions | Tags : abdennour bidar | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - La Deuxième gauche à l’épreuve du capitalisme

A l’occasion d’un colloque consacré à l’héritage et au bilan de la Deuxième gauche, organisé par la Fondation Jean-Jaurès avec la section PS de l’ENS les 14 et 15 février 2014, Daniel Cohen, Frank Georgi, Mathieu Fulla et Antony Burlaud participaient à une table-ronde intitulée « La Deuxième gauche à l’épreuve du capitalisme


04 - La Deuxième gauche à l’épreuve du capitalisme par fondationjeanjaures

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : fondation jean jaurès | Lien permanent

Non Fiction - Histoire, engagement et soulèvement

Résumé : Une introduction à la vie et à l'oeuvre engagées de l'historien américain Howard Zinn à travers ses propres textes.

La vie d’Howard Zinn est indissociable de ses écrits et innombrables discours . Elle fut consacrée, avec un total désintéressement, à donner de la puissance à ces inconnus et oubliés de l’histoire qui ont activement contribué à créer un monde meilleur. Zinn impose souvent une « histoire par en-bas » qui corrige des omissions cruciales pour l’interprétation et la transmission du passé, signale Noam Chomsky dans la préface de l’ouvrage . Si Une histoire populaire des États-Unis reste l’ouvrage le plus connu de H. Zinn, Se révolter si nécessaire, composé de 26 chapitres, a l’avantage de nous faire connaître un échantillon de ses autres écrits souvent difficiles à trouver.

Lire la suite
_____________________
_____________________

 

11:42 Publié dans Réflexions | Tags : howard zinn | Lien permanent